taratata w/ rostan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: taratata w/ rostan   Mer 25 Avr - 0:31

Les choses sont réglées, enfin presque. Je pousse un soupir puis me saisis de mes clés et d’une bouteille de champagne, j’ai quelqu’un à voir ce soir. Ces derniers jours ont été difficiles mais je suppose que c’est là qu’on prend conscience de qui sont nos vrais amis même si ils sont plutôt du genre à ne rien faire comme les autres ou alors à vous secouer lorsque vous n’êtes pas prêts à l’être. Rose avait raison je n’ai juste pas eu l’égo taillé pour l’admettre. Je tape son code et m’infiltre à l’intérieur de l’immeuble pour enfin déboucher sur sa porte. Je frappe anormalement anxieux. A l’intérieur je l’entends crier et me décide à entrer finalement, c’est toujours ouvert comme elle le dit si bien. Je la trouve alors devant une émission de variété Je dépose la bouteille sur la table basse tandis qu’elle lance avec une ironie qui la caractérise. « Entre donc et dis-moi si tu penses que ces gamins ont de quoi renouveler le genre du ridicule. » Je hausse les épaules, éviter la conversation qui s’impose est sans doute un art maîtrisé mutuellement. Je me laisse tomber à côté d’elle et sors un cd de ma poche que je lui tend emballé d’un papier cadeau. « Le best off de Gilbert, j’ai honte d’avoir commandé ça en ligne. » Je marque une pause. « T’avais raison la dernière fois, je suis désolé de m’être emporté. » Je voulais y croire moi aussi. « J'ai toujours raison, tristement parfois. » Elle s’empare de deux verres et d’un paquet de chips signant là la paix définitive sur cette malheureuse affaire. Celui qui s’en remettra le moins facilement sera décidément Andrea qui avait appris à vivre avec l’idée d’être père. « Il se pourrait que je sois un peu brusque parfois ceci étant, tu m'en vois navrée. » Je souris, je sais ce que tout cela signifie venant de Rose. Je pique une chips et l’enlace subitement, sobrement, les démonstration d’affection ne sont pas notre fort, je suppose qu’il faut marquer ce jour d’une croix blanche. « Merci d’avoir été une si bonne amie. » Le tout en amitié n’étant pas de toujours dire amen à tout, mais bien de savoir s’exprimer quand la situation l’exige. Je la lâche seulement quelques seconde ensuite pour prendre une gorgée de mon verre. « A domino ils font les pâtes à emporter aussi non ? » je lance taquin à son attention sans me départir de mon sourire en coin.

Il ne faut pas perdre les mauvaises habitudes même après un câlin inopiné avec Rose Foster qui s’échappe d’ailleurs assez facilement du piège que je lui tends. « Ah oui, mais elles ne valent pas grand chose, elles sont un peu collantes et pas très bonnes. » c’est souvent le cas dans les pizzerias qui font dans la livraison à emporter, beaucoup trop de demande, leur spécialité c’est bien la pizza à eux. « Va pour la pizza alors, mais toujours pas de poivrons. En parlant de ça on a pas eu l’occasion de se lamenter sur la bassesse de Cambridge durant cette compétition. »
Il ne faut pas perdre les mauvaises habitudes même après un câlin inopiné avec Rose Foster qui s’échappe d’ailleurs assez facilement du piège que je lui tends. « Ah oui, mais elles ne valent pas grand chose, elles sont un peu collantes et pas très bonnes. » c’est souvent le cas dans les pizzerias qui font dans la livraison à emporter, beaucoup trop de demande, leur spécialité c’est bien la pizza à eux. « Va pour la pizza alors, mais toujours pas de poivrons. En parlant de ça on a pas eu l’occasion de se lamenter sur la bassesse de Cambridge durant cette compétition. » Rose préfère commander ailleurs, ne voulant sans douter pas que son punk rameur pizzaiolo se ramène pendant que je suis chez elle. Rose ne veut pas le présenter à la bande à momo, ce qui laisse comprendre que ce pauvre type est en période d’essai.  « Par pitié ne parlons pas de cette course truquée, cette honte nationale, ce terrible affront... J'ai encore du mal à parler à Kin, j'ai l'impression de trahir la patrie. » Je ricane, il est vrai que nous avons besoin de temps avant de pouvoir de nouveau fraterniser avec l’ennemi, inutile de dire que j’ai soigneusement évité les échanges avec January Grace ces derniers temps. Mon téléphone vibre en même temps que celui de Rose et je soupçonne un message groupé d’un membre en détresse de la bande à momo. Bingo, c’est Caro qui nous supplie de rejoindre la chorale. Pardon ? Je hausse un sourcil et lance un rire ironique. « Caro veut qu’on rejoigne la chorale, je ne sais pas ce qui lui passe par la tête en ce moment. »



uc


Dernière édition par Tristan W. Faure le Sam 5 Mai - 17:59, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: taratata w/ rostan   Mer 25 Avr - 0:41

Une fois n'est pas coutume, je suis affalée dans mon canapé, vêtu d'un sweat de mon jeune frère et d'un jogging d'une couleur pêche plus que douteuse. Si Kin me voyait, elle m'arracherait les yeux sans doute. Mais je m'en moque éperdument, mon paquet de chips et la diffusion de Britain's got talent. Le titre est trompeur je trouve. Mais des gens gros, stupides et incompétent se ridiculisent et se donnent en spectacle, l'effet de purge et de rire est garanti et la population diablement hypocrite en redemande en pleurant sur le sort des candidats. Quelques coups sur la porte m'interrompent, alors que je m'apprêtais à rire de deux enfants pratiquant les claquettes. Quel timing. Je beugle « C'est ouveeeeert ! » Puis j'ajoute pour moi-même « C'est toujours ouvert... » La porte s'ouvre et je tourne la tête. Faure. Oh. Je m'y attendais pas. Notre dernière discussion n'a pas été des plus joviales. J'hésite, il est peut-être trop tôt pour plaisanter. Oui, sans doute. « Entre donc et dis-moi si tu penses que ces gamins ont de quoi renouveler le genre du ridicule. » Trêve. Offre limitée et exclusive. A prendre ou à laisser.

Il pose une bouteille sur la table basse, marquant déjà un point. Il s'installe à mes côtés et me tends alors ce qui ressemble fort à un disque mal emballé « Le best off de Gilbert, j’ai honte d’avoir commandé ça en ligne. » Comment lui en vouloir plus longtemps après tel présent? Je m'en empare avec un sourire et le remise par devers moi « T’avais raison la dernière fois, je suis désolé de m’être emporté. » ajoute-t-il, s'excusant à sa manière. J'attrape deux verres plus ou moins propres qui traînent sur la table, sert un verre que je tends à Tris, avec un paquet de chips « J'ai toujours raison, tristement parfois. » J'hésite à en rester là, mais décide de faire un effort moi aussi et ajoute « Il se pourrait que je sois un peu brusque parfois ceci étant, tu m'en vois navrée. »

Tris pioche dans le paquet de chips et la trêve amorcée est bien partie pour durer. Je souris doucement et c'est alors que le frenchie décide soudainement de me prendre dans ses bras. J'écarquille les yeux sous la surprise, mais réponds à l'étreinte tout de même, un peu maladroitement. Il faut dire que les câlins, ce n'est pas exactement mon fort. Avec Lemon, Kin, parfois Gemma, à la limite. Mais Tristan et moi nous avons plutôt tendance à nous bourrer la gueule une semaine après nous être insultés. Chacun ses méthodes, mais va pour un câlin et même une remarque pleine d'affection pour la route « Merci d’avoir été une si bonne amie. » Je hoche la tête et rétorque simplement « Mais tout le plaisir est pour moi. » Cela dit, nous reprenons bien vite un mode de communication normale « A domino ils font les pâtes à emporter aussi non ? » Je hausse un sourcil, saisissant l'allusion mais préférant répondre par une de mes pirouettes habituelles « Ah oui, mais elles ne valent pas grand chose, elles sont un peu collantes et pas très bonnes. »

Mon esquive du sujet latent est brillante, à mon humble avis, mais ne durera pas, je le sens. « Va pour la pizza alors, mais toujours pas de poivrons. En parlant de ça on a pas eu l’occasion de se lamenter sur la bassesse de Cambridge durant cette compétition. » Je me retiens de lever les yeux au ciel et de souligner l'absence totale de rapport entre l'aviron et la pizza mais me contente de composer le numéro d'une compagnie de livraison inconnue au bataillon, commande la royale habituelle et revient m'échouer dans le canapé à ses côtés « Par pitié ne parlons pas de cette course truquée, cette honte nationale, ce terrible affront... J'ai encore du mal à parler à Kin, j'ai l'impression de trahir la patrie. » A peine avons-nous le temps de pleurer notre triste sort que nos téléphones vibrent, parfaitement à l'unisson, comme dans un épisode de Gossip Girl ou de Pretty Little Liars. Mais pour nous, point de ragots juteux ou de menaces terrifiantes. Quoique « Caro veut qu’on rejoigne la chorale, je ne sais pas ce qui lui passe par la tête en ce moment. » J'hausse un sourcil, lis le message à mon tour, histoire de voir par moi-même cette idiotie. « Thanksgiving c'est passé et je fais pas trop dans la charité. Parce que là, la chorale d'Oxford tient plus de l'oeuvre caritative à sauver qu'autre chose. » Je ne dis pas, pour rire un peu, j'aurais tout à fait pu me pointer à une de ces stupides répétitions. Mais hors de question d'aller se ridiculiser dans cette compétition, déjà on paiera l'alcool suffisant pour que Caro noie le désespoir de sa défaite, c'est faire preuve de suffisamment d'amitié à mon sens.
Revenir en haut Aller en bas
 
taratata w/ rostan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Taratata, voilà le plan lieuban!!
» TARATATA and Kya

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: