LL - Let set the world on fire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: LL - Let set the world on fire   Dim 4 Mar - 22:42


Lux Luyana Lawrence w/ avatar
the characterthe person
→ habite à Cambridge
→ âgé(e) de 20 ans.
→ né(e) le date à lieu.
→ est étudiante en droit
→ un t-shirt likes boys, likes girls ou bicurious ? hétérosexuelle, jusqu'à preuve du contraire
→ est actuellement célibataire
→ pseudo : Tat' ou Rachou, ça dépend.
→ âge : 25
→ comment avez-vous connu le forum ? Grâce à l'une des fondatrices. ♥
→ code : code okay by lem
→ crédits : (c) Death Angel via Bazzart
→ de quelle couleur sont les petits pois ? Rouge, non ?


it's my life, it's now or never

Le 03 Septembre.

Quand on est la fille unique de deux grands avocats, parmi les plus réputés et les plus redoutables, connus pour remporter toutes les affaires qu’on leur confie, on peut dire deux choses sur la vie qui nous attend. Tout dabord, c’est qu’elle sera facile, confortable. Je vais être honnête, papa et maman ont amassés une fortune considérable. Je le sais, ils en sont suffisamment fiers. Ce n’est pas difficile d’être riche, quand on est payés 600 dollars de l’heure pour s’occuper d’un cas de divorce qui prendra plusieurs mois à se résoudre, et qu’on prend une commission de plusieurs dizaines de milliers de dollars en cas de réussite. Du coup, j’ai très vite compris l’importance de l’argent. Le fric, ce n’est pas seulement « cool », c’est surtout un formidable moyen d’avoir tout, absolument tout ce qu’on veut. Les plus beaux vêtements, les bijoux les plus chers, les entrées dans les meilleurs clubs… l’argent offre tout. Même ce dont on n’a pas besoin. Surtout ce dont on n’a pas besoin. Parce que je l’avoue, je n’avais pas spécialement besoin de cette nouvelle voiture, mais bon, il fallait au moins ça pour me consoler de devoir partir étudier à Oxford. Ensuite, être fille unique de deux avocats qui ne jurent que par leur carrière, ça veut dire qu’on n’aura rien de ce dont on a vraiment envie, ou besoin. Je n’avais pas envie que mes parents décident de mon avenir. Ils ont tous les deux fait de brillantes études, à Oxford évidemment, ont décrochés leur diplôme en droit avec mention, et sont parfaitement heureux de ce choix de vie. Mais cela les a rendus aveugles à tout le reste, et c’est bien dommage, parce que c’est moi qui en fait les frais ! Trop occupés qu’ils étaient à amasser de l’argent, je ne les ai pratiquement jamais vu, ou alors de manière très épisodique, de loin, quand je descendais l’escalier principal de notre villa pour me rendre dans le jardin, et qu’ils revenaient d’un procès qui s’était soldé par un succès écrasant. J’avais alors droit à une tape sur la tête, telle la gentille petite fille qu’ils pensaient que j’étais, parfois quand j’avais de la chance, j’avais même droit à un regard, et hop ! ils disparaissaient à nouveau. J’avais huit ans quand, devant leurs yeux et de façon à les faire réagir, j’ai appelé ma nounou « maman », espérant qu’ils comprendraient que je confondais les domestiques avec des membres de ma famille, tant ces derniers étaient peu présents dans ma vie. Cela n’a pas vraiment eu l’effet escompté, puisque ma mère m’a simplement trouvé une autre gouvernante, et est vite passée à autre chose.
En regardant vers le passé, je me dis que ce n’était pas une si mauvaise chose, au final. C’est vrai que les bonnes notes que je ramenais ne suscitaient pas les félicitations de mes parents, mais plutôt ceux de mon chauffeur personnel ou ceux de la femme de chambre, mais au moins, ils étaient occupés à autre chose qu’à me pourrir l’existence. Je me suis trompée toute à l’heure. Il y a une troisième chose que je peux prédire à ceux qui, comme moi, ont des parents carriéristes et à la limite de devenir des dictateurs : c’est qu’ils n’auront pas le choix. Jamais. Enfant, je ne choisissais pas mes nounous, mes vêtements, mes activités extra-scolaire –parce que non, je n’aime pas monter à cheval et j’abhorre la broderie. Adolescente, je ne choisissais pas les matières que j’étudierais, ni même ce que j’aimais manger au gouter –non maman, je te le dis et le redis, du pamplemousse et du lait de soja pour le 4h, ce n’est pas naturel. Et maintenant que je suis adulte –c’est tout comme- une fois de plus je n’ai pas pu choisir les études que je ferais après le lycée. Mes chers parents avaient déjà un plan d’avenir tout tracé pour moi, comme ils me l’ont appris le jour où j’ai dû choisir une université. Ce choix m’a également été retiré. Et c’est comme ça que j’ai atterri à Oxford, section Droit. Youpi.

Le 17 Septembre

Oxford, Oxford, Oxford… mais pourquoi es-tu Oxford ? Aujourd’hui, j’ai appris quelque chose de fondamental : si tu sais quelque chose, sur quelqu’un, ne le garde pas pour toi. Assure-toi de le dire à un maximum de personne, sans que quiconque puisse te soupçonner. Elise m’a dit que s’il s’agissait d’élèves de Cambridge, jamais je n’aurais osé faire ce que j’ai fait, mais elle a quand même bien rigolé quand l’article est paru. Même si elle a choisi Oxford, elle aime bien quand ces petits rats Oxfordiens se font descendre. A la base, je n’avais pas prévu d’assister à une telle chose. Je n’avais pas prévu que mes réflexes seraient si aiguisés, et que je dégainerais mon portable plus vite que mon ombre. Et je ne pouvais évidemment pas prévoir que les Trouble Makers se feraient une joie d’utiliser la vidéo que je leur ai envoyée. Mais que tout le monde se rassure, ils l’ont utilisé à très bon escient.
Hier, maman m’a dit qu’il était temps que je m’inscrive dans un club. Trinity m’a déjà poussé à m’inscrire dans la chorale d’Oxford, mais je crois que j’ai trouvé une autre activité, bien plus intéressante et excitante que tout le reste. Je ne pensais vraiment pas que ce que je faisais, à l’époque, pour m’amuser, prendrait une telle ampleur ici. Je me souviens encore de la toute première fois où j’ai convaincu mes parents d’un fait qui était, en réalité, totalement faux. J’ai oublié de quoi il s’agissait, tellement ça n’avait pas d’importance, en revanche je n’ai pas oublié qu’ils ne se sont pas contentés de marcher : ils ont courus. Mais pour leur défense, il faut dire que je suis devenue très douée pour leur faire voir ce qu’ils ont envie de voir. Mais j’ai eu d’excellents professeurs. Eux-mêmes ne sont, après tout, pas vraiment des modèles d’honnêteté. Mais on ne devient pas avocat en étant sincère.
Je n’ai pas manqué de noter la sensation éprouvé quand j’ai vu que ma vidéo avait été utilisée. Depuis la rentrée, je m’ennuie. Depuis que je suis en âge de réfléchir par moi-même, je m’ennuie. Les gouvernantes étaient toutes très gentilles –enfin, elles faisaient ce pourquoi elles étaient payées- mais à part Tara, on ne peut pas dire que j’avais grand monde pour me tenir compagnie. Et Tara ne menait pas la même vie que moi. Elle avait cette liberté à laquelle j’ai toujours aspiré. Elle avait cette étincelle dans les yeux, que je voulais voir dans les miens quand je me tenais face à un miroir. Et ce soir, alors que partout dans l’université, les gens fixaient leur téléphone ou leur ordinateur d’un air goguenard, je me suis tournée vers mon miroir… et j’ai vu cette foutue étincelle que j’ai tant désirée. Je crois que ce n’est pas seulement un passe-temps que je me suis trouvée, c’est surtout une échappatoire, j’en suis bien consciente. Et je compte bien retenter l’expérience.

truth or (almost) dare
Parce que c'est fun, que ça vous donne un aperçu du genre de situations dans lesquelles votre personnage pourrait se retrouver un de ces jours sur TTR et que ça nous donne, nous lecteurs, un aperçu des quelques réactions que votre perso' pourrait avoir, voici un mini Truth or (almost) Dare. Enjoy !

→ Ton heure de gloire est enfin arrivée, un producteur de cinéma vient de te remarquer dans la rue et te propose de devenir la star de son nouveau film. Que lui dis-tu ? Ce que je lui dis ? Que c'est à lui d'aller annoncer à mes géniteurs que je ne pourrais pas suivre le plan qu'ils ont tracés pour moi, et qu'au lieu de devenir avocate comme eux, je vais tourner des films. Et je lui souhaiterais bonne chance.

→ Une pauvre fille en pleurs chante All by myself avec son cornet de glace à la vanille en plein de milieu de la rue retournant tous les regards sur son passage, y compris le tien. Ta réaction ? J'ai toujours mon téléphone à la main. Une petite photo, ou mieux, une vidéo, et hop, j'envoie tout aux TroubleMakers. Je suis sûre qu'ils pourront faire quelque chose avec ça.

→ Ton(ta) cousin(e) t'avoue sous l'emprise de l'alcool son attirance pour toi, et tente de t'embrasser. Premières impressions à chaud ? Réactions à froid ? A chaud ? Je lui met ma main dans la figure. A froid ? Je ne sais pas, mais s'il se retrouve en première page du blog des TroubleMakers, il saura d'où ça vient...

→ Ton idée du parfait samedi soir : une soirée arrosée au Carling à Oxford, une nuit de folie au Fez Club de Cambridge, une sortie au théâtre de Londres ou une soirée geek avec plat commandé et partie de jeux vidéos avec tes meilleurs potes ? Dans la mesure où passer ma soirée au jeu vidéo ne m'apporterait pas grand chose à part une crampe au bras pour cause de mouvements top répétés avec la manette de la Wii, et que la sortie au théâtre me rapprocherait trop de ce que mes parents aiment -et Dieu m'en garde- j'opterais pour la soirée arrosée au Carling. Avec tous ces jeunes Oxfordiens bourrés, il y a de quoi se constituer un sacré dossier photo et vidéo à envoyer aux TroubleMakers.

→ T'es au confessionnal, tu peux avouer ta pire faute, ou encore un secret particulièrement pesant que tu n'aimerais pas voir révélé. Que dis-tu au père Patrick pour te soulager la conscience ? Que j'ai péché, une fois de plus. Qu'à cause de moi, Carolyn a connue une énième humiliation, mais qu'en plus j'ai joué les gentilles filles face à elle, brandissant la carte de l'innocence et la consolant. Puis je demanderais l'absolution, réciterais deux ou trois "je vous salue Marie", promettrais de ne plus recommencer... et m'empresserais de recommencer.

→ Le père Patrick était en fait un vrai sociopathe fan de Pretty Little Liars, et t'envoie un sms anonyme où il vous demande de choisir entre un secret révélé qui pourrait anéantir ta réputation ou briser ta famille, et de voler la bague de fiançailles Cartier d'un de vos amis. Après mûre réflexion, qu'est-ce que tu choisis ? Les fiançailles, de toutes façons, c'est ringard. Je choisis de voler la bague. Et tout le monde sait que les mariages sont tous voués à finir en divorce, alors je rendrais service aux futurs époux.

→ C'est le mec (la fille) de tes rêves, tu en es persuadé(e) et pourtant, celui(celle)-ci est en couple avec quelqu'un d'autre. Tu te la joues résigné(e), stratégique, ou éploré(e) ? On veut les détails ! En apparence, je me résigne, mais ne suis pas éplorée, c'est bon pour les faibles. Officieusement, par contre, je serais déjà en train de réfléchir à comment faire pour qu'il la largue et se rende compte que je suis la femme de sa vie, et oh tiens une photo retouchée par photoshop lui a été envoyé sur sa boite mail, quoi elle le trompait comme c'est dommage... et hop il est à moi.

→ Dans dix ans, je me vois bien ouvrir un resto spécialité moules frites avec Camille Jules Martin, marié, six gosses et à l'origine d'une toute nouvelle sauce roquerfort-épinards et toi, des projets pour l'avenir ? Rester loin d'une telle ringardise, de peur d'être contaminée, c'est déjà un bon plan.

→ Et enfin, honnêtement, entre truth ou dare, qu'est-ce que tu préfères ? (oui ça rime !) Je préfère les actes aux paroles. Même si elles sont soit disant la vérité.

they don't really care about us
De vous à nous, dîtes-nous. Votre personnage a-t-il déjà entendu parler des Trouble Makers ? Si oui, qu'en pense-t-il ? Désapprouve-t-il de leurs actions ou bien serait-il prêt à tout faire pour qu'ils le remarque ? Rêverait-il même d'en faire partie? Ou serait-il prêt à rejoindre le premier anti-fanclub de ces chers TM? À moins qu'il ne s'en foute complètement de leurs activités (raison à préciser)?
Et le Judging Cambridge Club alors, le connaît-il? Si oui, l'audace dont fait preuve ce groupe l'impressionne-t-il ou le révulse-t-il ? Et leurs critiques alors, les prend-t-il en compte ou pense-t-il plutôt qu'elles ne vous servent à rien ? Votre personnage serait-il du genre à vouloir impressionner cette élite et voire même la rejoindre ou aimerez-t-il au contraire la voir disparaître ?

Si Lux a déjà entendue parler des Trouble Makers ? Non mais, vous n’avez pas encore compris ? Elle doit être l’une de leurs « sources inconnues et anonymes » les plus fidèles et les plus prolifiques. Lux n’a pas forcément d’opinions les concernant, mais elle adore fouiner à droite et à gauche, récolter des informations juteuses et des scandales cachés pour que les Trouble Makers, une fois en possession des fameuses infos, puissent s’en servir à bon escient. Pour elle, c’est surtout un passe-temps, un moyen comme un autre de s’amuser et de briser la monotonie dans laquelle ses parents l’ont plongée de force en l’obligeant à faire des études qui ne lui conviennent pas. Au début, c’était simplement pour s’amuser, maintenant, c’est une véritable addiction : elle adore faire la gossip. Du coup, elle est quand même bien contente qu’un tel groupe existe. Au moins, ça l’occupe.
Concernant le fameur Judging Cambride Club, Lux connait leur existence, bien entendu, et est bien d’accord pour dire que parfois, certains ont besoin d’une petite… remise à niveau. Après tout, Cambridge a une réputation à tenir, que diable ! De là à dire qu’elle suit leur critiques au pied de la lettre, ce serait mal connaitre la demoiselle, mais elle en tient compte lorsqu’elle le juge nécessaire. Bien que Tara, sa meilleure amie, en fasse partie, Lux n’éprouve pas forcément l’envie de les rejoindre. Mais elle ne voit rien contre le fait qu’ils perdurent et continuent leur mission élitiste.



Dernière édition par Lux Lawrence le Lun 5 Mar - 0:22, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LL - Let set the world on fire   Dim 4 Mar - 22:44

Bienvenue
Si tu as une question, n'hésite pas à nous la poser et n'oublie pas de passer nous voir sur la box

Je ne sais pas si tu l'as vu, mais une deuxième personne s'est inscrite avec ce pévario. Nous donnerons le rôle à la meilleure fiche si tu souhaites tout de même tenter ta chance
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LL - Let set the world on fire   Dim 4 Mar - 22:51

RACHEEEEEEEEEEEEEEEEEL
YOU DID IT



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LL - Let set the world on fire   Dim 4 Mar - 23:01

Bienvenue sur le forum ,)
Bonne réalisation de fiche
et bon choix de prénom
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LL - Let set the world on fire   Dim 4 Mar - 23:03

Yep, j'ai vu que je n'étais pas la seule, mais je vais quand même tenter ma chance. Smile Qui ne tente rien... bref, vous connaissez la suite.

Tristan, ouiiiii je suis lààààà. \o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LL - Let set the world on fire   Dim 4 Mar - 23:11

Est-ce que j'ai le droit de dire... enfin ?
OUI J'AI LE DROIT. ENFIIIIIN !!!

Bienvenue parmi nous, bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LL - Let set the world on fire   Dim 4 Mar - 23:11

Bienvenue parmi nouuuuuuuus. heart
J'ai beaucoup entendu parler de toi, hâte de te liiiiiire!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LL - Let set the world on fire   Dim 4 Mar - 23:13

Bienvenueee parmi nouuus et bonne chance pour la rédaction de ta fiiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LL - Let set the world on fire   Dim 4 Mar - 23:15

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LL - Let set the world on fire   Dim 4 Mar - 23:20

Quel superbe accueil, je suis touchée... et un peu stressée de voir que tant de monde m'attendait. x)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LL - Let set the world on fire   Dim 4 Mar - 23:27

OMG SUPERBE CHOIX DE SCENARIOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO
C'est 7Charlotte qui va être contente
BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE
Il parait que tu es arrivée ici grace à cécile, moi aussi HIGH FIVE (il est tard, mais je suis presque normale au fond )
Breeeeeeeeeeeef, n'hésite pas à venir sur la box
Je fais mon moment vente d'aspirateur, la team intégration est là pour toi si tu need any help Elle est composée de Bonnie, Mark et moi (et nos dcs plus nombreux chaque jour Arrow)
On adore les mps, donc même si tu n'as pas de problèmes d'intégration, envoie nous un mp pour dire bonjour
Et réserve moi des liens
En espérant que tu t'amuses sur le fo
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LL - Let set the world on fire   Dim 4 Mar - 23:28

    J'ai bien fait ma pub hein hein hein Arrow
    BWEF, bienvenuuuuuuuuuuuuuuue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LL - Let set the world on fire   Dim 4 Mar - 23:36

CEYLARACHELDUJESSEDECECILE, POPOPOPOPO bienvenuuuuuuuuuuue *m*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LL - Let set the world on fire   Lun 5 Mar - 0:32

OMG OMG OMG OMG OMG

Cette fiche est trop bien, c'est exactement comme je l'imaginais

qsdfghjklmsdfghjksdfghj et je t'adore à la première personne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LL - Let set the world on fire   Lun 5 Mar - 0:33

(C'est moi Charlotte, je suis l'étudiante en droit Arrow)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LL - Let set the world on fire   Lun 5 Mar - 0:34

Tant mieux, parce qu'elle est terminée, et que j'ai troooop mal au poignet. Pas de RP pour moi ce soir. ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LL - Let set the world on fire   Lun 5 Mar - 8:45

La seconde membre en course a préféré changer de rôle heart
Je valide donc, bienvenue - officiellement - parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LL - Let set the world on fire   Lun 5 Mar - 14:40

Hiiiiiiiiiiiiii Je passe juste en coup de vent pour te souhaiter la bienvenue. Finalement tu as cédé. Bienvenuuuuue sur TTR !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LL - Let set the world on fire   Lun 5 Mar - 15:24

Rachouuuuuuuuuuu (Lexie here Arrow)

Pas le temps de lire ta fiche, j'ai cours dans pas longtemps mais

Bienvenuuuuue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LL - Let set the world on fire   Lun 5 Mar - 16:12

Lexie ! ♥ Red head ! Aha c'est marrant de retrouver des gens ici. Pis c'est rassurant, je vais tâtonner un moment avant de m'y retrouver.

Merci à tous pour votre accueil en tout cas. ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LL - Let set the world on fire   Lun 5 Mar - 17:26

Bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LL - Let set the world on fire   Lun 5 Mar - 20:44

Mais ouiii on va t'aider (toujours Lex hein, je change de tête à volonté Arrow)

Faudra qu'on voit pour un futur rp, pourquoi pas avec Tara, haha je vous bénis d'avoir pris mes copines blondes en vrai
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LL - Let set the world on fire   Lun 5 Mar - 21:20

oh viiii ! un rp à 3 !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: LL - Let set the world on fire   

Revenir en haut Aller en bas
 
LL - Let set the world on fire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SATINE&JOEY - Let's set the world in fire
» Anniversaire du forum ▬ Do you remember when you were young and you wanted to set the world on fire
» World on fire with a smoking sun Stops everything and everyone Brace yourself for all will pay Help is on the way (Uc)
» Noah || let's set the world on fire {Terminée]
» Léandre || We are young, so let's set the world on fire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: