Andy se tâte Andy se méfie, Andy est un garçon poli w/ Andrestan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: Andy se tâte Andy se méfie, Andy est un garçon poli w/ Andrestan   Ven 13 Jan - 13:41

« Tu m’as fait mourir de rire. » Je lance, en déverrouillant la porte de son appartement, dont j’ai bien entendu les clés, et qui sera bientôt l’endroit ou je vivrais en tant que son mari, quand on aura une date. « Mais t’avais un côté mignon touchant. » Je pénètre à l’intérieur de l’appartement et laisse mes affaires dans l’entrée avant de me diriger vers le salon. Le pc d’Andrea est posé sur la table basse. Ca tombe bien, j’ai la flemme d’allumer le mien. J’ouvre le clapet, le sort de sa veille prolongée, et là...C ‘est le drame. « OMG. » Je pousse un cri, presque choqué, même si ça n’en vaut pas vraiment la peine. Enfin si ? Peut être, je sais pas. Je lui ai offert l’intégrale, il était bien entendu en droit de les regarder, mais tout de même, je ne pensais pas qu’il le ferait. Enfin, pas maintenant, ou avec moi au moins. Non en réalité, je ne l’imagine pas du tout faire ça de son plein gré. Et puis il a menti effrontément ce soir. « Tris ? » Je ne réponds pas, met en route le dvd, pour voir exactement ce qu’il a vu et pas vu, mais le film est presque fini !! Seigneur dieu, doux Jesus, qu’ai-je fait d’Andrea Leroy Duchesne ? « Pas l’ordinateur. » Trop tard. . « C’est pas ce que tu crois. » Je me tourne vers Andrea, les yeux ronds comme des soucoupes, puis laisse un sourire s’installer au coin de mes lèvres. « Ah bon ? » Je laisse l’ordinateur, et me lève pour m’approcher de lui tout en croisant les bras et sans perdre l’abominable sourire moqueur qui s’est frayé une place auprès de ma fausse mine choquée. « Je voulais juste comprendre ce que vous aviez… partagé ? » « Un étude filmique oui... Et alors t’en a pensé quoi ? »

uc
uc
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Andy se tâte Andy se méfie, Andy est un garçon poli w/ Andrestan   Ven 13 Jan - 13:44

« Tu m’as fait mourir de rire. » Il ouvre la porte, je n’ai même pas besoin de sortir mes propres clés. Je souris un peu, et secoue la tête à la remarque qui suit. « Mais t’avais un côté mignon touchant. » Nous entrons, et je dépose mon manteau sur la chaise, comme d’habitude, filant vers la cuisine pendant que lui se dirige vers le salon. Je me serre un verre d’eau et inspire un peu, regagnant le salon où il est vraisemblablement en train de m’attendre. « OMG. » Je fronce le nez. « Tris ? » Je passe la porte et me fige directement. Il est attablé, mon ordinateur devant les yeux. « Pas l’ordinateur. » Je grimace, à en juger par son expression de l’instant, il est vraisemblablement trop tard. « C’est pas ce que tu crois. » Je secoue la tête, sens la panique m’envahir très légèrement. « Je voulais juste comprendre ce que vous aviez… partagé ? » Je plisse le front, secoue la tête. Stop that, you’re being pathetic. « Une étude filmique oui... Et alors t’en a pensé quoi ? » Je baisse les yeux, soupire un peu. « Rien du tout, j’en ai rien pensé du tout. » Je secoue la tête avec scepticisme. Je suis contrarié. Je ne veux pas qu’il se méprenne sur mes intentions. « Je ne les avais jamais déballés avant ce soir. » Je glisse ma main dans ma poche et m’approche de l’ordinateur, dont j’active le lecteur de disques, retirant le DVD. Je ferme le clapet de l’ordinateur et le met en veille, emmenant le tout jusque dans ma chambre. Je laisse mon ordinateur sur le lit et range le DVD là où il aurait toujours du rester. Je retire ma veste et soupire un peu, c’est bien la ma chance.Il pose ses bras autour de mon cou et remarque : « Je vois pas pourquoi t’es si gêné, si il y a quelqu’un qui a le droit de regarder ça, c’est bien toi. » Ses lèvres rencontrent les miennes avec tendresse mais je soupire un peu. Mon sentiment n’est pas exactement le même. Ces films ont une valeur particulière dans notre vie commune, en admettant qu’on puisse à l’époque avoir été tenté de dire que nous avions quoi que ce soit en commun en dehors d’une volonté concurrentielle presque anormale et une haine délibérée l’un pour l’autre. Mais ça n’est pas tant ça le problème, surtout un rapport particulier aux divergences de style qui existent évidemment entre ses amis… passés et moi. Regarder les films porno de Tristan me rappelle doucement une intrusion directe dans sa vie privée, intrusion que je me suis permis de faire sans lui demander son avis. « Je pensais juste qu’on le ferait ensemble... » Je grimace un peu. « Je voulais juste voir, un seul. Pas besoin d’en faire une histoire, vraiment. »Il secoue la tête. « Je fais pas d’histoire, c’est toi qui en fais une. Moi ca me gêne pas que tu regardes. On peut même regarder la fin si tu veux, j’aimerai avoir un avis objectif. » Il me tire par le pull vers la chambre et je secoue la tête, sa remarque m’arrachant au préalable un léger sourire. « Tris… » Je secoue la tête, m’arrête et attrape sa main. « Je suis ravi que ça ne te dérange pas, vraiment, mais on ne va pas regarder ton film ensemble… » Je fronce le nez, et secoue un peu la tête. Il ricane légèrement, son bras passant sur le mien doucement. « D’accord je te laisse le regarder seul. Mais en attendant tu couches avec moi. » Il hausse les épaules et ses lèvres trouvent les miennes avec ardeur. Je réponds à son baiser, passant mes bras autour de son cou, puis me détache, légèrement sceptique. « Je ne le regarderai pas. » Je n’en démords pas mais je tiens à être clair là-dessus. « Et coucher avec toi ne relève pas franchement de la moindre difficulté », j’ajoute, sourire en coin. « Ca dépend pour qui, t’es un privilégié quand même. Mais si c’est trop facile alors… » Il me pousse un peu et rit. Evidemment, sa réaction était prévisible. Je souris un peu et secoue la tête, pendant qu’il file vers la cuisine. Je lui laisse quelques secondes d’avance et le rejoins là bas, me glissant derrière lui sans faire de commentaire. Je l’entoure de mes bras, glissant mes mains sous son t-shirt, et dépose un baiser dans son cou. « Je savais que tu allais réagir comme ça. » Mes mains se frayent un chemin un peu plus bas et mon bassin rencontre le sien. Je ris un peu et soupire. « Je t’aime. » Nouveau baiser abandonné dans son cou, je me détache d’un coup et ouvre le frigidaire pour me servir un verre d’eau. « Je vais prendre une douche. » Il rit un peu, et me suit. « Sage décision. Je t’accompagne ! » Mon rire se joint au sien et je m’interromps dans ma marche, attrapant sa main pour l’entrainer jusqu’à la salle de bain.
Revenir en haut Aller en bas
 
Andy se tâte Andy se méfie, Andy est un garçon poli w/ Andrestan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Andy Murray ! Je ferais aussi bien que toi ! (libre)
» Andy Berger
» Smile like you mean it... [Taylor&Andy]
» Carnet d'Andy Wells
» AN EXCLUSIVE INTERVIEW WITH MARIE FLORE LINDOR-LATORTUE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: