barry ○ something about the way you look tonight takes my breath away

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: barry ○ something about the way you look tonight takes my breath away   Mar 20 Mar - 0:38


Je marche dans les rues de Cambridge d'un pas vif. Le froid rougit mes joues et mon nez, je souffle dans mon écharpe en laine pour réchauffer le bas de mon visage. Le ciel parfaitement blanc malgré l'heure tardive est une promesse de neige, je me hâte un peu plus pour atteindre le porche des Stylinson. Je sors de la poche de mon duffle coat une main tremblante et sonne. J'entends quelqu'un dévaler les escaliers et la porte s'ouvre à la volée. Je souris à travers mon écharpe. « Salut Olive ! Ca va ? » Le petit frère de mon meilleur ami hoche vivement la tête et me laisse entrer. « LARRY !! Y A BASILE QUI EST LA !! Tu arrives juste à temps pour le repas mec, maman vient de nous appeler. » Il déguerpit vers la salle à manger en chantonnant. Je commence à enlever mon manteau pour me mettre à l'aise quand un grincement au-dessus de ma tête m'indique que Larry est sorti de sa chambre. Je plie mes affaires sur mon avant-bras et lève le visage vers le haut des escaliers, où mon ami apparaît. Ma gorge s'assèche tandis que mon regard s'illumine. « Hey. » Il me fait la bise -parce que tout le monde sait que c'est la façon la plus virile de se dire bonjour n'est-ce pas ? « Je crois qu’Oliver a préparé un diner, on le mange ou on sort ? Vu l’odeur, ça ressemble assez fortement à des pâtes carbo, à savoir la seule chose qu’il sait faire à part jouer à Pokémon. Sauf que pour les pâtes carbo, il ne passe pas des heures à s’entrainer HEIN ! » J'éclate de rire et secoue la tête. Mon frère et moi n'avons pas ce genre de relation. Les seules activités que nous partagions petits étaient le piano et le dessin. Folichon hein ? « Enfin bref, tu veux quelque chose à boire ? Coca, Ice tea, Fanta… Bière ? Vodka ? » Il prend une bière, je tends la main à mon tour pour me servir. « Tu devrais peut être plus t'entrainer aussi alors, au lieu de faire autre chose. » Je lui souris en battant des cils, décidément très masculin ce soir. « C’est à cause de toi ça chaton, on se voit beaucoup trop, j’y peux rien, j’ai pas le temps pour m’entrainer » Je roule des yeux. Ben tiens, ça va être de ma faute. « ET DE TOUTES LES FACONS J’AI PLUS MON CARAPUCE JE VOIS PAS L’INTERET DE JOUER » Mon rire se joint à celui du blondinet et je change de sujet. « Ca sent super bon Oliv', on va rester hein ? » Je m'affale sur le canapé et commence à siroter ma bière. Larry s'assoit près de moi. « On reste mais s’il commence à chanter ‘Pokemon gonna catch ‘em all’ je me casse hein » Je m'étouffe en riant. Mes paupières se ferment automatiquement quand je sens ses doigts se glisser dans mes cheveux. Ce contact, très fréquent, m'est devenu indispensable. « Et Oliver, pour une fois que tu fais quelque chose, je propose que tu t’occupes de mettre le couvert pour que je puisse profiter de Basile. » Mes yeux s'écarquillent en même temps que ma bouche s'entrouvre. Pardon ? Larry semble se rendre compte de sens très tendancieux de sa phrase et achève « Dans un sens tout à fait innocent, bien entendu » Je n'ose pas lever les yeux vers Oliver qui hésite, puis part vers la cuisine. Je jette un regard en coin à mon ami accompagné d'un petit sourire. Ma main glisse sur sa cuisse tandis que mon nez part à la rencontre de son cou. « Alors, comment tu comptes profiter de moi ? Une partie de scrabble peut être ? » Je glousse doucement en mordillant son lobe. « Enfin bref, trêve de plaisanterie. » Je m'exile au bout du canapé et étale mes jambes sur ses genoux tout en m'étirant. « Moi je suis au taquet pour le… euh… scrabble hein soit dit en passant… Mais tu veux pas jouer avec moi je te rappelle. Je comprends que ce soit angoissant tho, je suis tellement fort à ce jeu ! » Je souris, roule des yeux et ignore le sous-entendu. Je sais parfaitement ce que je risque en jouant ainsi avec lui, tout comme j'ai conscience que j'ai beaucoup de chance qu'il soit aussi patient. Beaucoup m'auraient laissé tomber en voyant que je n'étais pas prêt. Je change de sujet. « T'avais raison, Landsbury est un monstre, une sorcière, une créature démoniaque. Tu devrais te sentir coupable de me laisser l'affronter seul. Moi, si jeune, si innocent. » Je lui fais mes yeux de chat potté. Larry a une bonne voix en plus, il se débrouillerait bien à la chorale. Il éclate de rire et viens me prendre dans ses bras. « Je t’avais prévenu curlychou, je t’avais dit de pas y aller ! Et je vais faire comme si je n’avais pas compris ton message subliminal, je n’ai aucune envie d’aller me faire torturer par cette femme. J’ai été une fois à la chorale et elle m’a dit que Who let the dogs out n’était pas une chanson. Pas. Une. Chanson. » Il secoue la tête tandis qu'un petit sourire se dessine sur mes lèvres. « Je n’y remettrai pas les pieds… à moins que tu trouves un moyen de me convaincre… » Je hausse un sourcil et passe un genou entre ses jambes. « Je sais pas si tu fais exprès de me tendre des perches Boo, c'est trop facile. » Je noue mes bras autour de son cou et approche mon visage du sien, oubliant un instant ma course pour le rôle de l'homme dans notre plus-ou-moins couple. « LES GARS A TABL... euuuh, qu'est-ce que vous foutez ? » Je lâche mon meilleur ami et me propulse en arrière en entendant la voix d'Oliver. Le tapis réceptionne douloureusement mon arrière-train, je grimace et lève les yeux vers eux. Larry est totalement figé alors qu'Oliv' se tient debout derrière lui, interdit. « Hum... On se bagarrait parce que... Ton idiot de frère dit que la chorale est une activité de fille. » « Ce n’est pas moi qui le dit, tout le monde est d’accord là-dessus ! » Je me lève, baisse les yeux et reprends d'une voix plus forte. « BON je meurs de faim ! On va manger ? » Je file vers la cuisine sans les attendre, maudissant intérieurement mon imprudence. « Bonne initiative ! » Larry et Oliv' me suivent, apparemment heureux de ma diversion. Larry s'assoit en face de moi, son frère en bout de table. Je ne rate évidemment pas le regard de mon meilleur ami, qui semble penser que j'en ai déjà assez fait. Ah, tiens donc... Il prend les couverts et me fait signe d'approcher mon assiette. « Les invités d’abord ! Basile, t’as faim comment ? » Je lui décoche un sourire en coin ainsi qu'un clin d'oeil. « J'avalerai n'importe quoi. » Oliver s'étouffe avec son verre d'eau, je bats des cils d'un air innocent. « Eh ben, apprends à boire Oliv' ! » Larry semble ne pas réagir et me sert abondament. « Eh bah avale ça Baz ! Tu veux de la crème fraiche ? » Je retiens un énième sous-entendu et commence à manger tandis que Larry rabroue son jeune frère. « Oliv, j’espère sincèrement que tu ne penses pas à ce que je pense que tu penses, c’est dégueulasse. » Je lui jette un regard en coin et choisis de ne pas commenter, ça risquerait de me retomber dessus. Je mâche rapidement. « Ch'est chuper bon Oliv'. »
Je repose ma fourchette sur le bord de mon assiette à moitié remplie et me racle la gorge. « Je... Je crois que mes parents vont divorcer. » Voilà, c'est dit. Mes soupçons durent depuis quelques temps déjà, mais j'arrive juste à les accepter.

uc


Dernière édition par A. Basile Cabret le Mer 25 Avr - 18:08, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: barry ○ something about the way you look tonight takes my breath away   Mer 21 Mar - 0:47


« Oui.. . Oui, tout va bien. Mais noooooooon, il ne fait pas de bêtises ! Maman écoute, je t’aime tu le sais, mais ça fait un quart d’heure que tu me poses des questions dont tu connais déjà les réponses. Oui, on va bien, oui, on a vu Hayden ce week end, oui, elle te dit bonjour mais ça suffit là hein, je dois y aller. Voila, c’est ça, je t’aime aussi, je t’appelle mardi soir, très bien, d’accord » Je raccroche et soupire. « Oliv, la prochaine fois, je réponds en premier, et tu t’occupes de ses conneries de la fin, elle était pas comme ça l’année dernière, c’est toi qui la flippe en fait ! » Mon frère hausse les épaules et retourne s’affaler sur le canapé où il était avant l’appel de notre chère maman. Non pas que j’ai un problème quelconque avec elle d’ailleurs, mais ses recommandations et ses inquiétudes de maman poule à deux balles m’énervent plus qu’autre chose. Je monte dans ma chambre et pose mon ipod sur mes enceintes. Je m’allonge sur mon lit, attrape un Ken Follett et lis en chantonnant. J’ai déjà lu Les Piliers de la Terre huit fois, mais ça ne me perturbe pas vraiment. Je tourne la page 432 lorsque j’entends Oliver hurler. « LARRY !! Y A BASILE QUI EST LA !!! » Plait il ? Je me lève, vérifie rapidement la tête que j’ai dans un miroir et me dirige vers la porte de ma chambre. Je descends les escaliers. « Hey » Je souris. « Saluuuuuuuuuuuut » Je franchis les quelques pas qui me sépare de Basile et l’embrasse sur les deux joues, de la façon la plus innocente qui soit. « Je crois qu’Oliver a préparé un diner, on le mange ou on sort ? Vu l’odeur, ça ressemble assez fortement à des pâtes carbo, à savoir la seule chose qu’il sait faire à part jouer à Pokémon. » Je hausse la voix. « Sauf que pour les pâtes carbo, il ne passe pas des heures à s’entrainer HEIN ! » Je secoue la tête, lassé de perdre tous les jours à ce jeu absolument stupide. « Enfin bref, tu veux quelque chose à boire ? Coca, Ice tea, Fanta… Bière ? Vodka ? » Je me dirige vers la cuisine en parlant et sors une canette de bière pour moi. « Tu devrais peut être plus t'entrainer aussi alors, au lieu de faire autre chose. » Je souris. « C’est à cause de toi ça chaton, on se voit beaucoup trop, j’y peux rien, j’ai pas le temps pour m’entrainer » Je hausse une nouvelle fois la voix. « ET DE TOUTES LES FACONS J’AI PLUS MON CARAPUCE JE VOIS PAS L’INTERET DE JOUER » J’entends le rire de mon frère dans la pièce d’à côté et fronce les sourcils. « Ca sent super bon Oliv', on va rester hein ? » Je décapsule ma bière et vais m’assoir à côté de Basile. « On reste mais s’il commence à chanter ‘Pokemon gonna catch ‘em all’ je me casse hein » Je m’enfonce dans le canapé et joue avec une boucle de Basile. « Et Oliver, pour une fois que tu fais quelque chose, je propose que tu t’occupes de mettre le couvert pour que je puisse profiter de Basile. » Je m’arrête une seconde. « Dans un sens tout à fait innocent, bien entendu » Il proteste vaguement mais s’exécute, il est mignon finalement ce gamin. Je me penche un peu pour vérifier qu’Oliver va dans la cuisine sans se retourner. Je sens une main sur ma cuisse droite et le souffle de Basile, tout près de moi. « Alors, comment tu comptes profiter de moi ? Une partie de scrabble peut être ? » Je ne réponds pas. Certaines règles ont été posées et parler après cette phrase lourde de sous entendus pendant que Basile est si près me ferait forcément transgresser ces règles. «Enfin bref, trêve de plaisanterie. » Je respire en le voyant s’écarter un peu. « Moi je suis au taquet pour le… euh… scrabble hein soit dit en passant… Mais tu veux pas jouer avec moi je te rappelle. Je comprends que ce soit angoissant tho, je suis tellement fort à ce jeu ! » Je souris en caressant ses jambes du bout des doigts. « T'avais raison, Landsbury est un monstre, une sorcière, une créature démoniaque. Tu devrais te sentir coupable de me laisser l'affronter seul. Moi, si jeune, si innocent. » Je hurle de rire. « Je t’avais prévenu curlychou, je t’avais dit de pas y aller ! » Je me redresse et le serre dans mes bras, tout content d’avoir trouvé une raison bien innocente pour le faire. « Et je vais faire comme si je n’avais pas compris ton message subliminal, je n’ai aucune envie d’aller me faire torturer par cette femme. J’ai été une fois à la chorale et elle m’a dit que Who let the dogs out n’était pas une chanson. Pas. Une. Chanson. » Je fais non de la tête. « Je n’y remettrai pas les pieds… à moins que tu trouves un moyen de me convaincre… » « Je sais pas si tu fais exprès de me tendre des perches Boo, c'est trop facile. » Il place un genou entre mes jambes, ses mains autour de mon cou et s’approche doucement de mon visage. Je tente vaguement de rester calme, sans grande réussite. Mon cœur s’emballe et j’approche mes lèvres des siennes. « LES GARS A TABL... euuuh, qu'est-ce que vous foutez ? » Je sursaute et pousse Basile qui tombe du canapé. Ce serait très drôle si mon petit frère ne venait pas de me surprendre à deux doigts d’embrasser mon meilleur ami. Je réfléchis le plus vite possible mais je ne trouve aucune excuse valable. « Hum... On se bagarrait parce que... Ton idiot de frère dit que la chorale est une activité de fille. » Je hoche la tête d’un air très convaincu. « Ce n’est pas moi qui le dit, tout le monde est d’accord là-dessus ! » Oliver me jette un regard soupçonneux puis hausse les épaules. Je soupire le plus discrètement possible. Un silence s’installe puis Basile se lève. « BON je meurs de faim ! On va manger ? » Je saute sur mes pieds et le suis vers la cuisine. « Bonne initiative ! » Je m’assois raisonnablement en face de Basile, espérant éviter les mains baladeuses, et laisse Oliver se mettre en bout de table. Je jette un regard appuyé à mon ami pour lui faire comprendre qu’on assez rit pour la soirée. J’attrape le bol de pates. « Les invités d’abord ! Basile, t’as faim comment ? » « J'avalerai n'importe quoi. » Je retiens un éclat de rire et met un bon tiers de l’énorme plat de pates dans l’assiette de Basile, ignorant Oliver qui s’étouffe dans son verre d’eau. « Eh bah avale ça Baz ! Tu veux de la crème fraiche ? » Je me sers à peu près autant de pates et pousse le plat vers Oliver pour qu’il se serve tout seul. Force est de constater que je n’ai pas encore digéré le vol de mon Carapuce. Mon frère est encore en train de tousser. « Oliv, j’espère sincèrement que tu ne penses pas à ce que je pense que tu penses, c’est dégueulasse. » Basile complimente le repas tandis que j’enfourne la première fourchette de pates. Je complimente mon frère à mon tour, la bouche pleine, tout en élégance. Je continue à manger tranquillement quand mon ami déclare, sans aucun contexte : « Je... Je crois que mes parents vont divorcer » Je m’étouffe avec l’immense quantité de nourriture présente dans ma bouche. « WUUUUUUUUUUUUUT ? Comment ça ? Comment tu sais ça ? et pourquoi ? T’es sur ? »

uc
Revenir en haut Aller en bas
 
barry ○ something about the way you look tonight takes my breath away
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BARRY WINDSOR SMITH
» [Abandonné] Qu'es-ce que c'est que ce bordel ? [Octavia & Barry ]
» Rapport sur les abus de droits humains en 2004-2006
» Ally McBeal
» Planning the War on Immigrants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: