« Oh gosh, it's you ! » ┃JEMAÏS [THE END]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: « Oh gosh, it's you ! » ┃JEMAÏS [THE END]   Lun 27 Fév - 22:32


© Aeromonster (code) & LLAM (gif)


En ce moment elle était à Londres pour faire des recherches dans les expositions d'arts afin de rédiger une thèse dans l'histoire du cinéma. Cependant, aujourd'hui elle avait son temps libre et au lieu de rester dans la maison de sa mère, elle préférait tout bonnement sortir un peu. C'était un après-midi qui s'annonçait donc banale pour elle. Un petit tour dans les boutiques pour regarder ou plus concrètement, cibler les prochains achats de vêtements ou accessoires puis après avoir marcher un petit peu, elle se décida d'aller se reposer au Starbuck du coin. À la caisse, elle commanda un grand Frappuccino à la crème caramel comme à son habitude puis attendit quelques minutes pour enfin avoir sa boisson en main. Un petit hochement de tête accompagné d'un sourire pour remercier la serveuse puis elle se retourna afin de chercher une place. Elle s'avança tout en hasardant son regard sur les sièges vides mais une bousculade vint. C'était ça quand on ne regardait pas devant soi, les accidents étaient vite arrivés ! Bien sûr, son café s'était déversé sur elle, lui arrachant un petit cris de mécontentement dans un premier temps puis la gêne la prit subitement. Il était bien évident qu'elle n'était pas la seule à avoir reçu une tâche sur son habit.

❝ Pardonnez-moi, je ne regardais pas devant ! Excusez... ❞ Elle releva la tête et comprit bien vite que cette personne qui venait tout juste de la percuter lui était très familière. « Tiens, salut. On se connaît non ? » Oh non, ça devait être une après-midi tout à fait banale ! Aucun accrochage de quelle nature que ce soit et surtout pas avec des personnes qu'elle ne voulait pas voir. Thaïs resta un moment interdite face à cette femme, non plutôt cette inconnue parce que c'en était une même si elle ne se souvenait pas du tout pourquoi elle avait atterrit dans son lit la première fois qu'elle l'avait vu. Elle fronça légèrement les sourcils puis un serveur vint les voir, leur demandant si tout allait pour le mieux. Thaïs regarda soudainement ce jeune homme qui n'avait rien fait du tout ❝ Non vous voyez bien que tout ne va pas bien ! Elle vient de me bousculer !! ❞ Oui, elle jetait la faute sur l'inconnue maintenant alors qu'elle savait pertinemment qu'elle n'était pas en tort. Thaïs d'ailleurs l'ignora complètement, retournant à la caisse pour se recommander sa boisson. Non, mon dieu, non, elle ne voulait pas lui parler à cette dingue qui avait peut-être l'esprit mal tourné, enfin SÛREMENT même vu qu'elle kidnappait les femmes sans défenses. Thaïs trépignait d'impatience, d'ailleurs elle regardait la serveuse durement, lui faisant peut-être monter la pression sans le vouloir. Elle voulait son café rapidement et surtout s'asseoir loiiiin de cette femme. « Jolie tenue. Quoique la chemise de nuit de l'autre jour n'était pas mal non plus... » Thaïs écarquilla légèrement les yeux, le rouge lui montant aux joues. Voyez comment elle était, vile et perverse, exactement l'image qu'elle s'imaginait !! ❝ Vous n'avez pas d'autres proies à chasser ? Parce que je pense que vous avez fait le tour avec moi ! Alors ça suffit maintenant, laissez-moi tranquille !! ❞ Enfin son café vint et elle partit de nouveau, fuyant comme la peste la jeune femme pour se réfugier sur une table à une chaise. Elle perdait tout son self-contrôle, bon ce n'était pas difficile ça mais elle était toute calme avant son apparition et c'était fou l'effet qu'elle faisait à Thaïs.

Une de ses mains vint se détacher de sa boisson puis son regard se posa sur son chemisier blanc. Bah oui, sinon cela serait moins drôle, évidemment ! Elle souffla d'agacement et pris un mouchoir pour au moins essuyer un peu son chemisier mais c'était foutu d'avance. Quelle journée extra se disait-elle. Non seulement, elle était tombée sur une vraie psychopathe et en plus de ça son chemisier préféré était complètement tâché ! Secouant la tête, elle posa son mouchoir puis releva le regard vers la caisse, croisant par la même occasion les yeux de cette dégénérée. Bien sûr, Thaïs ne soutint pas longtemps son regard puisqu'elle baissa subitement la tête et prit son magazine de mode en main. Elle priait intérieurement que l'inconnue ne s'asseye pas à sa table, elle ne voulait vraiment rien à avoir à faire avec elle, vu ce que Thaïs pensait d'elle. Cependant, cette dernière à l'apparence d'androgyne -ce qui lui allait parfaitement bien cela dit en passant- n'avait pas l'air de vouloir en rester là. « Je crois qu'il faut qu'on parle. » Toujours la tête dans son magazine, Thaïs l'ignora toujours. Peut-être qu'elle se lassera d'aller venir lui parler ? « Vous ne m'avez toujours pas remercier pour la dernière fois. » Lâchant enfin sa revue, elle fusilla du regard la jeune inconnue. ❝ Remercier ? Ah parce qu'il faut bien sûre toujours être reconnaissante envers des gens comme vous qui accueillent les femmes dans la nuit chez eux sans leur consentement, évidemment !! ❞ Décidément, elle n'avait vraiment pas envie de coopérer. D'ailleurs, elle redressa à nouveau sa revue face à elle, faisant bien comprendre à la jeune femme combien elle avait envie de lui parler.

Un éclat de rire vint subitement faire apparaître un battement de nerf situé au niveau de sa tempe, comme dans les mangas lorsque les personnages se sentent agacés par le comportement venant d'une autre personne. Et c'était ce que Thaïs ressentait à ce moment précis. « Je n'allais pas vous demander votre avis alors que vous étiez endormie n'est-ce pas ? C'est très mal élevé de réveiller quelqu'un alors qu'il dort si profondément ! » Mais qu'est-ce qu'elle était en train de baragouiner ? Thaïs tourna une page de son magazine avec ferveur, énervée par la présence de l'inconnue. ❝ Et voilà l'excuse sortie, je l'attendais celle-là. ❞ marmonna-t-elle dans sa barbe. Pour elle, la jeune femme tournait la situation en sa faveur en prétextant qu'elle avait fait du somnambulisme. Non mais vraiment, ce qu'il ne fallait pas entendre ! Bien sûr, Thaïs n'acceptait pas sa maladie et du coup pour elle, l'inconnue avait tout faux. C'était elle la dingue et voilà, il ne fallait pas chercher plus loin. Son regard vint se figer toute fois sur la page de sa revue. Face à elle se présentait une photo de la dite parasite -oui parce que pour Thaïs, ce mot allait parfaitement à l'ignorée- puis son regard vint se relever légèrement par-dessus la revue pour jeter un coup d'oeil à la jeune femme et hop à nouveau redescendre sur la photo. ❝ Et en plus, elle fait des photos osées. Enfin ça ne m'étonne même pas, vu le personnage. ❞ marmonna-t-elle toujours.

Au même moment qu'elle sortit cette phrase, son regard s’intéressa sur la foule autours d'elles. Certaines jeunes femmes scrutaient intensément l'inconnue -qui n'était plus vraiment une inconnue cela dit en passant- qui lui faisait face après avoir regarder en dehors du café. Thaïs, attirée par la curiosité, se tourna furtivement vers la vitrine et vit la pancarte sur le bus. Et ben, elle était vraiment partout ! « Je vous prie de ne pas faire de commentaire là dessus, je le vis suffisamment mal. » Le visage de Thaïs fit volte face vers Jem qui essayait tant bien que mal de passer inaperçue. Cette image qu'elle renvoyait dorénavant laissait Thaïs stupéfaite. Elle était à des kilomètres de la Jem taquine qu'elle avait rencontré au départ. Cependant, Thaïs restait encore froide. Elle rangea sa revue, puis se leva. ❝ Il ne fallait peut-être pas faire ces photos si vous le vivez aussi mal ! ❞ Sans un regard de plus, elle finit son café puis s'en alla vers les toilettes. Elle se devait d'aller se changer avant de partir et puis elle n'avait pas envie de tenir compagnie à cette Jem. L'image qu'elle avait d'elle n'était pas très glorieuse, alors pourquoi lui tenir compagnie un instant de plus ?

Entrant dans les toilettes, elle posa son sac sur le lavabo. Elle ne pouvait pas sortir avec cette grosse tâche qui était sur sa chemise. Bien sûr, c'était sans l'ombre d'un doute qu'elle la déboutonna et la rangea dans son sac, sortant un simple tee-shirt avec un col en V noir. Heureusement qu'elle avait toujours des affaires de rechange dans son sac, bénéfique dans des situations comme celle-ci. Elle se regarda dans le miroir et défit sa queue de cheval pour se faire un chignon, laissant des mèches de cheveux tomber sa nuque. Cette coupe allait mieux pour ce genre d'habit selon elle. Elle prit son haut puis allait l'enfiler lorsque la porte s'ouvrit. « Ah tiens, je vous croyais partie ! » Thaïs écarquilla les yeux un instant, sentant alors le rouge lui monter aux joues une nouvelle fois. Relevant le regard vers Jem, elle cacha alors son buste à l'aide de son tee-shirt puis bien sûr réagit excessivement face à la jeune femme. ❝ NON MAIS CE N'EST PAS VRAI, VOUS N'AVEZ JAMAIS APPRIS À TOQUER AVANT D'ENTRER ?!? ❞ Oui, elle avait complètement zappé que c'était un endroit publique. Bien sûr, elle n'aurait pas du tout réagi de la même façon si c'était une autre personne qui était entrée. Cette femme... alala... cette femme la mettait juste dans tout ses états.

« Vous… devriez peut être mettre un T-shirt, imaginez que quelqu’un entre, on pourrait se méprendre. » Thaïs la regarda d'un air ébahi. Non mais franchement elle ne pensait vraiment qu'à ça !!!! Sans rien dire, elle remit un haut à toute hâte. Elle ne voulait plus la voir !! Elle sortit des toilettes sans lui adresser le moindre regard puis partit du starbuck. D'ailleurs elle traversa la rue sans prêter attention aux voitures qui pouvaient venir et tourna dans une ruelle, disparaissant.


THE END

la suite iciii (pour Jem)


Dernière édition par Thaïs Cross le Dim 3 Juin - 15:47, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: « Oh gosh, it's you ! » ┃JEMAÏS [THE END]   Lun 27 Fév - 23:26

« C'est pas possible... PUTAIN C'EST PAS VRAI !! » Hébétée, Jem fixait le bus arrêté de l'autre côté de la rue. Ce bus, immense, rouge, bondé, était entièrement recouvert par la photo d'une jeune femme à moitié nue. Uniquement habillée d'un pantalon en cuir, les bras croisés devant sa poitrine, le mannequin androgyne la dévisageait avec insolence. La photo aurait pu être jolie si seulement le mannequin en question n'était pas elle. A la droite de sa tête était inscrit en lettres capitales YOU'RE LOOKING VERY JEM TODAY. Tout y était. Son visage, son prénom, il ne manquait plus que son numéro. La jeune femme extirpa son portable de sa poche et composa furieusement le numéro de Debbie. Cette petite garce allait l'entendre, elle lui avait garantit que l'affiche serait très peu exposée et voilà qu'elle se baladait librement dans les rues de Londres. « Bonjour, vous êtes bien sur le répondeur de Deborah Cooper-Jones, je ne suis pas disponible pour le moment, laissez-moi un message et je vous rappellerai dès que possible ! » Biiiiiiip. Encore plus agacée par la voix chantante de son agent, Jem cracha dans le combiné « Ouais c'est Jem. Tu sais, celle que t'as bien prise pour une conne. C'EST QUOI CES PUTAINS DE BUS DEBBIE ? TU TE FOUS DE MA GUEULE ? RAPPELLE-MOI DE SUITE !! » Elle raccrocha et adressa un doigt d'honneur à deux gosses qui la regardaient en riant. Il fallait qu'elle se calme.

Elle entra au Starbuck avec l'intention de commander un Sumatra mais elle entra en collision avec une autre demoiselle avant même d'avoir atteint le comptoir. « Eh meeeeeeerde ! » Elle regarda une tâche de café s'élargir sur son débardeur blanc et leva la tête pour enguirlander la maladroite. « Pardonnez-moi, je ne regardais pas devant ! Excusez... » L'autre stoppa ses excuses quand leurs regards se croisèrent. Un petit sourire s'installa sur les lèvres de Jem, sa colère envolée. « Tiens, salut. On se connait non ? » Etonnament, l'autre femme ne sembla pas ravie de la revoir. Quelle ingratitude, après tout ce que Jem avait fait pour elle... L'inconnue pas si inconnue était sans aucun doute la première à dormir dans son lit en toute innocence. Un employé s'approcha d'elles pour voir si tout allait bien. Jem ouvrit la bouche pour lui répondre mais l'autre la devança. « Non vous voyez bien que tout ne va pas bien ! Elle vient de me bousculer !! » Avec un infime mouvement de recul, Jem haussa un sourcil sans se départir de son sourire. Elle regarda son ancienne invitée retourner commander son café sans un mot de plus. Amusée, Jem se glissa à sa suite et lui souffla à l'oreille « Jolie tenue. Quoique la chemise de nuit de l'autre jour n'était pas mal non plus... » Oui, elle s'amusait comme une folle. Elle n'était pas bien sûre de ce qu'il s'était passé la dernière fois, mais elle était persuadée que l'inconnue se méprenait totalement sur ses intenaitons. Et c'était hilarant comme situation. Jem aurait donné très cher pour voir la réaction de l'autre femme. De là où elle était elle ne pouvait qu'apercevoir ses oreilles rouges, et elle était persuadée que son visage l'était tout autant. L'inconnue tourna vaguement la tête vers elle et dit d'un ton sec « Vous n'avez pas d'autres proies à chasser ? Parce que je pense que vous avez fait le tour avec moi ! Alors ça suffit maintenant, laissez-moi tranquille !! »

Jem pouffa de rire et la suivit du regard jusqu'à ce qu'elle s'installe à une table, la migne sombre et renfrognée. « Mademoiselle ? » Jem sourit au serveur. « J'étais venue prendre un café serré, mais finalement je vais me contenter d'un moka. C'est une belle journée n'est-ce pas ? » Le jeune homme acquiesça et alla s'occuper de sa commande. Jem en profita pour jeter un coup d'oeil par-dessus son épaule pour vérifier si l'inconnue était toujours là. Elle l'était. « Voilà. » Elle régla sa commande, prit son gobelet et alla tout naturellement s'installer à la table de l'inconnue. Il était temps de mettre fin au petit jeu. « Je crois qu'il faut qu'on parle. » Elle sourit malicieusement. « Vous ne m'avez toujours pas remerciée pour la dernière fois. » Elle ne pouvait pas s'en empêcher, c'était plus fort qu'elle. L'inconnue leva les yeux de son journal et la foudroya du regard. Jem jubila intérieurement et s'apprêta à se prendre un beau revers dans la face. Masochiste ? Si peu... « Remercier ? Ah parce qu'il faut bien sûre toujours être reconnaissante envers des gens comme vous qui accueillent les femmes dans la nuit chez eux sans leur consentement, évidemment !! » Jem éclata de rire, réellement amusée. Cette jeune femme n'avait pas la langue dans sa poche et ce n'était pas pour lui déplaire. Elle choisit pourtant de lui révéler une partie de la vérité histoire qu'elle ne crie pas au kidnapping. « Je n'allais pas vous demander votre avis alors que vous étiez endormie n'est-ce pas ? C'est très mal élevé de réveiller quelqu'un alors qu'il dort si profondément ! » Elle sembla déconcertée. Elle n'avait donc aucun souvenir de ce qu'il s'était passé ? Jem l'avait retrouvée errant dans les rues en chemise de nuit et l'avait ramenée chez elle pour être sûre qu'il ne lui arrive rien de mal, et voilà que cette folle furieuse l'accusait de je ne sais quoi. Jem laissa échapper un petit rire qui sembla agacer son ancienne invitée. « Et voilà l'excuse sortie, je l'attendais celle-là. » Jem roula des yeux. Cette fille, bien qu'hilarante, commençait à l'agacer.

« Et en plus, elle fait des photos osées. Enfin ça ne m'étonne même pas, vu le personnage. » L'anglaise leva ses yeux vers l'inconnue, sa paille coincée entre ses dents. De toute évidence, elle avait vu la pub. Au même instant, un nouveau bus passa devant la vitrine. La brune se ratatina sur son siège, sentant la colère repointer le bout de son nez. Elle haissait ces photos ridicules. « Je vous prie de ne pas faire de commentaire là dessus, je le vis suffisamment mal. » L'inconnue répondit sarcastiquement. « Il ne fallait peut-être pas faire ces photos si vous le vivez aussi mal ! » Ava,t de se lever pour partir. Jem grimaça et fit mine de ne pas remarquer l'attention insistante du groupe de filles à l'extérieur. Elle n'eut malheureusement plus le choix quand l'une d'entre elle entra dans le café pour lui demander un autographe, rapidement suivie de ses amies. « Euuuh... Excusez-moi, je reviens, je dois... aller aux toilettes. » Jem se leva et s'éclipsa. Elle n'avait pas été entrainée à ça.

Elle poussa la porte des toilettes pour tomber sur son inconnue en soutien-gorge, le tee-shirt par dessus la tête. Instantanément, l'androgyne récupéra son sourire et lança d'une voix amusée. « Ah tiens, je vous croyais partie ! »

la suite iciii
Revenir en haut Aller en bas
 
« Oh gosh, it's you ! » ┃JEMAÏS [THE END]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GHOST ISLAND
» Oh my gosh oh my goshoh my gosh ! [Athéna]
» ▲ Oh, my gosh.I'm not myself. That crazy gizmo really worked.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: