Heannie • Hello, I'm a lost girl, and a lost cause

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: Heannie • Hello, I'm a lost girl, and a lost cause   Sam 14 Avr - 17:34

On est vendredi après-midi, il est très exactement 12h34 et je suis en retard, horriblement en retard, follement en retard, mon bus pour Londres part dans douze minutes et je viens à peine d'arriver chez moi après une matinée harassante de cours et après avoir été retenu pendant trente minutes par mon professeur d'archi. Rhaa, pouvait pas me parler un autre jour lui ?! IL FAUT que j'aille à Londres ! Et maintenant je n'ai plus que onze minutes pour parvenir à l'arrêt de bus, oh là là la panique ! STOP. Il faut que je me calme. Mon sac, mes clés, c'est bon, j'ai tout, je peux y aller, Emi sait ou je vais, Basile aussi, j'en ai sûrement parlé à Timmy dans la foulée donc c'est bon, pas de soucis. Le bus, maintenant, vite, la station n'est pas trop loin, ça va, c'est faisable. C'est bon, j'y suis, encore trois minutes. J'agite mon ticket comme une folle devant le contrôleur, lui laisse à peine le temps de le poinçonner avant de lui demander presque en criant où est le bus pour Londres. Il m'en indique un parmi d'autres, sur le point de partir. Je cours comme une dératée et m'engouffre de justesse dans le véhicule, alors que les portes se referment. Avec un soupire de soulagement, je pose mes fesses sur un siège côté vitre et ne tarde pas à m'endormir. Je me réveille trois heures plus tard, complètement désorientée, et après avoir regardé l'heure sur mon portable, complètement ahuri. Je me tourne vers ma voisine, occupée à lire le journal. « Excusez-moi de vous déranger madame mais... est-ce normal que ça prenne autant de temps ? » je lui demande, les sourcils froncés par l'incompréhension. Elle relève la tête de sa lecture et me regarde sans comprendre. « Comment ça ? » Je me mord la lèvre. « Eh bien... Le trajet. Il n'était censé durer que deux heure trente. On a du retard ? » Un petit rire lui échappe. « Deux heures trente ? Entre Cambridge et Oxford, à cette vitesse ? Mais c'est tout simplement impossible ! » Je me sens soudainement pâlir. « Entre... vous avez dit entre... Cambridge et... et Oxford ? Oxford ? » je bafouille, la cervelle complètement fondue par ce que je suis entrain de comprendre. « Oui. Ce bus va à Oxford. Où étiez vous censée vous rendre ? » Je m'enfonce dans mon siège, les yeux écarquillés par le choc. « A... Je... Nul part. » Elle me lance un regard suspicieux – elle s'interroge sans doute sur ma santé mentale – et retourne à sa lecture. Un quart d'heure plus tard, me voilà descendue du bus, dans une rue d'Oxford que je ne connais pas du tout, n'ayant jamais mis les pieds ici. Tel un automate, je commence à marcher dans les rues, et me retrouve bientôt adossée à un grand bâtiment que je ne reconnais pas. Je laisse tomber lourdement mon sac à côté de moi avec un énorme soupir. « Je suis perduuuuuuuuue ! » je geins en levant la tête vers le ciel, ne prenant pas garde aux regards réprobateurs des passants. Je suis dégoutée. « Tu sais que ce n’est pas en restant assise par terre que tu vas retrouver ton chemin ? » Je m'arrête de fixer le ciel pour observer la jeune femme devant moi, la détaillant de haut en bas. Je ne sais pas vraiment comment prendre ce qu'elle vient de me dire, et, n'ayant pas envie de m'engueuler avec une oxfordienne – parce qu'à tout les coups, elle en est une – je me contente de soupirer. « Bon allez viens ! Je meurs de faim et je ne vais pas te laisser ici, sinon tu risques d’y passer le week-end avant qu’on te remarque. » dit-elle en me tendant sa main. Je hausse un sourcil, ne parvenant pas à déterminer si je dois la trouver sympa ou extrêmement désagréable. Cette fille à l'air bizarre... Mais tant mieux, j'imagine. La vie est plus drôle, pimentée par un grain d'étrangeté. « Je connais une boulangerie, à deux pas d’ici. On mangera un morceau et tu m’expliqueras ce qui ne va pas. » J'attrape sa main, et lui sourit en me relevant. « Ça me va. Je m'appelle Heather au fait. » je lui réponds avec un grand sourire, en me disant qu'on verra bien ce qui arrivera. « Moi c’est Bonnie. Oui j’ai un père fan de Bonnie and Clyde et aussi de la chanson de Gainsbourg. » Je souris. Gainsbourg, ça me connais. Les parents de Thomas, mon ami français, sont de grand fans. « Tu verras la boulangerie est excellente. Apparemment, à Paris, il y en a partout. Mon père n’arrête pas de me dire que les croissants là-bas sont excellents. » Je hoche la tête affirmativement. « Il y en à chaque coin de rue. Le meilleur, c'est quand le pain vient juste de sortir du four et qu'il est encore tout chaud quand tu mords dedans. Un régal. Je pourrais manger des baguettes entières à moi toute seule. » je dis en rigolant, suivant Bonnie de près – je ne tiens pas à me perdre encore une fois. « Tu connais Paris ? Tu y as déjà été souvent ? Tu n’es pas d’Oxford ? Enfin, ce que je veux dire c’est que je ne t’ai jamais vu ici et que tu as aussi un accent… » J'éclate de rire à nouveau. « Ça fait beaucoup de questions tout ça ! Mais enfin je ne vais pas te le reprocher, je suis pareille. » Un nouveau gloussement m'échappe et je continue. « Mon père a vécu dix ans en France, et ils nous emmenait souvent là-bas pendant les vacances. On a une maison dans le Sud, et j'ai déjà eu l'occasion de visiter Paris plusieurs fois, oui. Quand à mon accent, ça doit être parce que je suis américaine. » je lui lance avec un grand sourire. Je prends bien soin d'éviter le sujet de l'université. Après tout, bien que je me fiche complètement de la rivalité Oxford/Cambridge, je suis en quelque sorte terrain ennemi, n'est-ce pas ?

UC


Dernière édition par Heather E. Winchester le Ven 13 Juil - 0:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Heannie • Hello, I'm a lost girl, and a lost cause   Sam 28 Avr - 12:55

Foutue crise économique ! J’ai parfois envie de hurler en cours que la Grèce ne se résume pas qu’à la cirse, des salaires gelés, des manifestations toutes les semaines et une énorme dette. Franchement, il devrait parler de la beauté du pays, des habitants extraordinaire et arrêter de prendre les grecques pour des imbéciles. Je note les dernières lignes du cours, qui serviront pour l’article que je vais devoir faire pour la semaine prochaine, sur la crise économique. Je soupire. Mais si j’arrive à bien me débrouiller, je peux faire une bonne pub pour la Grèce, tout en suivant les consignes du devoir. Je souris au prof, en partant. Finalement ce cours n’est pas une catastrophe. Je me pose sur le premier banc que je trouve en sortant du bâtiment. Il faut que je fasse la liste des choses à faire pour la semaine prochaine. J’ai rdv mardi à 16h avec Alden et Lucy, même si elle finira par trouver autre chose à faire. Généralement j’arrive à la voir les 2 semaines précédents les partiels. Peut-être que Gemma voudra sortir. Mon ventre commence à faire des bruits bizarres. Il est temps d’aller manger. Je range mon agenda et me dirige vers une boulangerie-pâtisserie que je connais, à quelques pas du campus. Je salive déjà à l’odeur des tartes aux légumes et la tarte au citron, qui est la meilleure que je connaisse. Je m’arrête d’abord au distributeur pour retirer un peu d’argent. Je ramasse mes billets quand j’entends une espèce de cri de détresse. « Je suis perduuuuuuuuue ! » Je regarde autour de moi pour trouver à qui appartient cette voix. Je remarque une rousse adossée à un mur. Les gens la regardent de haut et passe devant sans rien faire. J’hausse un sourcil. C’est une habitude de laisser les gens déprimer en pleine rue ? Je range mon portefeuille et me rapproche de la fille. « Tu sais que ce n’est pas en restant assise par terre que tu vas retrouver ton chemin ? » Ouch, méchant. Son regard vert se pose sur moi. Elle me scrute de haut en bas et soupire. « Bon allez viens ! Je meurs de faim et je ne vais pas te laisser ici, sinon tu risques d’y passer le week-end avant qu’on te remarque. » Je tends ma main pour l’aider à se relever. « Je connais une boulangerie, à deux pas d’ici. On mangera un morceau et tu m’expliqueras ce qui ne va pas. » Je lui souris et j’espère qu’elle va accepter, sinon je la laisserai là. Ma tarte au citron m’attend. Elle finit par attraper ma main et répondre à mon sourire. Voilà qui est mieux et encourageant. « Ça me va. Je m'appelle Heather au fait. » « Moi c’est Bonnie. » Elle me jette un regard curieux. « Oui j’ai un père fan de Bonnie and Clyde et aussi de la chanson de Gainsbourg. » J’hausse une épaule et souris de nouveau. « Tu verras la boulangerie est excellente. Apparemment, à Paris, il y en a partout. Mon père n’arrête pas de me dire que les croissants là-bas sont excellents. » Je rigole en pensant qu’après toutes ces années, je n’ai toujours pas programmé de voyage à paris. Je le mettrai sur ma liste de choses à faire.

Elle acquiesce. « Il y en à chaque coin de rue. Le meilleur, c'est quand le pain vient juste de sortir du four et qu'il est encore tout chaud quand tu mords dedans. Un régal. Je pourrais manger des baguettes entières à moi toute seule. » Elle éclate de rire et je la rejoins. Il est facile de discuter avec elle. « Tu connais Paris ? Tu y as déjà été souvent ? » Je suis presque jalouse en entendant sa réponse. Il va falloir que j’organise ce voyage très vite, elle me donne envie d’y aller. Je ne comprends vraiment pas comment je n’ai pas pris le temps d’y aller. On arrive devant la boulangerie et j’entre tout en l’écoutant parler. Puis tout à coup je me retourne vers elle et l’interrompt. « Tu n’es pas d’Oxford ? Enfin, ce que je veux dire c’est que je ne t’ai jamais vu ici et que tu as aussi un accent… » Je claque des doigts, tout en cherchant la venue de son accent.

UC
Revenir en haut Aller en bas
 
Heannie • Hello, I'm a lost girl, and a lost cause
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LOST LE RPG
» A lost girl ~ Then meet ? [Takamura Cho]
» [Terminé]A small lost girl. [Léonie]
» London Stiller...she's a special girl
» Heartbreaker version girl [Finish]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: