What's up Ginger ? w/ Candice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: What's up Ginger ? w/ Candice   Dim 20 Mai - 16:58

Le week-end a été plutôt mouvementé. Le season final de Grey’s Anatomy m’a achevé. Je crois que je n’ai jamais autant pleuré pour une série. Gemma a du venir me voir plusieurs fois pour savoir pourquoi je pleurais comme une madeleine depuis 40 min. J’ai finalement réussi à lui expliquer la situation. J’ai bien vu que ça la faisait rire. C’est vrai que ça a un petit côté pathétique de pleurer pour un personnage qui n’existe pas, mais c’est quelque chose qui m’arrive régulièrement. Puis j’avais dit à Flore que je venais faire la fête pour qu’on fête nos anniversaires ensembles. Finalement c’était une bonne décision de débarquer samedi soir. J’ai pu oublier la tragédie de la veille et redevenir une fille normale qui fait la fête. Et Dieu sait qu’on a fait la fête hier soir. Dommage qu’elle habite aussi loin. Les fréquents allers-retours entre Oxford et Cambridge sont trop longs. Et malgré ce que peuvent bien dire les TMs, je n’y vais pas pour voir des hommes à mèches. Je ferme les yeux un instant, bercée par la voix de Tom Chaplin dans les oreilles, quand mon portable sonne pour m’avertir d’une notification FB. Cette histoire de cartons de Candice m’intrigue beaucoup. Ca, plus cette nouvelle dont elle doit absolument me parler. Sa réponse me laisse perplexe. J’espère juste qu’elle ne va pas m’annoncer son départ pour la France. Parce qu’Oxford sans Candice, ce n’est plus pareil. Je lui envoie un texto comme elle a dit pour lui dire que dès que j’arrivais à la gare d’Oxford, je venais la rejoindre chez elle.

Devant son immeuble, je sonne à l’interphone et balance un « C’est Bonnie ! » avant même qu’elle ne parle. Je monte les escaliers rapidement et arrive au moment où elle ouvre la porte. « Candice ! » Je lui saute dans les bras et l’embrasse sur les deux joues, comme elle a l’habitude de faire. « Tu m’as manqué ! » Cela doit faire quelques semaines que je ne l’ai pas vu et pourtant, j’ai l’impression que ça fait une éternité. . « Toi aussi tu m’as manqué ma Bonnie. » Je lui souris et elle me fait signe d’entrer. Je fais quelques pas pour découvrir un vrai champ de bataille. L’appartement est sans dessus-dessous. Je découvre des cartons partout. « Je suis terriblement désolée, j’aurais du t’envoyer un texto ou quelque chose dans le genre, mais j’avais la tête ailleurs et je n’y ai pas pensé…enfin je n’ai pas de réelles excuses. Tu sais entre les cours, les examens qui approchent, Cassie qui me pose pas mal de problème et puis maintenant ça… » J’hallucine et j’ai du mal à comprendre. Ne me dites pas qu’elle va m’annoncer qu’elle part. Je me tourne vers elle, ouvre et referme ma bouche plusieurs fois. « Alors commençons par, on va dire ça comme ça, le plus facile. Qu’est-ce que la petite peste a encore fait ? Et ensuite tu m’expliqueras pourquoi est-ce qu’il y a des cartons partout dans ton appartement. Et t’as pas intérêt à m’annoncer une mauvaise nouvelle ! » Je trouve un coin sur le canapé pour poser mes fesses, en attendant ses explications. Je ne m’attendais pas du tout à ça. « Cassie me pose toujours des problèmes tu le sais bien. C’est encore pour des sottises mais à ce que j’ai cru comprendre elle a mis une raclée à une fille de Cambridge et Thomas essaie de défendre sa cause…moi je laisse tomber… » Je lève les yeux au ciel. Ils n’ont vraiment pas de chance avec cette petite peste. Après tout ce qu’ils ont fait pour elle, elle pourrait au moins être reconnaissante envers eux mais non, il faut qu’elle pose encore problème à son frère et à ma rousse préférée. Celle-ci atterrit sur le canapé à côté de moi et je sers son bras, avec un sourire, pour montrer un peu de compassion. Elle allume une cigarette et continue ses explications. « En ce qui concerne CA, relaxe ! J’ai discuté avec Emily et on s’est mise d’accord pour que je m’en aille. Mais je te jure je reste à Oxford. Tu connais Leah peut être ? » Je soupire de soulagement. Elle change juste d’appartement. « Je connais de nom. Je crois qu’Alden m’en a déjà parlé. C’est sa colocataire non ? » J’ai du mal à retenir les noms de toutes les personnes dont on me parle. Elle acquiesce, rapproche un cendrier pour sa cendre. Je ne la vois pas beaucoup fumer. « Ouais tu sais c’est une aveugle, elle est avec moi dans la chorale de la fac. Son frère c’est le célèbre et petit péteux Lysander de Cambridge….mais elle, elle est pas comme lui. Fin moi j’trouve que c’est une fille cool. » J’acquiesce à mon tour. Heureusement qu’elle n’est pas comme Lysander, sinon bonjour l’ambiance à la chorale. « Maintenant que tu me le dis, Ophélia m’en a déjà parlé. Un peu cynique, mais douée pour le chant. Vous en avez bien besoin. » Je lui fais un clin d’œil mais repasse au sujet principal, la chorale étant un sujet dangereux. Enfin, surtout un sujet déprimant, parce qu’apparemment Cambridge est très forte. « Donc tu déménages chez elle, avec Alden. C’est une grosse surprise. Mais je suis contente. Je n’aime pas te savoir seule ici. Je t’aurai bien proposé de venir à la maison, mais maintenant que ya Gemma, le seul lit dispo est celui du canapé, dans le salon, pas très intime. » « Disons que je déprime pas mal ici au final. Le truc qui me fait le plus rire c’est quand Carolyn saura que je suis la nouvelle colocataire de Alden, je sais pas si tu les as vu, en tout cas Alden il est totalement mordu d’elle…je ne sais pas si l’expression se dit en anglais comme ça en fait… » Je pose ma tête sur son épaule et acquiesce. C’est vrai qu’Alden parle souvent de Carolyn. Enfin, souvent est encore faible. Il parle tout le temps d’elle. « Tu as besoin d’aide pour déménager tout ton appartement chez Leah ? » Je demande en balayant de la main, tous les cartons qui traînent autour de nous. « T'as vu tout mon foutoir, j’ai absolument besoin de toi Bonnie. Faut que je trie mes affaires, Leah m’a clairement fait comprendre que je ne pouvais pas transporter tout l’appartement chez elle, et ouais après faudra que je bouge tous les cartons chez elle… » J’explose de rire. C’est vrai que ça fait beaucoup. « Mais comment t’as fait pour accumuler autant de choses ? » Même après quatre ans, à Oxford, je suis sûre que mon appartement est moins rempli que le sien. Et encore, je trouve que j’accumule pas mal de choses. Et j’en ai encore beaucoup à Edinburgh. Je soupire et regarde tout ce que nous devons ranger. « Bon, si tu m’offres du café, un papier et un crayon, on devrait pouvoir avancer rapidement. » Je lui fais un clin d’œil et me ballade dans la pièce en attendant qu’elle m’apporte tout ça. Il faut qu’elle me dise exactement ce qu’elle veut garder. Ensuite, on verra avec le reste, quitte à entreposer ça quelque part, et trier quand elle aura plus de temps. Je regarde avec nostalgie la chambre qui a appartenue à Alexandre. J’ai parfois du mal à me dire qu’il n’est plus là, qu’il ne va plus apparaitre sur le pas de la porte. Quand je passe devant son restaurant, je n’ose plus y rentrer parce que je sais que je ne vais pas le découvrir derrière les fourneaux ou dans son bureau. Il n’est plus là. Je soupire et me ressaisis. Ce n’est pas le moment de déprimer. « Candiiiiice ! Ta chaîne hi-fi est toujours branchée ? On va avoir besoin de musique aussi ! »

UC


Dernière édition par Bonnie C. Hopkins le Ven 22 Juin - 22:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: What's up Ginger ? w/ Candice   Dim 20 Mai - 17:46

Entourée de vieilles fringues, de bibelots et de cartons à moitié plein, la française ne savait plus où donner de la tête. De Paris elle n’avait amené que quelques affaires et souvenirs, pourtant en deux ans elle avait accumulé les bibelots en tout genre et les achats compulsifs. Faire du tri. C’était bien une chose qu’elle détestait faire. Se sentir obligée de se détacher de certaines affaires la rendait encore plus mélancolique qu’elle ne l’était. Chaque bibelot avait une histoire. Pourtant Leah avait été claire sur ce point, Candice ne pouvait pas transporter tout son appartement avec elle, il fallait qu’elle fasse un choix. Sentant son portable vibrer dans sa poche, la rouquine le sortit et jeta un coup d’œil au message de Bonnie. La rouquine se releva aussitôt, tournant sur elle-même au milieu d’un désordre sans nom. Elle enjamba un carton, poussa du pied une pile de bouquin qui obstruer le passage dans l’entrée et essaya de se faufiler jusqu’à la cuisine pour s’assurer qu’elle n’avait pas déjà rangé les tasses. L’appartement était devenu un champ de bataille. Y vivant seule, Emily n’étant plus qu’une colocataire fantôme, Candice avait remeublé l’appartement à sa manière et remplit chaque recoin par ses affaires. Bonnie ne ferait aucun commentaire, elle savait, mais Candice se sentait gênée de l’inviter dans de telles conditions. Elle repoussa une partie des cartons dans les chambres vides qui avaient respectivement appartenues à Alexandre et Cody puis remit de l’ordre dans la cuisine. Seule Emily avait été mise au courant de son déménagement parmi ses proches. Il aurait été inconvenable de sa part de partir sans rien dire à sa colocataire, mais la situation devenait telle que Candice ne pouvait plus supporter un tel loyer et vivre seule en supplément. Vivre avec Leah était une décision prise sur un coup de tête, pourtant elle ne regrettait pas son choix.

La sonnette retentit et avant même que la française puisse parler, Bonnie s’identifia dans l’interphone. « C’est Bonnie ! » Candice passa une main dans ses cheveux en passant devant le miroir à côté de l’entrée, remettant sa nouvelle frange droite et ouvrit la porte accueillant aussitôt une Bonnie qui avait grimpé les deux étages plus vite que prévu. « Tu m’as manqué ! » La française se mit à rire, se trouvant conne et sans excuse. Elle avait totalement disparu de la surface de la terre durant les semaines précédentes, dépassée par les événements. « Toi aussi tu m’as manqué ma Bonnie. » Elle l’invita à entrer dans l’appartement d’un signe de la main, cherchant comment excuser son comportement mais elle n’avait aucune justification digne de ce nom à donner à son amie. « Je suis terriblement désolée, j’aurais du t’envoyer un texto ou quelque chose dans le genre, mais j’avais la tête ailleurs et je n’y ai pas pensé…enfin je n’ai pas de réelles excuses. Tu sais entre les cours, les examens qui approchent, Cassie qui me pose pas mal de problème et puis maintenant ça… » Finit-elle en désignant le désordre qui régnait autour d’elle. L’air d’incompréhension s’afficha aussitôt sur le visage de Bonnie et Candice se rendit compte qu’elle n’avait pas expliqué les choses dans le bon ordre mais n’eut pas le temps de se reprendre. « Alors commençons par, on va dire ça comme ça, le plus facile. Qu’est-ce que la petite peste a encore fait ? Et ensuite tu m’expliqueras pourquoi est-ce qu’il y a des cartons partout dans ton appartement. Et t’as pas intérêt à m’annoncer une mauvaise nouvelle ! » La française soupira en entendant l’air exaspéré de Bonnie dès lors qu’il fut question de Cassie. Tout en la laissant s’installer dans le salon, Candice lui emboîta le pas, attrapant au passage son paquet de cigarette. « Cassie me pose toujours des problèmes tu le sais bien. C’est encore pour des sottises mais à ce que j’ai cru comprendre elle a mis une raclée à une fille de Cambridge et Thomas essaie de défendre sa cause…moi je laisse tomber… » Elle atterrit à côté de son amie dans le canapé et alluma sa cigarette. « En ce qui concerne CA, relaxe ! » Dit-elle en se marrant tout en se laissant totalement aller contre le canapé. « J’ai discuté avec Emily et on s’est mise d’accord pour que je m’en aille. Mais je te jure je reste à Oxford. Tu connais Leah peut être ? » Le soulagement de Bonnie fut aussitôt visible, Candice ne pouvant réprimer un petit rire elle aussi. Elle savait bien qu’un jour elle devrait rentrer en France, mais ce jour n’était pas encore arrivé. Elle n’était pas une simple Erasmus, elle c’était une rescapée de la France « Je connais de nom. Je crois qu’Alden m’en a déjà parlé. C’est sa colocataire non ? » La rouquine hocha la tête tout rapprochant le cendrier sur la table basse. « Ouais tu sais c’est une aveugle, elle est avec moi dans la chorale de la fac. Son frère c’est le célèbre et petit péteux Lysander de Cambridge….mais elle, elle est pas comme lui. Fin moi j’trouve que c’est une fille cool. » La française avait eu elle aussi une petite appréhension en ce qui concernait Leah, mais au final elle l’appréciait réellement et en oublier souvent qu’elle était aveugle et qu’elle avait un frère plus que prétentieux qui lui sortait totalement par les yeux. « Maintenant que tu me le dis, Ophélia m’en a déjà parlé. Un peu cynique, mais douée pour le chant. Vous en avez bien besoin. » Candice émit un petit rire, peu joyeux à vrai dire, Bonnie n’avait que trop raison. Elle poussa un soupir résigné, la situation dans leur chorale était assez catastrophique et elle ne voyait pas vraiment comment ils allaient pouvoir battre Cambridge, le moral des troupes était proche de zéro depuis plusieurs semaines. Heureusement son amie avait bien détecté que le terrain était glissant et la française la remercia intérieurement de ne pas creuser ce sujet qui était assez désagréable. « Donc tu déménages chez elle, avec Alden. C’est une grosse surprise. Mais je suis contente. Je n’aime pas te savoir seule ici. Je t’aurai bien proposé de venir à la maison, mais maintenant que ya Gemma, le seul lit dispo est celui du canapé, dans le salon, pas très intime. » Candice se mit de nouveau à rire, sachant parfaitement que sa colocation avec Bonnie aurait été explosive. « Disons que je déprime pas mal ici au final. Le truc qui me fait le plus rire c’est quand Carolyn saura que je suis la nouvelle colocataire de Alden, je sais pas si tu les as vu, en tout cas Alden il est totalement mordu d’elle…je ne sais pas si l’expression se dit en anglais comme ça en fait… » Ecrasant sa cigarette dans le cendrier, la rouquine regarda avec tendresse son amie. Elle était vraiment contente d’avoir réussi à trouver une copine comme Bonnie, toujours volontaire, optimiste et toujours présente quoi qu’il arrive. « Tu as besoin d’aide pour déménager tout ton appartement chez Leah ? » « T'as vu tout mon foutoir, j’ai absolument besoin de toi Bonnie. Faut que je trie mes affaires, Leah m’a clairement fait comprendre que je ne pouvais pas transporter tout l’appartement chez elle, et ouais après faudra que je bouge tous les cartons chez elle… »

UC
Revenir en haut Aller en bas
 
What's up Ginger ? w/ Candice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Candice "Douce-lame" [chasseuse de primes][En cours de mise à jour]
» Candice Michelle Vs Lacey
» Maryse Vs Lacey Vs Candice Vs Chrissie Vs Ravenya Simone
» Candice La Flèche
» mon amie...[ginger]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: