I pray for mercy ! [Trinity]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: I pray for mercy ! [Trinity]   Mar 20 Mar - 23:19

Je triture nerveusement la manche de mon pull et manque plusieurs fois de me jeter par-dessus la rambarde de l'escalier alors que je fais les cent pas devant le bureau de Landsbury. LES CENT PAS DEVANT LE BUREAU DE LANDSBURY ! Je ne sais pas si vous vous rendez compte mais... mais je vais mourir ! Si jeune, si belle, ayant encore toute la vie devant moi... je préfère choisir ma mort, l'escalier me semble tout indiqué. Si je ne me rate pas, je devrais expirer sur le coup et ne rien sentir. Pas comme l'exécution programmée qui m'attend. Je la connais la Landsbury, elle va d'abord me torturer et ensuite seulement quand elle aura brisé mon corps et mon esprit, elle me tuera. Et mon corps servira d'engrais pour les arbres de Cambridge. Je serais presque prête à accepter un énième rendez-vous arrangé par ma grand-mère pour échapper à ça. Mais je ne fuis pas devant l'ennemi, d'autant plus quand la porte vient de s'ouvrir et que je n'ai plus aucune chance de disparaître discrètement. Si seulement j'avais enjambé la rambarde plus tôt ! Telle le condamné qui s'avance vers l'échafaud, je traîne des pieds avant d'entrer dans l'antre du dragon. Fluffy reste à côté de moi et je regrette soudain qu'elle ne soit qu'une adorable petite border collie qui n'aboie que lorsqu'elle entend une fausse note et pas un pitbull assoiffé de sang prêt à bondir pour défendre ma vie. Ce qui serait bien utile vu le regard que me décoche le dragon. Je me laisse tomber sur le siège qu'elle me désigne avec impatience et me mordille furieusement la lèvre inférieure.

Pitiéjeveuxpasmourirsijeunesibelleetsijesurvisjejuredeneplusembêtermonchauffeurc'estpromis !

Landsbury est flippante. Pas comme les zombies dans les films d'horreur hein. Non on dirait plutôt Hannibal Lecter et plus que jamais je pense que je ne suis pas faîte pour la vie en société. J'ai horreur des représentants du sexe opposé et maintenant je me mets à avoir peur de mes profs. Oh joie. Pour ma défense Landsbury est une psychopathe en puissance, la reine des enfers, Voldemort au féminin. Elle parle peu mais plus elle parle, plus son sourire je-vais-te-bouffer-mais-avant-je-vais-te-briser les-os-un-par-un s'accentue. « Que tu emmènes tes petites bestioles en cours passe encore, bien que ce ne soit pas toléré par la règlement, mais que tu t’endormes pendant les cours de danse me semble au contraire clairement inenvisageable. » Je lance un regard à Fluffy qui ne bronche pas le moins du monde. Pas comme si le doyen ne m'avait pas autorisée à l'emmener elle. C'est comme un chien d'aveugle mais pour narcoleptique. Moui c'est bizarre quand on y repense bien. Pour Coffee c'est une autre histoire, je n'ai AUCUN contrôle sur cet écureuil ! Ok j'ai soigné sa pauvre petite patte cassée l'année dernière mais je ne lui ai jamais demandé de me suivre de partout ! Les gens ne me croient jamais. Injuste vie. « Je n’ai pas pour habitude d’inciter les étudiants à consommer de la drogue, mais dans ton cas je me permettrai de te conseiller de trouver rapidement une solution à ce problème. » Je lance un regard effaré à mon interlocutrice. Heiiiiiiin ? Elle veut que je... non... si ? Je bafouille, j'ai envie de me transformer en petite souris et de filer me cacher dans un trou, ne sachant pas si elle plaisante ou si elle est vraiment sérieuse. « O.. oui madame. » La-men-ta-ble. Je crois que je n'ai jamais été aussi éloquente. « Mais euh... vous êtes vraiment sérieuse ? Je veux dire... de la drogue quand même ce... c'est...  » C'est vrai quoi, c'est juste improbable qu'un prof incite un de ses élèves à se droguer !

« Ironie Sleeping B, cela étant je n’ai aucun contrôle sur ce que tu pourrais prendre en dehors de l’université. D’ailleurs je ne suis même pas certaine que ce soit considéré comme de la drogue pour les gens comme toi, les amphétamines ne font pas partie de ton traitement de fond ? » Bitch. On a pas gardé les écureuils ensemble et crois-moi si j'étais vraiment une princesse, je chanterai telle Snow-White pour que tu ai tous les animaux de la forêt au cul ! Je garde tout ça pour moi et baisse les yeux en maltraitant la manche de mon pull qui, avouons-le, est beaucoup trop grand pour moi. Je tique au mot amphétamines. Re-bitch. Elle n'était pas sensée être au courant de ça. Je ne VEUX PAS prendre de ces saletés. Les amphétamines c'est le mal. J'ai pas follement envie de devenir accro et c'est bien le risque de ce traitement. Elle veut gagner à ce point-là ? Au point de mettre la santé d'une de ses élèves en péril ? J'ai toujours eu le plus grand des respects pour mes professeurs en général. A vrai dire, j'ai toujours considéré qu'en tant que représentants de l'autorité et garants du savoir, on leur devait le respect le plus total et dans mon cas une certaine admiration. Ce n'est pas parce que j'ai tendance à me faire tatouer de plus en plus souvent que je suis une cancre, loin de là. M'enfin je commence sérieusement à réviser mon jugement. Landsbury veut gagner, quel qu'en soit le prix. J'ai envie de crier FUUUUUUUUUUUUUUCK mais ce serait mal venu.

« Pour être plus claire, en plus de risquer de t’endormir pendant les compétitions, ton niveau de danse est consternant. Deux options s’offrent à toi, sortir par la petite porte de ton plein gré ou subir les cours du soir de Logan de façon hebdomadaire ainsi qu’une consultation très rapide chez ton généraliste. » « HEIIIIIIIN ? » Je n'ai pas pu me retenir cette fois. « D... des cours du soir... av... avec Monsieur Logan ? Oh... » Oh mon Dieu. Je vais mourir. Je vais VRAIMENT mourir. Cette fois je relève la tête et fixe Landsbury d'un air malheureux. « Il euh... il est courant ? Et euh... consentant ? » Non parce que pour se farcir un boulet en danse comme moi il vaut mieux l'être. A croire que Logan est maso. Je suis un cas désespéré, j'ai fini par l'accepter au bout de quelques années où ma tyrannique prof de danse classique me hurlait dessus à chaque cours. Je n'étais qu'une pauvre gamine un peu prompte à l'endormissement, c'était injuste ! Mais à force de m'entendre hurler que j'étais une vraie catastrophe, que je n'avais aucune coordination, je suppose que j'ai fini par y croire. Rectification : j'y croyais déjà. « Moony ma chérie, tu vas suivre ces cours avec Logan et estime toi heureuse que je les finance avec les chèques du concert humanitaire que j’ai oublié de reverser ailleurs que sur mon compte en banque. Tu as peut être eu de mauvaises expériences avec la danse, mais être à Cambridge c’est aussi viser l’excellence et tu ne voudrais pas être défaillante pour ton option ce semestre ? Une si jolie voix... » Trop drôle. Landsbury gentille. Ha. Ha. Ha. Je le savais qu'elle faisait des opérations financières pas nettes. Vieille peau. Et le PIRE dans tout ça ? C'est que je n'ai pas mon mot à dire. Pas vraiment. Landsbury est toute puissante ici, franchement, à part lui jeter Coffee au visage en hurlant "VENGEAAAAAANCE" je ne vois pas quoi faire. En plus ce serait suicidaire donc bon... Et depuis quand elle m'appelle "Moony ma chérie" ? Aurais-je fait des choses avec elle ? Je ne m'en souviens pas et quelque chose me dit que c'est tant mieux. Yeurk ! Une vision particulièrement salace traverse mon esprit et je me concentre pour penser à une chose absolument terrifiante : Reine Carter me présentant un candidat à la procréation. Rien de mieux pour refroidir la petite narcoleptique que je suis. Je SUIS un boulet depuis le jour de ma naissance et j'ai un karma de MERDE. « Comme je suis généreuse, je t’évite les cours du soir, j’ai vu que tu avais une après midi de libre mercredi. Je n’accepterai pas l’excuse des leçon d’équitation et te conseille vivement les boissons énergétiques en guise de petit déjeuner. »

Sa "générosité" me laisse sans voix. Ah ben tiens. Et mes devoirs je les fais quand ? Je sais parfaitement que je vais être tellement épuisée après les cours de Logan que je serais incapable de bosser ensuite. Pas très bon pour mes études tout ça, finalement les amphétamines ça pourrait être une solution relativement efficace... Je coule un regard légèrement blasée au dragon. Moi ? Sur un cheval ? C'est très drôle j'en conviens j'ignorais qu'elle avait le sens de l'humour. QUELLE BLAGUE JE TIENS DEJA PAS DEBOUT TOUTE SEULE ALORS RESTER SUR LE DOS D'UN CANASSON C'EST TOTALEMENT DEBILE ! Je me contente de hurler dans ma tête, me demandant si en plus de la narcolepsie je ne développe pas un syndrome de personnalités multiples. OMFG.


« C'est d'accord. » Je crois que pour le coup Landsbury est plutôt étonnée. Eh, je vais pas laisser tomber comme ça vieille peau ! Je croise les bras et plante mon regard dans le sien d'un air décidé. Ok je suis narcoleptique mais ce n'est pas de ma faute ! Alors je veux pouvoir vivre comme n'importe lequel de mes camarades, du moins autant que possible. « Je ne prendrais mon traitement que pour le concert et les répétitions générales. Je ne veux pas en prendre plus que nécessaire. Et si monsieur Logan meurt d'un arrêt cardiaque je ne paierais pas les obsèques. »

« Il serait temps que tu crois un peu plus en toi. Tu y arriveras Moon, c’est le meilleur dans son domaine, et la bonne volonté a toujours fait des miracles. »

Je me mords furieusement la lèvre inférieure pour ne pas rire. Les miracles ? La bonne blague ! Depuis l'immaculée conception, on a rien fait de mieux. Alors si effectivement je deviens bonne en danse, là on parlera de miracle divin. Notons que ma future prestation est qualifiée de miracle par cette chère Landsbury. Autant dire qu'elle ne croit pas vraiment en la réalisation de ses désirs les plus chers. J'estime qu'elle veut simplement limiter la casse et me voir pleurer des larmes de sang après les cours avec Daddy Logan.

« Il va vous détester vous savez ? Je veux bien croire en moi, mais soyons honnêtes, vous avez déjà vu une telle catastrophe ? Je n'arrive même pas à me coordonner quand je marche, alors danser ça me paraît effectivement relever du miracle comme vous dîtes. »

Je vois Coffee gratter à la fenêtre et me mords les joues pour ne pas rire. Allez savoir pourquoi, cet animal n'a absolument pas peur de Landsbury. Il est fêlé. Par contre l'aspirateur lui fout les chocottes et le rend dingue au point qu'il attaque l'appareil toutes griffes dehors. Mais à part ça il est presque sain d'esprit. Et présentement occupé à gratter la vitre pour entrer. Je ne ris pas, je reste immobile alors qu'une goutte de sueur descend le long de ma colonne vertébrale. Oh pitié. J'espère que Landsbury ne va pas m'écharper. J'ignore si je dois faire comme si je n'avais rien vu, rien entendu ou si je dois me confondre en excuses et pleurer, jurer sur ma vie que oh seigneur je n'ai aucun contrôle sur cette bestiole sortie de l'enfer pour répandre sur ma vie un joyeux chaos.

« Bien tu peux circuler. »

Les miracles existent. Landsbury ne s'est rendue compte de rien et me met à la porte. OH JOIIIIIE ! En bafouillant j'attrape ma veste et mon sac et je pars presque en courant, Fluffy sur mes talons. Quelques minutes plus tard, me voilà dehors et un éclair roux saute sur mon épaule. Je suis tellement soulagée que je ne pense même pas à engueuler Coffee. Surtout qu'il me tend une noisette. Quel dragueur. En fait j'aurais peut être dû l'emmener avec moi, il aurait pu faire du charme au dragon !



Dernière édition par Moon A. Carter le Mer 4 Avr - 11:10, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I pray for mercy ! [Trinity]   Mer 21 Mar - 0:03

S’endormir pendant un de mes cours ? C’était une chose que je n’avais encore jamais vu. Après m’être renseignée auprès de l’infirmière scolaire j’avais fini par apprendre que la petite Moon était narcoleptique, un drame pour elle, mais surtout pour moi. Perdre la compétition à cause de cette gamine ce n’est tout simplement pas envisageable. Cocaïne amphétamines, se droguer ou dégager. Je dépose mes affaires dans une salle et patiente le temps que mon élève sorte de cours. A 15 heures pile, j’ouvre la porte et elle est là. Je souris, un sourire carnassier qui devrait très nettement lui laisser entrevoir la suite de la conversation. « Entre. » Elle me suit et je lui désigne une chaise devant mon bureau ou je m’installe. « Que tu emmènes tes petites bestioles en cours passe encore, bien que ce ne soit pas toléré par la règlement, mais que tu t’endormes pendant les cours de danse me semble au contraire clairement inenvisageable. » Je marque une pause, laisse mon sourire s’accentuer dangereusement. « Je n’ai pas pour habitude d’inciter les étudiants à consommer de la drogue, mais dans ton cas je me permettrai de te conseiller de trouver rapidement une solution à ce problème. » Je papillonne des yeux avec hypocrisie, et la laisse intégrer l’information et arriver à ses propres conclusions.

Le choc passé, la gamine bredouille, se demandant ou est la part de vérité et d’ironie dans mes propos.  « O.. oui madame. » Je sens l’angoisse monter, c’est toujours amusant de constater l’effet d’une simple conversation avec l’un d’eux sur leur pauvres petit nerfs fragiles.  « Mais euh... vous êtes vraiment sérieuse ? Je veux dire... de la drogue quand même ce... c'est...  » Je hausse un sourcil, tandis que Moon s’enfonce le plus possible. « Ironie Sleeping B, cela étant je n’ai aucun contrôle sur ce que tu pourrais prendre en dehors de l’université. D’ailleurs je ne suis même pas certaine que ce soit considéré comme de la drogue pour les gens comme toi, les amphétamines ne font pas partie de ton traitement de fond ? » Mon sourire s’élargit autant que possible, puis se transforme en un rictus méprisant. « Pour être plus claire, en plus de risquer de t’endormir pendant les compétitions, ton niveau de danse est consternant. Deux options s’offrent à toi, sortir par la petite porte de ton plein gré ou subir les cours du soir de Logan de façon hebdomadaire ainsi qu’une consultation très rapide chez ton généraliste. » Je hausse un sourcil, la fixe intensément. Je me suis toujours demandé pourquoi les narcoleptiques ne choisissaient pas histoire, ou peinture...

La gamine s’écrie, voulant sans doute me provoquer un arrêt cardiaque, et ainsi m’assassiner avant que je n’ai le temps d’en finir avec elle.  « HEIIIIIIIN ? » Je ne vois pas vraiment ce qu’elle ne comprends pas dans cette structure syntaxique ma foi tout à fait correcte. Aurais-je usé d’une métaphore trop compliquée à saisir ? Diantre, voilà qu’elle piaille, et dire que sa voix m’était tolérable, autrefois. « D... des cours du soir... av... avec Monsieur Logan ? Oh... » Des cours du soir, ou de l’après midi, l’après midi serait d’ailleurs peut être une bien meilleure idée, elle fait bien de le souligner, de plus, ayant en ma possession son emploi du temps, je peux voir quelques trous disséminés ça et là que Logan se ferait un plaisir de remplir.  

« Il euh... il est courant ? Et euh... consentant ? » Mon expression s’adoucit, mais n’en reste pas moins absolument diabolique. « Moony ma chérie, tu vas suivre ces cours avec Logan et estime toi heureuse que je les finance avec les chèques du concert humanitaire que j’ai oublié de reverser ailleurs que sur mon compte en banque. Tu as peut être eu de mauvaises expériences avec la danse, mais être à Cambridge c’est aussi viser l’excellence et tu ne voudrais pas être défaillante pour ton option ce semestre ? Une si jolie voix... » Je marque une pause et pose son emploi du temps sous ses yeux. « Comme je suis généreuse, je t’évite les cours du soir, j’ai vu que tu avais une après midi de libre mercredi. Je n’accepterai pas l’excuse des leçon d’équitation et te conseille vivement les boissons énergétiques en guise de petit déjeuner. » Je bats des cils et attends.  « C'est d'accord. » Je frappe dans mes mains tout à fait satisfaite tandis qu’elle ajoute. « Je ne prendrais mon traitement que pour le concert et les répétitions générales. Je ne veux pas en prendre plus que nécessaire. Et si monsieur Logan meurt d'un arrêt cardiaque je ne paierais pas les obsèques. » Je hoche la tête, qui se soucie de Logan, c’est un grand garçon, il en a vu d’autres. « Il serait temps que tu crois un peu plus en toi. Tu y arriveras Moon, c’est le meilleur dans son domaine, et la bonne volonté a toujours fait des miracles. » Je suis gentille, fait qui est suffisamment rare pour être noté. Il ne faut pas croire il m’arrive d’être une prof qui se soucie de ses élèves et qui croit en eux. La petite se défend cependant toujours anormalement loquace pour un spécimen assis devant mon bureau. « Il va vous détester vous savez ? Je veux bien croire en moi, mais soyons honnêtes, vous avez déjà vu une telle catastrophe ? Je n'arrive même pas à me coordonner quand je marche, alors danser ça me paraît effectivement relever du miracle comme vous dîtes. » Je souris une nouvelle fois, Logan me détester ? Voyons c’est comme ça qu’il m’aime, les défis il adore ça et je n’ai pas été jusqu’à me montrer adorable avec ce vieux croûton ridé afin d’obtenir ses faveurs, pas comme la prof de gym. Je n’entrerai pas dans les détails. « Bien tu peux circuler. » Je me lève et la raccompagne jusqu’à la porte, cette conversation pourrait me rendre narcoleptique moi aussi. Je baille, et prends mon manteau pour regagner l’extérieur, il fait un temps magnifique, dommage qu’on soit mercredi midi.
Revenir en haut Aller en bas
 
I pray for mercy ! [Trinity]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Angela Laura Trinity [Pouffy]
» eat pray love, 28.05 - 20:42
» MJVERSAIRE ღ Eat. Pray. Gnutgnut.
» Trinity D Kael
» WWE No Mercy 2016 | Match Card

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: