Some boys kiss me, some boys hug me /feat Andrew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: Some boys kiss me, some boys hug me /feat Andrew   Dim 20 Mai - 22:34

Entraînée encore une fois dans une envie soudaine de Niahm, la rouquine se retrouvait dans un bar qu’elle ne connaissait pas. Elle était en terrain totalement inconnu, entourée de personnes qui n’apprécieraient probablement pas de savoir d’où elle venait, ayant perdu son amie depuis quinze bonnes minutes et essayant de s’enfuir en douce loin du mec qui venait de lui payer un verre. Il avait un fort accent irlandais rendant la conversation impossible pour la française. Du moins, elle essayait de suivre la conversation mais vu la tête qu’affichait son interlocuteur elle devait être à côté de la plaque depuis le début. Lorsqu’il rigolait, elle l’imitait avant de plonger dans son verre et d’essayer de trouver une échappatoire à droite ou à gauche. Elle finit par tapoter le bras de son interlocuteur qui s’arrêta net dans son monologue bruyant. « Je vais aux toilettes ! » Articulant chaque mot, elle lui fit un sourire désolé et fila aussitôt. La poisse, elle n’avait pas ingurgité assez d’alcool pour se sentir parfaitement à l’aise et elle avait peu de chance de remettre la main sur Niahm. Pourquoi s’embarquait-elle toujours dans des soirées aussi foireuses ? Elle aurait été à Oxford, au Carling, elle aurait aussitôt repérée une tête connue, ou au pire aurait fait office de pilier de bar en compagnie de Denys, mais là elle ne voyait aucune tête connue. Elle se mit à pianoter furieusement sur son téléphone, envoyant un message à Niahm pour la prévenir qu’elle rentrerait surement sans elle à Oxford directement. Revenant vers le bar, la française se glissa parmi les plus fidèles du comptoir se faisant une petite place comme elle pouvait tout en essayant d’écraser le moins de pieds possibles. Elle venait de repérer un groupe d’étudiants qui faisait parti de la chorale de Cambridge et ne tenait absolument pas à ce qu’il la remarque. « Un coca s’il vous plait » Commanda-t-elle au barman tout en se tournant pour éviter de rencontrer le regard de Basile et sa troupe. Alors qu’elle relevait les yeux vers la piste de danse, elle croisa le regard d’un inconnu lui souriant, comme s’ils se retrouvaient. « Hey salut toi ! Candice c'est ça? » Perplexe, la française ne put qu’acquiescer de la tête ne sachant pas trop comment le prendre. Avait-elle mal entendu ? D’où la connaissait-il ? Elle était totalement incapable de mettre un nom sur son visage. En fait, il ne lui disait absolument rien. Pourtant il était mignon, elle ne pouvait mentir sur ce point, et il n’avait pas l’air de la confondre avec une autre. « Content de te revoir. » C’était affreusement problématique. Elle ne pouvait même pas répondre par un « moi aussi » vu que son cerveau refusait de lui donner une information intelligente. «Je suis désolée mais on se connait ? » Elle allait encore passée pour l’idiote de service. Elle afficha le visage le plus désolé qu’elle pouvait, sachant déjà qu’elle risquait de l’arrêter net dans son élan, alors qu’elle le trouvait plutôt très mignon. Misère, c’était vraiment pas sa soirée. « Hum on s'est rencontre au Bar Room Bar... il y a dix jours je dirais. Tu étais venue avec des amis, tu les avais perdu et je t'ai accompagné ici pour que tu les rejoignes? » Elle sentit comme une douche froide s’abattre sur elle. C’était plus grave que prévu. On ne lui avait absolument pas mentionné ce passage là. Bien entendu, elle se souvenait être allé au Bar Room Bar avec Niahm et sa bande, elle était déjà bien alcoolisée en arrivant, mais le reste de la soirée n’était pas que flou, il lui manquait carrément des pièces du puzzle. Ce n’était pas la première fois que sa mémoire lui jouait des tours, préférant éclipser certains moments, néanmoins dans la situation actuelle c’était assez gênant. Avec un sourire au coin toujours aussi gênée, Candice ne put encore une fois que le détromper tout en essayant de garder une certaine contenance. « Huum…oui le Bar Room Bar je m’en souviens à peu près, mais je n’ai jamais mis les pieds ici, du moins pas dans mes souvenirs, je peux te l’assurer. En fait, je vais être franche avec toi, je ne me souviens absolument pas de toi… » Néanmoins une question la taraudait. « Est-ce que je t’ai…enfin est-ce que nous avons… ? » C’était affreusement gênant pour elle. Elle s’était réveillée le lendemain matin dans le canapé chez Niahm mais n’avait aucun souvenir de comment elle avait atterri là, pourtant sur le coup elle n’avait pas posé de questions, ce qui la laissait dans une situation assez embarrassante. Peut être que ce mec inventait tout, juste pour l’aborder. « Oh non, non, ne t'inquiète pas ! Une fille blonde t'as ramenée. Niahm. Je crois. » La française sentit un poids s’ôter de ses épaules. Bon, en fait il avait l’air sincère. La rouquine le dévisagea brièvement. Quelle foutue mémoire ! Que lui avait-elle raconté durant cette soirée ? Elle était certaine que vu l’état d’ébriété dans lequel elle devait être, elle avait raconté n’importe quoi, voire même des choses compromettantes. Oh non, ça c’était pire que tout, ne pas savoir ce que l’autre pouvait connaître sur soi. « C'est dommage que tu ne t'en souviennes pas, je vais devoir t'offrir un verre pour te prouver que je suis de bonne compagnie maintenant. » Candice laissa échapper un petit rire, en plus d’être mignon, il était charmant. « Hum…j’avais l’intention de partir, mais oui…enfin pourquoi pas. » Elle était vraiment pas douée, déjà que la situation était embarrassante pour elle, si elle commençait à bafouiller comme ça, elle allait encore passer pour plus pathétique qu’elle ne l’était. « T’as pas trop une tête de psychopathe donc allons-y pour un verre, tant que tu ne me coinces pas dans les toilettes et me découpes en petits morceaux comme un cochon ! » Ne put-elle s’empêcher de rajouter. Elle aurait mieux fait de la fermer une fois de plus. « Non, ce n'est pas mon intention, je suis plutôt du genre à rafistoler les gens... » Aussitôt ces mots dits que l’attention de la française s’éveilla. Rafistoler les gens ? Il rafistolait les cœurs brisés aussi ou pour cette spécialité il avait plutôt tendance à les briser ? « Je suis en médecine. » Cette précision accentua l’intérêt de Candice. Elle ne connaissait que trop peu de futurs médecins et c’était toujours ça d’en avoir un dans son carnet d’adresse. « Ouah tu es courageux. On m’a toujours présenté les études de médecine comme quelque chose d’affreux. Enfin dans le sens où vous devez mettre votre vie en stand bye jusqu’à ce que vous deveniez médecin, et encore je ne sais pas si vous avez une vie après… » Se marier avec un médecin, la chose la moins recommandable à faire pour une personne saine d’esprit qui souhaite vivre un amour passionné et sans encombre. « Un monaco ça m'ira. Et tu es en quelle année d’études ? »

UC



Dernière édition par Candice Gautier le Sam 26 Mai - 9:24, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Some boys kiss me, some boys hug me /feat Andrew   Dim 20 Mai - 22:54

La boîte était bruyante, ça sentait plus ou moins la transpiration et une bande de jeunes rigolos essayait de dégommer des mètres de bière le plus rapidement possible. Une soirée comme les autres au Fez Club en somme, l'avantage étant que le lieu n'est pas dépourvu d'un certain standing et que les filles y sont donc jolies et très bien habillées et les mecs moins enclins à se taper dessus sur le dancefloor. Mais moi, je ne suis pas très branché danse. Evidemment si on me demande, je fais l'effort d'un petit déhanché. Mais j'aime autant éviter. Josh lui s'en donne à coeur joie et Sara se dandine avec ses amies dans cette petite robe noire, dont l'échancrure dans le dos me donne des pensées fort peu catholiques. Je me dirige vers le bar, un peu moins bordélique et m'installe sur un tabouret, avec la ferme intention de m'alcooliser un peu avant de vraiment entrer dans l'humeur de la soirée. Je commande un whisky on the rocks. Le barman me sourit, il me connaît bien, depuis le temps qu'on traîne par ici. Avec un clin d'oeil, il refuse le billet que je lui tends et j'en profite pour dégommer mon verre avec enthousiasme. Ca a l'air bien parti pour être une bonne soirée. C'est alors qu'une jeune femme à la flamboyante chevelure tente de se frayer un chemin et me cogne un peu le genou avec son bras. Elle ne me fait pas mal, mais c'en est assez pour que je me retourne. « Un coca s’il vous plait » lance-t-elle. Les cheveux, l'accent, ce visage. Cette fille me dit indéniablement quelque chose. Je crois la reconnaître, d'une soirée la semaine dernière ou celle d'avant. Je lui souris donc et me permet de l'interpeller « Hey salut toi ! Candice c'est ça? » Mon Dieu, j'espère que c'est elle. Les filles ont tendance à très mal le prendre si vous leur donner un prénom qui n'est pas le leur. Demandez donc à mon ex. « Content de te revoir. » Il faut dire qu'elle était plutôt bonne vivante et absolument hilarante. Son accent à couper au couteau sonne des plus charmants et puis, j'ai toujours eu un faible pour les rousses. Et les brunes. Et les blondes. Mais les rousses surtout !

« Je suis désolée mais on se connait ? » Ah ! Mon sourire s'agrandit, je ne peux qu'être amusé par la situation. Et dire qu'on nous reproche, à nous pauvres hommes, d'être des ingrats et de ne pas nous intéresser aux filles que nous draguons ! Pour le coup, je suis assez fier de moi. Même si ça n'a rien d'extraordinaire, j'ai une mémoire photographique assez exceptionnelle et je n'oublie jamais une fille. Jamais. Je réponds néanmoins avec gentillesse « Hum on s'est rencontrés au Bar Room Bar... il y a dix jours je dirais. Tu étais venue avec des amis, tu les avais perdus et je t'ai accompagnée ici pour que tu les rejoignes? » J'espère que ça lui reviendra, je risque d'être un peu vexé sinon. « Huum…oui le Bar Room Bar je m’en souviens à peu près, mais je n’ai jamais mis les pieds ici, du moins pas dans mes souvenirs, je peux te l’assurer. En fait, je vais être franche avec toi, je ne me souviens absolument pas de toi… » Je ne peux retenir un petit rire, décidément, c'est bien ma veine. Je passe une soirée sympa avec une nana rigolote, mignonne comme tout et pas prise de tête et elle ne se souvient de rien. Ha, les jeunes. « Est-ce que je t’ai…enfin est-ce que nous avons… ? » s'inquiète-t-elle brusquement. Je la rassure bien vite « Oh non, non, ne t'inquiète pas ! Une fille blonde t'as ramenée. Niahm. Je crois. » J'en suis en vérité certain, mais je ne voudrais pas passer pour un stalkeur psychopathe. Je n'y peux rien si j'ai une bonne mémoire. J'ajoute donc avec un sourire doux « C'est dommage que tu ne t'en souviennes pas, je vais devoir t'offrir un verre pour te prouver que je suis de bonne compagnie maintenant. » Qui ne tente rien n'a rien.

Elle a l'air de douter un peu, ce que je peux concevoir, puis finalement accepte mon offre bien innocente. « Hum…j’avais l’intention de partir, mais oui…enfin pourquoi pas. T’as pas trop une tête de psychopathe donc allons-y pour un verre, tant que tu ne me coinces pas dans les toilettes et me découpes en petits morceaux comme un cochon ! » Je ris franchement devant tant d'imagination et réplique « Non, ce n'est pas mon intention, je suis plutôt du genre à rafistoler les gens... » Pour rendre mes propos plus cohérent j'ajoute « Je suis en médecine. » Je vais éviter de préciser ma spécialité tout de suite, les gens ont parfois tendance à réagir bizarrement quand un mec - ou même une fille en fait - annonce être un futur gynécologue. Ce n'est pas le plus glamour des métiers, étrangement. Je souris donc et propose, pour ne pas devoir me lancer dans cette discussion « Qu'est-ce que tu prends? » J'interpelle le barman et commande un deuxième whisky, plus ce que la demoiselle voudra. L'homme derrière le comptoir m'adresse un léger clin d'oeil avant de se tourner vers Candice et je ne peux m'empêcher de lever les yeux au ciel. Bonjour la seconde première impression hein ! « Ouah tu es courageux. On m’a toujours présenté les études de médecine comme quelque chose d’affreux. Enfin dans le sens où vous devez mettre votre vie en stand bye jusqu’à ce que vous deveniez médecin, et encore je ne sais pas si vous avez une vie après… Un monaco ça m'ira. Et tu es en quelle année d’études ? » Je ris face à ces clichés - pas entièrement infondés - sur ma branche d'études. Evidemment, c'est dur, exigeant et ça ne laisse que peu de temps pour le reste. Mais peu de temps, c'est toujours ça. Et puis quand on part avec certains avantages - comme une excellente mémoire et le soutien infaillible de ses proches - c'est tout de suite plus simple. J'avale une gorgée de ma boisson et lui réponds finalement « Je suis en dernière année de spécialité. Après les exams, tu pourras officiellement m'appeler Docteur Brown. Et c'est vrai que c'est dur, mais ça vaut le coup et puis, mes deux meilleurs amis font médecine aussi, c'est plus facile quand on a des gens sur qui compter. » Pas que compter sur Josh pour étudier soit la meilleure chose à faire mais bon. « Et toi alors, tu étudies quoi? » La dernière fois que nous nous sommes vus, elle était un trop ivre pour qu'on en vienne à ce type de discussion raisonnable et ordinaire, c'est l'occasion de vraiment apprendre à se connaître.

UC
Revenir en haut Aller en bas
 
Some boys kiss me, some boys hug me /feat Andrew
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TNA 4 janvier. Scott Hall, X-Pac, Nasty Boys... et Hogan!
» Canadian aid worker guilty of assaulting Haitian boys
» Nils Relationships || You like Swedish boys ?
» 01. Boys don't cry | Chambre étudiante de Stevie Evans
» TEDDY Δ I wanna be where the boys are / fini

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: