❝ If you don't expect too much from me, You might not be let down. ❞ ELM&KSH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: ❝ If you don't expect too much from me, You might not be let down. ❞ ELM&KSH   Jeu 19 Avr - 21:30





Tomorrow we can drive around this town
And let the cops chase us around

D'une intuition qui semble avoir, jusqu'à ce jour, dirigé sa vie, Kaya se laisse porter par les vents, là où les oiseaux peuplent la terre. Un sol encore humide de la pluie récente acceuille ses chaussures trop usées. Avec l'envie de ronronner comme un chat au soleil, Kaya s'ouvre grand les bras, absorbant la lumière pour les nuits sombres où elle en aura besoin. Le soleil brûle d'une passion qu'elle admire pour sa constance. Kaya n'est pas de celles qu'on peut prédire. Elle se laisse dériver au rythme des flammes qui dansent dans l'huile. Un paquet d'allumettes attends sagement dans la poche arrière de son jeans, assurant que le feu qui brûle au coeur de Kaya ne s'éteinge pas au gré des vents.

Poussant sa liberté vers un été qui pointe le bout de son nez, notre petite fille aux allumettes se perds à travers les passants. Juste à temps pour se retrouver face à un vieil ami. Un de ceux qui la vie mets sans cesse dans nos pattes pour nous rappeler pourquoi on vit. Evan est cette personne pour Kaya. Celui qui la connait depuis trop longtemps. Celui à qui elle n'a pas besoin d'expliquer. Celui qui jamais ne la jugeras et à qui elle rends la pareille. Pour tous ceux qui marchent seuls vers demain, entourés d'«amis» qu'ils méprisent, il y a ces gens qui se trouvent sans savoir pourquoi. Ils ne se ressemblent pas tant que ça, mais s'acceptent à travers leurs imperfections. Le plus grand des amours est celui qui aime les défauts d'autrui. Kaya ne pense pas à cet amour là. Elle se contente d'amants d'un soir qui respirent contre sa peau. D'hommes qui la désirent mais qu'elle se contente de supporter. Probablement que si Evan avait été attiré par les femmes, Kaya ne serait pas si libre avec lui. Le fait de savoir que jamais leur relation ne changeras. Qu'elle peut se montrer affectueuse sans qu'on y dénote un double sens. C'est libérateur, ça permet de ne pas penser quand on rit tellement qu'on cherche son air.

Hey, stranger ! - Salut, étranger - Laisse tomber Kaya, sachant très bien qu'elle n'est pas de celles qui téléphonent. Elle peut passer quelques mois sans tomber sur Evan et se rappeler sur le coup à quel point elle aime sa présence. Le mécanisme qu'est Kaya est défectueux, faute de vivre uniquement dans le présent. Comme s'ils ne s'étaient jamais quittés, Kaya passe son bras autour des épaules d'Evan et continue de marcher avec lui. ❝ So, what's up, darling ? - Alors, quoi de nouveau, mon cher. -


Dernière édition par Kaya Sia Helgeland le Mar 24 Avr - 17:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: ❝ If you don't expect too much from me, You might not be let down. ❞ ELM&KSH   Sam 21 Avr - 13:16

Assis sur un banc de Hyde Park, je tire sur ma cigarette et penche la tête en arrière en fermant les yeux. Il fait beau et je sens le soleil qui vient caresser mon visage à travers mes paupières closent. Cette position est agréable et je me rends compte que je ai envie d'être nulle part ailleurs, je suis bien là, à ne rien faire, juste attendre sur un banc, les yeux fermés et profiter pleinement du retour du printemps. Une légère bise fait frémir les feuilles de tous les arbres de ce grand parc, je ne les vois pas, mais je laisse mes autres sens en éveil et souris sans raison, comme un gamin à qui on fait écouter le bruit de la mer, le martèlement des vagues à travers un coquillage. Perdu dans mes pensées je laisse la cigarette que je tiens fermement dans ma main droite se consumer en partie avant de me rappeler sa présence et son utilité. Fut un temps où je fumais uniquement lorsque j'en ressentais le besoin. Je me sentais évidemment très faible de laisser la tabac prendre le dessus sur moi par moment, mais je savais, au fond, que je me maitrisais encore. Plus maintenant. Aujourd'hui c'est plus un tic qu'autre chose, j'ai pris l'habitude d'occuper ma main par la présence d'une cigarette, sans m'en rendre vraiment compte.

Après une longue expiration je me redresse et observe les gens qui passent devant moi pour passer le temps. Nous n’avions pas prévu un horaire de rendez-vous particulier avec Kaya. On ne prévoit jamais rien avec quelqu’un comme elle, mais c’est peut-être ce qui me plait le plus en la fréquentant. Sa spontanéité, sa capacité à disparaitre des mois durant, sans donner aucune nouvelle, sans passer un coup de téléphone –non, ce n’est vraiment pas le genre de la maison. Elle revient toujours, dans un sens même si elle n’est pas à mes côtés, même si je ne sais pas ce qu’elle fait, je ne m’inquiète pas trop, car sa présence est trop ancrée en moi. Il est impossible d’essayer de comprendre, d’essayer de suivre le chemin qu’elle se crée elle-même. C’est un petit électron libre qui gambade joyeusement dans la nature.

Lorsque je la vois arriver, je me lève automatiquement et m’avance à grands pas vers elle. Voir sa bouille se rapprocher à chaque pas me remplit d’une joie indescriptible, un sentiment qui est comparable et tout aussi complexe et simple à la fois que notre relation. « Hey, stranger ! » me murmure-t-elle en passant son bras autour de mes épaules. Je souris, trop heureux de pouvoir la serrer dans mes bras à nouveau. Sa présence, sa personne me manque beaucoup quand elle part des mois durant sans prévenir. Mais je ne lui en veux pas, qui pourrait ? Cette idée ne m’a jamais traversé l’esprit, elle est comme elle est, personne ne la changera et c’est ce qui fait que je l’apprécie autant. Voir autant de liberté, de légèreté dans une jeune fille me touche à chaque fois.« So, what's up, darling ? » me demande-t-elle tandis que nous marchons, presque d’un même pas. Je resserre un peu mon étreinte pour montrer que je suis plus qu’heureux de la voir et de passer un peu de temps en sa compagnie. « Il s’en passe des choses quand tu as le dos tourné et que tu vagabondes où bon te semble ! Le boulot que j’avais trouvé, dans cette agence de pub marche plutôt bien. Enfin je suis crevé, vidé, à croire que j’avais perdu l’habitude de travailler mon intellect… Mais je suis content de pouvoir enfin me prendre en main tout seul. » Je paye toujours Alex, qui m’héberge, en nature mais c’est une autre histoire. « Et toi ma Kaya, comment tu t’es occupé pendant toutes ces semaines ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: ❝ If you don't expect too much from me, You might not be let down. ❞ ELM&KSH   Mar 24 Avr - 18:04





Tomorrow we can drive around this town
And let the cops chase us around

Alors que Kaya sens la présence d'Evan à ses côtés, elle se dit que ça devrait toujours être aussi simple. Que ces films romantiques dont elle voit les affiches dans le bus ne sont qu'une pièce montée à même les rêves d'une petite fille de six ans. Qu'un amour pur se forme entre deux mains qui se tiennent pas entre deux corps dans les toilettes d'un bar aux allures de dimension infernale. Kaya sait très bien qu'aucun homme ne viendra jamais la toucher au coeur comme Kael ou Evan a pu le faire. Qu'à travers la vie et ses complications, seul le temps forme les sentiments qui méritent d'avoir une place. Kaya exulte une chaleur qui se disperse autour de sa silhouette telle un halo. Forte de se savoir brûlante, elle est pourtant incapable de comprendre ce que d'autres peuvent voir en elle. Pourquoi la choisiraient-ils face à une autre. Aussi unique soit-elle, la vie lui a prouvé que les humains se sentent en sécurité face à quelque chose ou quelqu'un de commun, qu'ils peuvent deviner. Les surprises d'un esprit libre ne sont pas de celles qu'ils aiment recevoir à l'improviste. Alors Kaya ne s'en fait pas et évite ceux qui ne comprendraient pas. Pour ceux qui restent, elle sera la petite fille aux allumettes, celle qui allumera leur coeur jusqu'à la combustion.

« Il s’en passe des choses quand tu as le dos tourné et que tu vagabondes où bon te semble ! Le boulot que j’avais trouvé, dans cette agence de pub marche plutôt bien. Enfin je suis crevé, vidé, à croire que j’avais perdu l’habitude de travailler mon intellect… Mais je suis content de pouvoir enfin me prendre en main tout seul. » Kaya a le coeur qui bats, fière d'Evan. Parce que sous les méandres de leur adolescence, elle a toujours cru en lui. Et de le savoir assez comblé pour en parler la laisse savoir qu'il le pense vraiment. Evan ne serait pas de ceux à lui raconter des histoires pour l'impressionner ou pour qu'elle se la ferme. Kaya inspire un oxygène aux molécules londoniennes. Probablement qu'elle aurait pu être heureuse, ici, avec Evan au bout de la rue. Mais rien ne viendra jamais combler le vide qu'elle ressent lorsque Kael est loin. Cette force qui la rends imprudente, voire dangereuse, Parce que sous ses airs de demoiselle, Kaya n'en a rien à faire d'elle-même. L'auto-préservation est un concept auquel jamais elle ne pourrait adhérer. « Et toi ma Kaya, comment tu t’es occupé pendant toutes ces semaines ? » Kaya hausse un peu les épaules. Entre des études bidon qui lui donnent un prétexte pour être à Oxford et son job de caissière, rien de bien glorieux, si ce n'est qu'elle est toujours la même fille, celle qui ne croit en rien, sauf peut-être un peu en elle-même. Toujours inconfortable à ouvrir son coeur, Kaya fait pourtant entièrement confiance à Evan. Il est différent et c'est la raison pour laquelle elle l'aime autant. Elle l'aime tout court, même si elle ne le dira jamais. Elle est comme ça, de ces mystères qui ne s'expliquent pas.

De sa tête un peu inclinée, Kaya regarde avec attention ce qui l'entoure. Elle fait le plein de Londres, Londres la douce qui a bercé de douleur son enfance. Londres dont la terre est maintenant propriétaire de la dépouille de son père. ❝ Oh, you know. Fire, booze and boring people. - oh, tu sais, du feu, de l'alcool, et des gens ennuyeux. - Parce que c'est la vérité, celle dans laquelle elle vit. Enfermée dans son lot de rencontres désagréables, Kaya aimerait parfois que les gens la détestent. Ce serait tellement plus facile. Kaya a encore le goût amer d'une conversation avec un mec. Elle avait besoin de quelques heures à se rouler dans les draps de cet inconnu et quand elle est partie sans vouloir lui laisser son numéro ou même vouloir le revoir, elle a entendu un [i]bitch[#i], murmuré entre ses dents. Et il lui est resté sur le coeur. Secouant la tête contre ses propres pensées, Kaya se dit qu'il y a autre chose et qu'Evan est celui à qui elle a envie d'en parler. Kael ne comprendrait pas, lui qui ne fait que bosser pour ses cours. ❝ I'm thinking about dropping out of school. I don't fit there, I never have. . . It just feels like I'm wasting my time. . . - Je pense à lâcher les cours. Je ne suis pas à ma place là-bas, je ne l'ai jamais été. . . j'ai l'impression de perdre mon temps. - Kaya se perds un peu, certaine qu'ici, maintenant, ça n'a pas d'importance. Ça faisait un moment qu'elle n'osait pas s'avouer tout ça. Que peut-être c'es okay d'abandonner, Que de prendre un autre chemin que celui tracé par nos parents peut nous mener bien plus loin. Quoi que le feu qui vit en Kaya et les cigarettes que son frère fume à volonté les mèneront peut-être tôt ou tard avec celui qui leur manque tant, leur défunt père. ❝ I could visit more often. . . - Je pourrais venir te visiter plus souvent . . . - Alors que les mots sortent de la bouche de Kaya, elle sait que ce n'est qu'une semi-vérité. De celles dont elle a besoin pour se convaincre elle-même. Parce qu'à travers l'idée d'abandonner l'école, elle compte rester la même. Et cette fille là, elle ne téléphone pas, pas plus qu'elle ne prévoit. Elle part sur un coup de tête, peu importe le reste. C'est comme ça qu'elle a toujours été.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: ❝ If you don't expect too much from me, You might not be let down. ❞ ELM&KSH   Jeu 26 Avr - 15:32

J'ai beau la connaitre presque par coeur, je ne sais jamais ce qu'elle a bien pu faire pendant ces mois d'absence. Parfois je pense à elle quand elle n'est pas là et je m'inquiète un peu... Mais pas trop, juste une pensée pour elle qui se veut protectrice. Je sais qu'elle se débrouillera toujours et que c'est dans sa nature de disparaitre pour vivre sa vie comme elle le souhaite, mais je n'arrive à comprendre son monde que lorsqu'elle est à mes côtés et mon bon sens qui me rattache un peu trop à la réalité pure et dure me fait m'inquiéter. Parce que normalement on ne part pas sans objectifs apparents. On ne quitte pas la civilisation sans donner aucune nouvelle ni signe de vie. On ne revient pas comme une fleur, comme si rien ne s'était passé. Mais elle se fiche bien du politiquement correct ma Kaya. Et du coup ça ne me dérange pas. Quand on fréquente quelqu'un comme elle, soit on accepte son mode de vie et sa personne tellement à part, soit on n'entre pas dans son univers et impossible alors de comprendre la beauté, la délicatesse de son personnage.

Elle hausse doucement les épaules quand je pose ma question et je souris en détournant mes yeux d'elle pour perdre mon regard dans le lointain. Personne n'a un destin tout tracé, n'empêche qu'une routine s'empare très vite, trop vie de nous. Ça a été mon cas, je n'ai pas l'impression que ce sera le sien un jour. Parce que derrière ses jolis traits et ses cheveux en bataille se cache quelqu'un à qui personne ne dictera la route. Dire que je l'admire n'est pas suffisant. Je n'arrive pas à trouver le mot qui correspond exactement à ce que je ressens. Je ne suis même pas sûr que notre relation puisse être définie par un mot. Ce n'est pas assez fort un mot. C'est nous et puis c'est tout. Sa voix ramène mon cerveau qui divague à notre conversation. « Oh, tu sais, du feu, de l'alcool, et des gens ennuyeux. » Un rire m'échappe. Sa vision du monde me laisse toujours perplexe et je me dis qu'il n'y a pas de meilleur résumé. Nous continuons à marcher côte à côte. Bras dessus bras dessous comme deux bons vieux camarades. Mais je suis aussi réaliste et je vois très bien le tableau, quand on nous voit marcher, si proche, presque main dans la main on peut croire à deux amants. Avec une autre fille cette idée m’aurait dérangé, mais pas avec elle, c’est différent. C’est la seule personne au monde avec qui j’arrive à être aussi tactile sans aucune arrière-pensée, sans que nos gestes soient malsains. J’ai beau la tenir serrée contre moi, la seule chose que je ressens c’est uniquement un besoin de la savoir près de moi. Je ne pense à rien d’autre et certainement pas aux dires des gens.

Après un long silence elle reprend doucement : « Je pense à lâcher les cours. Je ne suis pas à ma place là-bas, je ne l'ai jamais été . . . j'ai l'impression de perdre mon temps » Je sens, dans sa façon de me l'annoncer que sa décision a été réfléchie mais que l'aveu n'est pas simple. Je ne réponds pas tout de suite, parce qu'il n'y a rien à dire... Non. Je ne sais pas quoi lui dire. Parce que je respecte ses choix, quels qu'ils soient. Et je ne suis pas la meilleure personne pour vanter les mérites de l'école. Mais en arrêtant mes études je me suis retrouvé à jouer dans des films pornos pendant presque deux ans. Je le vis très bien, je l'assume parfaitement mais ce n'est pas quelque chose que je souhaite à tout le monde. Mais Kaya est plus intelligente que moi, je sais au fond que quoi qu'il arrive elle se débrouillera. Mais le bel univers qu'elle a dans la tête n'est pas forcément toujours en accord avec la réalité... Je veux la préserver de ça aussi. « Je pourrais venir te visiter plus souvent... » murmure-t-elle dans un souffle. Je prends sa main dans la mienne et demande en ignorant volontairement sa dernière phrase que j’ai beaucoup de mal à croire : « Tu comptes faire quoi Kaya ? Enfin je ne te dis pas que c’est une mauvaise chose mais je ne peux pas non plus te dire que c’est la meilleure idée que tu n’ai jamais eu… Tu penses la trouver où ta place alors ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ❝ If you don't expect too much from me, You might not be let down. ❞ ELM&KSH   

Revenir en haut Aller en bas
 
❝ If you don't expect too much from me, You might not be let down. ❞ ELM&KSH
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 02. Didn't expect to meet you there...
» Jade Bennson - Hey ! What did you expect ?
» Hey, What did you expect? ~ Caleb
» The glory of Rome did not expect. [PV : Marcus Vinicius & Claudia Cassia]
» GWEN ღ When she was just a girl, she expect to the world

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: