JEH | What a cliche. │ Jude, on a Blue Valentine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: JEH | What a cliche. │ Jude, on a Blue Valentine.   Mer 14 Déc - 1:44


Jude Elias Hazard w/ avatar
the characterthe person
→ habite à Oxford.
→ âgé(e) de 27 ans.
→ né(e) le 27 Janvier 1984 à Londres
→ est professeur de droit à Oxford
→ un t-shirt like boys{/i],[i]likes girls ou bicurious ? I like GIRLS ♥
→ est actuellement divorcé et célibataire.
→ pseudo : Nora / Nono.
→ âge : 21 ans.
→ comment avez-vous connu le forum ? Topsites!
→ code : Da Vinci
→ crédits : Moi (Sianna) , Ginny, Tumblr, Barda.
→ de quelle couleur sont les petits pois ? Oh, tout dépend de la saison ! Vous aime déjà !


Dernière édition par Jude E. Hazard le Mer 21 Déc - 16:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JEH | What a cliche. │ Jude, on a Blue Valentine.   Mer 14 Déc - 1:44

it's my life, it's now or never



INTRODUCE A LITTLE ANARCHY.

The Birth. I was born a spring day, but trees were dead, they haven't found the strenght to wake up & live one more time.


Je ne sais pas s'il faisait beau ou s'il pleuvait le jour de ma naissance. Faisait-il froid ? Faisait-il chaud ? Je ne sais pas. La seule chose que je sais est que j'ai tué ma mère et que ce fut le début d'une longue douleur. Painfull. Douloureux. Ma vie a commencé par un drame, et c'est ainsi qu'elle finira, sans aucune surprise. Cette partie de poker qui commence le premier jour de notre vie n'a pas été très équitable pour moi. Je partais d'entrée avec un désavantage, un manque à gagner, une impossibilité à relancer. Vivre en ayant enlevé l'âme d'un être humain ne vous permet pas d'en avoir deux. Au contraire, vous perdez également la vôtre à cet instant. Les médecins ont dit de moi des choses étranges. Ils disaient que j'étais triste en continue. Mais ils ne connaissaient pas le monde que je m'étais créé , isl ne le voyaient pas. Ils ne savaient pas que pour échapper à cette douleur, je pensais. Sans cesse, sans même y réfléchir, j'imaginais un monde où j'étais l'enfant roi, l'enfant qui avait la plus belle et idyllique des vies. L'enfant qui n'avait peur de rien, car la peur lui était inconnue. L'enfant qui avait toujours sa mère.

Mon père a eu énormément de mal à s'en remettre, mais qui aurait pu se relever et continuer sa vie ainsi ? Il m'a éduqué seul au départ, puis avec une autre femme. Seulement, je pense que j'ai commencé à m'éloigner de toute présence féminine assez tôt, comme pour me protéger. Une sorte d'auto barrière infranchissable. Ma belle-mère - c'est ainsi que je devais l'appeler - avait une fille. Et malgré le fait que je ne parlais pas à la mère, j'avais développé avec la fille une belle fraternité, j'étais très protecteur d'elle, et encore aujourd'hui, rien a changé. J'ai toujours été proche de certaines personnes, comme mon amie d'enfance, Elénore. Une fille magnifique avec qui j'adorais discuter. On se voyait peu , mais on avait ce genre de lien, vous savez, celui qui perdure... Mon enfance londonienne a été simple, mais heureuse. Je n'avais plus ma mère, mais j'avais mon père. Certains n'ont ni l'un ni l'autre...

STRAIGHT TO THE RIGHT. LIVE YOUR LIFE, & MAKE YOU CONFORTABLE...


On naît on vit on meurt. Me voilà arrivé au lycée. Triste monde où se battent l'Elite, les sportifs, les geeks, les artistes. Je ne faisais partie d'aucun d'entre eux, je trouvais ça tellement pathétique. J'étais le genre d'homme à juger les gens, les observer, les analyser de loin, comme si leur folie était contagieuse. Seulement, on évolue, on apprend à connaitre les gens et à ajuster le tir. Mon année de terminal fut la plus belle de ma scolarité lycéenne. Toujours accompagné de ma meilleure amie, mon caractère m'avait hissé en haut du classement des gens les plus populaires du lycée. J'étais le genre de type à me moquer ouvertement des gens et de leur comportement, le genre de mec blagueur, qui ne se prend pas la tête. Mon corps d'athlète était très apprécié par les demoiselles, et je n'ai cessé d'en jouer tout le long de ces années. J'avoue ne pas avoir été très classe, mais je sais maintenant pourquoi... Les femmes me font peur, alors je les traite mal. Je pense ainsi m'en protéger, et on en revient toujours aux mêmes choses.

I'm getting married, & I'm getting divorced.



Une seule femme a su changer en moi cette façon de penser, d'être et d'agir. Cette femme, c'est ma meilleure amie, Elénore. Forcément, nous avions grandi ensemble, nous nous complétions d'une certaine manière, et nous avions pensé faire les choses bien en nous mariant. J'avais des sentiments pour elle, et je dois avouer que tout a commencé lors de cette soirée où nous avions dérapé. Une bouteille de trop et nous couchions ensemble, pour ensuite se dire oui quelques mois après. Cambridge nous accueillait, et nombres de femmes étaient déçues de me voir la bague au doigt. Avec Elenore, tout se passait relativement bien, elle était simple à vivre et elle supportait mon comportement parfois très irritant. J'étais pas l'homme le plus tolérant, le plus diplomate, et le plus juste. Je suis d'une grande mauvaise fois et je n'accepte pas qu'on me dise quoi faire. Mais je l'avoue au moins. Seulement, les choses ont vite dérapé. Chassez le naturel il revient au galop...

Je venais de sortir de la faculté de Cambridge, fraîchement diplômé professeur de droit. Je fus d'ailleurs intégré à l'équipe éducative de la prestigieuse université, mon assiduité et ma motivation avaient été fort appréciées. J'enseignais donc le droit à la fac qui me l'avait appris. Je ne pensais pas tomber sous le charme de cette jeune fille, Tara. Tomber sous son charme est un bien petit mot. Connaissez-vous le coup de foudre ? Et bien, cette jeune blonde me rendait fou. Elle était très active dans ma classe et je savais bien sûr qu'elle n'était elle aussi pas indifférente à moi.. Naturellement, et dès que je le pouvais, je lui faisais savoir mon ressenti quant à elle, mettant alors de côté mon contrat de mariage. Je n'en dormais presque plus la nuit, ne faisais que rarement l'amour à ma femme. Je la voulais, elle, cette jeune élève qui je le sais, en voulait plus elle aussi. Ce que nous finîmes par faire, à de nombreuses reprises. Chez elle, dans sa sororité ou bien dans les salles de classe. Bien évidemment, la vie est ainsi faite et rare sont les fois où nous passons à travers les filets. Ma femme nous a vus, elle nous a dénoncés, et juste avant de signer les papiers du divorce, je signais les papiers de ma démission de Cambridge. Triste vie.

Find a way to figure it out.


Je me suis alors retrouvé seul, Elenore ne voulant plus m'adresser un mot. N'avait-elle donc pas compris que ce n'était pas contre elle ? Que j'étais tombé sous le charme d'une autre, mais que pour autant elle restait important pour moi ? Bien sûr, ça paraissait fou, et j'ai donc préféré la laisser me détester, que pouvais-je bien faire de toute façon ? Quant à Tara, j'ai préféré mettre fin à cette idylle qui ne nous mènerait à rien. Je devrais peut-être combattre mes pulsions, ça m'aiderait à être fidèle... En toute franchise, je pense qu'Elenore et moi nous sommes mariés trop jeunes, c'est un fait. J'ai par la suite déménagé à Oxford, là où ma lettre de motivation et de candidature avait été acceptée. Heureusement que rien de tout ce que j'avais pu faire de malsain à Cambridge ne transparaissait dans mon dossier, j'aurais pu dire adieu à ma carrière. J'ai réussi à redresser la donne, à me relever de cette mauvaise passe, et je suis désormais prof de droit là-bas. J'ai trouvé mon appart, j'ai même sympathisé avec certains professeurs, j'ai gardé contact avec mes amis de Londres, et je continue d'ailleurs d'y aller régulièrement. Je pensais que j'en avais fini avec tout ça. Mais non ... Encore une fois, le passé vous rattrape indubitablement...

Her name : Annabella


Je ne m'attendais pas à revivre mes expériences passées, et encore moins à en être encore plus victime. Pourquoi dis-je ça ? Et bien parce que le jour où cette fille est entrée dans ma salle de cours, en retard, légèrement troublée et donc les joues rosées, j'ai compris que mes démons m'attendaient , encore une fois, postés derrière moi. Ils n'avaient jamais quitté cet endroit, bien au contraire, ils espéraient la venue d'une fille comme Annabella, qui me dérouterait et me ferait perdre mes moyens. Pourquoi maintenant, ici, à Oxford? Je ne comprends pas ce qui m'arrive. Suis-je un put*in de monstre pédophile ? Heureusement non, quand on y réfléchis, il n'y a que quelques années qui nous séparent. Mais tout de même .... Était-ce une raison ? Et pour autant, je ne pouvais pas m'empêcher de la vouloir, de la désirer... Et je n'ai pas vraiment su le garder pour moi. Bella et moi nous fréquentons régulièrement, nous avons passé le cap du " politiquement correct ". Bien que je saches qu'il n'y a aucune possibilité de retour en arrière, je continue d'alimenter cette passion qui nous dévore. Que faire ? Je pense que ni elle ni moi n'avons des éléments de réponses à cette question. Le futur nous le dira...



truth or (almost) dare
Parce que c'est fun, que ça vous donne un aperçu du genre de situations dans lesquelles votre personnage pourrait se retrouver un de ces jours sur TTR et que ça nous donne, nous lecteurs, un aperçu des quelques réactions que votre perso' pourrait avoir, voici un mini Truth or (almost) Dare. Enjoy !

→ Ton heure de gloire est enfin arrivée, un producteur de cinéma vient de te remarquer dans la rue et te propose de devenir la star de son nouveau film. Que lui dis-tu ? Tout d'abord, je pense que je rigole. C'est vrai, c'est quand même pas donné à tout le monde de se faire remarquer par un producteur. Ensuite, je regarde autour de nous pour tenter de repérer les caméras cachés. Ensuite seulement je lui demande quel genre de rôle me propose t-il. Si ça me plait, je fonce, j'ai toujours rêvé me mettre dans la peau d'un autre, et d'oublier ne serait-ce que quelques heures qui je suis réellement.

→ Une pauvre fille en pleurs chante All by myself avec son cornet de glace à la vanille en plein de milieu de la rue retournant tous les regards sur son passage, y compris le tien. Ta réaction ? Sincèrement, je la regarde, et je continue ma route. Ensuite, je m'arrête, me retourne et la fixe, j'attends de voir si un mec va la rejoindre ou non, chantant avec elle. Puis, je continue de marcher, le temps, c'est d'l'argent !

→ Ton(ta) cousin(e) t'avoue sous l'emprise de l'alcool son attirance pour toi, et tente de t'embrasser. Premières impressions à chaud ? Réactions à froid ? Réaction à chaud, chaud lapin comme je suis, je lui rend son baiser. Ensuite, et heureusement, je me recule, je me demande ce qu'il se passe, ce qu'on fait, je lui dis que c'est pas possible, que l'alcool aura eu raison de nous. Je finis la bouteille, et puis après je rentre chez moi en rigolant. Rien ne sert de se prendre la tête.

→ Ton idée du parfait samedi soir : une soirée arrosée au Carling à Oxford, une nuit de folie au Fez Club de Cambridge, une sortie au théâtre de Londres ou une soirée geek avec plat commandé et partie de jeux vidéos avec tes meilleurs potes ? Une bonne soirée arrosée au Carling à Oxford, et un réveil gueule de bois le lendemain. Mais tout ça avec les potes, bien sûr.

→ T'es au confessionnal, tu peux avouer ta pire faute, ou encore un secret particulièrement pesant que tu n'aimerais pas voir révélé. Que dis-tu au père Patrick pour te soulager la conscience ? Bonsoir, j'ai péché. J'ai couché avec deux de mes élèves, ce qui m'a valut une démission, un divorce, et pleins de remise en question. Est-ce mal d'aimer ça ?

→ Le père Patrick était en fait un vrai sociopathe fan de Pretty Little Liars, et t'envoie un sms anonyme où il vous demande de choisir entre un secret révélé qui pourrait anéantir ta réputation ou briser ta famille, et de voler la bague de fiançailles Cartier d'un de vos amis. Après mûre réflexion, qu'est-ce que tu choisis ? J'ai déjà tué mon mariage à cause de tout ça, cette fois-ci, je vole la bague de mon ami. Je lui en rachèterais une plus belle !

→ C'est le mec (la fille) de tes rêves, tu en es persuadé(e) et pourtant, celui(celle)-ci est en couple avec quelqu'un d'autre. Tu te la joues résigné(e), stratégique, ou éploré(e) ? On veut les détails ! Je pense que malheureusement, je suis un fonceur, et que j'écoute toujours mon coeur, mes envies, et qu'après seulement je réfléchis. Je suis en plus du genre dragueur, alors je fais en sorte de passer une soirée en tête à tête avec ladite demoiselle, et là, je lui sors le grand jeu, violon et tout. Rien à perdre, si ce n'est un ami. Mais si je suis persuadé que c'est ma Soul Mate, alors là, pas de pitié, je ne laisse jamais passer ma chance.

→ Dans dix ans, je me vois bien ouvrir un resto spécialité moules frites avec Camille Jules Martin, marié, six gosses et à l'origine d'une toute nouvelle sauce roquerfort-épinards et toi, des projets pour l'avenir ? Sincèrement, je ne peux vous répondre. Je suis trop peu stable pour imaginer ce que je serais dans dix ans...

→ Et enfin, honnêtement, entre truth ou dare, qu'est-ce que tu préfères ? (oui ça rime !) DARE !

they don't really care about us
De vous à nous, dîtes-nous. Votre personnage a-t-il déjà entendu parler des Trouble Makers ? Si oui, qu'en pense-t-il ? Désapprouve-t-il de leurs actions ou bien serait-il prêt à tout faire pour qu'ils le remarque ? Rêverait-il même d'en faire partie? Ou serait-il prêt à rejoindre le premier anti-fanclub de ces chers TM? À moins qu'il ne s'en foute complètement de leurs activités (raison à préciser)?
Et le Judging Cambridge Club alors, le connaît-il? Si oui, l'audace dont fait preuve ce groupe l'impressionne-t-il ou le révulse-t-il ? Et leurs critiques alors, les prend-t-il en compte ou pense-t-il plutôt qu'elles ne vous servent à rien ? Votre personnage serait-il du genre à vouloir impressionner cette élite et voire même la rejoindre ou aimerez-t-il au contraire la voir disparaître ?

Alors ! Tout d'abord, je suis d'Oxford et j'ai travaillé à Cambridge, je connais donc et les Trouble Makers, et les membres du JCC. J'en ai côtoyé, j'en ai recadré, et j'ai même fait quelques soirées avec certains TM. Cer que je pense des TM, c'est que leur vie est tellement ennuyantes qu'ils adorent faire chier les autres, mais j'apprécie le concept. Je pense que certains auraient besoin de leur intervention dans leur vie, histoire de les réveiller un peu. Je les laisse gérer leurs activités, et je ne veux pas en faire parties, j'ai passé l'age non ? Non ? ...

Les JCC, eux, c'est autre chose. Ce sont des vieux dans des corps de jeunes. Super actifs et, c'est très paradoxal, ils sont également très studieux, trop même. J'ai l'impression qu'ils ne laissent pas place à la spontanéité des choses, ils sont trop dans la condamnation des autres et j'aime pas trop ça. En cours, je l'ai remarqué autrefois, ils ont boycotté une jeune fille parce que sa jupe était trop courte. Au bout d'un moment, il faut arrêter et juste remercier Dieu de nous avoir offert des yeux qui fonctionnent. Enfin ... Les voir disparaître ou non ? Sincèrement, je m'en fiche, mais j'avoue ne pas trop les apprécier.


Dernière édition par Jude E. Hazard le Jeu 22 Déc - 0:07, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JEH | What a cliche. │ Jude, on a Blue Valentine.   Mer 14 Déc - 1:45

BIENVENUUUUUE avec le SEEEKSY GOSLIIIIIING

Bonne rédaction de fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JEH | What a cliche. │ Jude, on a Blue Valentine.   Mer 14 Déc - 1:51

ooooh Ryan (L)
Bienvenue sur TTR, et bonne rédaction de fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JEH | What a cliche. │ Jude, on a Blue Valentine.   Mer 14 Déc - 2:02

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JEH | What a cliche. │ Jude, on a Blue Valentine.   Mer 14 Déc - 2:59

Owi ma chérie, mdr, bienvenue bienvenue. ( genre la fille elle débarque après elle et elle souhaite deja la bienvenue bah oui bah oui WHAT A FACE ! ) J' taime ma brunette. J'sens qu'on va bien séclater ici. Bonne chance pour ta fiche, la rédaction et tout. Courage Courage ! wai wai, autant que pour ma part hein. J'sent que sa va etre du travail

RYAAAAAAAAAAAAAAN ! j' bave déja hein. Et j' réserve déja un méga lien qui tue ! Enfin si tu veut toujours de ta blondinette là... Rolling Eyes Aller Bisous Bisous ! J'taime.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JEH | What a cliche. │ Jude, on a Blue Valentine.   Mer 14 Déc - 7:44

Merciiiiiiiii ♥️ Vous êtes des amours Il est beau hein ? On se marie l'été prochain, vous êtes TOUS invités !

Ow ma blondy, bien sûr que je veux de toi ! ♥️ Toujours, j'te l'ai dit, Océan Atlantique ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JEH | What a cliche. │ Jude, on a Blue Valentine.   Mer 14 Déc - 10:05

Blue Valentine. Je l'ai jamais vu mais j'aime la référence.
Bienvenue & bon courage pour ta fiiiche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JEH | What a cliche. │ Jude, on a Blue Valentine.   Mer 14 Déc - 11:00

OMG RYAN GOSLING !
Bienvenue parmi nous, très bon choix de scénario (je lui faisais de l'oeil !).
Bonne rédaction de fichette !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JEH | What a cliche. │ Jude, on a Blue Valentine.   Mer 14 Déc - 12:00

RYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYAN
O
M
F
G
UN
LIEN
JE
T'AIME
DEJA



(bienvenue aussi hein et passe nous voir sur la chatbox )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JEH | What a cliche. │ Jude, on a Blue Valentine.   Mer 14 Déc - 12:32

BIENVENUE

Un prof Un lien obligé aussi
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JEH | What a cliche. │ Jude, on a Blue Valentine.   Mer 14 Déc - 12:36

Mdrrr ♥️

Alors, déjà, si vous n'avez pas vu Blue Valentine, c'est un affront aux bon films ! UN SCANDALE ! mdr, par contre, regardez le en VO, c'est le seul conseil que je peux vous dire, si vous voulez réellement capter le jeu magnifique de ce dieu, et entendre la voix sexy de Ryan, quand il pleure ♥️

Bref, je m'étale, je l'aime je crois. J'en suis sûre

Merci pour cet accueil ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JEH | What a cliche. │ Jude, on a Blue Valentine.   Mer 14 Déc - 12:58

[pour te répondre, je suis absolument d'accord, Blue Valentine est un magnifique film, à voir en VO rien que pour entendre les voix de Ryan et Michelle, mais aussi car un film est tjs mieux en VO!
En tout cas, je suis là pour n'importe quel lien avec Kael ou Jasmine (une adulte de 39ans!) ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JEH | What a cliche. │ Jude, on a Blue Valentine.   Mer 14 Déc - 14:20

tongue heart Merci encore d'avoir choisi le scénario ! Je suis vraiment heureuse tu peux pas savoir ! Je te souhaites bien évidemment la Bienvenue et j'ai hâte de pouvoir Rp avec toi ! en attendant bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JEH | What a cliche. │ Jude, on a Blue Valentine.   Mer 14 Déc - 18:04

Kael, on est d'accord ! Ce film m'a ému intérieurement, m'a profondément touché et je le regarde une fois par semaine, allez comprendre, c'est devenu un besoin. Le sujet sûrement ... Et je plussoie, étant quasi-bilingue ( bien qu'on en apprend tous les jours ) je suis entièrement de ton avis, les VO sont l'unique possibilité de comprendre la réalité d'un film, et son émotion. Comment réussir à cerner le jeu des acteurs sans écouter sa voix ? Je ne peux pas personnellement, je pleure en regardant les films doublés, soit presque jamais xD

Ma Anna, ma chérie , l'auteur de l'auteur Je t'aime déjà ♥️ Merci !

Merci

Merci

Merciiiiiiii ,
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JEH | What a cliche. │ Jude, on a Blue Valentine.   Mer 14 Déc - 18:08

Bienvenue parmi nouuus
Je vais pas rajouter au fangirlage hein Arrow

Bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JEH | What a cliche. │ Jude, on a Blue Valentine.   Mer 14 Déc - 18:13

Merci ma puce ♥️ Et si tu veux, tu peux, le monde des groupies est TRÈS ouvert XD

Messages aux admin chéries : Juste pour vous dire qu'entre le taf & les cours, j'ai un peu la fatigue qui tombe là, mais la présentation sera faite avant ce weekend promis ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JEH | What a cliche. │ Jude, on a Blue Valentine.   Jeu 15 Déc - 10:57

RYAAAAAAAAAAn
Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JEH | What a cliche. │ Jude, on a Blue Valentine.   Ven 16 Déc - 11:55

Ow, Troian ♥

Merci puce !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JEH | What a cliche. │ Jude, on a Blue Valentine.   Ven 16 Déc - 17:56

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JEH | What a cliche. │ Jude, on a Blue Valentine.   Sam 17 Déc - 18:01

Jessica Stroup ♥ Magnifique ! Bon, moi j'ai commencé le début, de mon histoire mais bon, pas le temps, je repars taffer :/ ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JEH | What a cliche. │ Jude, on a Blue Valentine.   Sam 17 Déc - 23:25

Tu auras besoin d'un délai peut être ? (:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JEH | What a cliche. │ Jude, on a Blue Valentine.   Dim 18 Déc - 10:55

Pourquoi les plus canons sont toujours les professeurs ? Arrow
Bienvenue sur le forum. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JEH | What a cliche. │ Jude, on a Blue Valentine.   Dim 18 Déc - 16:17

Hey ! Envoyé un mp ma belle ♥️ Sa devrait être bon si le délai des présentations est d 'une semaine? ( j'ai posté mercredi ^^ ) , j'avais quand même prévenu et laissé un message à votre attention expliquant que je travaillais en plus des cours, mais j'ai déjà écris la moitié, je vais avoir finis surement demain Smile [ en sachant que j'ai pas fait la relecture encore, c'est un premier jet ^^ ], donc voilà ma belle

Merci à vous ♥️

Louhan : Ah, ne t'en fais pas, il ne s’accommode pas de ces choses là ! Tiens son adresse : ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JEH | What a cliche. │ Jude, on a Blue Valentine.   Mer 21 Déc - 16:07

Désolé du DP, je pense avoir fini ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: JEH | What a cliche. │ Jude, on a Blue Valentine.   

Revenir en haut Aller en bas
 
JEH | What a cliche. │ Jude, on a Blue Valentine.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» QUI EST JUDE CELESTIN ? POURQUI ET PKWA LUI ET NON PAS ALEXIS ?
» Jude Celestin:Un pouvoir fasciste en gestation en Haiti
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Un kit pour Jude SVP.
» BRIDES: Mirlande Manigat gagne 7% alors que Jude ne decolle pas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: