NCR ♪ Don't tell to Jesus that I changed!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: NCR ♪ Don't tell to Jesus that I changed!   Jeu 1 Mar - 20:15


naveeyn cameron rockwell w/ michelle trachtenberg
the characterthe person
→ habite à Londres
→ âgé(e) de 26 ans.
→ né(e) le 10 Octobre 1985 à Londres
→ est journaliste web pour The Guardian
→ un t-shirt likes boys, likes girls ou bicurious ? likes boys
→ est actuellement en cours de séparation.
→ pseudo : Shiya - May - Mel - Mélanie
→ âge : 24ans dans 4mois exactement
→ comment avez-vous connu le forum ? bazzart
→ code : « DA VINCI. »
→ crédits : shiya & tumblr
→ de quelle couleur sont les petits pois ? rooose



Dernière édition par Naveeyn Rockwell le Ven 2 Mar - 14:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: NCR ♪ Don't tell to Jesus that I changed!   Jeu 1 Mar - 20:15

it's my life, it's now or never

OCTOBRE 1985
On ne choisit pas sa famille… Avant ma naissance, mes parents espéraient terriblement avoir enfin un garçon. J’ai deux grandes sœurs, mais pas de garçons au grand désespoir de mon père. Pourtant, ma mère était persuadé que j’étais un garçon, et d’ailleurs son gynécologue lui avait dit que j’étais un mâle. Alors, ils décidèrent de m’appeler Cameron bien avant ma naissance. Oh grande surprise, lorsque je fus sorti du ventre de ma mère, une nouvelle petite fille… Depuis des semaines, ma famille m’appelait le petit Cameron, c’est pourquoi ils décidèrent de continuer de me surnommer Cameron tout le long de mon enfance et de mon adolescence. Même si je n’étais pas le garçon tant espérait par mes parents, je fus tout autant aimé par ma famille. Ce ne fut qu’après deux autres accouchements qu’un garçon vit le jour. J’ai donc quatre sœurs et un petit frère. Une famille nombreuse ? En effet, mais aussi des parents qui ne comprennent pas le concept de la contraception. Disons, que ma famille est très conservatrice des valeurs familiales, et ils sont très anglicans… Je n’ai pas eu réellement le choix de cette religion, tout comme mes sœurs et frères. Jusqu’au début de mon adolescence, je n’ai jamais eu à réfléchir à la religion. J’étais une gosse qui assistait à la messe, qui récitait le nôtre père avant de s’endormir, qui écoutait le bénédicité avant de manger. J’avais des valeurs, éduquées dans la religion anglicanes, mais ce n’est pas ce que je souhaitais. Je voulais découvrir les choses de la vie, celle qui font que nous parvenons à nous construire une identité qui nous est propre et non créée sur le même moule.



AOUT 2001
Comme chaque été, toute notre famille se rendait au sud de l’Angleterre dans la maison de famille. J’avais l’habitude de prendre une chambre avec ma cousine Thaïs Cross, la fille de la sœur de ma mère. J’étais son ainée de trois ans, d’ailleurs elle prenait souvent modèle sur moi ce qui faisait plaisir à la famille car l’agressivité qu’elle pouvait avoir lorsqu’elle était avec sa mère se calmait quand nous étions ensemble. À mon habitude, j’espionnais souvent les adultes… c’est à ce moment là, où j’ai entendu mes parents parler avec Rosanna, la mère de Thaïs. Je n’avais pas réellement compris tout ce qu’il se disait, j’entendais des mots comme « maniaque », « dépressive », et j’avais même entendu ma mère parler de « la maladie du diable ». C’était assez confus dans ma tête et tous les mots se mélangeaient… Rapidement, j’emmenais Thaïs dans notre cabane dans le jardin pour lui faire un rapport sur ce que je venais d’entendre. « TU AS LE DIABLE EN TOI » Je venais de dire à une gosse de treize ans qu’elle avait le diable… Cette religion m’étouffait sans m’en rendre compte, et j’avais confiance dans la parole de mes parents –même si je les espionnais–. A l’époque, je ne pouvais pas me rendre compte de l’influence que j’avais sur Thaïs. C’est à partir de cette phrase et de ces moments là qu’il y a eu une certaine fracture dans notre famille.



NOVEMBRE 2002
Lorsque tu as dix-sept ans, tu es plus attirée par connaître toutes les dernières modes : vestimentaires, musicales, cinéma… Je n’ai jamais eu ce privilège comme mes sœurs et mon frère. Notre éducation ne nous le permettait pas. Nous avions comme passion la musique, mais une certaine musique : le classique et la musique biblique. Nous n’avons pas le droit à écouter des classiques du rock, du blues, du jazz, et encore moins de la musique actuelle, bien trop « sexuelle » selon les dires de ma mère ! Je ne pense pas que connaître des passages par cœur de la bible soit si important à mon développement personnel. Si l’un de la fratrie avait le malheur d’émettre un doute sur l’éducation que nos parents nous enseigné, il était consigné durant des semaines… Bien entendu, ce fut souvent le cas pour mon frère et moi, les deux électrons libres de la famille. Alors, durant ces semaines de punitions, j’avais pris l’habitude de lire des livres, tous les livres qui me tombaient sous la main. J’arrivais d’ailleurs à prendre en cachette des livres de la bibliothèque de l’école pour les lire chez moi. Des livres interdits à lire selon mes parents, jugés trop sexuel, ou bien à l’encontre de notre religion. Je voulais faire ma propre opinion, j’en avais le droit selon moi !



OCTOBRE 2004
Lorsque j’ai eu mes dix-neuf ans, l’une de mes grandes sœurs s’est mariée avec l’un des garçons de notre paroisse. Je n’étais pas si surprise par cette grande nouvelle… Ils étaient en couple depuis des années ! Mais je ne pouvais pas comprendre le choix d’Ellya, pourquoi se marier alors qu’elle n’avait jamais connu la vie avec un autre homme ? Pourquoi se fixer sur un seul et même choix ? Mes sœurs avaient toujours été aussi compréhensives sur le choix d’éducation de nos parents, et à leur tour, elles devenaient comme eux ! Le jour de son mariage, ma grande sœur m’avait avoué qu’elle avait peur de passer à l’acte le soir de leur nuit de noce… Toutes les questions les plus farfelues lui passèrent par la tête ! C’est à ce moment-là précis que je pris la décision de ne pas suivre le modèle de mes sœurs. Je ne voulais pas goûter aux plaisirs de la chair, le soir de mon mariage… et déjà, voulais-je me marier ? Pourquoi devrais-je m’arrêter à un seul garçon pour le reste de ma vie ? Je ne souhaitais pas avoir ce mode de vie et reproduire exactement le modèle parental.



SEPTEMBRE 2005
L’entrée à l’université me procura un sentiment de liberté ! Je suis entrée à Cambridge pour accomplir une licence en journalisme. Grâce à cette nouvelle vie loin du dictat familial, je pouvais enfin découvrir de nouvelles choses. Comment avais-je pu rater tous les plaisirs de la vie en vingt-ans ? Soirée entre amis, le goût de l’alcool, rencontrer des garçons, lire des livres que je veux sans avoir à regarder par-dessus mon épaule de peur que ma mère me surprenne, aller sur internet sans contrôle parental… Des plaisirs simples mais qui voulaient tout dire pour moi ! Même si j’étais libre de mes faits et gestes, je n’avais pas testé pour autant, des nouvelles choses qui soient illégales! J’avais tout de même des principes, que je tenais à respecter. J’étais une fille droite, accomplie et indépendante. Mes études se passèrent sans problème durant cinq années, et je n’ai jamais été dans la liste noire du JCC. Au cours de la dernière année universitaire, j’ai fait la rencontre d’un tout jeune assistant d’un de mes professeurs, en sciences politiques. Notre relation s’accéléra très rapidement, et au bout de quelques mois nous emménagions ensemble.



JUIN 2010
Au lendemain de ma sortie universitaire, je commençais à prospecter pour trouver un travail dans le journalisme. Mais Cambridge n’était pas l’endroit qu’il me fallait, je devais retourner à Londres. Cependant, ma relation avec Zander était idéale et je ne voulais pas que notre couple vole en éclat ; alors durant quelques mois, j’ai décidé de prendre un travail dans le journal universitaire afin d’être toujours au côté de Zander. Mais… après quelques mois pour faire un travail pour lequel j’étais bien trop qualifié, je décidais de chercher un travail sur Londres, en le cachant à mon compagnon. Quelques semaines après avoir déposé mes C.V dans les plus grosses entreprises de presse de Londres, j’ai reçu enfin un appel de The Daily Mirror, l’un des quotidiens les plus importants en Angleterre. Le jour où j’ai reçu cette nouvelle, Zander se proposa… J’étais fiancé. Mais je ne savais pas comment lui annoncer que je devais vivre à Londres pour commencer à travailler pour ce journal. Mais le mensonge ne fait pas partie de mon éducation, et je me devais de lui annoncer !

MARS 2012
Je vis actuellement seule dans un appartement au cœur de Londres. Ma relation avec Zander s’est terminée, il y a quelques semaines… Même si nous vivions proches l’un de l’autre, lui à Cambridge, et moi à Londres, la routine s’était installée, et je n’étais plus aussi épanouie que j’avais pu l’être durant notre première année de couple. Je suis une femme indépendante, travaillant au Daily Mirror depuis plus d’une année. Ce travail m’offre tellement de choses que je ne pouvais espérer dans le passé. À l'heure actuelle, mon travail est la chose la plus importante pour moi. Selon mes collègues, je suis quelqu'un qui arrive facilement à ses fins pour obtenir des interviews, grâce à des coups bas et jouer avec la manipulation. J'avais énormément changé depuis mon adolescence, et même si j'étais fière d'être anglicane, je n'étais plus aussi croyante que dans le passé.


truth or (almost) dare
Parce que c'est fun, que ça vous donne un aperçu du genre de situations dans lesquelles votre personnage pourrait se retrouver un de ces jours sur TTR et que ça nous donne, nous lecteurs, un aperçu des quelques réactions que votre perso' pourrait avoir, voici un mini Truth or (almost) Dare. Enjoy !

→ Ton heure de gloire est enfin arrivée, un producteur de cinéma vient de te remarquer dans la rue et te propose de devenir la star de son nouveau film. Que lui dis-tu ? *RIRES* Et bien c'est très gentil de votre part de me proposer de jouer dans votre film, mais je ne suis absolument pas intéressé! Par contre, ce qui m'intéresse, c'est de vous interviewer pour le Daily Mirror!

→ Une pauvre fille en pleurs chante All by myself avec son cornet de glace à la vanille en plein de milieu de la rue retournant tous les regards sur son passage, y compris le tien. Ta réaction ? Hmm, j'ai mal au crâne rien qu'en l'écoutant! Tellement cliché... d'autant plus sur ce genre de chanson! Je passe mon chemin, et je continue sur ma route, sans me soucier de cette jeune femme, légèrement pathétique de se donner autant en public!

→ Ton(ta) cousin(e) t'avoue sous l'emprise de l'alcool son attirance pour toi, et tente de t'embrasser. Premières impressions à chaud ? Réactions à froid ? Je n'ose même imaginer pas ma réaction. Je pense que je la giflerai, c'est immoral!

→ Ton idée du parfait samedi soir : une soirée arrosée au Carling à Oxford, une nuit de folie au Fez Club de Cambridge, une sortie au théâtre de Londres ou une soirée geek avec plat commandé et partie de jeux vidéos avec tes meilleurs potes ? Parfait samedi soir? Dans mon appartement, en train de travailler sur un article avec un verre de vin rouge, écoutant un album de Johnny Cash.

→ T'es au confessionnal, tu peux avouer ta pire faute, ou encore un secret particulièrement pesant que tu n'aimerais pas voir révélé. Que dis-tu au père Patrick pour te soulager la conscience ? Je ne suis pas allé me confesser depuis plus de six ans... et pour une fille venant d'une famille très anglicane, c'est une faute presque impardonnable!

→ Le père Patrick était en fait un vrai sociopathe fan de Pretty Little Liars, et t'envoie un sms anonyme où il vous demande de choisir entre un secret révélé qui pourrait anéantir ta réputation ou briser ta famille, et de voler la bague de fiançailles Cartier d'un de vos amis. Après mûre réflexion, qu'est-ce que tu choisis ? À choisir, voler la bague de fiançailles Cartier d'un de vos amis! La famille compte énormément pour moi, même si nos liens ne sont plus importants que dans le passé.

→ C'est le mec (la fille) de tes rêves, tu en es persuadé(e) et pourtant, celui(celle)-ci est en couple avec quelqu'un d'autre. Tu te la joues résigné(e), stratégique, ou éploré(e) ? On veut les détails ! Je ne serai jamais une femme qui sera la maîtresse d'un autre, c'est hors de question. Alors je la joue résignée !

→ Dans dix ans, je me vois bien ouvrir un resto spécialité moules frites avec Camille Jules Martin, marié, six gosses et à l'origine d'une toute nouvelle sauce roquerfort-épinards et toi, des projets pour l'avenir ? Dans dix ans? Je ne sais pas, très franchement, je n'en ai aucune idée.

→ Et enfin, honnêtement, entre truth ou dare, qu'est-ce que tu préfères ? (oui ça rime !) Dare!

they don't really care about us
De vous à nous, dîtes-nous. Votre personnage a-t-il déjà entendu parler des Trouble Makers ? Si oui, qu'en pense-t-il ? Désapprouve-t-il de leurs actions ou bien serait-il prêt à tout faire pour qu'ils le remarque ? Rêverait-il même d'en faire partie? Ou serait-il prêt à rejoindre le premier anti-fanclub de ces chers TM? À moins qu'il ne s'en foute complètement de leurs activités (raison à préciser)?
Et le Judging Cambridge Club alors, le connaît-il? Si oui, l'audace dont fait preuve ce groupe l'impressionne-t-il ou le révulse-t-il ? Et leurs critiques alors, les prend-t-il en compte ou pense-t-il plutôt qu'elles ne vous servent à rien ? Votre personnage serait-il du genre à vouloir impressionner cette élite et voire même la rejoindre ou aimerez-t-il au contraire la voir disparaître ?

Les Trouble Makers et le JCC… Je n’ai jamais eu affaire à eux durant l'université. J'étais quelqu'un d'assez discrète à la Fac, et je n'ai jamais été sur la liste noire du JCC ni dans leur radar d'ailleurs! Selon moi, je n'étais pas assez intéressante pour eux, et je ne faisais sûrement pas assez de frasque! En ce qui concerne leurs actions, je ne suis pas contre et je ne suis pas pour. Personne ne peut nier que chacun d’entre nous sommes des langues de pute, tout le monde critique les uns et les autres et tout le monde font circuler les rumeurs les plus grotesques ! Je ne pense pas, que je serai capable de pouvoir les rejoindre. Seulement, je trouve que le fait que ce soit « anonyme » soit une forme de lâcheté… et je désapprouve cet acte!


Dernière édition par Naveeyn Rockwell le Mer 9 Mai - 10:00, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: NCR ♪ Don't tell to Jesus that I changed!   Jeu 1 Mar - 20:15

Depuis le temps que je voulais rejouer Michelle Trachtenberg (L) Elle me manquait tellement ><
Bon je suis en cours d'idée pour ce personnage... je ne sais pas encore dans quoi m'embarquer!
Si quelqu'un a besoin d'une personne de sa famille... n'hésitez surtout pas à me proposer un truc en MP. Personnage tout vierge, je ne sais pas encore comment elle va être xD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: NCR ♪ Don't tell to Jesus that I changed!   Jeu 1 Mar - 20:26

OHHHHHHHHHHHHH un nouveau personnage
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: NCR ♪ Don't tell to Jesus that I changed!   Jeu 1 Mar - 22:31

You again
Re.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: NCR ♪ Don't tell to Jesus that I changed!   Jeu 1 Mar - 22:35

Voilà maintenant c'est tout bon l'amie

Et j'ai hâte de voiiiir
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: NCR ♪ Don't tell to Jesus that I changed!   Jeu 1 Mar - 22:35

HOOOOOOOO
Rebienvenue ma maaay
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: NCR ♪ Don't tell to Jesus that I changed!   Jeu 1 Mar - 22:42

Yeah me again!
Je fais ma fiche au plus vite... j'essaye de voir ce que je fais pour Naveeyn, sûrement une ancienne adepte de Jésus ;D J'avais déjà fait un personnage dans ce sens là sur un autre forum, mais je n'avais jamais été plus loin que la fiche... et je trouve que Michelle sera parfaite pour ce genre de rôle !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: NCR ♪ Don't tell to Jesus that I changed!   Jeu 1 Mar - 22:51

Toi je te fais pas tout le speech (la box, la team inté toussa ) MAIS REEEEEEEEEEEEEEEEE
Et 7MIchelle omg omg omg omg UN LIEN QUE DIS JE, j'ai quatre persos tout de même, QUATRE LIENS :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: NCR ♪ Don't tell to Jesus that I changed!   Jeu 1 Mar - 22:59

QUOI ?! Je n'ai pas le droit à tout le speech trop classe de la team inté?
Avev grand plaisir pour le(s) lien(s) !!
(et tu fais peur avec tout tes smileys xD)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: NCR ♪ Don't tell to Jesus that I changed!   Ven 2 Mar - 0:09

SI TU AS DES QUESTIONS LA TEAM INTEGRATION (Bonnie, Mark et moi) SOMMES LA POUR Y REPONDRE! ON ADORE LES MPS (moi surtout ) DONC ENVOIE EN MÊME POUR DIRE BONJOUR

WHAT A FACE !

(et c'toi qui fait peur )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: NCR ♪ Don't tell to Jesus that I changed!   Ven 2 Mar - 2:21

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: NCR ♪ Don't tell to Jesus that I changed!   Ven 2 Mar - 11:47

Micheeeeeeelle !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: NCR ♪ Don't tell to Jesus that I changed!   Ven 2 Mar - 14:49

Hell Yeah Michelle (L)

J'essaye de finir la fiche dans la journée, c'est bien parti pour en tout cas ,P
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: NCR ♪ Don't tell to Jesus that I changed!   Ven 2 Mar - 17:36

et voilààààààà je valide une nouvelle foiiiiiiis
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: NCR ♪ Don't tell to Jesus that I changed!   Ven 2 Mar - 17:37

Nice (L) Tks Nat'
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: NCR ♪ Don't tell to Jesus that I changed!   

Revenir en haut Aller en bas
 
NCR ♪ Don't tell to Jesus that I changed!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BARAK OBAMA : NI JESUS-CHRIST, NI FIDEL CASTRO
» [A faire] Pastorale de Jesus-2
» Jesus Navas (Photoshop CS3)
» Jesus take the wheel
» [Haute trahison] Jesus (22/09/1459) [coupable peine de mort]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: