Evaron ~ Everything begins with a touch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: Evaron ~ Everything begins with a touch   Jeu 3 Mai - 0:30

J’étais de retour au Vendome Bar encore une fois. Cela n’était pourtant pas quelque chose de tellement extraordinaire car c’était le seul endroit dans les environs où il était possible de s’amuser. Et par s’amuser, j’entends boire, danser et finir la soirée dans le lit de quelqu’un d’à peu près intéressant. J’entrais dans l’ombre des lumières tamisées comme un empereur entre dans son royaume, sûr de moi. Je commandais à boire debout et, à peine avais je porté le verre à mes lèvres que déjà je me retrouvais à danser dans la foule où il était impossible de voir quelqu’un. Sur les côtés, des barres de pole dance étaient éclairées par des spots blancs aveuglants qui mettaient en valeur les danseuses bien plus que douées qui faisaient tout pour satisfaire leur public exigeant. Tout autour de moi, une fausse fumée traversée de toutes parts par des raies stroboscopiques bleues, vertes et roses avait remplacé l’air translucide. Ce n’est qu’après quelques minutes que je pris conscience du verre que je portais toujours à la main. Je me faufilais dans la foule pour rejoindre le bar et le reposer. Je me frayai un chemin en murmurant à peine quelques excuses et arrivai enfin à mon but, le barman beau gosse qui semblait m’attendre avec une bouteille à la main ; cependant je comptais bien viser plus haut ce soir. Je repris un shoot de je ne sais quoi au juste et me retourner pour respirer un peu dans cet endroit bien trop confiné. C’est là que je le bousculai …

« Aaron, quelle surprise ! ». Je l’entends avant même de le voir mais je le reconnais déjà à sa voix suave et grave, vibrante au goût sucré qui fait fondre mes entrailles avec la chaleur de son haleine … « Enfin non, le Vendome bar est autant ton terrain de chasse que le mien après tout. ». Je me retourne pour voir luire ses yeux limpides d’une flamme malsaine, bestiale. Il me provoque, je le sais et je le suis. Je reprends le verre que je tenais il y a quelques secondes et léche les quelques gouttes d’alcool qui restent collées au fond. Mes dents blanches mordent le verre et je jette un petit regard pseudo-angélique à la figure démoniaque que je n’oublierais jamais … « Tu as un point Evan. Cependant je ne m’attendais pas à te voir non plus mais bon, maintenant que tu es là … » Je laisse ma phrase suspendue dans l’air saturé de musique. Je me tourne légèrement, me rappelant tout d’un coup que je voulais sortir me rafraîchir avant d’être retenu. Je lui lance un regard joueur et fais mine de m’en aller.

« T’en vas pas mon chat, vas bien trouver ton bonheur dans cette foule … Et le mien aussi par la même occasion. Je viens juste d’arriver, j’ai pas encore eu le temps de tâter le terrain. Tu as fait de bonnes découvertes ? » . Je sens sa bouche frôler mon oreille, ses mains me collent à lui. Troublé, je ne me laisse cependant pas prendre par surprise et pose ma tête sur son épaule. La scène ressemble vaguement à un de ses films à l’eau de rose que je ne supporte pas vraiment. Mais je ne me penche pas pour l’embrasser, je lui susurre à l’oreille : « Tu vois le gars là-bas ? Celui qui essaye de draguer la fille mais qui danse comme un plouc, il est à moi. » . Petit regard moqueur, je lui souris et bois un autre verre posé sur la table. Les effets de l’alcool commencent déjà à se faire sentir. La chaleur des boissons commençait à se propager en moi alors que mon esprit était à peine embrouillé, plein de ce petit brouillard qui nous fait tout voir différemment ; la lumière, les gens et les yeux profonds du garçon qui était devant moi. Je n’arrivais plus à détacher mes yeux de lui, le regardant avec une telle intensité que j’en avais presque mal. « Pour toi, je ne sais pas vraiment. Il y a tellement de monde et je viens de rentrer aussi, n’empêche que je commence déjà à étouffer » . Sur ce, j’enlevais mon pull et le posai derrière moi.

Il avait décidé de jouer avec moi et ses petites expressions aguicheuses n’étaient pas sans avoir d’effet sur moi. Petit à petit, ses regards émiettaient la faible contenance que j’avais tant de mal à garder déjà. Je ne pus résister à l’assaut de ses doigts. Je sentis leur trainée de feu sur ma nuque avec une vividité dont je ne me croyais pas capable … Puis il approcha son visage du mien, et c’est ainsi que je me résolus à me mordre la lèvre pour ne pas lécher les siennes. Son autre main se pose sur le creux de ma hanche et il continue de me faire fondre avec sa voix qui semble vibrer à mon oreille pour couler dans mon corps. Je sais que mes yeux me trahissent, que mes lèvres me démangent, que mes doigts me demandent de lâcher mon emprise de fer sur eux mais je me contiens, j’attends ses paroles … « Allons, le plouc là-bas n’est pas de ton niveau. Tu peux trouver bien mieux et tu le sais. » . Il sourit, il boit, il me tient en haleine … « Mon gros problème ce soir c’est que j’ai une folle envie de m’envoyer en l’air mais je ne trouve pas la bonne personne. J’ai besoin de ton aide ! » . Je n’y tiens plus, j’attrape ses cheveux et plaque ses lèvres contre les miennes … C’était donc cela qu’il voulait depuis le début. « Eh bien, je crois que c’est ce que tu voulais non ? Alors comme ça, il faut que je fasse tout en premier maintenant, je te revoyais plus entreprenant Evan. » . Mes yeux laisse échapper un appel, un appel à ses lèvres, son corps, sa chaleur, son amour.

U.C.



Dernière édition par C. Aaron Reid le Ven 18 Mai - 22:45, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Evaron ~ Everything begins with a touch   Sam 5 Mai - 14:24

Il est exactement 21 heures et je m'ennuie. J'étais persuadé qu'Alex serait à la maison ce soir et c'est pourquoi je ne suis pas rentré trop tard, pour passer discrètement du temps avec lui. Mais un message sur la table de la cuisine m'a vite appris qu'il ne rentrerait pas de sitôt et je n'ai vraiment pas la patience nécessaire pour l'attendre sans rien faire. Je me suis mis tout seul dans une humeur coquine, je sais ce que j'ai envie de faire ce soir et ce n'est certainement pas rester gentiment assis devant la télé à regarder un film. Je n'ai donc qu'une solution si je veux assouvir le besoin de sexe que j'ai laissé monter en moi tout l'après-midi : aller trainer dans n'importe quel bar de Londres. Le plus proche est le Vendome Bar et je quitte la maison après avoir nerveusement froissé la note d'Alex. Ça ne va pas être difficile de me dégoter quelqu'un, je le sais pertinemment, mais ce soir, je compte mettre la barre très haut, je vais être pointilleux sur la qualité et passer une nuit mémorable. J'arrive au Vendome et commande directement un verre au bar en m'accoudant contre le comptoir. La piste de danse est enflammée, comme d'habitude et je l'observe tout en sirotant ma boisson. Distrait, je remarque à peine le jeune homme à mes côtés jusqu'au moment où il me bouscule légèrement. Je pince les lèvres, exaspéré d'avoir été dérangé en pleine étude sociologique et physionomique mais mon visage s'illumine quand je le reconnais. Aaron Reid si mes souvenirs sont exacts... Je souris en repensant à la nuit que nous avons passée ensemble, il ne m'avait pas déçu le coquin ! « Aaron, quelle surprise ! Enfin non, le Vendome bar est autant ton terrain de chasse que le mien après tout. » Je ne le quitte pas des yeux, mon regard est extrêmement provocateur mais je suppose que ça ne l'étonne pas, il connait parfaitement les règles de notre jeu. Je le détail un moment en silence. Il n’a pas changé, toujours ce même sourire qui me donne follement envie de lui sauter dessus. Il y a très peu de personnes qui me font cet effet la, mais Aaron a un don naturel pour me provoquer par un simple regard et je suis plutôt joueur, je ne me laisse pas faire. Monsieur a une sacrée tendance à trop me ressembler et après une nuit passée avec lui, j’ai vite compris que nous étions sur la même longueur d’onde. Je l’ai vu plusieurs fois au Vendome Bar et je me suis vite rendu compte que ses intentions étaient les mêmes que les miennes. Son charme est comparable à mon audace et il a parfois été gênant, séduisant des jeunes gens qui auraient pu m’intéresser. « Tu as un point Evan. Cependant je ne m’attendais pas à te voir non plus mais bon, maintenant que tu es là … » Il s’écarte de moi, prête à partir mais je l’attrape par l’épaule et l’oblige à se retourner pour qu’il soit face à la piste de dance. Je me colle derrière lui pour lui parler à l’oreille. « T’en vas pas mon chat, tu vas bien trouver ton bonheur dans cette foule… Et le mien aussi par la même occasion. Je viens juste d’arriver, j’ai pas encore eu le temps de tâter le terrain. Tu as fait de bonnes découvertes ? » Il se retourne vers moi et à ce moment très précis j’ai une folle envie de le violer sur place. Je retiens cette pulsion et le laisse me murmurer à l’oreille : « Tu vois le gars là-bas ? Celui qui essaye de draguer la fille mais qui danse comme un plouc, il est à moi » J’explose de rire et porte en même temps que lui le verre à mes lèvres sans le lâcher des yeux. « Pour toi, je ne sais pas vraiment. Il y a tellement de monde et je viens de rentrer aussi, n’empêche que je commence déjà à étouffer » Je passe une main autour de son épaule pour effleurer son cou du bout des doigts. Par une légère pression sur sa nuque j’approche mon visage du sien et je pose mon autre main sur sa taille. « Allons, le plouc là-bas n’est pas de ton niveau. Tu peux trouver bien mieux et tu le sais. » Je traine un peu sur la fin de ma phrase et je souris tout buvant encore une fois. « Mon gros problème ce soir c’est que j’ai une folle envie de m’envoyer en l’air mais je ne trouve pas la bonne personne. J’ai besoin de ton aide ! »

Et voilà, c’est parti. Je sais que ma phrase a fait son effet, j’attends juste de voir sa réaction. Un des grandes qualités de Aaron est qu’il semble de jamais pouvoir me décevoir. Mon speech semble fonctionner à merveille avec lui et il m’embrasse violement. A cet instant précis, une vague de désir s’empare de moi et je tente vainement de la contrôler. « Eh bien, je crois que c’est ce que tu voulais non ? Alors comme ça, il faut que je fasse tout en premier maintenant, je te revoyais plus entreprenant Evan. » Mon corps est parcouru de frissons et je rapproche mon visage du sien en lui caressant la joue du bout des lèvres pour finir par lui murmurer à l’oreille : « Tu sais que tu es d’autant plus excitant quand tu prends les devant Aaron ?» Je sens son souffle dans mon cou et lorsque je croise son regard, je comprends qu’il a sûrement autant envie de moi que moi de lui. D’une main je fais une légère pression contre son dos pour le rapprocher de moi. « Si tu n’as rien d’autre de prévu ce soir on peut peut-être passer du bon temps ensemble. Sauf si tu préfères que je t’arrange un coup avec le plouc la bas mais, entre nous, il ne m’arrive pas à la cheville. »

UC
Revenir en haut Aller en bas
 
Evaron ~ Everything begins with a touch
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paret Petroleum Begins Geological Survey For Hydrocarbons in Haiti
» I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]
» Rick Ross - Touch 'N You ft. Usher
» Japan Touch Haru
» A TOUCH OF EVIL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: