CES × like i'm always fucked up on you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: CES × like i'm always fucked up on you   Mer 9 Mai - 22:10

i wish i was special, so fuckin' special, but i'm a creep
calvin eliott
smith

love, love me do ♪
Calvin se fait parfois appeler Eliott, notamment en soirée. Il n'est pas aussi porté sur le sexe qu'on pourrait le croire, même s'il bosse dans le porno. Quoiqu'il apprécie toujours de parler de ses plans culs. Son métier le fatigue un peu, mais il n'en parle pas vraiment. Il garde l'image de bon petit soldat qu'il arbore si bien. Sa petite sœur a dix ans, elle s'appelle Stella, comme une étoile. Elle est à l'hôpital, cancer à tendance générale. Calvin a déjà fantasmé sur ses amis, sur ses colocataires, sur beaucoup de monde en fait. Une seule fois sur une fille. Il n'est jamais tombé amoureux, d'un amour sauvage et passionné qui vous fait perdre les pédales. Comme Tristan et Andrea en fait, un amour comme ça. Il fumait des joints avant, exclusivement. Maintenant, l'aiguille lui picote les veines de temps à autres, mais c'est un secret. Il porte un tatouage au bas du dos, petit dragon niché au creux de ses reins. Il se voit comme quelqu'un de pas trop mal. Quelqu'un de presque bien.
post scriptum,
Venez avec une idée, avec des bébés, avec des cookies, je mords rarement, et vous aimerez ça de toute façon



boys don't cry

tristan warren faure
(w/ nicolas bemberg)
Tristan c'est un petit homme tout torturé, perdu dans ses pensées, à chercher Andrea du bout des doigts jusqu'à ce que je le pousse à assumer ses sentiments ; j'ai l'expérience du psy et du divan, je sais pas pourquoi j'ai autant supporté leur couple mais ils m'ont paru être une évidence. Tristan n'était pas mon meilleur ami, dans la bande, pourtant ça nous a rapproché, intimité nouvelle au creux des émotions qu'il ressentait pour un autre garçon. C'est con, parce que j'aimais bien le Tristan célibataire, je m'étais toujours dit qu'on aurait pu conclure un jour. Le Tristan amoureux a ce quelque chose de nouveau, cependant, de puissant et passionné, on dirait qu'il a une nouvelle raison d'exister. Même si quelque part dans ses yeux y a un truc triste et malheureux qui persiste.
alexander mcallister
(w/ luke grimes)
Alexander et son air mystérieux, j'ai toujours aimé ses yeux, quand le matin on mange face à face, et Evan sur la droite. Colocataires à nos heures perdues, parce qu'on est devenus potes dès qu'on s'est connus, à peine vêtus, et il pense peut-être que je n'ai pas vu les regards qu'il porte à mister Moore, les joues rosies par le désir, mais je ne dis rien parce qu'avec Alexander c'est comme ça qu'on fonctionne, dans le silence de l'autre, on tait les évidences et on ne parle pas des choses comme ça. On ne parle pas de sentiments.
evan louis moore
(w/ benjamin stone)
Evan, les cheveux couleur soleil, le sourire désinvolte, c'est la deuxième moitié d'Alexander, l'autre colocataire qui jouit d'une réputation d'ex pornstar, c'est comme ça qu'on s'est connus, entre un bareback et une séance masturbation, à poil dans les loges et sans qu'un regard ne dévie, on a commencé à parler. Le courant est passé, brusquement, sans artifice, et je sais qu'il ne me parle pas de ce qu'il ressent ; mais s'il le voulait, il sait que je suis là. Parfois je le vois se perdre dans le vague, et il a l'air si perdu, puis il me regarde. Il a compris qu'on était fait du même bois, et qu'il pourra toujours venir pleurer dans mes bras. Si le mal lui en prend.
andrea sylvain leroy-duschene
(w/ jonathan groff)
Andrea, je sais pas pourquoi, on l'aime pas. Peut-être ses attitudes de snob, son air condescendant. Mais parfois il frappe le regard, quand vous voyez une fragilité furtive à travers son visage. Quand il tremble de l'intérieur, quand il arbore une foutue larme quelque part au coin des yeux, et ça m'est déjà arrivé de voir ça. Cette part d'Andrea qui semble ne pas exister. Avec Tristan, il n'est plus aussi sec, aussi supérieur. Il devient meilleur. C'est pour ça que j'ai toujours été là pour lui, pour eux. Pour ça que j'ai poussé les autres à accepter Andrea. Parce que quoiqu'on en dise, le bonhomme a du mordant, un truc de fascinant, et dans les bras de Tristan les deux se transcendent. De l'amour d'un volcan.
kael zachary helgeland
(w/ thomas dekker)
Kael, dans les volutes de fumée, derrière l'écran obscur de la nuit, ses yeux de braise m'inondent l'intérieur. Parfois je pose ma tête au creux de son épaule, il fait froid et j'ai les os qui tremblent, lui me serre fort contre son corps brûlant, je me sens mieux dans l'instant. Il a ce pouvoir de me remonter le moral, juste quand il me file une cigarette, qu'il me sourit et me raconte sa vie. Quand ça suffit pas, il s'offre à moi en entier, l'alcool aidant, et on fait l'amour à en perdre connaissance. Et au réveil, rien n'a changé, il reste le Kael qui me réchauffe le cœur. C'est même pas de l'amour, à défaut de fraternité, c'est une amitié qui vous consume, qui vous passionne, c'est l'éclat brillant entre deux êtres qui se trouvent, et qui ne peuvent plus se lâcher.
charle aaron reid
(w/ eddie redmayne)
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah.
prénom prénom nom
(w/ avatar)
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah.


one of those girls

lucy juliet thompson
(w/ evan rachel wood)
Lucy, dans la pénombre d'un bar londonien, micro à la main, envoyant des notes plus haut que terre, ciel et mer, dans ma tête comme une douce mélodie. Je me suis jeté sur elle, à peine descendue de l'estrade, à la recherche d'un autographe, d'un album, de n'importe quoi provenant d'elle. Ça a commencé par un verre, puis deux, puis beaucoup trop, en recherche d'un mec à ramener l'un et l'autre chez nous. De temps à autres, on se recroise, à l'ombre d'une rue, dans un café ou sur une scène, et immédiatement l'effervescence de nos retrouvailles, comme si nous nous connaissions depuis toujours, roulement de tambours jusqu'au jour où nous découvrirons que l'autre aussi supporte Tristan et Andrea à former un couple uni et marié à vie.
rachel amanda baker
(w/ hailee steinfeld)
Rachel, seule au comptoir, à peine assez âgée pour boire ce qu'elle avait commandée. Ses lèvres rougies par la jeunesse et l'alcool, son corps fin et ses yeux brûlants de fougue, et autre chose. Ce truc en plus, vulnérabilité ou force étrange. J'ai beau aimer les mecs depuis toujours, sans m'être jamais posé de questions, Rachel est une bombe au milieu de mon cœur cerné par mes certitudes. Elle tient le détonateur entre les dents, entre les cuisses, quelque part où j'ai besoin d'aller pour désamorcer le danger ; parce que je crois que je pourrais l'aimer, vraiment beaucoup. Je crois qu'elle pourrait être la femme de ma vie, et si je pouvais lui voler un baiser, une première fois à la lueur lunaire, dans des draps de soie ou de papier, qu'importe. Si elle pouvait m'appartenir, parce que j'voudrais être la raison de ce sourire, qu'elle arbore alors que je l'aborde, seule au comptoir. A peine assez âgée pour boire. A peine assez intéressée pour me voir.
heather éloïse winchester
(w/ emma stone)
Heather, au fond d'un bar, seule à une table, je l'ai rejointe sans qu'elle ne le demande, et dans la surprise j'ai souri, innocemment, parce que j'étais sans intention particulière, j'avais juste besoin de compagnie. Elle m'a souri aussi. La discussion était basique, jusqu'au thème particulier des séries télévisées. Ma passion pour les émissions décalées, que personne ne regardait jamais, venait de trouver une partenaire ! A mesure que la nuit avançait, que la lune grimpait, Heather parlait avec passion des séries qu'elle regardait, et dans ses yeux la lueur m'amusait, alors que je répliquais avec une passion égale, c'était l'amitié qui régale de ses aspects bénéfiques qu'on partageait. Parfois même pousse-t-elle à la confidence, et dans les soirs de grande beuverie, je me permets de lui avouer deux-trois petits secrets, pourtant jamais elle ne parle d'elle, ou si peu que je retiens tous, je compte sur les doigts de la main les infos qu'elle distille au compte-goutte. Au moins, elle ne fait pas de porno. Je crois.
prénom prénom nom
(w/ avatar)
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah.


Dernière édition par Calvin E. Smith le Ven 18 Mai - 12:02, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CES × like i'm always fucked up on you   Mer 9 Mai - 22:11

calvin eliott smith
FICHE DE PRÉSENTATION
FACEBOOK


HELLO, I LOVE YOU
sujets à venir
    idée n°x.
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah.
SOMETHING ABOUT YOU
sujets en cours
Titre du sujet
w/ pseudo
à ville

Titre du sujet
w/ pseudo
à ville

Titre du sujet
w/ pseudo
à ville

Titre du sujet
w/ pseudo
à ville
NICE TALKING TO YOU
sujets terminés
TITRE DU SUJET
w/ pseudo
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah.

blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah.

TITRE DU SUJET
w/ pseudo
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah.

blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah.

TITRE DU SUJET
w/ pseudo
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah.

blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah.


Dernière édition par Calvin E. Smith le Jeu 10 Mai - 16:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CES × like i'm always fucked up on you   Mer 9 Mai - 22:25

Comme j'arrive après la bataille, je me manifeste sur tous tes sujets. Arrow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CES × like i'm always fucked up on you   Jeu 10 Mai - 12:20

CALVIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN

Oui, je trouve que je ne t'ai pas assez harceler alors je viens aussi sur ta fiche de lien

EDIT: OMG je viens de lire ta fiche de présentation et j'aiiiiiiiiiiiiiiime ce que tu as fait de Calvin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CES × like i'm always fucked up on you   Jeu 10 Mai - 17:03

VOUS DEUX
déjà je vous oublie pas, on va faire du gros pâté rock'n'roll tous ensemble

Evan t'es trop adorable, j'suis content que ça te plaise alors
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: CES × like i'm always fucked up on you   

Revenir en haut Aller en bas
 
CES × like i'm always fucked up on you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: