It's New Year's Eve !!!!!!!!!!!! w/ everybody

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
▪ messages : 1168
▪ dispo pour un rp ? : non
▪ avatar : guess who ?
▪ âge : quelques années les enfants !
▪ statut : forever alone.
▪ occupation : veiller sur vous.

MessageSujet: It's New Year's Eve !!!!!!!!!!!! w/ everybody   Lun 2 Jan - 18:31



Nous sommes le trente-et-un Décembre, 21h. Vous arrivez à cette fête où uniquement les étudiants d'Oxford ont été conviés, organisée par Lemon Mitchell et Tristan Faure. On vous demande votre prénom et nom. On vérifie la liste et la correspondance entre visage et nom. £10. L'accès vous est autorisé, bienvenue.
La salle est magnifiquement décorée. Plusieurs tons de mauve, du doré cliquant. Le mélange donne un drôle d'effet sophistiqué à l'ensemble. Une piste de danse immense que les jeux de lumières subliment. Plusieurs banquettes ici et là. Un grand bar bien garni tout au fond. Et un buffet impressionnant. La musique résonne. Vous regardez autour de vous et vous dîtes qu'on ne vous a pas menti, il s'agit bien de la soirée de l'année.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: It's New Year's Eve !!!!!!!!!!!! w/ everybody   Lun 2 Jan - 19:04

Plus tôt dans la journée.

Tout juste garée devant chez moi, j'ouvre la portière et avant même de poser un pied sur le sol, j'aperçois le collier. Il n'a pas bougé d'un pouce et m'attend, intact. Quand l'avantage de vivre dans le quartier des riches devient un désagrément. Gorge nouée, rythme cardiaque s'accélérant, je me retrouve à l'observer, paralysée. Il faut qu'il disparaisse. Je ne veux pas l'avoir sous mes yeux, le savoir dans un tiroir, dans une boîte. J'ai besoin de m'en débarrasser définitivement, tout de suite. Je me laisse aller à l'impulsion qui m'anime soudain et descends de la voiture. Je ramasse le bijou, le caresse comme pour lui dire adieu puis le mets devant le pneu gauche de la voiture de quelques millimètres. Je respire l'air froid et regarde autour de moi, la voie est libre. C'est sûrement stupide, je suis probablement entrain de me comporter comme une gamine folle. Mais j'en ai rien à faire, je veux juste que le mal cesse. Une nouvelle année démarre dans quelques heures et il faut que je tourne la page. Il faut que j'écrase mes sentiments pour lui tout comme je vais écraser le collier qu'il m'a offert. J'ai lu un article récemment qui disait que la clé pour arrêter d'aimer une personne était déjà de se défaire de tout espoir, conscient ou inconscient. Ayant déjà depuis quelques temps accepté la relation de Tristan et Andrea, je n'ai plus aucun espoir depuis longtemps. Mais si jamais un moindre espoir inconscient a existé, les mots de Tristan de ce matin s'en sont sûrement chargés. Donc c'est bon pour cette partie. La deuxième étape vers la guérison, toujours d'après l'article, est de jeter tout objet significatif, directement lié à la personne. Je regagne donc le véhicule, décidée. J'effectue un marche-arrière parfait puis passe en première. Un. Deux. Trois. J'appuie sur l'accélérateur avec mon pied droit et relâche simultanément l'embrayage avec mon pied gauche. Quand je suis sûre d'avoir accompli ma mission, j'arrête la voiture. Je descends cette fois-ci pour de bon et verrouille les portes. Je regarde pendant quelques instants le collier en pièces et ressens un étrange sentiment de liberté m'emplir mêlé à une nostalgie que je ne saurais décrire. Les larmes que j'ai retenu toute la journée peuvent enfin couler librement. Un flocon de neige se pose sur ma main et je me dis qu'il vaudrait mieux que je rentre. Je salue ma mère sans m'arrêter, elle regarde la télé. Je redescendrai la voir quand je serai en meilleur état. Je monte les escaliers deux à deux et me retrouve nez à nez avec Chandler. Je me jette aussitôt dans ses bras sans mot dire, toujours en larmes.

La voix de mon cousin me tire doucement du sommeil. Pourquoi me réveille-t-il, qu'est-ce qui se passe ? Je réclame qu'il me laisse dormir tranquillement mais il insiste. Je ne comprends pas un mot à ce qu'il me dit mais plus les secondes s'écoulent, plus mon cerveau s'éveille, plus les dires de Chandler me deviennent compréhensibles. LA FETE !!!!!! Oh mon dieu, quelle heure est-il ? Quand est-ce que je me suis endormie ? Comment ai-je atterri dans mon lit ? Tout à fait alerte, je le quitte sans tarder mais Chand m'assure que j'ai encore deux heures devant moi. Le souvenir de ma journée me revient comme s'il datait de la veille. J'ai l'impression d'être un nouveau jour. Mais non, on est toujours le 31 Décembre. Chandler me demande si ça va mieux, je réponds que oui. Il doit sûrement attendre une explication de ma part mais je n'en donne aucune. Il m'adresse finalement un sourire compréhensif, l'air de dire « Je suis là, si jamais tu veux en parler. ». Je hoche la tête et le gratifie d'un petit sourire. Il quitte ma chambre alors que je m'assois sur le lit. Je reste ainsi, regardant dans le vide, pendant une dizaine, une quinzaine de minutes puis décide qu'il est temps de me bouger. Je secoue la tête, comme pour chasser toute pensée négative, puis descends voir ma mère pour lui demander si elle peut m'aider avec mes cheveux quand je serai habillée. La vie continue.


Vingt heures moins quart, je quitte le taxi que Chandler et moi avons pris. Lui y reste puisqu'il doit aller chercher une demoiselle qui, je l'espère, est à la hauteur du formidable cousin que j'ai. Gemma a beau habiter chez ma meilleure amie, elle a accepté que Chand' vienne la chercher. Peut être que c'est un truc de futurs couples, j'en sais rien. Bref. Parapluie ouvert, enfouie dans mon manteau noir préféré, je brave la neige. J'espère sincèrement que ça ne va pas finir en tempête. Une fois à l'intérieur, on me débarrasse de mon manteau et de mon parapluie. Je garde mon petit sac dans ma main, comme toujours. Mon téléphone y repose et après mon ordinateur, c'est l'objet le plus précieux que je possède. Une fois à l'intérieur, direction le bar où je demande un verre de Coca-Cola Cherry en attendant Rose. Dès qu'elle arrive, je cours vers elle en criant « ROSIIIIIIIIIIIIIIIIIIIE » et la prends dans mes bras, comme pratiquement à chaque fois qu'on ne se voit pas de la journée. « Parlons de n'importe quoi, d'accooooord ? Parce que, j'en suis sûre, vingt heures trente et on ne pourra plus s'entendre réfléchir ! »


Dernière édition par Lemon J. Mitchell le Ven 8 Mar - 13:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: It's New Year's Eve !!!!!!!!!!!! w/ everybody   Mer 4 Jan - 22:31

31 décembre. Ce pourrait être un jour comme les autres, mais comme on change d'année demain, c'est une occasion en or pour festoyer jusqu'au bout de la nuit. En plus, les choses ne seront pas faites à moitié et on se la joue chic and riche pour une soirée au Bridge. C'est sûr, c'est pas comme nos virées tequila, karaoké au Carling et il faut donc faire des efforts de préparation. J'écris quelques messages plein d'entrain à Lemon, qui ne répond que quelques heures plus tard. La pauvre chérie s'était endormie et me demande de la rejoindre au club vers 19h45. Il est 17h24. Je peux tout à fait le faire. Deux heures pour me trouver une robe, trouver quoi faire de mes nouveaux cheveux blonds et cacher mes cernes tirant sur le violet.

Je passe la tête à travers la porte de la chambre d'amis et demande rapidement à Gemma ce qu'elle a prévu. "On" viendra la chercher m'informe-t-elle. Je souris, lui glisse un un clin d'oeil et m'empare de mon Blackberry pour interroger ma meilleure amie « Work in progress in the Gemma departement? » Nous nous amusons à nous interroger sur la relation de Williams et de ma toute nouvelle colocataire. Je ne sais toujours pas comment j'en suis arrivée à ouvrir ma porte à cette fille. Certes, nous nous entendons à merveille et sommes amies depuis quelques temps déjà, mais j'ai néanmoins été surprise de son coup de téléphone. Et il faut croire que je suis vachement plus sympa que j'en ai l'air, puisque la voilà dans un lit, tandis que ma chère cousine squatte allégrement le canapé quand les Hilton ne sont plus à son goût.

J'ouvre enfin mon placard, non sans avoir mis la radio à fond les ballons, histoire de me mettre dans l'ambiance et de profiter de la ribambelle de charts en tout genre que l'on nous offre en cette période. Je marmonne les paroles fort recherchées de ce cher George, en quête de la bonne robe. « Laaast Christmaaas, I gaaave you my heaart but the very... OH CELLE LA ! » Je m'empare du tissu émeraude puis fait la moue. Non ça ne va pas du tout. L'opération se répète jusqu'à ce qu'une pile de vêtements considérables s'entasse sur mon lit. Smoking? Vu et revu, surtout sur moi. Idem pour toutes les tenues avec shorts et pantalons. Une robe d'un violet sombre attire mon regard et je finis par jeter mon dévolu dessus. Vu l'heure, il est plus que temps que je me décide. Je change de sous-vêtements, you never know et met une robe de chambre avant de filer à la salle de bains pour l'opération ravalement façade. Et on peut dire qu'il y en a bien besoin. Fond de teint, poudre, blush, eye-liner, mascara, fard à paupIère, rouge à lèvres, all out. Réveillon oblige. Robe mise, le dos nu rend bien avec mes talons de douze Louboutin. Cheveux? A l'arrache, un peu de laque et de coups de fer pour faire comme si le résultat était voulu. Pochette noire assortie aux chaussures, je me trouve géniale sur ce coup. Mon Burberry fétiche plus tard, un cri pour annoncer mon départ et rappeler à ma coloc de fermer les volets et me voilà à fumer ma clope sous le porche, en avance sur le taxi. Grande première, décidément il faut croire que la neige me réussit.

Les rues sont un peu encombrées, entre les autres fêtards et ceux fuyant le mauvais temps. J'arrive plus vite que ce que je l'aurais crû et je suis plutôt à l'heure. Remarquable vraiment. Je pousse la porte et l'on m'a à peine débarrassée de mes affaires que j'entends le cri caractéristique de ma petite tarte au citron adoré « ROSIIIIIIIIIIIIIIIIIIIE » J'ai à peine le temps de répondre « LEEEEEEEEEM » que nous sommes déjà dans les bras l'une de l'autre. Nous nous dirigeons vers le bar, je commande un mojito et Lemon mise sur un sage Coca-Cola. « Parlons de n'importe quoi, d'accooooord ? Parce que, j'en suis sûre, vingt heures trente et on ne pourra plus s'entendre réfléchir ! » J'opine du chef et rétorque « Et ben déjà, congraaaats, la déco et tout, ça va être géniaaaal ! Et je sais paas, tu veux parler de quoi? Omg, ça fait trop longtemps qu'on a pas papoté honey ! » Nous nous lançons dans des bavardages frivoles, commentant nos tenues ou racontant tout simplement ce qui nous passe par la tête. Nous évitions toutes discussions un tant soit peu sérieuses, ce n'est absolument pas le lieu ou le moment et finalement, la boîte commence à se remplir et les baffles à vibrer, comme Lemon l'avait prédit. Let's get this party started.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: It's New Year's Eve !!!!!!!!!!!! w/ everybody   Lun 9 Jan - 16:13

UNDERKO


EDIT CHARLOTTE : CLEMENTINE, TU ES UN MODELE POUR TOUS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: It's New Year's Eve !!!!!!!!!!!! w/ everybody   Lun 9 Jan - 20:40

Les festivités n’avaient pas encore commencé mais j’étais déjà excitée comme une puce. Si j’avais été un minimum sérieuse j’aurai profité de cette matinée pour travailler un peu, étant pertinemment consciente que l’après nouvel an risquait d’être particulièrement difficile. Mais je n’avais pas réussi à me concentrer plus de cinq minutes, que ce soit pour travailler ou pour rester à ne rien faire devant l’ordinateur. J’avais la bougeotte, impossible de rester en place plus de deux secondes et demi et afin de me calmer et de m’occuper j’avais entrepris un rangement intégral de ma chambre qui a certes un peu débordé sur l’intégralité de l’appartement. Je n’étais pas d’une maniaquerie maladive mais plus la journée avançait plus mon état se dégradait et je harcelais maintenant mon pauvre téléphone qui refusait d’afficher le texto que j’attendais tant. Ça faisait bien longtemps que je ne m’étais pas mise dans un état pareil pour un garçon et je commençais sérieusement à m’inquiéter moi-même. « Calme toi Gem, au pire du pire tu le retrouveras directement là-bas. » Mais la dernière fois que je l’avais vu il avait très nettement insinué qu’il passerait me prendre en personne comme un vrai gentleman. Et j’y avais cru en fille naïve que j’étais. Je désenchantais totalement lorsque mon portable vibra. Oh, un nouveau message de Chandler Williams : « Je passe te chercher à vingt heures? » Je sautillais joyeusement dans ma chambre en lui répondant très poliment que oui, ce serait très aimable à lui en effet. Je frôlais sûrement la folie mais je m’en fichais, je n’avais plus qu’une idée en tête, me préparer pour ce soir.

La voix de Rose par l’entrebâillement de ma porte me fit sursauter et je lui répondis en tentant –très certainement sans grand succès- de paraître le plus calme possible « T’inquiète pas pour moi Rose, on passe me chercher. On se retrouve là-bas ! » A son sourire je su qu’elle savait. Ça faisait plusieurs semaines déjà qu’elle est Lemon trouvaient la situation très intéressante, à mon grand désespoir. Je lui lançai mon regard de Je-ne-vois-pas-du-tout-de-quoi-tu-parles et fonça dans la salle de bain prendre une douche rapide et me laver les cheveux. Forcément, avec mes bêtises je n’avais rien fait de constructif de la journée et il me restait maintenant deux petites heures pour me préparer. Après un rapide séchage et coiffage de cheveux je me postai en sous-vêtement devant mon armoire et entrepris la difficile tâche de trouver comment m’habiller ce soir. Après plusieurs essayages et mixages d’accessoires mon choix se porta sur une petite robe noire absolument parfaite, courte mais pas trop, moulante mais juste ce qu’il faut et décolleté tout à fait raisonnable. Un cri de Rose me fit comprendre qu’elle partait et je lui répondis sur le même ton « Ne commencez pas les bêtises tant que je ne suis pas là heiiiiiiiin ? »

Quand je fus sûre d’être bel et bien seule dans l’appartement je me lâchai un bon coup comme pour me donner du courage. « Ce soir je serais la plus belle pour aller danser » chantai-je en dansant dans ma chambre avant de me stopper nette devant le grand miroir « Hum… Miroir oh mon beau miroir dit moi qui est la plus belle ! » L’heure fatidique allait arriver et je voulais être absolument parfaite. Je ne savais pas exactement ce que je ressentais pour Chandler mais une chose était sûre, je voulais lui plaire. Quand Lemon m’avait présenté son cousin d’Amérique je l’avais tout de suite trouvé très mignon et gentil et plus je passais du temps avec lui plus je me rendais compte que je l’aimais vraiment bien. Je ne savais pas ce qu’il pensait de moi et se serait se monter le bourrichon que de s’imaginer qu’il pensait la même chose que moi, mais c’est ce que j’espérais sincèrement. Ça faisait bien longtemps que je ne m’étais pas sentie aussi bien avec et garçon et en plus de m’avoir tapé dans l’œil, Chandler paraissait être un type plus que parfait. Sa façon d’être avec moi, sa légère timidité, tout ça me rendait folle et je voulais tenter ma chance, quoi de mieux que ce soir ? Je n’ai jamais été très romantique mais c’est peut-être parce que je n’ai jamais trouvé la bonne personne. J’étais plus du genre à rire devant ces films américains à l’eau de rose plutôt que de m’imaginer vivre la même chose. Mais Chandler me faisait un effet étrange, impossible de définir quels étaient mes sentiments pour lui, mais ils étaient là, ça c’était sûr. Une dernière retouche maquillage et j’étais fin prête. Je m’assis bien sagement sur mon lit et attendis le texto qui m’indiquerait que Chandler m’attendait en bas.

UC


Dernière édition par Gemma H. Thompson le Mer 18 Jan - 19:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: It's New Year's Eve !!!!!!!!!!!! w/ everybody   Mer 11 Jan - 21:23

Je suis toujours excitée le 31 décembre. Je crois qu’après mon anniversaire et Noël, c’est le seul jour où je sui heureuse et pressée d’être ce jour-là, quoi qu’il arrive. Depuis toute petite, je suis dans cet état-là. Peut-être est-ce la perspective de passer à une nouvelle année ? De laisser derrière moi, les erreurs que j’ai pu commettre. Bref, c’est donc excitée par la perspective de cette soirée du 31 décembre et de la neige qui se met à tomber dans l’après-midi. Sérieusement, j’ai l’impression d’être de nouveau une enfant, passant la matinée à regarder la neige tomber, Edinburgh et attendant que ma mère accepte que j’aille jouer avec les voisins. Parce que, oui, ma mère ne voulait pas que j’aille me jeter dans la neige, que j’aille participer à ces batailles de boules de neige. Heureusement que mon père arrivait à ce moment-là pour la raisonner. Ce qui est drôle, c’est que ce manège se déroulait tous les ans. Et tous les ans, je me disais qu’elle allait finir par me dire oui, directement, au lieu de ma laisser attendre de l’autre côté de la vitre, pendant que les autres enfants s’amusaient. Bref aujourd’hui, j’ai 21 ans et je dois me préparer pour ce soir. Choix d’autant plus difficile que le facteur neige est entré en jeu maintenant. Comme toutes les filles qui doivent participer à une soirée importante, je me tiens devant mon armoire pleine à craquer, incapable de me décider sur ce que je vais porter. J’ai envie de me laisser tenter par pantalon, certes habillé mais un pantalon. Mais je finis pas attraper une jupe ivoire, un tee-shirt noir et une paire d’escarpins qui feront parfaitement l’affaire. Je file sous la douche et m’habille rapidement, vérifiant régulièrement si Candice ou Brune m’ont envoyé un texto Je me coiffe rapidement, me maquille et commande un taxi. Je dois être une des seules personnes à ne pas avoir sa voiture personnelle. Je patiente, mon regard de nouveau plongé dans la neige. Des milliers de flocons tombent sur Oxford. Je frissonne, doute un instant sur mon envie de sortir. C’est vrai, je pourrai rester à la maison, regarder de vieux film, ne pas braver le froid et la neige pour me rendre dans un bar, boire un chocolat chaud à la place d’un cocktail. J’entends mon interphone qui met fin à mes doutes. Je sors ce soir, je ferai le reste un autre jour. J’enfile un manteau et une écharpe avant de quitter mon appartement jusqu’à l’année prochaine. Blague très nulle dont je ne peux m’empêcher de penser tous les ans. Je souris au chauffeur et essaye d’accéder à la voiture sans tomber. Réussit avec succès, well done Bonnie ! Un sourire satisfait sur le visage, je donne l’adresse de Brune au chauffeur. Celui-ci nous conduit à travers la ville, jusqu’à l’appartement de mon amie. Je l’appelle rapidement pour lui dire qu’on est arrivé. En attendant qu’elle descende, j’observe les rues vides d’Oxford. J’entends la portière gauche s’ouvrir. Je souris à Brune qui monte dans le taxi, les joues rosies par le froid. « J’espère que tu es prête à faire la fête ! » lui dis-je, avec un clin d’œil. Je donne l’adresse du Bridge Night Club, où se déroulera la soirée organisée par Tristan Faure et Lemon Mitchell. Deux personnes très connues et populaires d’Oxford, deux personnes que l’on connait sans forcément connaitre. Le genre de personne à savoir organisée une bonne fête. On finit par arriver devant le club. Je paye le taxi et sort rapidement, tout en faisant attention à ne pas glisser. Avoir un accident un soir de réveillon, ça serait dommage. J’attrape le bras de Brune et nous entrons dans le club où la musique est déjà forte. Les gens sont arrivés relativement tôt par rapport à d’habitude. Je souris aux personnes que nous croisons puis décide du programme de la soirée. « Allons d’abord chercher un verre puis on ira s’installer quelque part, en attendant Candice. » J’ai hâte qu’elle arrive et j’espère surtout que Brune va s’amuser avec nous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: It's New Year's Eve !!!!!!!!!!!! w/ everybody   Dim 15 Jan - 21:49

UC
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: It's New Year's Eve !!!!!!!!!!!! w/ everybody   Dim 15 Jan - 21:52

zis ouane for mi
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: It's New Year's Eve !!!!!!!!!!!! w/ everybody   Lun 16 Jan - 12:24

New Year’s Eve. J’enlève mes lunettes, celles que je ne mets que pour lire ou travailler, et les dépose un peu plus loin sur mon bureau. Un coup d’œil à ma montre m’informe que j’ai déjà dépassé la limite de temps passé à travailler que je m’étais autorisé pour ne pas être en retard ce soir. C’est ma préparation qui devra en pâtir, mais au moins les choses sont prêtes. Demain, après le déjeuner organisé par Maman pour l’anniversaire de Papa, je n’aurais plus qu’à passer signer les derniers documents et tout sera prêt. Suivra alors une semaine de vacances – vraies vacances, que j’aurais définitivement mérité – puis le lancement, les premiers jours, les moments difficiles. J’ai peur, inutile de s’en cacher. Mais tout va bien se passer, il faut que je me fasse confiance. J’éteins la petite lampe du bureau et range les documents dans une pile de dossiers que j’installe à ma droite, me levant de ma chaise en m’étirant un peu. C’est une soirée Oxfordienne qui m’accueille ce soir, à laquelle je ne devrais en toute logique pas assister mais étant donné que c’est Tristan qui l’organise, que Laureline va s’y rendre et qu’il est logique que je passe en 2012 à ses côtés, c’était définitivement l’endroit où il fallait que je sois.

Je prends rapidement une douche avant d’enfiler un costume que j’ai acheté pour l’occasion, noir, lissant le col de ma chemise bleu-clair que je n’ai pas boutonnée jusqu’en haut, le formalisme de la soirée ne me semblant pas nécessiter le recours à une cravate. J’enfile ma veste d’un geste rapide et entreprend de mettre un peu d’ordre dans l’appartement, qui même s’il est déjà rangé – je ne suis pas vraiment du genre à apprécier le désordre ambiant – porte lourdement les signes de ma présence récente et insistante ici ces derniers jours à travailler, à angoisser, à passer des coups de téléphone dans une ambiance particulièrement chargée. Heureusement, la promesse que je m’étais faite de tout boucler avant de partir est tenue ; je vais donc pouvoir pleinement profiter de la soirée sans avoir à penser à autre chose. J’achève donc de ranger ce qui mérite de l’être, sachant que nous reviendrons très probablement dormir ici avec Laureline sitôt la soirée achevée, et ramasse mes affaires essentielles, porte-feuille, clés et téléphone portable. Je me saisis de celui-ci et signale à Laure mon départ imminent, il est convenu que Tristan se chargeant de l’organisation de la soirée toute la journée avec Lemon je passe la chercher pour l’emmener avec moi directement à la salle, une boite de nuit que je crois être assez sélecte mais que je n’ai pour autant jamais fréquentée. Je ne suis pas tellement boite de nuit il faut dire à ma décharge, mais le fait que la soirée soit organisée par mes amis et regroupe les personnes auxquelles je tiens le plus, famille exceptée, l’emporte sur tout le reste.

Il me faut quelques minutes supplémentaires pour faire le tour de l’appartement et le tour de mes affaires, puis je ferme tout et me dirige vers ma voiture. Un regard vers l’étage de Rose me montre que ses volets déjà fermés sont le signe du fait qu’elle est sans doute déjà partie. Je monte et démarre assez rapidement, abandonnant mon téléphone sur le tableau de bord et allumant la radio à un volume sonore minimal, laissant la musique me décontracter et me vider l’esprit. La route est chargée ce qui n’est pas franchement étonnant étant donné que les festivités de ce soir sont ponctuées par une neige dense qui tombe avec insistance sur la ville. J’arrive cependant à l’heure en bas de l’immeuble des jumeaux Faure, et descend de la voiture pour aller chercher ma cavalière directement chez elle. J’attrape un parapluie, aussi, je doute que neige et cheveux bien coiffés fasse exactement bon ménage. Je tape le code et monte les étages sans grand difficulté, sonne pour la formalité et pour signaler ma présence puis sors ma clé pour ouvrir la porte, laissant le parapluie à l’entrée dans le vase réservé à cet effet. « Laure ? C’est moi ! » Je secoue un peu la tête en lui laissant le temps d’apparaitre, histoire de ne pas déranger sa préparation si elle n’est pas encore achevée, et avance pour attendre dans le salon. J’ai apporté une rose pour le symbole, sans grand formalisme une fois de plus. La dernière de 2011.
Mon regard se porte sur l’accoudoir du canapé qui accueille une veste d’un costume masculin que j’ai moi-même offert à Tristan pour l’occasion. Je me retourne, un sourcil haussé. « Tristan, t’es là aussi ? » Je fronce le nez, curieux. Pourquoi Tristan serait-il là… sans Andrea ?

uc

LES AMIS, ON LAISSE LES DEUX POSTS SUIVANTS POUR LAURELINE ET TRISTAN, on sera des amours
Et il serait bien de remplir vos uc !!!

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: It's New Year's Eve !!!!!!!!!!!! w/ everybody   Dim 22 Jan - 1:34


Quoi de mieux pour célébrer la nouvelle année que de la passer aux côtés de ceux qu'on aime ? Une petite soirée à la maison m'aurait tout à fait convenu. Mais évidemment, Tristan n'était pas du même et a décidé d'organiser une soirée avec Lemon, où tout étudiant de l'université serait le bienvenu. Autant ne pas faire la rabat-joie et y aller. Je pousse même le vice et essaie de tout faire dans la joie et la bonne humeur. Une année s'achève, une nouvelle commence. Mieux vaut la démarrer optimiste, le sourire aux lèvres. Souris à la vie et la vie te sourira, dit-on.

Voilà quelques temps que j'hésite à faire quelque chose à mes cheveux. Pas de mèches, mais quelque chose d'un peu plus radical. Non, pas une coupe garçon ni carré, qui semblent être la nouvelle mode. Une frange plutôt. La dernière fois que j'ai eu une frange, je devais avoir six ans. J'ai envie d'une frange et autant me faire plaisir en ce 31 Décembre. Rendez-vous pris à l'avance chez un coiffeur conseillé par Lemon, je m'y présente tout à fait détendue, malgré la déferlante de sms que m'envoie mon frère. On prend soin de moi dès l'entrée. On me propose de s'occuper de mes ongles, pourtant en parfait état. Je proteste mais accepte une pose vernis, seulement parce que j'ai trouvé chez eux un blanc nacré qui irait mieux avec ma robe que celui que j'ai chez moi. Installée dans le fauteuil, je donne mes instructions au coiffeur, lui décris précisément ce que je veux. Il m'écoute attentivement, quelques coups de ciseaux et tada ! S'en suit un brushing puis vient le moment de voir à quoi je ressemble. Je regarde mon reflet dans le miroir. Ça me va bien, je trouve. Et c'est exactement ce que je voulais. « C'est parfait, merci beaucoup. » Il me demande ensuite si je veux voir l'arrière de ma tête et je me mets à rire. Le coiffeur ne comprend pas ce qui me prend, normal, rien de drôle dans ce qu'il vient de dire, à part quand on est Français. Je me contente donc de reprendre mon sérieux et de répondre par la positive. Une fois mes ongles vernis, je paie ce qu'il faut et quitte le salon, ravie. J'envoie un message à mon amie pour la remercier encore et un autre à mon jumeau pour le rassurer sur l'état de mes cheveux. Il ne veut pas me croire, exige à ce que je lui envoie une photo pour en être sûr mais je refuse, catégorique « Occupe-toi de ta déco, tu verras une fois à la maisoooon. »

Le bruit de la porte m'interrompt en pleine lecture de Hamlet. « Here ayame » L'inquiétude que sa voix laisse transparaître m'amuse. Je pose mon livre sur mon chevet et quitte ma chambre alors qu'il demande. « Il ne t’a pas loupée au moins ? » « Si. Mes cheveux ne ressemblent plus à rien. Je ne voulais pas que tu l'apprennes à travers une photo, Tristan. » Je ne lui laisse pas le temps de dire quoi que ce soit et apparais, histoire qu'il voit que son anxiété était tout à fait inutile. « Aloooors ? Pas de quoi en faire un plat, non ? » Bouche en O, on dirait qu'il me voit pour la première fois. Je lui adresse un regard sceptique puis confus. Qu'est-ce qui se passe au juste ? « Tu es superbe....JE VEUX VOIR LA ROOOBE ! » Il se rue vers moi et je me demande d'où lui vient tout cet enthousiasme. Il tourne autour de moi puis conclut « Tu deviens une vraie femme, pas que tu en aies pas été une avant aujourd’hui mais, je m’en rends compte seulement maintenant. » J'éclate de rire. « Jouer le grand frère te vieillit franchement. » Je passe mon bras en dessous du sien et l'entraîne jusqu'à ma chambre. Une fois là-bas, je me précipite vers le dressing, en sors ma robe de la soirée. Il s'agit d'une robe blanche bustier courte et plissée. À la fois élégante et sans pour autant être sage, elle réunit tout ce que j'aime dans un habit à savoir la simplicité et la complexité. Ça peut paraître paradoxal mais tout est une histoire de point de vue. J'espère que Léandre appréciera.


uc.


Dernière édition par Laureline M. Faure le Dim 22 Jan - 4:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: It's New Year's Eve !!!!!!!!!!!! w/ everybody   Dim 22 Jan - 1:55

Les coiffeurs, ma hantise, aujourd’hui, une nouvelle victime à déplorer, ma propre sœur. Elle veut changer de tête et tout ça prélude le pire. Ils ont peut être sauvé Lemon, mais ma petite sœur ? Je quitte la fête tôt dans l’après midi, tout est enfin prêt mais ça ne m’empêche pas de bombarder Laureline de textos. Une fois à la maison c’est anxieux que je lance un « Here ayame » tout à fait francisé avant d’ajouter. « Il ne t’a pas loupée au moins ? » Il n’y a plus qu’a espérer que ce ne soit pas le cas. Je l’ai littéralement harcelée, je redoute la blague de mauvais goût, et je n’ai pas franchement tord de le faire, puisque la jeune Faure s’y met déjà. « Si. Mes cheveux ne ressemblent plus à rien. Je ne voulais pas que tu l'apprennes à travers une photo envoyée, Tristan. » Je veux protester, mais elle apparaît déjà rayonnante, les cheveux lisses et avec une frange qui la rend encore plus féminine.« Aloooors ? Pas de quoi en faire un plat, non ? » J’ouvre la bouche, puis la referme, on dirait une vraie femme. J’ai toujours plus ou moins eu de difficultés à la voir grandir et là c’est un choc assez impressionnant. « Tu es superbe....JE VEUX VOIR LA ROOOBE ! » Je cours un peu vers elle, avec une claire volonté de m’immerger totalement dans les préparatifs pour ne pas penser à autre chose. J’ai l’air d’un gamin mais je m’en fiche, je tourne autour d’elle l’air satisfait. « Tu deviens une vraie femme, pas que tu en aies pas été une avant aujourd’hui mais, je m’en rends compte seulement maintenant. » Je m’embrouille, elle éclate de rire, fourrant son bras sous le mien avec complicité. « Jouer le grand frère te vieillit franchement. » Je me met à ricaner moi aussi et hausse les épaules. J’ai l’impression moi même d’avoir pris des années en l’espace d’une seule. « Fallait bien que ça arrive! » Elle m’entraîne vers son dressing et sors la robe qu’elle a prévu de mettre ce soir. Je la détaille avec intérêt. Dans la même lignée que sa nouvelle coiffure, la robe semble vouloir rompre avec les habitudes sages qui caractérisaient Laureline. « Léandre devrait apprécier la vue, elle est superbe, tu devrais l’enfiler qu’on ne soit pas en retard. » Bienveillant, je songe moi même à me préparer histoire de ne pas être en retard à ma propre fête. Je reste nerveux.

uc
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: It's New Year's Eve !!!!!!!!!!!! w/ everybody   

Revenir en haut Aller en bas
 
It's New Year's Eve !!!!!!!!!!!! w/ everybody
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HAPPY NEW YEAR
» We wish you a merry chrismas and !a! happy new year ♪
» Mon dieu à moi... [LIBRE Senior Year-A]
» New year's day... pour les fans de U2...
» Happy New Year :3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: