I wish nothing but the best for you - Ophelia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: I wish nothing but the best for you - Ophelia   Mer 28 Déc - 11:32


Cela faisait un moment que je voulais passer du temps seul à seul avec Ophelia. Juste elle et moi, et pas dans un contexte de travail, pas entre deux cours à l’université, pas pour manger en vitesse un midi. Je lui avais donc donné rendez-vous à la fin des cours au Carling, endroit parfait pour discuter autour d’un verre. Nous avions tous les deux eu un début d’année surchargé, elle en prenant en charge la chorale pour la première année, il fallait donc qu’elle se fasse une place dans cette université et qu’elle s’installe convenablement à ce poste, et moi j’avais été débordé, comme tous les ans par une surcharge de travail qui arrivait toujours ce moment-là de l’année, faute d’une meilleure organisation. Le rapide passage de mes beaux-parents à Oxford, l’annonce du bébé, mon histoire à la con avec Lucy n’avaient forcement pas aidé et j’avais peut-être un peu délaissé Ophelia ces derniers mois, mais j’avais bel et bien l’intention de me rattraper. Je voulais savoir comment ça se passait pour elle, après tout je lui avais trouvé ce poste, il était également de mon devoir de savoir si elle se plaisait en tant que prof de chant.

Je connaissais Ophelia depuis sa naissance, ses parents étaient des amis de mes parents et ils avaient pour habitude de se voir très régulièrement. J’avais 10 ans quand elle est née et je me souviens être allé avec ma mère la voir à l’hôpital. En grandissant j’ai vite été engagé comme baby-sitter officiel de cette petite, je la gardais au moins deux ou trois fois par mois. Et puis j’étais parti vivre ma vie à Paris où je n’ai eu que très peu de nouvelles de Londres –même de mes parents, c’est dire- voulant à tout prix faire un break anglais et m’amuser convenablement en France. Quand je suis rentré j’ai appris qu’elle avait été acceptée au conservatoire de Londres et qu’avec sa voix en or, elle voulait faire carrière dans la musique. Je ne l’ai jamais vraiment revu toute seule, bien sûr nous nous croisions aux nombreux diners que nos parents continuaient d’organiser, mais j’étais devenu adulte, je m’étais marrié, je commençais à travailler et finalement j’ai arrêté de m’occuper de cette adolescente au rêve de gloire. Star elle voulait être, star elle est devenue. Son remarquable talent a été récompensé et elle a vite rempli les plus grandes salles d’Angleterre. Son cd est longtemps passé en boucle dans mon salon et avec Garance nous sommes souvent allés la voir en concert. J’étais fier d’elle ! Mais tout à basculer et cette douce vie utopique prit fin. Un cancer de la gorge. La nouvelle nous est tous tombé dessus comme ça, personne ne s’y attendait. Un drame, il n’y a pas d’autres mots. Elle était jeune, elle avait un talent fou et bam. C’est à partir de ce moment-là que mes pulsions fraternelles ont ressurgis d’un coup. J’ai passé beaucoup de temps avec elle à l’hôpital à lui changer les idées, ou juste à lui tenir la main, juste histoire d’être présent pour elle. J’étais la quand la terrible annonce fut faite : elle ne pourrait plus jamais chanter. Quand elle est sortie de l’hôpital elle a assuré à tout le monde qu’elle allait bien, que tant pis, c’était comme ça et il fallait faire avec. Mais je la connaissais suffisamment pour savoir qu’elle ne disait pas la vérité, loin de là. Je me sentais impuissant dans cette situation, je la voyais aller mal, sans rien pouvoir y faire et ça me rendait malade. C’est alors qu’une place c’est libérée à l’université : il fallait quelqu’un pour diriger la chorale. Bingo, c’était ça ! J’ai tout de suite mis Ophelia sur le coup. C’était un moyen pour elle de reprendre sa vie en main sans pour autant abandonner la musique.

Quand elle entra dans le bar, je me levai pour la saluer. « Comment vas-tu ? C’est terrible qu’on ne se soit pas vu avant, mais alors, tu te plais à Oxford ? » J’espérais sincèrement que oui. J’espérais que ça ne lui faisait pas regretter son ancienne vie. Elle n’avait pas eu le temps de briller autant qu’elle le méritait, son talent s’était éteint trop tôt et ben trop brutalement.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I wish nothing but the best for you - Ophelia   Mer 4 Jan - 16:24

La sonnerie retentit pour marquer la fin de la répétition de la chorale d’Oxford. « Très bien, nous avons fini pour aujourd’hui, vous pouvez partir » déclara Ophélia a ses élèves tout en leur adressant un sourire chaleureux. Une fois que tous les membres du Glee Club eurent quittés la salle de répétition, l’ex chanteuse regarda l’heure et se dépêcha de rassembler et de ranger toutes ses affaires. Elle avait rendez vous avec Mark au Carlin et elle se refusait de faire attendre son ami.

Mark et Ophélia se connaissent depuis des années, pour ne pas dire depuis toujours. Leurs mères étaient très amies, alors il allait de soit que les deux se croisaient assez souvent lorsque leurs familles se retrouvaient. Pour autant la directrice de la chorale s’en souvient surtout comme un baby sitter qui venait la garder lorsqu’elle était plus jeune. Déjà à l’époque, le garçon était très attentionné et sympathique avec Ophélia. Puis il y’avait eu cette grande période de quasi vide, où ils ne faisaient que se croiser lors des diners organisés par leur famille respective. Cependant, ils ne se retrouvaient jamais pour réellement discuter. Et il y’avait eu ce bouleversement dans la vie de la jeune femme, ce cancer de la gorge qui avait fait basculer sa vie. Evidemment, Mark en avait entendu parler par le biais de sa mère, mais alors qu’il aurait pu simplement envoyer un bouquet de fleur avec une petite carte souhaitant un prompt et bon rétablissement à l’ex chanteuse, il avait fait bien mieux. Alors que la plupart des gens lui avait complètement tourné le dos, lui avait était là. Il était venu à l’hôpital pour la soutenir lorsqu’elle avait du se faire opérer. Même quand les docteurs lui avaient annoncés qu’elle ne pourrait plus chanter, Mark était présent. Il avait était l’une des rares personnes à ne pas lui avoir tourné le dos, à ne pas l’avoir abandonné alors qu’elle était au plus bas et rien que pour ça Ophélia se sentait redevable auprès de son ami. Le soutient avait été si rare durant cette épreuve que l’ex chanteuse ne savait pas comment elle aurait fait si Mark n’était pas venue régulièrement la voir pour discuter mais surtout pour lui changer les idées.
Mais ce pourquoi Ophélia se sentait le plus redevable c’était le poste qu’elle occupait aujourd’hui et depuis peu à Oxford. Sans Mark, elle serait encore en train de broyer du noir seule dans son appartement londonien. Grace à son ami, la jeune femme avait maintenant de quoi occuper ses journées. Bien qu’elle ne cesse de se questionner sur ses capacités à diriger une chorale alors qu’elle ne pouvait même plus chanter, Ophélia était vraiment ravie d’avoir accepté le travail que Mark lui avait proposé. C’était une véritable bouffée d’air frais pour l’ex chanteuse, surtout que tous les membres du Glee Club étaient des jeunes gens talentueux. C’était un véritable plaisir pour Ophélia de pouvoir continuer à être en contact avec la musique et d’essayer d’enseigner ce qu’elle savait.

Lorsque la jeune femme pénétra dans le bar, elle remarqua aussitôt Mark qui l’attendait déjà. Il la salua et lui demanda comment elle allait et si elle se plaisait à Oxford. « Comment vas-tu ? » Ophélia avait appris à détester et éviter cette question au maximum. Cependant, elle savait que lorsque Mark lui demandait ce n’était pas pour voir un de ses faux sourires et entendre une de ses réponses évasives : il voulait vraiment savoir ce qu’elle ressentait. « Mieux » répondit elle sincèrement avec un léger sourire. « Pour le moment ça se passe plutôt bien, les répétitions se passent bien. Je n’ai vraiment pas à me plaindre, ils sont tous plus talentueux les un que les autres. » Il était vrai qu’Ophélia avait était très agréablement surprise lorsque de la première répétition, elle avait était impressionnée par leur talent. « Je ne te remercierais jamais assez de m’avoir proposé ce boulot, c’est vraiment une chance unique. » ajouta-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I wish nothing but the best for you - Ophelia   Dim 8 Jan - 12:02

En tout cas elle avait l’air d’aller plutôt bien, ou mieux en tous les cas, mieux qu’avant. Je me souviens d’elle quand je venais la voir à l’hôpital, je me souviens que ses expressions avaient beaucoup changé, elle avait vraiment mauvaise mine, elle qui avait une joie de vivre si facilement lisible sur le visage, elle a eu pendant longtemps en regard fermé qui n’étais celui de la jeune fille pleine de vie que je connaissais. Avant son cancer elle était une des personnes les plus souriantes que je connaissais. Le genre de personne qui même avec le visage le plus neutre possible semble tout de même sourire. Et puis il y a eu toute cette phase noire dont elle a eu du mal à se remettre. La perte de sa voix ça a été comme une perte d’elle-même et en lui offrant ce poste j’espérais secrètement qu’elle arrive à redevenir l’Ophelia qu’elle était. Qu’elle oublie peu à peu son statut de star déchue que les magazines lui attribuent et qu’elle apprenne à vivre une nouvelle vie. Pendant qu’elle s’installait je ne pus que remarquer qu’elle semblait avoir repris du poil de la bête, comme si elle avait soudainement décidé de ne plus se laisser abattre.

« Pour le moment ça se passe plutôt bien, les répétitions se passent bien. Je n’ai vraiment pas à me plaindre, ils sont tous plus talentueux les uns que les autres. Je ne te remercierais jamais assez de m’avoir proposé ce boulot, c’est vraiment une chance unique. » Oxford regorgeait de talent en tous genre et la chorale était une option très prisée. Mais option qui avait également besoin d’être reprise en main et quoi de mieux qu’une ex-star ? Ophelia n’était pas beaucoup plus âgé que les étudiants et elle avait réussi à réaliser ce qui était le rêve de certains : devenir célèbre. Les élèves la connaissaient forcement –qui ne la connaissait pas ?- et ils devaient être assez admiratifs devant celle qui avait vendu un nombre de disc incroyable dans le monde entier. Quoi de plus motivant ? Ce poste était fait pour elle et j’étais ravi qu’elle s’en soit rendu compte. « C’est rien du tout, quand j’ai que le poste se libérait j’ai tout simplement sauté sur l’occasion. » En vérité ça avait été un plus compliqué que ça. J’avais dû faire pression sur l’administration et avais supplié Castiel qui enseigne la musicologie de m’aider. Son avis sur la question avait évidemment plus d’importance que moi et à nous deux (la notoriété d’Ophelia avait bien sûr beaucoup aidé aussi) nous y étions arrivé.

« Je suis heureux que ça te plaise Ophe, c’est génial de ne pas tourner le dos à la musique te d’aller de l’avant en aidant ses jeunes. Trouve-nous la perle des perles et fais en une star aussi. C’est ta revanche sur le destin ! » J’entrais dans le sujet qui fâche, je le savais, mais j’avais toujours été honnête avec elle et je trouvais que faire comme si rien ne s’était passé était hypocrite. Je ne l’avais pas soutenu dans les moments les plus durs pour fermer les yeux sur cette période de sa vie. Je ne suis pas psy et je n’y connais peut-être rien, mais je pense que quand quelque chose nous pèse, l’assumer parfaitement et pouvoir en parler sans problème aide beaucoup. Pour elle s’était peut-être un tôt mais je l’avais aidé tout ce temps et je comptais bien continuer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I wish nothing but the best for you - Ophelia   Sam 14 Jan - 17:48

« C’est rien du tout, quand j’ai que le poste se libérait j’ai tout simplement sauté sur l’occasion. » Ophélia ne sut pas vraiment quoi répondre, si elle s’écoutait elle ne cesserait de le remercier encore et encore alors elle lui sourit simplement.

« Je suis heureux que ça te plaise Ophe, c’est génial de ne pas tourner le dos à la musique te d’aller de l’avant en aidant ses jeunes. Trouve-nous la perle des perles et fais en une star aussi. C’est ta revanche sur le destin ! » L’ex chanteuse perdit légèrement son sourire. Sa revanche sur le destin. Le destin lui avait enlevé tellement qu’elle pensait qu’une revanche ne serait jamais assez pour récupérer tout ce qu’elle avait perdue. Ce n’était pas tant la célébrité qui lui manquait. Faire la une des journaux, enchainer les interviews pendant des heures, les paparazzis ça n’avait jamais était son truc. Ecrire, passer des heures en studio, composer, chanter, se produire scène voilà ce qui lui manquait. Ce qui faisait qu’elle souriait quand elle se levait le matin et ce qui maintenant lui faisait perdre son sourire. A chaque fois qu’Ophélia repensait à l’époque où elle était encore une star aux yeux du monde, elle perdait son sourire. C’était plus fort qu’elle. Elle aurait pu s’en souvenirs comme de bons souvenirs, comme une période de sa vie où elle possédait tout ce qu’elle n’avait jamais espéré. Cependant, tout ce qu’elle arrivait à voir c’était la terrible chute qui avait suivi cette période. Ce moment où elle avait tout perdu ou presque. Tout ce pourquoi elle vivait avait disparu du jour au lendemain à cause d’un maudit cancer. Tous les jours, elle ne cessait de se demander « pourquoi moi ? » pourquoi il avait fallu que ça tombe sur elle ? Le destin d’après ce que certains disent, le karma selon d’autres. Dans tous les cas Ophélia avait été détruite.

Evidemment, Mark n’avait pas ramené ce sujet sur le tapis afin de remuer le couteau dans la plaie, ce n’était pas son genre. Il l’avait toujours soutenu, mais il n’était pas du genre non plus à tourner autour du pot. « Le destin oui » commença-t-elle par répondre doucement. « Tu le sais mieux que la plupart des gens, vu que tu me connais depuis des années, la musique a toujours eu une place dans ma vie. Elle a toujours était présente même si des fois moins que d’autres. Elle a toujours était là. » La musique avait toujours bercée sa vie depuis sa plus tendre enfance. Même après avoir appris qu’elle ne pourrait plus chanter, elle ne pouvait s’empêcher de penser à la musique. Il lui arrivait de passer des heures entières assise devant son piano et même des fois sans réellement y jouer. Juste de pouvoir toucher la froideur des touches du clavier la faisait revivre quelques instants. « Je ne pourrais jamais réellement tourner le dos à la musique. Ce serait contre nature » ajouta-t-elle avec un léger sourire. « Alors si je peux aider en plus les aider, pourquoi pas ? Après pour en faire des stars il nous reste encore du boulot. » Finit-elle par admettre. Ophélia ne doutait aucunement du talent de ses élèves. A vrai dire, actuellement c’était plutôt d’elle dont elle doutait. Oui, elle avait touché les étoiles du bout des doigts. Oui l’ascension a été magnifique et inoubliable. Cependant, la chute avait était encore plus dure. Elle avait plus souffert de la chute qu’elle n’avait apprécié la montée. Oui, tous les membres de la chorale étaient doués. Tous sans exception, mais était elle prête à les pousser dans cette voie qui pouvait s’avérer être plus dure qu’il n’y parait ? Lequel d’entre eux serait capable de supporter la pression que cela impliquer ? Lequel serait elle prête envoyer dans ce monde qui ne lui avait pas fait que du bien ? Toutes ces questions trottaient souvent dans sa tête lorsqu’on lui demandait si l’un de ses élèves avait l’étoffe d’une star.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I wish nothing but the best for you - Ophelia   Jeu 19 Jan - 13:52

J'appréhendais un peu sa réaction, lui balancer tout cela en pleine figure n'étais pas une des choses les plus subtiles que j'avais fait mais à quoi bon nier l'évidence ? Quand on demande à quelqu'un comment il va on attend forcement la réponse « très bien et toi » quelle que soit la réalité. Si tout va bien c'est tant mieux, mais dans le cas contraire personne ne le saura jamais parce qu'on n'a pas eu le courage de dire que non, ça n'allait pas bien en ce moment. Ophelia avait beau se coller ce sourire timide sur le visage, ça ne marcherai pas avec moi. Je n'étais pas né de la dernière pluie, évidemment qu'une part d'elle ne guérirai jamais, évidemment qu'elle ne pardonnerait pas de sitôt à ce destin en question qui l'avait sauvagement poignardé dans le dos. Elle avait perdu une part d'elle-même mais elle devait maintenant aller de l'avant, se reconstruire. Dans son cas en particulier l'exercice n'était pas facile ; sa voix était tout pour elle : sa raison de se lever le matin, sa façon de gagner sa vie, mais c'était ce qui l'a rendait heureuse aussi. Je le savais mieux que quiconque mais Ophelia n'était pas du genre à se prendre pour une starlette même si en l'occurrence elle aurait pu. Malgré tous ses CD vendues, malgré des salles de concerts qui affichaient complet elle continuait de faire de la musique parce qu'elle aimait ça. Aujourd'hui elle ne pouvait plus chanter mais tout n'était pas perdu, il fallait juste qu'elle en prenne conscience. Diriger la chorale d'Oxford pouvait être très épanouissant pour elle si elle s'y donnait à fond. Je le connaissais, si elle se mettait en tête de passer à autre chose elle y arriverait sans problème et elle pourrait continuer sa vie sans avoir ce sentiment d'injustice au fond d'elle.

«Le destin oui, dit-elle d'un air pensif. Tu le sais mieux que la plupart des gens, vu que tu me connais depuis des années, la musique a toujours eu une place dans ma vie. Elle a toujours était présente même si des fois moins que d'autres. Elle a toujours était là. » Bravo Mark. Bon, sa réaction n'était pas si catastrophique que ça mais à que je m'attendais ? Evidemment qu'elle n'allait pas dire joyeusement « Hum, j'aurais pu être une star, ça a plutôt bien commencé mais maintenant c'est fini et tant mieux ! » Même si elle arrivait à tourner presque totalement la page, ce manque se fera toujours sentir en elle, son passé la rattrapera toujours. Je n'en savais rien après tout mais j'étais tout de même sûr que des gens continuaient de l'arrêter dans la rue pour lui demander si c'était bien elle, la talentueuse et célèbre Ophelia Steele. J'imaginais son sourire crispé, Ophelia Steele ce n'était pas seulement une voix, c'était un tout. Elle avait une présence sur scène, une telle beauté, une telle grâce que c'était tout son être que l'on avait envie d'admirer. Mais sa voix Ophelia Steele perdait pratiquement tout et aux yeux de tous. « Je suis désolé de ramener ça sur la tapis Oph mais je te respecte trop pour ne pas te dire ce que je pense. » Je caressais son épaule, d'un geste fraternel en même temps que je prononçais ces mots. « La perte de ta voix est une chose tragique, personne ne peut le nier mais après tout ce que tu as vécu tu es encore là aujourd'hui, tu es encore là toi. Ça ne veut pas dire que tu dois tourner le dos à la musique, au contraire. » « Je ne pourrais jamais réellement tourner le dos à la musique. Ce serait contre nature. » Continua-t-elle « Alors si je peux aider en plus les aider, pourquoi pas ? Après pour en faire des stars il nous reste encore du boulot. » Je ne pus m’empêcher de rire. « Bon courage avec ces petits monstres ! Mais je suis sûr que quoique tu fasses pour eux tu seras super. Même si tu ne fais pas d’eux des stars, les aider à s’épanouir dans la musique ce sera déjà pas mal. Et composer tu y penses ? Ressortir un album seulement de musique ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I wish nothing but the best for you - Ophelia   Dim 22 Jan - 18:02

Mark s’excusa de remettre ce sujet sur le tapis, mais comme il ajouta tout de suite après qu’il la respectait trop pour lui cacher ce qu’il pense. Evidemment, Ophélia ne pouvait pas lui en vouloir. Elle voulait lui dire de ne pas s’excuser, elle comprenait, mais elle se contenta de lui sourire faiblement. Le professeur de littérature ajouta que la perte de sa voix était une chose tragique, mais qu’elle elle était toujours là et qu’elle ne devait pas tourner le dos à la musique. Souvent, l’ex chanteuse se demandait si elle était réellement toujours la même. Pour elle, perdre sa voix représentait perdre un bout d’elle-même. Alors, oui elle était toujours en vie, elle était toujours la même physiquement, mais à l’intérieur elle avait l’impression d’être différente, pour ne pas dire vide. Cette impression de vite s’était légèrement comblée après qu’elle est reprit la chorale d’Oxford, ça l’avait fait revivre. Cependant, la route promettait d’être encore longue avant qu’elle ne puisse redevenir la fille pleine de joie qu’elle était.

Mark rigola à sa remarque sur le fait qu’il leur resté du boulot avant de faire des membres de la chorale des stars. «Bon courage avec ces petits monstres ! Mais je suis sûr que quoique tu fasses pour eux tu seras super. » « Merci » dit-elle en souriant « Mais c’est vrai que je vais avoir besoin de courage certains ont l’air d’avoir un sacré caractère » ajouta-t-elle en plaisantant. « Même si tu ne fais pas d’eux des stars, les aider à s’épanouir dans la musique ce sera déjà pas mal. » continua Mark. « C’est vrai que ce serait déjà un bon début. Si je peux les aider ne serait ce qu’un tout petit peu ce serait vraiment génial » répondit-elle. L’idée de pouvoir aider ces jeunes lui faisait extrêmement plaisir. Elle n’avait jamais imaginé trouver du plaisir à enseigner. Etre enseignante n’avait jamais vraiment été une option pour Ophélia, la musique a toujours été sa passion. Cependant, il fallait avouer qu’elle trouvait ça vraiment satisfaisant de voir les membres de Glee Club quittés les répétitions avec le sourire, les voir progresser, les voir s’épanouir sur scène. C’était vraiment ça qui lui plaisait en dehors du fait qu’elle pratiquait la musique. « Et composer tu y penses ? Ressortir un album seulement de musique ? » S’asseoir a un piano et laisser ses doigts filer sur les touches du clavier, elle l’avait fait pendant des heures, mais composer pour composer elle ne l’avait pas fait depuis l’opération. Pour elle ça n’avait plus vraiment de sens. A quoi bon composer une mélodie si elle ne pouvait pas poser ses paroles et surtout sa voix dessus. Ressortir un album seulement de musique ne lui avait pas vraiment traversé l’esprit. En y réfléchissant rapidement ce n’était pas quelque chose qu’elle envisagerait. La presse se donnerait un malin plaisir à la démolir, elle l’ex chanteuse qui a tout perdu et qui tente de sortir du trou par un simple album de mélodie. Ophélia avait trop souffert et en partie à cause de la presse alors elle se refusait de leur donner une autre occasion de la tirer vers le bas. « Non, pas vraiment. L’idée ne m’avait pas traversé l’esprit. Mais je ne suis pas vraiment tentée. » Ce qui la tenterait ce serait l’écriture. Cela avait toujours était sa partie préférée lors de la composition de ses chansons. Ecrire ce qu’elle ressentait, ce qu’elle vivait ou avait vécu et se dire que cela pourrait toucher quelqu’un. C’était toujours gratifiant de se dire que quelqu’un se reconnaisse a travers ses paroles et dise qu’il n’est pas seul. Devenir parolière, voilà ce qu’elle envisageait. Cependant, elle n’en avait jamais vraiment discuté avec quelqu’un. Elle ne savait pas si elle était prête pour ça. Si elle était prête pour laisser quelqu’un chanter ses propres textes. « Parolière » commença-t-elle faiblement « Parolière voilà à quoi je pense. Mais … je ne sais pas. » Finit-elle incertaine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I wish nothing but the best for you - Ophelia   Mar 31 Jan - 17:23

C'était peut-être la solution. Abandonner l'idée de chanter mais rester dans la composition. Ça lui permettrait d'être reconnu autrement que par sa voix, de montrer qu'elle avait su s'en remettre, qu'elle avait réussi la lourde tâche de passer à autre chose tout en restant l'admirable artiste qu'elle avait été. Même si beaucoup de personnes lui avait tourné le dos j'étais sûr qu'elle trouverait bien de l'aide en annonçant son come-back ! Avec ou sans sa voix son passé et son talent musicale était indéniable. Ce serait même touchant de voir que cet art prenait tellement de place dans sa vie qu'elle se refusait à l'abandonner totalement. Enfin c'était une idée qui m'était venu à l'esprit. « Non, pas vraiment. L'idée ne m'avait pas traversé l'esprit. Mais je ne suis pas vraiment tentée. » Bon, mauvaise pioche. Mais je vis qu'elle avait une autre idée en tête. Elle semblait hésitante mais elle finit par dire : « Parolière voilà à quoi je pense. Mais ... je ne sais pas. » Je ne pus m'empêcher de sourire. J'étais plus qu'heureux qu'elle m'ait avoué cette idée que je trouvais tout sauf idiote. Les cours à la chorale allait l'aider c'était clair mais je comprenais tout à fait que ce ne soit pas suffisant pour elle. Elle avait été sur le devant de la scène et être réduite à faire chanter des étudiants la faisait dans un certain sens descendre en grade. Le côté créatif de la musique devait lui manquer. Après toutes ces années elle avait réussi à trouver un style qui lui était propre, elle savait ce qui lui allait, ce qui lui plaisait et perdre, en plus de sa voix, le pouvoir de création de ses oeuvres qu'elle avait, ne faisait que renforcer le manque de son passé.

Alors pourquoi pas écrire ? Mais évidemment écrire pour que quelqu'un d'autre l'interprète était très différent d'écrire pour son usage propre. Si elle réussissait à faire ça, c'était gagné. D'abord pour elle, cela montrerait qu'elle avait atteint la maturité nécessaire pour accepter de travailler de façon très proche, voir même intime avec quelqu'un. Je savais qu'elle mettait beaucoup d'elle-même dans ses compositions et les donner à quelqu'un serait un travail difficile, mais avec un peu de bonne volonté elle y arriverait, j'en étais sûr. Et puis cela lui permettrait de ne pas se faire oublier. Evidemment elle ne serait plus La Star, mais elle serait la condition pour qu'une nouvelle star naisse et ai l'honneur de chanter ses compostions. « Parolière ! C'est une super idée ça Oph ! Tu as commencé à écrire ? » lui demandai-je en finissant ma bière. « C'est un super projet, vraiment. Ça peut te motiver et te permettre de ne pas perdre la main. Parles-en à tes anciens agents ou je ne sais pas moi. Même si tu n'as qu'une ébauche d'idée à leur montrer, ils sauront quoi faire exactement eux. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I wish nothing but the best for you - Ophelia   Lun 6 Fév - 12:48

Mark sourit ce qui rassura Ophélia. Il ne la trouvait pas ridicule d’envisager quelque chose de la sorte. L’avis de son ami était très important pour l’ex chanteuse, alors voir qu’au contraire il était même ravi qu’elle envisage de se reconvertir, cela lui redonnait confiance. «Parolière ! C'est une super idée ça Oph ! Tu as commencé à écrire ? » Ophélia hésita à nouveau. Depuis l’opération elle n’avait pas réellement écrit, seulement quelques couplets à l’occasion mais rien qui n’avait grand intérêt. Ce n’était que des ébauches, du brouillon. Elle avait ce qu’on pouvait dire perdu la main. Avant c’était d’une simplicité folle pour elle d’écrire une chanson : elle se livrait complètement dans sa musique, alors les mots se couchaient sur le papier naturellement. Cependant, depuis l’opération elle n’avait pas réussi à reproduire ce qu’elle faisait avant. C’était dur, dur de se dire que les mots qu’elle écrivait, qu’elle avait ressenti elle ne pourrait pas les chanter. C’était certainement là la partie la plus dur dans l’écriture. Ses chansons ont toujours été très personnelles, relatant des choses qu’elle a vécu et ressentit alors se livrer sur un bout de papier pour après que quelqu’un d’autre les chante n’était pas une chose facile. Ophélia bu quelque gorgée de sa bière avant de répondre « Pas vraiment, rien de très abouti disons. Mais j’ai encore quelques chansons que j’ai écrit avant l’opération ». En effet, il lui restait encore quelques chansons qu’elle avait écrites avant l’opération et qu’elle n’avait pas eu le temps d’enregistrer. Cependant, elle ne leur avait jamais trouvé d’utilité. Et même maintenant, qu’elle envisageait de devenir parolière, elle ne savait pas si elle était réellement prête. Ce qui était certain c’est qu’il restait encore du travail à l’ex star pour qu’elle laisse quelqu’un chanter ses chansons. La route serait longue.


« C'est un super projet, vraiment. Ça peut te motiver et te permettre de ne pas perdre la main. Parles-en à tes anciens agents ou je ne sais pas moi. Même si tu n'as qu'une ébauche d'idée à leur montrer, ils sauront quoi faire exactement eux. » Voir que Mark l’encourageait, rassurer Ophélia. C’était quelque chose qu’elle ne pourrait faire sans lui. Il était vraiment un pilier pour elle, alors savoir qu’il était là, encore une fois, pour la soutenir était vraiment quelque chose d’important. Cependant, l’évocation de ses anciens agents avait fait redescendre l’ex chanteuse sur terre. En effet, ils n’ont pas été les personnes les plus aimables et encourageantes lorsqu’ils ont appris qu’Ophélia ne pourrait plus chanter. Ils l’avaient gentiment remercié avec un bouquet de fleur envoyé par la poste avec un petit mot lui souhaitant un bon rétablissement. A ce souvenir, la directrice de la chorale ne put s’empêcher de serrer la mâchoire. Encore des personnes à ajouter à la longue liste des personnes lui ayant allégrement tourné le dos aux profits d’une nouvelle starlette de la chanson. « Pas sûr qu’ils veuillent entendre parler d’un projet qui n’est même pas abouti » répondit-elle rapidement tout en finissant sa bière. Voyant que le verre de Mark était lui aussi vide elle s’empressa d’ajouter « La prochaine est pour moi » en faisant signe au barman qu’ils souhaitaient la même chose. Ophélia espérait ainsi que le sujet « anciens agents » soit rapidement oublié.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I wish nothing but the best for you - Ophelia   Sam 3 Mar - 18:39

L’idée était géniale, excellente même ! Une vague de nostalgie s’empara de moi, j’avais eu une phase musique dans ma période d’adolescent rebelle. J’ai vite appris à jouer de la guitare mais je me suis rapidement tourné vers la basse qui me correspondait beaucoup plus. A 16 ans je passais des heures à répéter avec des copains dans un garage où nous nous amusions à jouer les rock stars. Combien de fois n’ai-je pas rêvé de balancer ma basse par terre façon Paul Simonon ? En y repensant on ne devait pas être très bon et il me semble qu’a cette période-là, Ophelia qui devait être âgée de 6 ans avait déjà une voix plus qu’imposante pour la petite fille qu’elle était. Mais ce qui était drôle ce n’était pas le talent qui nous manquait, c’était que justement on y croyait vraiment à un moment. J’ai souvenir d’avoir joué dans quelques bars et le ridicule ne tue donc pas puisque si je me rappelle bien nous étions assez populaire auprès de la gente féminine ! Enfin bon, après ma crise d’adolescence ma passion pour la musique est vite passée et même si je joue encore un peu de basse de temps en temps (histoire de ne pas perdre la main) je peux tout de même comprendre que la musique en passionne plus d’un. Moi c’est vers la littérature que j’ai voulu me tourner après être tombé follement amoureux de cette matière à la fac. Devenir enseignant est donc allé naturellement de soi et c’est aussi pour ça que j’avais tant poussé Ophelia à diriger la chorale de l’université d’Oxford. Je restais persuadé que c’était le remède adéquat. Mais elle semblait avoir une autre idée en tête et je comptais bien la pousser dans cette voie également. Je ne faisais pas parti de ce qui pense qu’écrire est le seul remède possible pour se libérer d’une forme de souffrance mais il n’empêche que cela ne pourrait que lui faire du bien ! Surtout écrire des chansons. Evidemment ce serait dur de voir d’autres personnes les interpréter mais ce serait preuve d’un grand talent. Mon trop plein d’enthousiasme devait être visible puisqu’elle me réplica « Pas sûr qu’ils veuillent entendre parler d’un projet qui n’est même pas abouti » Elle marquait un point. Il est vrai qu’après son cancer tout le monde l’avait lâché, que ce soit les producteurs, ses agents ou les journalistes. Comme si le manque de chance était contagieux et que la perte de voix d’Ophelia allait tous les ruiner. Jamais je ne m’étais autant énervé que lorsque j’avais appris que tout le monde lui tournait le dos. Elle leur avait fait gagner des millions bons sang ! Et elle n’était pas morte, non son nom n’était pas à bannir pour toujours du milieu de la chanson. On pouvait encore tirer quelque chose d’Ophelia Steele, je le savais, je croyais en elle, sûrement plus qu’elle en elle-même. « Il doit bien y avoir encore des gens qui croient en toi, des gens qui refusent de te lâcher et qui son prêt à t’aider à revenir sur le devant de la scène, même si ce n’est pas en chantant ! Tu as une renommée inimaginable Oph, 3 coup de téléphones et l’affaire est dans le sac. Tu ne peux pas faire ça toute seule mais je sais que dehors il y en a pour t’aider. Je suis sure que tu serais une excellente parolière, quand tu seras prete ça me ferais plaisir de lires tes écrits tu sais. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I wish nothing but the best for you - Ophelia   Sam 14 Avr - 16:27

Depuis qu’Ophélia était redevenue une simple inconnue dans le monde de la musique, sa confiance en elle était aux abonnés absents. Elle avait beau faire bonne figure devant certaines personnes, comme ses élèves par exemple, il y avait toujours des personnes, comme Mark, avec qui elle ne pouvait pas faire semblant. En effet, elle aurait beau afficher un sourire, il trouverait toujours la faille cachée derrière. Parfois, cela avait le don d’ennuyer l’ex chanteuse, elle ne pouvait rien lui cacher, mais dans ce cas ci elle savait très bien que le professeur de littérature serait compréhensif et l’aiderait. « Il doit bien y avoir encore des gens qui croient en toi, des gens qui refusent de te lâcher et qui sont prêt à t’aider à revenir sur le devant de la scène, même si ce n’est pas en chantant ! Tu as une renommée inimaginable Oph, 3 coup de téléphones et l’affaire est dans le sac. Tu ne peux pas faire ça toute seule mais je sais que dehors il y en a pour t’aider. Je suis sure que tu serais une excellente parolière, quand tu seras prête ça me ferais plaisir de lires tes écrits tu sais. » Ophélia ne put s’empêcher de sourire : Mark avait une confiance en elle qui dépassait la sienne, s’en était presque ridicule. Comment faisait-il pour supporter son perpétuel manque de confiance ? « J’avais, Mark, j’avais. Maintenant je ne suis plus bonne à rien pour eux, ce qui me définissait c’était ma voix. Alors, me mettre en avant pour que je fasse quoi ? Quelques mélodies qui ne sonnent pas trop mal ? Je suis plus assez vendeuse pour eux, je l’ai appris bien rapidement » L’ex star était réaliste, actuellement si elle se présentait à n’importe quelle maison de disque elle se ferait gentiment éconduire. Elle ne valait plus rien à leurs yeux. Elle n’était même pas grande, blonde, mince et elle ne dansait même pas pour pouvoir avoir un intérêt quelconque. Banale, voilà ce qu’elle était maintenant. Elle n’était plus qu’une fille banale avec un passé durant lequel elle a eu ses moments de gloire, mais rien de plus. « Merci » dit elle en rougissant légèrement. « Mais je ne sais pas, tu sais, ce n’est vraiment rien pour l’instant. Ce n’est qu’un projet comme ça. Je ne sais même pas si ça aboutira un jour. J’ai encore du travail, et je ne sais pas, je préfère certainement me focaliser sur la chorale pour le moment. Là bas aussi j’ai encore du travail. » Ou l’art de détourner la conversation par Ophélia Flore Steele. Cette dernière préférait parler d’un sujet plus léger comme la chorale, elle se sentait plus à l’aise dans ce domaine. Devenir parolière faisait partie de son jardin secret, elle l’avait fait découvrir à Mark, parce qu’elle savait qu’elle pouvait avoir une confiance aveugle en lui. Cependant, la directrice de la chorale ne voulait pas aller trop vite, petit pas par petit pas. Elle voulait prendre son temps, prendre les bonnes décisions, et surtout ne pas parler trop vite. Ophélia savait mieux que personne qu’un rêve pouvait s’envoler comme ça, du jour au lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I wish nothing but the best for you - Ophelia   Mar 17 Avr - 20:58

J'avais confiance en elle, et ce depuis toujours. Si elle avait réussi à être ce qu'elle a été c'était certes grâce à un talent incroyable mais aussi grâce à sa personnalité hors du commun et son envie de réussir. Elle méritait d'y arriver mais tout n'avait pas été simple, elle s'était battue, elle s'était imposée et justice avait été faite : son nom fait partie des plus grandes voix anglaise et internationale. Tout cela c'était lâchement écroulé mais si elle gardait cette force, cette envie de vaincre et d'aller de l'avant elle pouvait très bien se reconvertir. Avec une petite voix elle me répondit : « J'avais, Mark, j'avais. Maintenant je ne suis plus bonne à rien pour eux, ce qui me définissait c'était ma voix. Alors, me mettre en avant pour que je fasse quoi ? Quelques mélodies qui ne sonnent pas trop mal ? Je suis plus assez vendeuse pour eux, je l'ai appris bien rapidement. Merci. » continua-telle en s'intérrssant à la deuxième partie de ma longue tirade. « Mais je ne sais pas, tu sais, ce n'est vraiment rien pour l'instant. Ce n'est qu'un projet comme ça. Je ne sais même pas si ça aboutira un jour. J'ai encore du travail, et je ne sais pas, je préfère certainement me focaliser sur la chorale pour le moment. Là bas aussi j'ai encore du travail. » Je lui pris la main et dis : « Ne pense plus à ta voix Ophelia. C'est une véritable injustice mais elle est partie. Mais je refuse que tu dises ou que tu penses que ta voix te représentait intégralement. Tu es encore quelqu'un, il faut juste que tu trouves ton deuxième toi. » Je soupirai. Elle était tête de mule, elle l'avait toujours été mais je voulais lui prouver qu'elle n'était pas totalement finie, que sa vie n'était pas finie du tout. A 25 ans il pouvait encore lui en arriver des choses !

Je finis mon verre d'une traite quand une idée me vins à l'esprit. Scott ! Pourquoi n'y avais-je pas pensé plus tôt ! Je pouvais toucher deux mots à propos d'Ophelia à Scott et voir ce qu'il en était. Je ne l'avais jamais vu à l'oeuvre mais c'était un gars plutôt humain et si je lui présentais Ophelia il saurait sans doute quoi en faire. Enfin ce serait un bon plan B, la A étant la chorale. « C'est cool que tu donnes à fond pour ces gosses ! Et pour le moment c'est ce qu'il faut je pense : oublier tes problèmes et t'occuper des autres. » Je fis une pause, cherchant mes mots. « Mais si tu penses vraiment à devenir parolière je connais quelqu'un qui pourrait peut-être t'aider. » Je sortis mon téléphone de la poche de ma veste pour trouver le numéro dont j'avais besoin. « Il s'appelle Scott Peterson, c'est un grand agent surtout connu aux Etats-Unis mais il s'est installé à Londres il y a quelques mois. C'est un très vieil ami et il pourra au moins de donner des conseils un peu plus concrets que les miens.»
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I wish nothing but the best for you - Ophelia   

Revenir en haut Aller en bas
 
I wish nothing but the best for you - Ophelia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gade ki bèl mèvèy doktè Famè ( Paul Farmer) fè an Ayiti.
» Ophelia Ivanova, Répartition. SD
» Cours 1 - La Caducée de Mercure
» John Everett Millais (1829-1896)
» { Ophelia Delorme }

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: