The Great Conversation - Jasmine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: The Great Conversation - Jasmine   Dim 18 Déc - 15:43


Après mes parents, la première personne à qui je voulais annoncer la nouvelle était Jasmine. Elle travaillait beaucoup en ce moment et il était devenu difficile de nous voir aussi régulièrement qu’avant. Elle revenait tout juste d’une semaine à Paris quand je décidais de lui envoyer le texto suivant : « Ma Jasmine, nous devons nous voir très vite (c’est un ordre) ! A très bientôt ! » Nous avons donc décidé de nous retrouver en début midi dans un coin sympa de Londres pour aller prendre un verre. Jasmine était –après ma femme, bien sûr- la personne que je connaissais le mieux au monde. Notre rencontre ne datait pas de si longtemps, mais ce fut comme un coup de foudre. Sans aucun sentiment derrière, un coup de foudre simplement humain. Elle m’avait été présentée un jour par des collègues plus âgés qui l’avait eu comme élève et à qui elle passait juste dire Bonjour. Je ne sais pas exactement comment, je ne sais pas exactement pourquoi mais le courant est très bien passé entre nous et nous nous sommes revus, pour finalement ne plus nous lâcher du tout. Au départ nos sujets de conversations étaient plus intellectuels qu’autres choses, nous commentions l’actualité et discutions des centres d’intérêts communs que nous nous étions trouvé, puis au fur et à mesure nous avons commencé à rentrer dans les détails beaucoup plus personnels de nos vies et nous avons vite pris pour habitude de nous confier l’un à l’autre. Notre rencontre était il a sept ans maintenant et au fil des années nous n’avons fait que nous rapprocher. Nous n’avons jamais cessé d’être présent l’un pour l’autre, que ce soit dans les moments de blues ou dans les moments de bonheurs.

En la voyant arriver, mon premier réflexe fut de la serrer dans mes bras. Elle semblait un peu fatiguée, ces dernières semaines avaient été assez intense pour elle, notamment à cause de l’ouverture de sa nouvelle boutique à Cambridge. Garance et moi étions évidemment venus assister à l’évènement mais Jasmine, débordée n’avait pu que nous dire un rapide merci pour notre présence. Elle travaillait dur, très dur, avec acharnement, mais elle aimait ce qu’elle faisait et elle s’y donnait à fond. Je l’admirais beaucoup pour ça, pour toute l’énergie qu’elle mettait dans son travail. « Ça me fait plaisir de te voir ! » lui dis-je pendant que nous nous installions à une table. Je la félicitais encore une fois pour la soirée d’ouverture à Cambridge qui était absolument formidable et mémorable, preuve que Jasmine Lindley avait réussi à se faire un nom incontestable dans l’univers de la mode. J’étais fier d’elle, il n’y avait pas d’autres mots. Quand je l’avais rencontré, elle s’était déjà lancée dans cette voie mais restait sceptique face au succès qu’elle pourrait avoir. Aujourd’hui c’était clair : cette entreprise était une vraie réussit !

« Je ne tiendrais pas plus longtemps sans cracher le morceau donc il vaut me que je te le dise maintenant avant de craquer, mais comme je te l’ai dit, j’ai une grande nouvelle à t’annoncer ! » Il ne m’avait jamais été possible de cacher quelque chose à Jasmine et de toute façon aucun sujet n’était tabou entre nous. Mais annoncer que Garance était enceinte n’était pas aussi simple que cela n’en avait l’air. Jasmine n’aimait pas parler de son passé et même à moi elle en parlait très peu. Je savais quand même quelques anecdotes d’une enfance difficile, elle m’avait raconté la relation conflictuelle qu’elle entretenait avec con père, l’état critique de sa mère et le bébé. Je n’avais jamais insisté pour avoir plus de précision, mais je savais qu’elle avait refusé de participer à l’éducation de sa fille. Je ne la jugeais absolument pas pour ça, au vu des circonstances, mais j’avais bel et bien peur que l’annonce que je m’apprêtais à faire ne fasse que remuer le couteau dans la plaie. « Garance est enceinte, on va avoir un bébé ! »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: The Great Conversation - Jasmine   Mar 10 Avr - 0:13

J’étais de retour après une semaine de folie dans la capitale de charme française, avant l’ouverture de ma nouvelle boutique à Cambridge. Entre-temps, Mark m’avait envoyé un message afin que l’on se donne rendez-vous ; il avait une grande nouvelle à m’annoncer. Avec l’ouverture de la boutique, je n’avais pas une minute à moi pour passer du temps avec mon meilleur ami. Nous avions donc rendez-vous quelques jours après la grande soirée d’ouverture de ma boutique. Même durant cette soirée-là, je n’avais pas pu passer du temps avec Mark et Garance. Cette après-midi allait être la nôtre, un moment qui allait allonger la longue liste de nos rendez-vous depuis plus de sept ans. Mark était l’une des rares personnes qui était au courant de mon passé et des raisons de mon abandon dans l’éducation de Siobhan, ma fille. Quand je repense à notre rencontre, c’était un coup de cœur humain et une alchimie intellectuelle. Je ne pensais pas pouvoir rencontrer une personne qui allait me compléter autant, sans avoir une relation plus charnelle entre nous deux ! En effet, il n’y a jamais été question d’aller plus loin entre nous deux, et puis nous ne voulions pas rompre cette relation.

Après m’être apprêté pour mon rendez-vous avec Mark, j’intercepte un taxi au bas de mon immeuble ! Il fallait que je rejoigne Camden Town, un quartier qui compte beaucoup pour moi depuis de nombreuses années. Souvent, dans la rue ou dans mes boutiques on me demande d’où viennent mes robes vintage, un seul mot : Camden Town ! Pas besoin de dépenser une multitude d’argent pour avoir un bon look ! D’ailleurs, mes anciennes créations qui ne sont plus vendues dans mes magasins sont présentes dans certaines boutiques du quartier ! J’arrive non loin du Starbucks Coffee en plein cœur de Camden Town. Mark s’avance rapidement vers moi pour me prendre dans ces bras. « Ça me fait plaisir de te voir ! » Un large sourire arbore mon visage, « Et moi donc ! J’avais tellement hâte de te voir. » Nous prenons place à l’intérieur de l’établissement, et nous commandons. « Encore merci ! Désolée de n’avoir pas été réellement présente durant l’ouverture, j’avais beaucoup d’interview à faire, et de monde à voir ! Encore merci à vous deux de votre présence, cela compte énormément pour moi ! » Depuis des années, le couple Buckley me suivait dans mon aventure, et je savais que je pouvais compter sur eux à n’importe quel moment.

« Je ne tiendrais pas plus longtemps sans cracher le morceau donc il vaut me que je te le dise maintenant avant de craquer, mais comme je te l’ai dit, j’ai une grande nouvelle à t’annoncer ! » Depuis que Mark m’avait annoncé qu’il avait une grande nouvelle à m’apprendre, de nombreuses hypothèses fleurissaient dans mon esprit. Un remariage ? Après tout, leur relation était plutôt houleuse cette année, et peut-être qu’ils avaient pris de nouvelles résolutions pour l’année 2012. Un déménagement pour Londres ? J’espérais toujours que Mark vienne vivre à Londres, nous pourrions nous voir beaucoup plus souvent. Et la nouvelle qui m’effrayait le plus : une grossesse ! C’était toujours compliqué pour moi d’entendre parler de grossesse… Chaque fois que j’en entends parler, je repense à ma propre grossesse avec Siobhan et le fait que j’ai refusé de l’élever pour pouvoir avoir un vrai job dans la mode ! « Aller, dis-moi tout, je languis d’impatience de connaître cette grande nouvelle ! » En effet, j’étais très impatiente de connaître cette nouvelle. Parfois, il ne fallait pas faire attendre les personnes d’annoncer les choses. On ne pouvait pas se cacher les choses, c’était d’ailleurs impossible pour nous. Nous avons toujours été le confident de l’un et de l’autre. Je lui expliquais tous mes doutes que je peux avoir sur mon entreprise, mais aussi mes regrets avec Siobhan, et comme un couple de meilleurs amis, tous mes espoirs que je peux avoir avec des futurs compagnons potentiels. Nos commandes arrivaient, le serveur coupe un instant Mark dans son élan. J’attrape mon café latte et je commence à boire ma consommation. Mark me regarde avec ce regard comblé, « Garance est enceinte, on va avoir un bébé ! ». Je manque de m’étouffer avec mon café latte, et rapidement je le pose à table. Mes yeux s’écarquillent légèrement, c’était donc bien cela cette grande nouvelle ! Je ne pouvais pas nier que j’espérais que la grande nouvelle aurait pu être son déménagement pour Londres. Non, une grossesse ! Bien entendu, j’étais heureuse pour lui, je savais qu’il espérait depuis longtemps d’être papa, mais j’avais cette boule au ventre. Après son annonce, je m’empresse de le prendre dans mes bras. « Je suis tellement contente pour toi, pour vous ! Vous le méritez ! » C’était avec sincérité profonde que je lui avais dit cela. Il savait très bien que je disais les choses avec sincérité et franchise ! J’étais plus que ravie pour lui… mais cette boule au ventre était toujours présente, et tant que nous allions parler de cela maintenant ou plus tard, elle sera présente ! Siobhan fait partie de mes regrets dans ma vie. Dans un sens, je ne regrette pas d’avoir refusé de faire son éducation et de l’élever puisque mon entreprise n’aurait jamais pu en être là où elle en est aujourd’hui si j’avais décidé d’élever Siobhan. Mais je regrette de n’avoir pas été aussi présente que je l’espérais dans sa vie. Je voulais être présente pour lui dans ce moment-là, et je n’allais pas faillir à mon rôle de meilleure amie. « Et tu es au courant depuis quand ? Elle est enceinte de combien de mois ? » Je voulais tout savoir, comme toujours. Je voulais qu’il sache que je n’allais pas fuir la conversation, même si cela allait être compliqué dans mon moi intérieur.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: The Great Conversation - Jasmine   Jeu 19 Avr - 22:46

Je savais qu’elle allait être ravie pour nous, parce que cette femme était un amour de femme et ce depuis notre rencontre. Mais le sujet pouvait être douloureux et finalement je ne voulais pas que l’on s’éternise dessus. Je ne voulais pas lui faire du mal pour rien. Evidemment j’avais besoin d’en parler et Jasmine était la personne la personne idéale pour ça. Parce que si ça n’avait pas été nécessaire je n’aurai pas remué le couteau dans la plaie pour rien. « Je suis tellement contente pour toi, pour vous ! Vous le méritez ! » me dit-elle en me prenant tout de suite dans ses bras. Je la serrai contre moi et lui murmurai à l’oreille : « Merci, t’es adorable. » Et voilà que je sourais comme un imbécile heureux. Ça me faisait toujours le même effet bizarre d’annoncer une telle nouvelle. Le dire aux parents de Garance avait été un véritable enfer mais à part eux, tout le monde avait été aux anges. A chaque fois que je prononçais ces mots je me rendais un peu plus compte que c’était vrai, j’allais être papa. Ce n’était pas prévu mais ça ne faisait rien. Je revois encore la tête de Garance qui, très sérieusement, m’avait annoncé la nouvelle. Depuis j’étais passé par tous les stades émotionnels, de la joie la plus intense à une crise de panique incroyable. La vérité c’était que c’etait tellement nouveau, ça avait été un tel choc et je ne savais pas si je suis prêt.

« Et tu es au courant depuis quand ? Elle est enceinte de combien de mois ? » Je ne pus m’empêcher de sourire en l’entendant poser ces questions. J’avais juste besoin de mon petit moment de gloire avant de changer complètement de sujet. Je m’en voudrais trop sinon ! « Garance me l’a annoncé il y a deux semaines, c’était… Pas prévu mais c’est tout aussi bien, je veux dire… Elle est ravie, moi aussi, c’est parfait ! Un peu plus d’un mois je crois… C’est juste dingue ! » Je me pris la tête dans les mains pour chercher mes mots. Je devais toujours avoir ce même sourire sur le visage, le sourire de l’homme heureux. Je posai ma main sur la sienne et continuai : « T’étais débordée, je pouvais pas te le dire avant et… C’est pas la situation qui me met le plus à l’aise, c’était délicat de te le dire à toi et ça me fait du bien de t’en parler quand même. » Elle était une des première personne que j’avais envie de prévenir mais avec tout son boulot, l’ouverture d’une nouvelle boutique, je ne pouvais décemment pas… Je savais que sa fille était un de ses gros points faibles et que malgré son sourire, au fond d’elle mon annonce avait remué quelque chose. Je sortis un doliprane de ma poche et avalai le cachet avec un verre d’eau que la serveuse venait tout juste de m’apporter. « Excuse-moi, je me suis vautré l’autre jour à la fac et j’ai un sacré mal de dos depuis. » Maudit étudiant avec leurs blagues foireuses.

« Enfin bref Jasmine, je vais pas m’étendre sur ça plus longtemps… C’était pas trop la folie à Paris ? » Je m’en voulais un peu de l’avoir mis face à ça. Elle ne m’avait jamais beaucoup parlé de sa fille mais je connaissais les grandes lignes de l’histoire. Elle n’en parlait pas, même à moi mais cela ne voulait pas dire que cela ne l’atteignait pas. Bien au contraire, je savais qu’il était impossible de tirer un trait sur cette histoire la. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: The Great Conversation - Jasmine   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Great Conversation - Jasmine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» the Great Conversation [feat Zak]
» Men ki jan 2 kou deta fini ak Haiti/GREAT LEADERS OF THE CENTURY: ARISTIDE, MAN
» Great American Bash (RAW) - 20 juillet 2008 (Résultats)
» Jasmine Laurendeau [Serdaigle]
» The Great American Bash - 28 juin 2009 (Résultats)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: