lalala w/ lucas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: lalala w/ lucas   Mer 6 Juin - 22:56

« Tu es magnifique ! » Je rougis au compliment de Mark. Je jette un nouveau coup d’œil à sa tenue et c’est vrai qu’il est pas mal lui aussi. « Tu te souviens bien de ce qu’on a dit ? » J’acquiesce. Pour une fois, ce n’était pas trop difficile. Je ne devais pas apprendre tous les détails de sa vie, de celle de ses parents ou de ses meilleurs amis qu’on pouvait rencontrer. Non je devais juste dire que nous nous étions rencontrés sur le banc de la fac et que nous étions tombés sous le charme. Rien de bien difficile. « Tu étudies le droit et moi l’histoire de l’art, dans le but d’être conservatrice dans un musée. En ce qui concerne notre rencontre, tu étais prétentieux et arrogant mais c’est ce qui fait ton charme. » Je balaie une poussière sur son manteau. « Je ne sais pas comment tu fais pour retenir tout ça aussi vite. » J’hausse les épaules. « C’est le métier qui veut que je sois efficace rapidement. » Il rougit à son tour et semble gêné. Un silence s’installe. « Tu n’as pas … Je veux dire tu, euh, pourquoi tu fais tout ça ? » « Pas de questions personnelles rappelles-toi. » Je touche ma croix, que j’ai accrochée à mon poignet. Plus discret mais toujours présente. Et si on me pose des questions, je dirai comme toujours que c’est un cadeau de ma mère décédée. « Je suis désolé. » Je lui souris. « C’est pas grave. Donc nous allons rencontrer ton frère ? » Il acquiesce et semble plus à l’aise. « Il a toujours eu ce qu’il voulait. Pour une fois, je voulais lui présenter quelqu’un qui, euh, compte pour moi. » « Tu sais qu’il faudra un jour lui présenter une vraie fille ? Pas une que tu as payée pour qu’elle t’accompagne. Je ne te juge pas. » J’ajoute précipitamment en prenant sa main. « Mais je ne suis pas là pour toujours, juste ce soir. » Je dépose un baiser sur sa joue.

« On entre ? » Il acquiesce, inspire et expire plusieurs fois avant de m’ouvrir la porte. « Merci mon chéri. » J’entre directement dans mon rôle car les apparences sont importantes. Il entre à son tour dans le bar, et attrape ma main. Nous nous dirigeons vers la table où son frère et sa femme nous accueille avec des acclamations. « Avant de nous asseoir, vous voulez autre chose ? » demande Mark en désignant les verres qui se trouvent devant nos compagnons de soirée. « Une autre bière et tu veux encore du vin mon amour ? » Celle-ci accepte. « Alors une bière et un verre de vin. » Mark acquiesce et se retourne vers moi. « Chérie, je suis désolé de te demander ça mais pourrais-tu m’aider ? » « Bien sur ! » Je dépose mon manteau sur le dossier de ma chaise et suit Mark jusqu’au bar. « Détends-toi, sinon ça ne va pas bien se passer. » « Ca se passera mal de toute façon. » J’éclate de rire et dépose un baiser sur ses lèvres. « Tous mes rdv sont réussis. » Il hoche la tête et je me tourne vers le barman pour commander. Je fais face à un visage, que je connais assez bien. Le bar est un de mes endroits de prédilection, lors de mes rdv professionnels. « Qu’est-ce que je vous sers ? » Je lui souris, comme pour lui dire que je l’ai reconnu. Il a sûrement su le faire, lui aussi. « Deux verres de chardonnay, une bière et … » Je me tourne vers Mark pour lui demander ce qu’il souhaite. « Une autre bière. » lance-t-il. Je me retourne de nouveau vers le garçon pour lui sourire mais je me concentre sur Mark, pour éviter les questions trop indiscrètes. Il serait regrettable que notre soirée tombe à l’eau, juste parce que je suis une habituée. « Bon maintenant, il faut sourire et arrêter de se morfondre. Tu es censé être amoureux ! Je ne peux pas faire tout le boulot. » Il semble se reprendre et je soupire. Finalement, je pense que ça va être une soirée difficile. S’il n’y met pas du sien, on ne s’en sortira pas. Je suis une bonne actrice mais sans l’aide d’un partenaire, mon jeu ne vaut rien. Le jeune homme pose nos verres devant nous et s’agite derrière le comptoir. Je l’observe du coin de l’œil. Il est à l’aise et dans son élément. Il maitrise correctement les bouteilles et les verres et c’est presque un spectacle qui se joue devant nos yeux. « Vous voulez qu’on vous les fasse apporter à table ? » « Oui ça serait parfait. Merci beaucoup ! » J’attrape le bras de Mark, avec un sourire. « Allez c’est parti ! » On revient à notre table, suivi par le barman, qui pose nos boissons sur la table. « Voilà pour vous » Nous le remercions d’un sourire. « Si vous avez besoin d’autre chose… » Nicholas, le frère de Mark secoue négativement la tête. « Ca ira, merci. Je n’arrive toujours pas à croire que mon frère s’est trouvé une copine, aussi jolie que toi. »

Je rougis et suis du regard le jeune homme, en buvant une gorgée de vin. Je trouve la situation bizarre et surtout gênante. Bon c’est vrai qu’il n’a rien dit de particulier mais je préfère clarifier les choses. « Excusez-moi. » Je me lève et me dirige vers le bar. « Excusez-moi de vous déranger encore une fois, je, vous voyez mes amis là-bas ? » Je me retourne partiellement pour jeter un coup d’œil à la table. Ils ne semblent pas faire attention à moi. « Ils croient que je ne suis qu’une simple étudiante, ce qui est le cas. » Je m’empresse d’ajouter, et je rougis encore une fois. « Enfin, ils ne s’attendent pas à ce que je fréquente ce genre d’endroits, et souvent en plus. » Je baisse les yeux. Pourquoi est-ce que je suis venue lui parler ? « Enfin, ce que je veux dire c’est que ça serait gentil de votre part de ne pas faire d’allusions à mes nombreuses visites dans votre bar. » Je souris au jeune homme et me maudis en même temps. C’est complètement débile d’être venu lui dire ça. « Je m’appelle Lucas et ne vous en faites pas, votre secret est bien gardé. » Il me fait un clin d’œil et je ne peux m’empêcher de rire, comme une lycéenne qui flirterait pour la première fois. Parfois j’ai l’impression d’être restée à cette époque. « On fait ce qu’on peut pour gagner sa vie, je connais » J’ouvre la bouche et la referme plusieurs fois. Je regarde derrière moi encore une fois et les deux frères semblent être lancés dans une grande discussion et ne s’occupent plus de moi. Je m’assois devant Lucas. « Puisqu’on fait les présentations, je m’appelle Georgia et je suis curieuse de savoir ce que vous pensez de ce que je fais pour gagner ma vie. » Je lui souris de nouveau. C’est un gros risque que je prends, mais il faut bien que je me renseigne. S’il a remarqué certains détails, d’autres ont très bien pu le faire et si c’est le cas, ce n’est pas bon pour les affaires. Je l’observe faire derrière son comptoir. Il est très habile. A sa place, j’aurai déjà cassé deux verres. Ca doit faire longtemps qu’il fait ce boulot. « Parfois les femmes riches viennent boire un martini en laissant les hommes discuter. » Il rit et un verre atterrit devant moi et je le remercie du regard. « Vous accompagnez des types qui se sentent complexés par leur solitude ? » J’hausse un sourcil et mon cœur s’arrête de battre pendant un instant. J’attrape instinctivement ma croix qui pend à mon poignet et j’éclate de rire. « Vous m’avez percée à jour. Vous êtes doués. Vous pouvez travailler comme détective, une sorte de Sherlock Holmes moderne et en plus jeune. » Je lâche ma croix pour jouer avec l’olive, dans mon verre. Je me demande si d’autres ont remarqué mon manège. J’hésite entre continuer sur le ton de la plaisanterie ou être plus sérieuse, voire sincère. « Je passe mon temps à observer les gens, il faut bien que ça serve à quelque chose » Je bois mon martini, fébrile, et sors un billet. « Merci pour le verre. » Je me penche un peu plus vers lui. « Et promis, je ferai attention lors de mes prochains rdv. Je ne voudrai pas que d’autres remarquent mes agissement. » Et j’éviterai surement de revenir dans ce bar, enfin accompagnée. Un dernier sourire pour Lucas et je retourne à ma table, où je retrouve mon client plus à l’aise qu’en début de soirée. Je m’excuse à voix basse mais personne ne semble s’en soucier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: lalala w/ lucas   Ven 8 Juin - 23:37

C’est le défilé des clients dans une valse ininterrompue de commandes que j’honore avec bio, la surcharge de travail permettant notamment d’oublier tout le reste quand celui-ci est bancal. En réalité, les choses se sont plutôt arrangées puisque Megan est sortie de l’hôpital et que j’entretiens au mieux mes rapports familiaux improvisés, mais il faut dire que tous ces évènements qui se bousculent ne sont pas sans compliquer considérablement le rythme de vie que je m’impose déjà, et la fatigue aura bientôt raison de moi avant même que je ne comprenne ce qu’il m’arrive. Je nettoie des verres, puis prends une pause de quelques secondes pour fumer. Fumer beaucoup, fumer trop. Mon appartement, aux dernières nouvelles, ressemble à un mini champ de ruines enfumé et mon porte monnaie souffre de mon obstination perpétuelle à raccourcir ma vie à coup de nicotine. Pourtant, je rentre de nouveau dans la salle, plus apte et moins tendu. Je me lave les mains, remets mon tablier sans demander mon reste et m’empare d’une bouteille que j’emplis pour refaire mon stock perso, c'est-à-dire ce que j’ai directement sous la main quand je m’occupe des clients qui viennent chercher leurs boissons directement ici. C’est un couple que j’accueille, bien que je doute franchement de la véracité du couple en question. Je fronce légèrement le nez, hausse un sourcil et m’arme d’un sourire poli pour accueillir le visage d’une habituée des lieux. Toujours très classe, toujours accompagnée, toujours profondément mystérieuse mais jamais avec la même personne, voilà un bon résumé des informations en ma possession sur son compte. Elle semble jeune, en tout cas pas plus vieille que moi, et je me demande quel est exactement son job. Pourquoi le défilé des prétendants si ce n’est dans le cadre d’un boulot quelconque ? « Qu’est-ce que je vous sers ? » Je demande au couple qui manifeste son affection à grand renfort de marques de tendresse. Je fixe l’inconnue un instant, intrigué, et fronce le nez en attendant la commande. Elle me sourit, elle me remet donc, elle aussi, je suppose… « Deux verres de chardonnay, une bière et … » Elle se tourne vers le type qui l’accompagne et mes yeux se déportent sur lui un instant. « Une autre bière. », répond-il. J’acquiesce et bouge pour préparer l’ensemble, posant les boissons prêtes devant eux à chaque fois. Je n’ose pas dire un mot, j’aimerai pourtant, de manière assez inexplicable. « Vous voulez qu’on vous les fasse apporter à table ? » Je demande en observant les verres remplis et posés devant eux. « Oui ça serait parfait. Merci beaucoup ! » Elle prend le bras du type et lance, joviale : « Allez c’est parti ! » Le type a l’air renfrogné, ce qui semble confirmer que je ne me suis pas trompé. Tout ce jeu avec ces mecs qui s’enchainent est bien un job. Je ne commente pas, chargeant les verres sur un plateau pour les suivre jusqu’à leur table, disposant le tout avant de sourire un peu. « Voilà pour vous ». Un serveur se chargera de leur porter l’addition, je ne suis là que pour les verres. « Si vous avez besoin d’autre chose… »

Je m’éloigne et regagne le bar, mais suis bientôt suivi de la jeune femme qui semble avoir besoin d’éclaircir certains points. « Excusez-moi de vous déranger encore une fois, je, vous voyez mes amis là-bas ? » Elle se retourne et j’acquiesce, difficile de ne pas remarquer une telle table, en général les clients qui viennent en groupe pour boire un verre et qui n’ont pas à peine la majorité et surtout un gros besoin d’alcool sont rares, suffisamment rares pour être remarqués. « Ils croient que je ne suis qu’une simple étudiante, ce qui est le cas. » Je fronce le nez, est-ce qu’elle est en train de se justifier ? « Enfin, ils ne s’attendent pas à ce que je fréquente ce genre d’endroits, et souvent en plus. » Elle baisse les yeux et ses joues rougissent légèrement. « Enfin, ce que je veux dire c’est que ça serait gentil de votre part de ne pas faire d’allusions à mes nombreuses visites dans votre bar. » J’hausse un sourcil sceptique en nettoyant un verre et inspire un peu. « Je m’appelle Lucas », je lance, d’un air détaché – et, il faut l’avouer, un peu amusé. « Et ne vous en faites pas, votre secret est bien gardé ». Je lui adresse un clin d’œil en remplissant le verre d’un autre client. « On fait ce qu’on peut pour gagner sa vie, je connais », je lâche en haussant une épaule, bien que je ne sache pas exactement ce qu’elle fait, mais en réalité, ça ne me regarde vraiment pas.

Elle décide de s’installer au bar, délaissant visiblement la table où les conversations vont bon train. « Puisqu’on fait les présentations, je m’appelle Georgia et je suis curieuse de savoir ce que vous pensez de ce que je fais pour gagner ma vie. » J’hausse un sourcil et attrape un verre dans lequel je verse un martini, puis que je dépose devant elle. « Parfois les femmes riches viennent boire un martini en laissant les hommes discuter ». Je ris un peu et la fixe. « Vous accompagnez des types qui se sentent complexés par leur solitude ? » Je penche la tête et fronce un peu le nez, servant un autre client qui râle dans un coin sans la lâcher des yeux. Elle éclate de rire après avoir marqué une pause légère. « Vous m’avez percée à jour. Vous êtes doué. Vous pouvez travailler comme détective, une sorte de Sherlock Holmes moderne et en plus jeune. » J’acquiesce et inspire, hausse une épaule. « Je passe mon temps à observer les gens, il faut bien que ça serve à quelque chose ». Pas tellement du genre bavard, plutôt observateur, je suppose que c’est le lot commun de pas mal de photographes que de vivre ainsi. « Merci pour le verre. Et promis, je ferai attention lors de mes prochains rdv. Je ne voudrai pas que d’autres remarquent mes agissement. » J'acquiesce et ramasse le billet qu'elle a déposé sur le comptoir en lui jetant un clin d'oeil.

Revenir en haut Aller en bas
 
lalala w/ lucas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lucas di ke Aristide ekri sou fo nom lan entenet la ,
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?
» STANLEY LUCAS CONTRE-ATTAQUE
» a LA NEG EGRI,SE STANLEY LUCAS
» LUCAS a menti au sujet de fevry.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: