i just want to be a child again (gemma)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: i just want to be a child again (gemma)   Dim 15 Avr - 17:28

Une faim de loup. J'avais tellement la dalle que j'en aurais mangé un éléphant. Mais je ne me sentais absolument pas le courage de faire des pâtes ou d'aller au restaurant, manger avec mes parents, même s'ils n'avaient pas manqué de m'inviter, en me répétant que c'était quand je voulais. Ils pensaient vraiment que j'allais accepter et y aller alors même que ma frangine n'était toujours pas revenue de son exil. Parfois, leur bêtise me désolait.

Je tournai donc comme un abruti dans mon appartement, Muffin me regardant de son fauteuil à côté du radiateur et se demandant très certainement ce qu'il me prenait. J'étais revenu à Oxford à peine une semaine auparavant et je n'étais pratiquement pas sortis de chez moi, depuis. J'avais d'abord appris cette histoire de Carling fermé et ça m'avait foutu en rogne parce que le propriétaire n'avait même pas daigner me prévenir. Ok, j'étais en vacances, mais mon contrat était toujours d'actualité alors, qu'est-ce que ça lui aurait couté ? J'avais aussi craint de de croiser Melany mais j'avais appris par mon best, Chris, qu'elle avait quitté la ville, un petit peu après mon départ. Je n'en étais pas aussi soulagé que je l'avais espéré mais ça m'enlevait quand même pas mal de problèmes. J'étais un salaud et il semblait bien que cet état était irrémédiable. Et le pire : je n'avais aucune excuse à donner.
En vrai, j'avais envie de voir Gemma. J'avais vraiment envie de passer une petite soirée avec elle parce que déjà, je ne l'avais pas non plus prévenu que je partais (même si je soupçonnais qu'elle s'en doutait un peu) et aussi qu'elle me manquait atrocement, un peu comme quand, plus jeunes, on devait rentrer chacun chez soi, moi à Oxford et elle à Londres et qu'on devait attendre le week-end suivant pour se revoir. Je m'assis sur le bord de mon lit, toujours observé par mon chien et attrapai mon téléphone. S'il y avait bien une nana sur cette putain de terre qui me pardonnerait pratiquement n'importe quoi après ma sœur, c'était bien Gemma. Après encore une longue minute d'hésitation, je cliquai enfin sur son prénom puis sur "appeler".
Ϟ Ϟ Ϟ
Quelques heures plus tard, je poussai la porte vitrée à double battants de la pizzeria. Bien sûr, on aurait pu se faire livrer directement chez moi mais mon duplex était dans un état absolument lamentable et, je ne m'étais pas senti le courage de tout ranger - enfin, surtout de ranger à temps ! Avec Gemmy alors, on devait se retrouver directement chez domino's pizza. Sa voix au téléphone m'avait aussitôt redonné un peu de punch mais, l'entendre dire qu'elle était libre pour une petite sortie... Je m'étais tout de suite sentis beaucoup mieux. C'était vraiment une sensation étrange...
Je m'attablai près de la fenêtre donnant sur la rue et m’emparai de quelques cacahouète, dans le petit bol au centre de la table. Au bout de quelques minutes, un serveur s'approcha de moi et me demanda ce que je désirais. Je jetai un rapide coup d’œil à la carte, mais vraiment pour la gloire parce que je savais déjà ce que je voulais. Je commandais donc une pizza exotique pour moi et la pizza préférée de Gemma, en espérant qu'elle n'ait pas changé de goût depuis la dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: i just want to be a child again (gemma)   Mar 17 Avr - 13:24

Allongée sur mon lit je feuillète depuis un bon quart d’heure le même magazine de mode sans intérêt que j’ai trouvé dans le salon. Enfin en soi à la première lecture en diagonale il y a eu un intérêt minime, très minime mais après avoir lu mon horoscope trois fois je décide qu’il est grand temps de changer d’activité. Je me relève et dépose le magazine sur ma table de nuit. Le temps passe et je soupire « Je m’ennuiiiiiiiiiiiiiie ! » Bonnie est sortie Dieu sait où, Chandler répète avec Jason et j’ai une flemme monstrueuse de sortir de chez moi. J’enfile un gros pull et ouvre la fenêtre de ma chambre pour fumer une cigarette. Il a plu toute la journée et du fond de mon lit j’ai pensé qu’il faisait froid mais l’air est plutôt doux et agréable. Ma paresse maladive se dissipe un petit peu mais je reviens vite à la réalité, je n’ai absolument rien prévu de faire ce soir et je n’ai pas le courage de m’organiser maintenant.

Quand mon téléphone sonne, je saute littéralement dessus et décroche, surprise du nom qui s'affiche sur l'écran. Dénys... Depuis combien de temps n'a-t-il pas donné de nouvelles ? Trop longtemps. Il ne m'avait même pas prévenu qu'il partait ! Son appel me redonne le sourire. Evidemment que je meurs d'envie de le voir. Je ne précise pas au téléphone que je suis encore jogging parce que c'est la seule chose confortable autre que mon pyjama que j'ai trouvé en sortant du lit et que depuis mon réveille à 14 heure de l'après-midi je n'ai toujours pas trouvé le courage de prendre une douche, de me coiffer et de me maquiller. Revoir mon cousin après tout ce temps de silence radio me motive au plus haut point et je raccroche en étant pratiquement déjà sous la douche. Je n'ai jamais été aussi rapide de ma vie pour me préparer, certes, je risquais, non j'allais être en retard mais pas autant qu'on aurait pu l'imaginer. La soirée qui s'annonce m'enthousiasme franchement, depuis mon arrivée à Oxford je n'ai jamais vraiment eu l'occasion de passer du temps seule avec Dénys. Et pourtant je lui dois beaucoup. Il m'a soutenu de longues heures au téléphone pendant que je crachais, encore sous le coup de la colère, des horreurs sur ma mère. Pendant un long moment il a été la seule personne à qui je pouvais réellement me confier. Je n'osais pas déranger Rose qui avait déjà l'amabilité de m'héberger et tous les nouveaux amis qu'elle me présentait. Puis Chandler est arrivé, et Bonnie, et Leila, mais ils n'ont jamais pu remplacer mon cousin qui a le mérite de me connaitre depuis toujours et de connaitre ma mère et je sais très bien en lui parlant qu'il ne juge ni elle ni moi, il se contente de m'écouter sagement et ça fait du bien.

Mais bon, j'essaye de me dire que mes petits problèmes familiaux sont de l'histoire ancienne, qui est plus ou moins le cas, disons que cela m'affecte beaucoup moins qu'avant et je compte bien, ce soir, comprendre ce qui est arrivé à Dénys. Toute cette histoire avec Melany que je n'ai pas vraiment suivie mérite également d'être éclaircie. J'entre dans la pizzeria et cours vers Dénys qui s'est levé en m'apercevant par la fenêtre et lui saute dans les bras. « Oh mon Dieu, je ne m'étais pas rendu compte à quel point tu m'as manqué !! » J'ai à peine de poser une fesse sur la chaise que le serveur arrive déjà avec deux pizzas fumante sur les bras. Une exotique pour Dénys, une reine pour moi, et c'est comme ça depuis toujours, même en grandissant, nos choix de pizzas n'ont jamais changé. « My favorite, comment as-tu deviné ? » Morte de faim je mords déjà dans un part de pizza et demande après avoir avalé ma première bouchée : « Préviens quand tu pars la prochaine fois mécréant! »
Revenir en haut Aller en bas
 
i just want to be a child again (gemma)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GEMMA T.-WILDE ► a. reeser
» LOVA.F DECOUR - GEMMA WARD
» (Terminé) Ecoute, je vais t'expliquer [Gemma]
» Gemma Whelan
» De Jia Li à Gemma

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: