Welcome Home ! w/ Gemma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: Welcome Home ! w/ Gemma   Lun 27 Fév - 19:01

Je me lève la tête encore embrumée par les évènements de la veille. Je ne sais plus à quelle heure, je me suis couchée mais je suis sure que ce n’était pas à une heure raisonnable. Je ne sais même pas comment je suis rentrée. D’habitude quand c’est Alexandre qui me ramène, il me laisse toujours un mot ou m’envoie un texto pour me taquiner, se moquer de moi et de l’état dans lequel j’ai finit la soirée, alors qu’il y a des fois, où je suis raisonnable. Bref, depuis qu’il est parti en France, ce n’est plus pareil. Je n’ai plus personne pour veiller sur moi, enfin plus personne comme Alexandre. Je soupire et suppose que j’ai du rentrer en taxi alors. Je me fais couler un café, pressée de le boire. J’attrape ma boite d’aspirine et prends 2 cachets, pour être sure de ne pas avoir un énorme mal de tête plus tard, dans la journée. Je me sers une tasse de café et fais un récapitulatif de ce que je dois faire aujourd’hui. Premièrement, ranger l’appartement et faire un peu de ménage. Gemma a prévu de déménager aujourd’hui donc l’appart doit être niquel quand elle arrivera. Il va falloir que je vérifie aussi s’il n’y a rien qui traine dans ce qui sera sa future chambre. Ensuite, il faudra que je fasse quelques courses mais ça, ça sera quand elle sera déjà là. Ce serait con, qu’elle arrive et qu’il n’y ait personne à la maison. Je ne sais pas si Rose et Lucy ont prévu de l’aider mais comme cette dernière était avec moi hier soir et que les deux sont des filles qui se lèvent tard, je pense que j’ai du temps devant moi. J’avale un petit déjeuner, pas très équilibré comme d’habitude, pour ne pas faire d’effort le ventre vide. Je m’attaque, ensuite, à la vaisselle et range la cuisine assez rapidement. En ce qui concerne le salon, c’est plus long et plus difficile. La bibliothèque déborde et je ne sais plus où ranger les bouquins qui me restent dans la main. Ils vont finir dans ma chambre et Gemma viendra les chercher s’il le faut. Après le salon, je fais un peu de ménage, allant même jusqu’à traquer la poussière. Je ne suis pas une maniaque de la propreté mais j’ai le souvenir de ma mère, qui sortait le chiffon à poussière toutes les semaines, et encore plus quand Grand-Mère venait à la maison. Je crois que j’ai chopé cette habitude, moi aussi. Je grimace, en espérant que je ne suis pas plus comme ma mère. Je m’attaque quand même à la poussière. Plus tard, je file ranger sa future chambre. Il n’y a pas grand-chose à faire, heureusement que je n’ai pas trop investi cette pièce. Je lève les yeux vers la pendule : 15h. Je n’ai toujours pas de nouvelles de Gemma et je commence à avoir faim. Je m’octroie une pause pour déjeuner. Le frigo est presque vide et j’espère qu’elle arrivera avant que les magasins ferment. Enfin, pour que je puisse faire des courses et qu’on ait de quoi manger demain. Je me fais une salade, que j’avale dans le saladier même. Une pomme en dessert et c’est suffisant pour rattraper les 4 tartines de Nutella de ce matin. Je mords dans celle-ci quand on sonne à la porte. Je regarde l’heure de nouveau : 15h30. Mon regard se pose sur ma chambre qui est toujours en bazar. Bon, ce n’est pas grave, elle ne va pas dormir dans celle-ci. Je souris et vais ouvrir. Je trouve Gemma, portant deux gros sacs. « Gemma ! Bienvenue à la maison ! » lui dis-je en ma poussant pour qu’elle entre. Elle me saute dans les bras en rigolant. « Bonnie !! Je te présente mes affaires qui ont réussi Dieu seul sait comment à tenir dans ces sacs » Je rigole à mon tour. « C’est tout ce que tu as ou je dois m’attendre à voire débarquer Chandler avec le reste de tes affaires ? » « Chand répète avec Jason toute la journée, il n’a pas le temps de filé un coup de main penses-tu. » Je lève les yeux au ciel, en souriant. « Quel ingrat ! » lui dis-je en tirant la langue, en m’installant, plus délicatement, à côté d’elle dans le canapé. Qu’elle prenne ses aises de suite, me fait plaisir, je n’aurai pas à lui répéter 50 fois de faire comme chez elle, dès que je la verrai hésiter à faire quelque chose. « J’ai presque tout, il me reste encore un peu d’affaire chez Rose que je récupèrerai dans la semaine. Merci encore de m’avoir proposé de m’installer ici hein ! Je ne voulais pas déranger Rose plus longtemps et ça me fait plaisir que ce soit toi en plus ! » J’éclate de rire. Gemma est tellement différente de Lucy, sauf peut-être quand il s’agit de faire la fête. Quand elle m’a proposé de sortir alors que certains étaient à New-York et d’autres repartis en France, ça m’avait surpris. On avait déjà passé quelques soirées ensembles mais pas que toutes les deux. Ca a été une soirée géniale, la première d’une longue série et surtout celle qui marquait son déménagement ici. « Je suis contente que tu sois ici, aussi. » lui dis-je avec un sourire. « Puis si Rose te manque trop, on pourra toujours l’inviter. Je suis sure qu’avec des Mojito, on pourra la faire venir dans notre appartement. » j’ajoute avec un clin d’œil.

« Vodka, Nutella et n'importe quel film sympa à regarder en pyjama et elle accourt ! » Que Gemma ait vécu avec Rose pendant quelques mois, allait m’en apprendre beaucoup. Gemma n’est pas une fille qui raconte tous les ragots qu’elle connait mais je vais en savoir plus sur Rose, sur Lucy ou même sur Chandler. « Tu me présentes ton humble demeure ? J'ai l'impression d'être déjà envahissante avec mes sacs dans l'entrée... Je vais les ranger tout de suite, ou du moins les cacher quelque part ! » « Je suis tellement occupée à penser à comment appâter Rose, ici, que j’en oublie les bonnes manières. » Je me relève d’un coup et lui tends la main pour qu’elle fasse de même. « On laisse les sacs dans l’entrée, on les bougera plus tard. » Je tourne sur moi-même en montrant la pièce. « Voici notre salon et salle à manger. J’utilise la table, quand j’ai besoin de place pour travailler ou pour diner avec des amis. Sinon, je suis souvent sur le canapé. Je ne sais pas comment j’ai fait pour ne pas le tâcher encore. » « Bravo !! Je te promets de faire attention aussi ! Pour le coup j'ai un côté maniaque qui peut ressortir à tout moment et rien ne me stresse plus au monde que les tâches indélébiles...»J'éclate de rire et je fais quelques pas. « La cuisine, comme tu l’avais surement imaginé avec le pas encore célèbre bar. » lui dis-je ne tapant dessus. J’avance encore un peu vers la droite et ouvre la première prote qui se présente. « La salle de bain. J’ai de la chance, elle est presque aussi grande qu’une chambre et c’est plutôt cool. » « Mon Dieu Bonnie mais c'est une perle rare cet appart ! Je ne m'étais jamais rendu compte à quel point il était super ! » J’hausse les épaules et passe rapidement devant ma chambre, que je lui présenterai vraiment, quand elle sera rangée. « Celle-ci est la pièce qui ne m’a pas trop servi. A croire qu’elle t’était réservée. » Je lui ouvre la porte et lui fait de la place pour qu’elle puisse y entrer. « Elle est presque aussi grande que la mienne et tu as même droit à quelques rangements intégrés. On pourra toujours aller faire les magasins, pour te trouver des meubles en plus, vu que là, c’est un peu dépouillé. » « Olala! C’est juste le paradis ici ! Ça y est, j’ai totalement adopté l’appartement, il va en falloir beaucoup pour me virer maintenant ! » Je ris à sa remarque. De toute façon, je ne comptais pas la virer de l’appartement, trois mois plus tard. « Non c’est vraiment parfait ! Un ou deux petits meubles par ci par là et le tour est joué … J’y crois pas, le loyer est tellement abordable en plus et c’est tout beau et super bien situé ! Je suis vraiment désolée d’être dans cet état d’euphorie mais c’est mon premier grand pas d’indépendance… En partant de chez moi je voulais vraiment me prendre en main toute seule et Rose n’était qu’une solution temporaire et là ben… C’est juste ce qui me manquait ! » Je ris une nouvelle fois. Elle est trop mignonne. J’ai vraiment l’impression d’avoir offert un bonbon à une petite fille. « Tu sais, je suis vraiment contente que tu habites ici, maintenant. Ce n’est pas quelque chose, que j’avais prévu, enfin partager mon appartement, etc, mais finalement, c’est une excellente idée. » En la rencontrant, je n’aurai jamais pensé qu’elle emménagerait ici. Puis lors de notre soirée, quand tout le monde était parti en janvier, le sujet est arrivé dans la conversation. Je ne regrette absolument pas de lui avoir dit de venir s’installer ici. Je le rejoins sur son lit. « Va falloir, prévoir une escapade à Ikea. Mais en attendant, thé, café, chocolat chaud ? Je trouve qu’il est un peu tôt pour l’alcool. On aura tout le temps de fêter ton emménagement correctement. » j’ajoute avec un clin d’œil. « Café avec plaisir ! On ne dirait pas comme ça mais je sors à peine du lit... Petite panne de réveil, j'ai enfilé un jean et un T-shirt, pris mes sacs sous le bras et suis partie en vitesse ! D'ailleurs mon premier achat sera un réveil ! » Je ne m’étais pas rendue compte qu’elle était venue aussi vite. Ni qu’elle n’avait rien avalé avant de venir ici. Je me lève. « Je te prépare ça et normalement on devrait avoir de quoi accompagner ce café. » Il est vraiment temps que je revois mes manières en ce qui concerne l’hospitalité. Elle se lève à son tour. « Je suis un peu naze ce soir pour sortir et faire quoi que ce soit... Mais évidemment que nous fêterons mon installation ici ! Ça te dit une soirée glandage/grignotage/séries ce soir ? » J’éclate de rire. C’est le genre de soirée que j’apprécie un lendemain de fête. « C’est parfait ! Et ça tombe bien, je crois qu’il y a une nouvelle série qui est diffusée ce soir, sur je ne sais plus quelle chaine. » Je la quitte pour aller lui préparer un café et la laisser s’installer. On aura tout le temps de profiter de l’une de l’autre et des avantages et inconvénients de vivre avec une colocataire. Je préfère lui laisser un peu d’espace. Je mets en route la machine à café et fouille dans les placards pour y trouver un paquet de crumpet. Parfait pour le petit-déjeuner. J’en mets deux à griller pour Gemma. J’hurle un « C’est bientôt prêt ! » et elle me rejoint dans la cuisine.

Fin du sujet


Dernière édition par Bonnie C. Hopkins le Ven 13 Avr - 21:27, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Welcome Home ! w/ Gemma   Sam 3 Mar - 13:32

En ouvrant les yeux je n'eus même pas besoin de jeter un coup d'oeil furtif à mon réveil pour savoir que j'étais plus qu'en retard sur le programme de la journée. Dommage, j'aurais bien aimé profiter de mon lit encore un petit peu. En me levant dans un effort surhumain et en attrapant du bout des doigts mon portable qui trainait nonchalamment sur ma table de nuit je ne pus que remarquer l'heure tardive qu'il était. 12h15. Et merde ! En à peine de seconde j'étais hors de mon lit mais une fois arrivée à la porte je m'arrêtai pour reprendre quelque peu mes esprits. La tête me tournait drôlement et je dûs rester appuyée contre le mur un instant. Quelle idée de fêter « dignement » mon départ de chez Rose avec une (que dis-je plusieurs) bouteille de tequila. Enfin bon aux dernières nouvelles Bonnie avait passé la soirée avec Lucy et j'étais prête à parier qu'elles devaient toutes les deux être dans le même état que moi, si ce n'est pire. Mais elles n'avaient pas un déménagement à faire elles... Je me permis un rapide petit déjeuner (les fameuses céréales de Rose) avant d'entreprendre la difficile tâche de récupérer toutes mes affaires qui trainaient dans le salon. Comment était-ce possible de s'éparpiller autant dans un appartement pourtant ranger régulièrement ? Rose dormait toujours et il était hors de question que j'aille la réveiller pour lui demander de m'aider, si j'avais été un minimum prévoyante j'aurais bouclé mes valises hier avant de commencer à boire. Les bras pleins je déposais tout ce que j'avais pu récolter après ce tour de l'appartement sur mon lit et ne put m'empêcher de lâcher un soupir de découragement en regardant ma chambre. Enfin ma future ex-chambre. Après avoir pris une rapide doucher et m'être habillé dans une tenue confortable pour faire ce que j'avais à faire toute la journée, à savoir, faire mes sacs, aller chez Bonnie et défaire mes sacs, je me mis au travail. J'avais eu la merveilleuse en m'en allant de chez ma mère de prendre avec moi deux sacs, d'une taille assez considérable. Ils feraient parfaitement l'affaire. Je n'arriverai sûrement pas à prendre toutes mes affaires aujourd'hui et je n'aurais certainement pas le courage de faire plusieurs allers retours donc je n'allais prendre que le strict minimum mais nécessaire vital aujourd'hui. Mes deux gros sacs bien trop remplis dans le salon, je fis un dernier tour de l'appartement sous les yeux de Rose qui me regardait en silence. « Oh Rosie, tu vas me manquer ! » dis-je en retenant mes larmes et en la serrant dans mes bras. C'est vrai que notre collocation avait marché à merveille et je lui serais toujours reconnaissante d'avoir accepté de m'héberger quand je n'avais nulle part où aller. Mais c'était provisoire, nous le savions toutes les deux. J'aurais pu faire le voyage jusqu'à mon nouveau chez moi à pied mais prendre un taxi était sans doute plus simple vu que j'eus beaucoup de mal à descendre avec toutes mes affaires dans la rue. Il n'y avait pas beaucoup de circulation et avec un peu de chance j'arriverai à 15h30 chez Bonnie. Le taxi me déposa en bas de l'immeuble et je bénis mentalement l'inventeur de l'ascenseur qui me sauvait la vie. Bonnie m’ouvrit la porte avec son éternel sourire sur le visage. J’étais plus qu’heureuse de partager un appartement avec elle, sa joie de vivre me mettais déjà de bonne humeur. « Gemma ! Bienvenue à la maison ! » Je lui sautai dans les bras en rigolant et le dis « Bonnie !! Je te présente mes affaires qui ont réussi Dieu seul sait comment à tenir dans ces sacs » en désignant mes bagages à mes pieds. « C’est tout ce que tu as ou je dois m’attendre à voir débarquer Chandler avec le reste de tes affaires ? » « J’entrais dans l’appartement à la décoration très agréable. « Chand répète avec Jason toute la journée, il n’a pas le temps de filé un coup de main penses-tu. » Je m’affalais sur le canapé. « J’ai presque tout, il me reste encore un peu d’affaire chez Rose que je récupèrerai dans la semaine. Merci encore de m’avoir proposé de m’installer ici hein ! Je ne voulais pas déranger Rose plus longtemps et ça me fait plaisir que ce soit toi en plus ! ». Mon regard se posa sur les sacs que j'avais laissés dans l'entrée. Mon Dieu je n'avais vraiment, vraiment pas envie de tout déballer maintenant. J'avais l'impression d'avoir fait mes valises il y a seulement cinq minutes et je devais maintenant tout ranger... Ah, la joie des déménagements ! « Je suis contente que tu sois ici, aussi. » Pour le coup j'étais prête à affirmer que la collocation avec Bonnie était une des meilleures idées que nous ayons eu. Impossible de me rappeler si c'était elle ou moi qui avait amené l'idée sur le tapis tant cette soirée avait dû être arrosée (elles le sont toutes malheureusement) mais c'était une idée brillante. Evidemment Rose ne m'avait pas chassée, loin de là mais mieux vaut ne pas profiter trop longtemps des bonnes choses, il fallait que je me trouve un autre logement. Et Bonnie était vraiment la personne la plus parfaite du monde avec qui habiter, tout simplement parce que notre mode de vie et de penser était à peu près le même. « Puis si Rose te manque trop, on pourra toujours l'inviter. Je suis sure qu'avec des Mojito, on pourra la faire venir dans notre appartement. » J'éclatai de rire. « Vodka, Nutella et n'importe quel film sympa à regarder en pyjama et elle accourt ! ». Je me faisais pas trop de soucis avec ça, il était évident que Rose allait être invité très régulièrement, ne serais-ce que pour nous tenir au courant de cette histoire avec Jason, qu'elle le veuille ou non. Je pris mon courage à deux mains et me leva d'un coup « Tu me présentes ton humble demeure ? J'ai l'impression d'être déjà envahissante avec mes sacs dans l'entrée... Je vais les ranger tout de suite, ou du moins les cacher quelque part ! » Mon Dieu je n'allais quand même pas imposer mon petit bazar au bout de cinq minutes de collocation... « Je suis tellement occupée à penser à comment appâter Rose, ici, que j'en oublie les bonnes manières. On laisse les sacs dans l'entrée, on les bougera plus tard. » Bonnie n'était décidémment pas quelqu'un de prise de tête et c'était agréable de partager l'appartement d'une personne si facile à vivre mais je m'en voulais déjà de paraître trop encombrante et la vue de mes sacs me désespérait quelque peu. « T'inquiète pas pour Rose, à la première pénurie de céréales elle accourra ici ! » Bonnie me désigna ensuite la pièce où nous nous trouvions. « Voici notre salon et salle à manger. J'utilise la table, quand j'ai besoin de place pour travailler ou pour diner avec des amis. Sinon, je suis souvent sur le canapé. Je ne sais pas comment j'ai fait pour ne pas le tâcher encore. » La pièce était assez grande et agréable. De manière générale, entre le chaleureux accueil de Bonnie et l'appartement que j'aimais déjà avant d'en avoir vu l'intégralité, on pouvait dire que j'avais beaucoup de chance d'être ici. « Bravo !! Je te promets de faire attention aussi ! Pour le coup j'ai un côté maniaque qui peut ressortir à tout moment et rien ne me stresse plus au monde que les tâches indélébiles... » Nous fîmes quelques pas pour nous retrouver dans la cuisine. « La cuisine, comme tu l'avais surement imaginé avec le pas encore célèbre bar. » Je hoche la tête comme un élève pendant un cours magistral et la suis ensuite dans le couloir. « La salle de bain. J'ai de la chance, elle est presque aussi grande qu'une chambre et c'est plutôt cool. » « Mon Dieu Bonnie mais c'est une perle rare cet appart ! Je ne m'étais jamais rendu compte à quel point il était super ! » La dernière pièce à visiter était donc ce qui allait être ma chambre et quand Bonnie ouvrit la porte je la laissais me la présenter pendant que je cherchais mes mots pour la remercier encore une fois. « Celle-ci est la pièce qui ne m’a pas trop servi. A croire qu’elle t’était réservée. Elle est presque aussi grande que la mienne et tu as même droit à quelques rangements intégrés. On pourra toujours aller faire les magasins, pour te trouver des meubles en plus, vu que là, c’est un peu dépouillé. » C’était une grande et spacieuse chambre, le genre de pièce où l’on se sent tout de suite à l’aise. « Olala! C’est juste le paradis ici ! Ça y est, j’ai totalement adopté l’appartement, il va en falloir beaucoup pour me virer maintenant ! » J’entrais dans la pièce (sans doute en ressemblant à une gamine émerveillée par un magnifique ou impressionnant paysage) et posa mon sac à main sur le lit. « Non c’est vraiment parfait ! Un ou deux petits meubles par ci par là et le tour est joué … J’y crois pas, le loyer est tellement abordable en plus et c’est tout beau et super bien situé ! Je suis vraiment désolée d’être dans cet état d’euphorie mais c’est mon premier grand pas d’indépendance… En partant de chez moi je voulais vraiment me prendre en main toute seule et Rose n’était qu’une solution temporaire et là ben… C’est juste ce qui me manquait ! » Mon Dieu elle doit vraiment me prendre pour une folle. J'ai 20 ans, mince, il faudrait que je me comporte comme une adulte responsable un peu ! Un peu plus et on sortait les mouchoirs. « Tu sais, je suis vraiment contente que tu habites ici, maintenant. Ce n'est pas quelque chose, que j'avais prévu, enfin partager mon appartement, etc, mais finalement, c'est une excellente idée. » Mais Bonnie a l'air de plutôt bien prendre ma crise de folie passagère. « Va falloir, prévoir une escapade à Ikea. Mais en attendant, thé, café, chocolat chaud ? Je trouve qu'il est un peu tôt pour l'alcool. On aura tout le temps de fêter ton emménagement correctement. » Je note mentalement dans un coin de ma tête qu'il faut que je pense à faire un check sur internet de la nouvelle collection de meuble avant d'aller dévaliser ce magasin. Ça me ferait du bien de me recréer un espace à moi, rien qu'à moi, différent de ma chambre de Londres. « Café avec plaisir ! On ne dirait pas comme ça mais je sors à peine du lit... Petite panne de réveil, j'ai enfilé un jean et un T-shirt, pris mes sacs sous le bras et suis partie en vitesse ! D'ailleurs mon premier achat sera un réveil ! » J'étire les jambes et me lève en sautillant. « Je suis un peu naze ce soir pour sortir et faire quoi que ce soit... Mais évidemment que nous fêterons mon installation ici ! » Je baisse la voix et demande : « Ça te dit une soirée glandage/grignotage/séries ce soir ? »

UC


Revenir en haut Aller en bas
 
Welcome Home ! w/ Gemma
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Go big or go Home ~ ! [Terminer]
» GEMMA T.-WILDE ► a. reeser
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» LOVA.F DECOUR - GEMMA WARD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: