wewishyouamerrychristmas AND A HAPPY NEW YEAR!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: wewishyouamerrychristmas AND A HAPPY NEW YEAR!   Sam 31 Déc - 15:28

Seven AM, waking up in the morning, gotta be fresh, gotta go downstairs, ou quelque chose dans ce goût là, il est temps de passer aux choses sérieuses et de préparer la fête magistrale qui va dérouler à Oxford ce soir. Me hâtant quelque peu j’enfile une écharpe immonde offerte par ma mère pour ne pas aggraver mon cas, et tout cela sans oublier le cadeau de Lemon que je n’ai pas vraiment eu le temps d’offrir entre les fêtes de fin d’année et les révisions de partiels intensives. Je cours ou presque et descend chercher quelques meringues à la boulangerie que je remonte en quadruple vitesse à l’appartement pour les déposer sur la table avec un petit mot pour ma sœur Laureline que je griffonne en moins d’une minute. Je suis presque à l’heure et c’est en jetant un coup d’oeil à ma montre que je constate que j’ai à peine le temps de passer chercher deux caramel macchiato en venti au starbucks pour tenir le coup. Opération réalisée, j’envoie un message à Lemon pour ne pas réveiller sa mère en sonnant à la porte. Le café fume encore et me réchauffe considérablement les mains. Lorsqu’elle apparaît, je ne peux m’empêcher de sourire et lui tends le café que j’ai pris pour elle. « On va en avoir besoin et ça suffira peut être pas mais, théoriquement on devrait survivre à tout ça. J’ai emporté la to-do-list. » Nouveau coup d’oeil vers ma montre, je déclare. « Le champagne arrive dans environ 30 minutes, il faut y alleeeer. » Come on Barbie let’s go taxi.

« Mais juste deux secondes. Bouge pas.» Lemon semble particulièrement réceptive à l’agitation qui règne ce matin et je souris pendant qu’elle prend quelques affaires. J’en profite pour passer ma main dans ma poche et sortir un petit écrin contenant le pendentif de la petite blonde. La dite Lemon finit par reparaître. « On y va ?» « Je te suis, tu conduis mieux que moi. Je tiendrais la carte, en attendant tu peux prendre ça. Je me suis dis que t’avais besoin de vitamine C aujourd’hui. » Je hausse les épaules, c’est un citron. Of course. « J’ai vu une bague avec une touche shift chez Claire’s mais un peu too much. » Je ris et la suit jusqu’à sa voiture sortant ma liste dans un haussement de sourcil pendant qu’elle déballe. Elle semble surprise par la valeur du cadeau et me gratifie d’un « C'est trop Tristan, je ne peux décemment pas accepter. » Je répond par un sourire. Je n’ai que trop peu d’amis sincères et trop rares sont ceux que je compte garder dans ma vie future. J’ai toujours été de ceux qui changent de vie comme de chemise, éprouvant les plus grandes difficultés à se poser. J’ai vécu au dépend de beaucoup de gens, voyagé pour fuir une vie trop pressante et des valeurs que je n’étais pas capable de suivre. Elle ? elle est arrivée dans ma vie en même temps qu’Oxford et ce qui est arrivé de plus éprouvant et de meilleur dans celle-ci. Ca compte, énormément. « Ce que t’as fait pour moi cette année vaut au moins un pendentif en argent. » Je hausse les épaules et poursuis. « T’es comme une petite sœur pour moi, Laureline elle même t’as adopté c’est presque comme si tu faisais partie de la famille. J’ai pas eu une année facile entre Cally & Andrea, je veux juste personnellement te remercier d’avoir toujours été là pour moi, même si beaucoup de gens te diront la même chose parce que ta présence suffit à motiver les gens à être heureux quand ils n’en ont pas toujours la force. Ce citron est symbolique disons, et tu devrais l’accepter en sachant que tu peux toi aussi compter sur moi. » J’ouvre la portière de cette voiture. « En attendant, on va faire en sorte que cette nouvelle année soit mémorable! »

Je m’enthousiasme, mais Lemon semble ailleurs un instant, elle démarre sa voiture et je sens comme un malaise s’installer, mais je préfère ne pas y penser. Son cadeau ne lui a peut être pas plut, ou alors elle est fatiguée ? Je bois une gorgée de mon café et me retrouve bien vite devant l’immense discothèque qui nous a été allouée pour la soirée. Tout reste à faire, mais les cartons éparpillés partout me donnent du cœur à l’ouvrage. Je jette un coup d’oeil aux décorations encore emballées. « Mauve et doré, c’est original ca va leur plaire. On installe déjà les nappes ? » « Ouiiiii ! » Je me mets à sourire de nouveau, Lemon a retrouvé la bonne humeur naturelle qui la caractérise. « C'est fouuuu, aucune boîte n'est étiquetée. A croire qu'il faut vraiment tout faire soi-même !!! Je continue de chercher dans cette moitié et tu cherches dans l'autre, d'accord ? Sinon on va pas y arriver ! » Je hoche la tête et me hâte d’ouvrir les autres boites afin de savoir ou tout est exactement. Il a beau être tôt et JGG, n’est peut-être pas là pour doubler le temps de crise de maniaquerie avant le décret de fin de préparatifs, mais il reste tout de même beaucoup de choses à faire. Lemon est habituée à la pression d’après ce que je sais de ses mises à jour sur son forum rpg, mais nous n’avons pas non plus des masses de temps. « Les voiciiiiii ! Par contre, maintenant que j'y pense, il va nous falloir de l'aide pour tout ce qui est guirlandes, banderoles et autres à accrocher, non ? » Je referme le carton et laisse une expression malicieuse s’installer sur mon visage. Il se trouve que j’ai embauché un clochard en échange d’une liasse de billets. « Lemon je te présente Robert, il est très motivé, ne le ménage pas, j’ai été très généreux sur le salaire. » Je lui adresse un clin d’œil et désigne le dit Robert et sa grande moustache, habillé d’une salopette. « Alors ma petite dame qu’est ce que je peux faire pour vous ? » s’exclame t-il avec bonne humeur pendant que je me dirige vers Lemon et ses nappes. . « Ça ne te dérange pas si tu t'occupais des nappes pendant que je m'occupe avec Robert des guirlandes ? » J’acquiesce, Robert à l’air déjà tout à fait motivé à aider Lemon dans sa tentative de décoration. Je déballe ce qu’il faut et me met en tête de dresser les tables et le buffet, par chance je m’occupe de cette activité ce qui évitera à tout le monde de subir mes remaniements symétriques. La journée défile assez rapidement et vers quinze heure tout est enfin terminé. Je croise les bras et observe le résultat des étoiles plein les yeux. « C’est superbe. »



Dernière édition par Tristan W. Faure le Dim 1 Jan - 23:13, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: wewishyouamerrychristmas AND A HAPPY NEW YEAR!   Lun 2 Jan - 1:37


Sept heures moins quart du matin, j'arrête de jouer à ce jeu stupide mais addictif de bille qu'il ne faut pas laisser tomber dans aucun trou. Il faut que je me lève, que je me prépare. POURQUOI, POURQUOI, POURQUOIIIIIIIIIIIIIII. Je m'étais pourtant promise de ne pas dépasser une heure du matin, sachant la journée et la soirée qui m'attendent. Mais non, évidemment que non, je n'ai pas pu dormir. Voyez-vous, j'ai vraiment, vraiment essayé. Une heure moins cinq, j'ai sagement souhaité une bonne nuit à tout le monde et me suis déconnectée de skype. Ensuite, j'ai réduit la page de tumblr parce que hors de question de me déconnecter puisque si je le fais, je ne pourrai plus me reconnecter. Vous voulez savoir pourquoi ? Parce que David Karp et son staff sont des idiots, incapables d'avoir un site qui marche correctement et qui décident donc de tout mettre sur le dos d'un script qui facilite la vie à la plupart d'entre nous. Je ne vais pas entrer dans les détails ou on risque d'y passer la nuit mais long story short, tumblr a affiché un message demandant à tous ceux qui utilisent ce script de le désinstaller. Evidemment, nous avons tous refusé de le faire. Mais après, ceux qui se sont retrouvés déconnectés pour une raison ou pour une autre N'ONT PAS PU SE RECONNECTER. Depuis, je flippe sérieusement. Et si mon ordinateur buguait et redémarrait ? Je ne pourrai plus accéder à tumblr!!!!!!!! My godness. BREF. Donc, j'ai tout fait pour dormir, malgré tout. Cependant, je n'avais pas prévu que mon cerveau refuserait tout simplement de se reposer. Je me suis mise à penser rp. Puis séries. Puis films. Vers cinq heures du matin, je remettais en question mon mode de vie. La double vie, c'était pourquoi faire déjà ? Pros, cons. Une discussion interne très agitée puis j'ai fini par réaliser que j'avais raison de faire ce que je faisais. The best of both worlds. Jolie référence, hein ? Il arrivera un jour où j'aurai à faire un choix, c'est inévitable. Mais pas maintenant. Plus tard, beaucoup plus tard, le plus tard que possible.

Je sors de sous ma couette à contre-coeur et direct sous la douche. Je me brosse les dents, les cheveux. Je les laisse sécher dans une serviette et m'habille chaudement. Pancakes vient se frotter contre mes jambes lorsque je quitte la salle de bain. Je laisse mon manteau, mon écharpe et mon bonnet sur mon lit, prends mon téléphone avec moi et nous descendons à la cuisine, sans faire de bruit. Je ferme la porte derrière nous. Je jette un coup d'oeil à l'heure. Je me baisse de façon à être à la même hauteur que mon chien et m'adresse à lui, tout en lui caressant la tête, « Je te sortirais bien faire un tour mais je doute qu'on en ait le temps. Mais tout à l'heure, promiiis. » Je lui mets de la nourriture dans son bol puis me prépare du jus d'orange que j'avale avec plaisir. Je monte chercher mes affaires et reviens tout juste à temps pour voir mon téléphone s'illuminer, m'annonçant l'arrivée d'un message. Tristan est là. Je mets mon manteau, mon cache-col et mon chapeau et lui ouvre, un sourire aux lèvres. Il me tend un gobelet Starbucks. L'odeur me parvient et oh non. Non, non, non. J'arrête tout de suite de respirer par le nez et utilise uniquement la bouche pour faire entrer et sortir l'air. « On va en avoir besoin et ça suffira peut être pas mais, théoriquement on devrait survivre à tout ça. J’ai emporté la to-do-list. » Je prends le café qu'il me tend. « Le champagne arrive dans environ 30 minutes, il faut y alleeeer. » J'acquiesce. « Mais juste deux secondes. Bouge pas.» J'entre rapidement et dépose le gobelet sur la table de la cuisine. Je prends mes clés de voiture et le rejoins. « On y va ?» « Je te suis, tu conduis mieux que moi. Je tiendrai la carte, en attendant tu peux prendre ça. Je me suis dit que t’avais besoin de vitamine C aujourd’hui. » Oh ! Je regarde la petite boîte qu'il vient de me donner et me demande ce qu'elle peut bien contenir. Mon pouls s'accélère et je me souviens que je n'ai toujours pas trouvé de cadeau à lui offrir. Je ne pensais même pas qu'il était sérieux quand il disait qu'il avait quelque chose pour moi sur Facebook. « J’ai vu une bague avec une touche shift chez Claire’s mais un peu too much. » Je déballe le cadeau, en route vers ma voiture et finis par découvrir un collier avec comme pendentif un joli demi-citron. Je m'arrête aussitôt. Je hoche la tête et proteste « C'est trop Tristan, je ne peux décemment pas accepter. » Je ne peux pas accepter parce que ce collier aurait pour moi une signification qu'il n'a pas pour toi. Je ne peux pas accepter parce que prétendre est déjà assez dur comme ça. Je ne peux pas accepter parce que j'apprends à t'oublier et que tu ne me rends vraiment pas la tâche facile.

« Ce que t’as fait pour moi cette année vaut au moins un pendentif en argent. » Je le regarde, déconcertée. Tout ce que j'ai fait c'est prétendre être sa petite amie et protéger un secret qu'il m'a confié. Mais lui aussi a protégé mon secret en échange. Sans parler des avantages de notre fausse relation. « T’es comme une petite sœur pour moi, Laureline elle même t’as adoptée c’est presque comme si tu faisais partie de la famille. J’ai pas eu une année facile entre Cally & Andrea, je veux juste personnellement te remercier d’avoir toujours été là pour moi, même si beaucoup de gens te diront la même chose parce que ta présence suffit à motiver les gens à être heureux quand ils n’en ont pas toujours la force. Ce citron est symbolique disons, et tu devrais l’accepter en sachant que tu peux toi aussi compter sur moi. » Une envie soudaine d'éclater en sanglots et de courir me terrer sous ma couette, Pancakes dans les bras, me prend mais je ravale mes larmes. Je feins un sourire tout à fait convainquant mais ne tente pas un mot ou ma voix se serait brisée. Je sais déjà depuis longtemps que rien de plus que de l'amitié ne pouvait être entre nous mais de l'entendre me dire ces choses me déchire le coeur. Je ne sais pas être amie avec Tristan. Et il ne sait pas et ne le saura jamais. L'air me manque et pourtant je respire. « En attendant, on va faire en sorte que cette nouvelle année soit mémorable! » Je l'approuve d'un signe de tête, un grand sourire aux lèvres. Il monte en voiture et je profite de ce moment pour laisser couler une larme que j'efface aussitôt du revers de ma main. Inspire et expire. Doucement mais sûrement. Inspire et expire. Let go. Je tousse bruyamment et laisse tomber le collier par terre. Je monte rapidement à mon tour et démarre l'engin. J'espère qu'il ne sera plus là quand je rentrerai.

Tout au long du trajet, je me concentre sur la route. Pas la peine de penser à ce qui vient de se passer. Pas la peine non plus de penser à l'odeur de café emplissant l'air qui m'entoure. Je déteste le café. Dieu merci, je suis habituée à respirer par la bouche uniquement.

« Mauve et doré, c’est original ça va leur plaire. On installe déjà les nappes ? » J'acquiesce et lance un « Ouiiiii ! » qui m'est fidèle et pars à la recherche de la bonne boîte. Ma mission de la journée : prétendre d'être moi et d'aller très bien. I can do it. Légèreté apparente et allongement de voyelles sont les mots d'ordre. Et surtout, il faut que je me concentre sur mon but présent : la fête de ce soir. « C'est fouuuu, aucune boîte n'est étiquetée. A croire qu'il faut vraiment tout faire soi-même !!! Je continue de chercher dans cette moitié et tu cherches dans l'autre, d'accord ? Sinon on va pas y arriver ! » Je finis par mettre la main sur lesdites nappes, enfouies sous quelques guirlandes dorées dans une grande boîte. « Les voiciiiiii ! Par contre, maintenant que j'y pense, il va nous falloir de l'aide pour tout ce qui est guirlandes, banderoles et autres à accrocher, non ? » Un sourire apparaît sur ses lèvres alors qu'un drôle d'homme à moustache s'approche de nous. « Lemon je te présente Robert, il est très motivé, ne le ménage pas, j’ai été très généreux sur le salaire. » Je regarde ledit Robert qui m'adresse un sourire et lui rend automatiquement son sourire. « Alors ma petite dame qu’est-ce que je peux faire pour vous ? » Je me tourne vers Tristan qui vient vers moi. «  Ça ne te dérange pas si tu t'occupais des nappes pendant que je m'occupe avec Robert des guirlandes ? »

Je me concentre sur la décoration et avec l'aide de Robert, j'arrive à obtenir un assez joli résultat avec des choses à la base pourtant assez simples. Quinze heures, tout est au point. Les tables joliment dressées par Tristan, la salle décorée grâce aux efforts de l'homme à moustache, plein d'entrain jusqu'à la dernière minute. « C’est superbe. » Je me plante à l'entrée et regarde le résultat à mon tour. « Ouiiiiiiii. Beau travail à nous troiiiiis. Et bravo Robert, je n'aurais servi à rien sans vous ! »


Revenir en haut Aller en bas
 
wewishyouamerrychristmas AND A HAPPY NEW YEAR!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HAPPY NEW YEAR
» We wish you a merry chrismas and !a! happy new year ♪
» Happy New Year :3
» HAPPY NEW YEAR !
» [INTRIGUE] ... and a happy new year !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: