lénys Ҩ you woudn't dare to let the poor little blind girl goes partying alone, would you ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: lénys Ҩ you woudn't dare to let the poor little blind girl goes partying alone, would you ?   Ven 27 Avr - 16:15

❝ you woudn't dare to let the poor little blind girl goes partying alone, would you ? ❞

Vendredi n'avait jamais rimé avec solitude, chez Leah. Fallait-il un début à tout ? Hell no. Il était hors de question qu'elle passe la soirée seule, surtout qu'on ne la laissait pas sortir sans accompagnateur. C'était un peu stupide, selon elle, inconscient selon sa mère qui avait recommencé avec ses stupides idées de lui coller un chien d'aveugles dans les pattes. Comme si elle avait besoin de ça. Non qu'elle n'aimât pas les animaux mais cette bête, aussi belle, douce et utile fût-elle, n'allait pas l'aider. Elle allait l'entraver. Et Leah refusait d'être métaphoriquement enchaînée à un animal vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Elle était libre, merde. Enfin, pas tant que ça puisqu'en l’occurrence, elle était plutôt coincée. Comme à son habitude, Garreth refusait de bouger. Il fallait qu'il étudie, lui avait-il dit, et elle aussi ferait mieux de faire de même, avait-il ajouté. Elle avait ricané avant de rallier à nouveau sa chambre où se trouvait Amy, l'une de ses rares amies de fac. « Il ne veut pas, soupira-t-elle, agacée, dooooonc.. qu'est-ce qu'on fait ? » demanda-t-elle, s'asseyant précautionneusement sur le lit. Le léger bruissement sur sa droite lui indiqua qu'a), sa camarade avait choisi de porter, ce soir, une jupe ― ou une robe, whatever ― ce qui signifiait que b) elle ne serait pas la personne sur laquelle Leah pourrait compter ce soir puisqu'elle finirait sans doute par rentrer avec un mec sans plus se soucier de sa bonne copine aveugle. Encore une fois, il était hors de question qu'elle passe la soirée seule. Quoi qu'elle en dise, Leah n'étant pas suicidaire, elle n'accompagnerait pas son amie, seule, au Bridge, le club qu'elles avaient choisi et où Amy avait manifestement ses habitudes. « Bah on y va, tant pis pour ton rasta » répliqua-t-elle, vaguement méprisante. Leah frémit. Elle n'aimait pas ce ton-là. Garreth était adorable mais, comme lorsqu'ils étaient au lycée, les gens continuaient de le méjuger. Elle détestait ça. « Oh ça va, j'déconne, rigola Amy, si tu voyais ta tête Le― oh merde » Ce fut au tour de Leah de ricaner. La gêne de son entourage, à la fac, l'amusait. En petit dose, en tout cas. « Relax va, lança-t-elle en croisant les jambes, triturant l'ourlet de sa robe, et, franchement, je tiens encore à la vie.. alors on va éviter de ne sortir que toutes les deux, t'es capable de me laisser tomber pour te jeter sur je ne sais quel crétin » aussi pété de thunes que toi, manqua-t-elle d'ajouter sur le même ton méprisant qu'Amy avait utilisé un instant plus tôt. Mais ce n'était pas très sympathique et, au fond, Leah l'aimait bien. « Mais, c'est― d'accord, d'accord, c'est vrai, concéda Amy lorsque Leah éclata de rire, donc.. tu ne vas quand même pas rester là ? » Elle trouvait le moyen de demander ? Sérieusement ? « On y va et ensuite, tu appelleras Dénys » répondit Leah en se levant. Gagnant sa coiffeuse, à sept pas à gauche de son lit, elle attrapa sa veste de cuir et la passa par dessus sa robe en lin. « Quiiii ? » demanda Amy, d'un ton qui sonna stupidement aux oreilles de Leah. Elle retint un remarque acerbe. « Allan-Sykes, répondit-elle, me dit pas que t'as pas son numéro va, tout le monde l'a.. tiens, appelle-le et fais-le-moi, son numéro, et donne ton portable » ajouta-t-elle, tendant la main. Les tonalités des touches ― pseudo-touches, comme la plupart des amis de Leah, Amy était une accro du tactile ― se firent entendre puis l'étudiante déposa son smartphone dans la paume tendue. Leah referma les doigts sur le portable. Il était plus lourd, beaucoup plus lourd que son bazile ― ce nom était stupide.. mais c'était comme ça que s'appelait son imbécile de portable pour aveugles. On décrocha à la troisième tonalité. « Dényyyyyyyyys, c'est Leah, j'ai comme qui dirait besoin de toi alors, pitié, dis-moi que tu ne bosses pas ce soir ou il va m'arriver des bricoles » dit-elle très vite avec des trémolos dans la voix dramatisant largement, sans laisser le temps à son interlocuteur ― si tant est que c'était bien le barman, de l'autre côté du fil ― de parler. Jouer à la pauvre petite handicapée en détresse était un jeu auquel elle ne s'adonnait qu'avec lui. Les autres prenaient ça au sérieux ; lui, il savait pertinemment qu'elle n'avait pas besoin de son aide, qu'elle se débrouillait très bien toute seule. En temps normal, en tout. Là.. eh bien, elle avait véritablement besoin de lui et si par malheur il bossait au Carling ce soir, son idée de le forcer plus ou moins à courir au Bridge pour la sauver allait tomber à l'eau. A moins qu'elle ne le rejoigne là-bas. Mh.

ec

nota bene je ne savais pas où le poster donc je l'ai dans water eaton mais suivant ta réponse (et où se jouera donc le rp, en définitive), on déplacera.
Revenir en haut Aller en bas
 
lénys Ҩ you woudn't dare to let the poor little blind girl goes partying alone, would you ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» truth or dare.
» EDGAR ✖ he said if you dare come a little closer.
» Un loup parmi les chiens ▷ m o r d r e d
» DO I DARE DISTURB THE UNIVERSE + phist'
» (FB) I dare you ... [PV Hana]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: