charlilian ∞ jesaispasencoooooore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: charlilian ∞ jesaispasencoooooore   Mer 25 Avr - 21:24

« Après toi. » Je laisse January Grace entrer dans le restaurant avant de la suivre. Nous nous avançons vers l'un des employés, qui nous adresse un sourire accueillant. « Bonsoir. Vous avez réservé ? » Je hoche brièvement la tête. « Dumarais. » « Par ici je vous prie. » Une nouvelle fois, January Grace me précède jusqu'à notre table, située en plein milieu de la salle. Je soupire et lève les yeux au ciel. Décidément... « Dites. » Mon ton est sec, scandalisé. « Vous n'avez rien de plus intime ? » Jane pose une main apaisante sur mon bras avant de glisser au serveur que celle-là fera l'affaire. J'hausse une épaule tout en me dégageant de son emprise, puis je lui tire sa chaise afin qu'elle y prenne place. Elle me remercie d'un signe de tête et attend que je sois assis à mon tour pour entamer la conversation. Je l'écoute d'un air distrait tout en tripotant mes couverts. Un éclair roux attire mon regard vers un coin de la salle. Tiens, tiens... Je lève les yeux juste à temps pour voir Charlie Reid s'asseoir à une table de quatre. « Excuse-moi Jane, je dois aller saluer quelqu'un. Commande, je prendrai la même chose que toi. »
Je me lève silencieusement et me dirige vers mon camarade de classe la tête haute. « Bonsoir Reid, tu attends quelqu'un ? » Je jette un coup d'oeil aux trois chaises vides et m'installe sur l'une d'entre elle, face à lui. « Hum, oui, évident. C'est amusant de te voir ici. » Sa réponse fuse, sèche et agressive comme toujours, ce qui ne tend qu'à élargir mon sourire. Ce garçon est fascinant. « Qu’est ce qu’il y a de si drôle à me voir manger Dumarais ? » Je hausse une épaule et saisis le couteau en argent devant moi du bout des doigts, le faisant tourner pour en appuyer la pointe sur la dernière phalange de mon index. « Ce qui est amusant c'est de te voir dans un tel endroit un soir de fin de semaine. Tu ne dois pas aller jouer avec tes petits amis en boite de nuit ? » J'examine sa tenue soignée et son air revêche, la réponse à ma question s'impose d'elle-même. « Oh, je vois. Tu as rendez-vous avec papa-maman. C'est charmant. » Il plaque violemment ma main sur la table et persiffle « Peut être qu’il faut que je demande l’accord de Monsieur pour sortir maintenant. Et puis qu’est ce que ça peut te faire ? Va plutôt lécher les bottes de ces petites garces du JCC et laisse moi tranquille » Je hausse un sourcil en voyant l'étincelle farouche qui éclaire son regard. « Ouuuh, Reid, quelle agressivité, moi qui venait simplement te saluer et te sauver de ta solitude... Je suis blessé. »
D'un geste rapide, je saisis sa main et la serre dans la mienne, si fort que mes jointures blanchissent. Le serveur approche, avise nous mains liées et se racle la gorge. « Vous avez choisi messieurs ? » Je roule des yeux et esquisse un mouvement de ma main libre, comme pour chasser une mouche. « Pas encore, laissez-nous. » Je ne quitte pas le roux du regard mais je peux voir que le serveur s'éloigne rapidement. « Alors, j'ai raison ? Mr and Mrs Reid vont arriver ? » Je suis curieux de savoir si j'ai tapé juste, bien que je n'en doute pas. « D’une seconde à l’autre pour me délivrer de toi cette fois. » Je ris doucement, j'adore quand il prend son air agacé.
Son téléphone sonne, interrompant notre duel visuel. Je tique un peu, trouvant très malpoli de sa part de ne pas avoir mis son portable en silencieux dans un restaurant d'un tel standing. Je lance un regard circulaire à la salle, m'attarde à sur la fenêtre et je souris une dernière fois. « Tu devrais répondre Reid... » Je me penche vers lui par dessus la table et glisse à son oreille, plus proche se son visage que je ne l'ai jamais été « Tes parents, puisque je suppose que ce sont eux qui nous dévisagent par la vitre, doivent sûrement se demander qui est ce garçon qui te tient la main est qui est assis à leur place. Ils doivent aussi se demander s'ils dérangent. » Je m'éloigne, lâche sa main et me lève, lissant mon pantalon. « Sur ce je te laisse. Bonne soirée Reid. » Je m'éloigne et adresse un petit signe de tête à Mr et Mrs Reid qui me suivent du regard, Mr ayant son portable collé à son oreille. Je regagne ma place et offre un sourire d'excuse à January Grace. « Où en étions-nous très chère ? »


Dernière édition par Lilian S. Dumarais le Dim 13 Mai - 14:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: charlilian ∞ jesaispasencoooooore   Mer 25 Avr - 21:46

Peut être que c’était moi qui étais en avance. Pourtant, j’étais sûr que j’étais déjà venu après l’heure du rendez vous. En tous les cas, j’étais assis seul à la table que le serveur m’avait désignée. J’avais sorti mon téléphone et le triturait nerveusement en attendant que mes parents daignent montrer le bout de leur nez. Mon pied n’arrêtait pas de frapper le sol à une cadence effrénée. A peine eus je tourné la tête pour voir si l’un d’eux arrivait qu’une tête emplit mon champ de vision.
« Bonsoir Reid, tu attends quelqu'un ? ». J’eus à peine le temps de le reconnaître que déjà Lilian, mon compagnon un peu trop collant avec qui j’ai l’honneur de travailler dans à peu près toutes les matières possibles et imaginables en cours, s’assit à côté de moi sur l’une des trois chaises vides qui me faisaient face. « Hum, oui, évident. C'est amusant de te voir ici. »
Trop ébahi, j’avais tout simplement arrêté de bouger et de respirer. Mon téléphone était tombé sur la table qui avait arrêté de bouger après que mon pied eu finalement décidé de la laisser tranquille. Que faisait-il ici ? Dans un certain sens, je ne voulais même pas le savoir mais j’étais aussi curieux de connaître la personne qui avait bien voulut l’accompagner ici. Visiblement, je n’avais pas droit à la soirée à peu près libre que j’avais espérée.
« Qu’est ce qu’il y a de si drôle à me voir manger Dumarais ? »
Il a levé vers moi des yeux presque ébahis, un des ces sourires qui me dégoutaient tant accroché aux lèvres. Il hausse les épaules nonchalamment avant de répliquer. « Ce qui est amusant c'est de te voir dans un tel endroit un soir de fin de semaine. Tu ne dois pas aller jouer avec tes petits amis en boite de nuit ? ». Son ton m’irrite au plus haut point et j’arrive à peine à tenir en place. Ses yeux scannent rapidement ma tenue et il laisse encore tomber une phrase, juste pour le plaisir de remuer le couteau dans la plaie. « Oh, je vois. Tu as rendez-vous avec papa-maman. C'est charmant. ». Le couteau avec lequel il n’arrête pas de jouer est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Je pose une main sur la sienne et la plaque contre la table pour arrêter d’entendre ce son énervant et de voir bouger ses doigts. Je plante mes pupilles dans les siennes et lui dit d’une voix envenimée : « Peut être qu’il faut que je demande l’accord de Monsieur pour sortir maintenant. Et puis qu’est ce que ça peut te faire ? Va plutôt lécher les bottes de ces petites garces du JCC et laisse moi tranquille ». Il a l’air vraiment surpris par mon excès de colère. Cependant sa couverture ne met pas longtemps à tomber. « Ouuuh, Reid, quelle agressivité, moi qui venait simplement te saluer et te sauver de ta solitude... Je suis blessé. » Il serre ma main d’un geste que je n’ai pas le temps de prévoir. Ses sourcils sont toujours haussés ; ses phalanges sont blanchies par le fait qu’il serre si fort mes doigts dans les siens. Je ne bronche pas.
Un raclement de gorge gêné se fait entendre derrière nous et un serveur nous demande poliment si nous avions choisi. Lilian l’envoie bouler et se retourne vers moi pour continuer cet interrogatoire forcé. Mes mains s’engourdissent mais je n’esquisse aucun mouvement pour les enlever. Sa voix se fait curieuse, insistante. « Alors, j'ai raison ? Mr and Mrs Reid vont arriver ? ». Alors il allait continuer comme ça jusqu’à ce que je lui dise. « D’une seconde à l’autre pour me délivrer de toi cette fois. ». Mes mains sont de plus en plus chaudes dans les siennes, immobiles depuis bien trop longtemps pour que je puisse le supporter. Mon téléphone se met alors à sonner dans ma poche mais je le remarque à peine.

UC
Revenir en haut Aller en bas
 
charlilian ∞ jesaispasencoooooore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: