CJW ♦ With a little help from my friends

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: CJW ♦ With a little help from my friends   Mer 2 Nov - 0:24


Chandler Joey Williams w/ Cory Monteith
the characterthe person
→ habite à oxford!
→ âgé(e) de 20 ans.
→ né(e) le 8 mai 1991 à New York.
→ est étudiant en droit.
→ un t-shirt likes boys, likes girls ou bicurious ? likes girls!
→ est actuellement célibataire.
→ pseudo : TTR, KLEM1
→ âge : seize aaans
→ comment avez-vous connu le forum ? Cécile
→ code : ENCORE? Mais changez les questions!
→ crédits : tumblr
→ de quelle couleur sont les petits pois ? rouges, comme les moulins Arrow

it's my life, it's now or never
Je m’appelle Chandler Joey Williams. Maman était amoureuse Chandler (de Friends) et aurait largué papa pour lui si elle avait pu. D’ailleurs je crois que papa l’aurait laissée sans hésiter pour Joey. Mes parents sont fous, mais ce n’est pas si grave, au fond ils sont très gentils. Je suis né à New York le 8 mai 1991. Je vivais à Brooklyn (vas-y, compare moi à Dan Humphrey au passage), dans un appartement comme n’importe quel autre. Après le choix de mon prénom, mon enfance n’a jamais rien eu de très original. Je suis allé à l’école maternelle puis à l’école primaire, j’ai eu mon lot d’amoureuses et de meilleurs copains et j’ai appris à faire des multiplications, comme monsieur Toulemonde en somme.

Puis je suis entré au collège, j’ai rencontré Jason et les choses drôles ont commencé. Au début, on était assez softs remarque. On commentait à voix haute les tenues des filles dans la rue et on faisait des blagues débiles à celles qui étaient dans notre classe, comme tous les mecs l’ont fait à 12 ans. Genre, tu n’as jamais tiré une queue de cheval. Non ? Bah tu devrais. C’est assez drôle. Le petit cri et les griffures qui suivent assez rapidement le sont moins, certes. Mais ce n’est pas ça qui nous empêchait de le faire, évidemment. Nous passions pour des « gamins », des « mecs débiles » ou encore des « bolosses » mais nous nous amusions bien et nous n’avions pas besoin de la présence des autres pour être heureux.

A cette époque là, on a commencé à aller aux fêtes de famille. Avant maman refusait. Elle ne parlait plus à sa famille depuis qu’elle était partie vivre son « american dream » mais pour des raisons qui m’échappaient, et qui m’échappent toujours d’ailleurs, elle s’est réconciliée avec eux et du jour au lendemain, je me suis retrouvé à Oxford pour la première fois. C’est là que j’ai rencontré Lemon, ma cousine. Elle avait deux ans de moins que moi, ce qui semble être énorme lorsqu’on a 13 ans, mais je l’ai tout de suite trouvée trop cool. Pendant que nos autres cousins, beaucoup plus vieux, s’occupaient du champagne, on a joué à la Play Station. J’ai tout gagné d’ailleurs, je m’en souviens encore. J’ai toujours été le meilleur pour les jeux vidéo. Lemon était un peu dégoûtée, mais bonne perdante, et puis on avait bien rit quand même. On avait vraiment passé une super journée. Et puis on est repartis à New York. Maman n’a jamais voulu que j’ailler voir ma cousine à Oxford, et Lem n’a jamais eu le droit de venir à la maison. Mais facebook et skype nous ont sauvés, d’une certaine façon.

Au lycée, j’ai commencé à me sociabiliser un peu. J’ai eu mes premières « copines » et j’ai fondé les JUMPING CUCUMBERS avec Jason. Ça, c’est la meilleure chose qu’on n’ait jamais faite. J’étais à la batterie, Jason à la guitare et un autre mec écrivait les paroles de nos chansons et les chantait, accessoirement. On ne s’est jamais autant amusé que pendant nos répétitions et nos concerts. Réellement. On se déchainait, on faisait notre truc et tout le monde nous adorait. Bon, évidemment, nous n’avons jamais été très littéraires et les paroles n’étaient pas toujours au top du top, mais ça nous suffisait, à nous et à nos fans. On était plus les gros lourds, on était les mecs stylés, les JUMPING CUCUMBERS.

Après le lycée, faute de résultats exceptionnels, je suis entré à la Brooklyn Law School. J’ai toujours voulu être avocat, comme maman. Cette université était tout à fait correcte. Bien entendu ce n’était pas Harvard ou Dartmouth, on reste loin du niveau de l’Ivy League, certes. Mais c’était déjà ça. J’étais quand même troisième de ma classe aux Etats Unis. Oui monsieur. Les Jumping Cucumbers existaient toujours et rencontraient encore une fois un grand succès auprès de nos camarades étudiants. Les concerts et les fêtes se succédaient, au détriment de nos études dans certains cas, mais on s’éclatait, à tous les sens du terme.

L’été qui a suivi ma première année, Lemon a réussi à venir me voir à New York. Je n’ai toujours pas vraiment compris comment d’ailleurs, mais l’essentiel, c’était de la voir. Ça faisait presque cinq ans qu’on ne s’était pas vu et j’ai faillit ne pas la reconnaitre parmi tous les passages qui descendaient de l’avion. On s’est retrouvés comme si on ne s’était jamais quittés et on a passé deux semaines absolument géniales. Je lui ai fait découvrir New York, des concerts des JC à la statue de la liberté, en passant par l’Empire State Building, le MET et les journées shopping. Nous nous sommes rendu compte que nous avions bien plus de points communs que nous ne l’imaginions. Notre côté geek et notre amour pour glee pour ne citer qu’eux. Lemon m’a parlé d’Oxford, de l’ambiance qui y régnait et des fêtes dans des bars comme un certain Carling. Elle m’a montré le blog et la page facebook des Trouble Makers qui répandaient une ribambelle de rumeurs sur les oxfordiens. J’ai appris à connaître Carolyn, Laureline, Léandre, Lucy, Rose, Tristan et les autres comme si j’étais allé à toutes leurs soirées. Et j’ai eu envie de les rejoindre, de les connaître pour de vrai. J’ai appelé maman, pour lui expliquer ce que j’allais faire sans vraiment lui demander son avis, puis Jason pour le convaincre de m’accompagner.

Et je l’ai fait. Après un détour par Dublin, pour voir le Glee Live (que je vous conseille, soit dit en passant) je suis arrivé à Oxford. Par d’obscures équivalences, j’ai pu reprendre mes études de droit là où je les avais laissées et commencer les soirées oxfordiennes. J’habite maintenant chez Lemon, où ma tante et mon oncle ont l’extrême bonté de m’accueillir. Les Jumping Cucumbers existent toujours, puisque Jason est à Oxford aussi. Nous sommes simplement à la recherche d’un chanteur à la hauteur de nos talents pour la batterie et la guitare, ce qui ne nous empêche pas de répéter. OXFORD, HERE WE ARE.

truth or (almost) dare
Parce que c'est fun, que ça vous donne un aperçu du genre de situations dans lesquelles votre personnage pourrait se retrouver un de ces jours sur TTR et que ça nous donne, nous lecteurs, un aperçu des quelques réactions que votre perso' pourrait avoir, voici un mini Truth or (almost) Dare. Enjoy !

→ Ton heure de gloire est enfin arrivée, un producteur de cinéma vient de te remarquer dans la rue et te propose de devenir la star de son nouveau film. Que lui dis-tu ? J'hésite un peu je pense! Tout dépendrait du film! Et NON je n'accepterait pas de jouer dans Friends, change de disque!

→ Une pauvre fille en pleurs chante All by myself avec son cornet de glace à la vanille en plein de milieu de la rue retournant tous les regards sur son passage, y compris le tien. Ta réaction ? Je tends un mouchoir, j'essaie de la consoler et de lui expliquer que même si le ridicule ne tue pas, faut pas abuser!

→ Ton(ta) cousin(e) t'avoue sous l'emprise de l'alcool son attirance pour toi, et tente de t'embrasser. Premières impressions à chaud ? Réactions à froid ? OULA. C'est quoi ces questions? Maintenant j'ai une vision de Lemon bourrée en train d'essayer de me draguer c'est relativement traumatisant. Mes cousins ne sont pas assez bizarres pour ça et je refuserais de toutes les manières!

→ Ton idée du parfait samedi soir : une soirée arrosée au Carling à Oxford, une nuit de folie au Fez Club de Cambridge, une sortie au théâtre de Londres ou une soirée geek avec plat commandé et partie de jeux vidéos avec tes meilleurs potes ? Carling ou soirée geek, au choix. J'adore sortir, mais laminer tout le monde aux jeux vidéos, je ne pourrais pas m'en passeeeeeeeeer!

→ T'es au confessionnal, tu peux avouer ta pire faute, ou encore un secret particulièrement pesant que tu n'aimerais pas voir révélé. Que dis-tu au père Patrick pour te soulager la conscience ? Un confessionnal? Quelle idée étrange!

→ Le père Patrick était en fait un vrai sociopathe fan de Pretty Little Liars, et t'envoie un sms anonyme où il vous demande de choisir entre un secret révélé qui pourrait anéantir ta réputation ou briser ta famille, et de voler la bague de fiançailles Cartier d'un de vos amis. Après mûre réflexion, qu'est-ce que tu choisis ? Heureusement que je n'ai aucun secret à révéler à ce Patrick parce qu'il me semble profondément désagréable!

→ C'est le mec (la fille) de tes rêves, tu en es persuadé(e) et pourtant, celui(celle)-ci est en couple avec quelqu'un d'autre. Tu te la joues résigné(e), stratégique, ou éploré(e) ? On veut les détails ! Stratégique évidemment! Même si ça n'a jamais marché!

→ Dans dix ans, je me vois bien ouvrir un resto spécialité moules frites avec Camille Jules Martin, marié, six gosses et à l'origine d'une toute nouvelle sauce roquerfort-épinards et toi, des projets pour l'avenir ? Je me vois bien avocat réputé à Londres avec une femme que j'aime et quelques enfants! Une vie calme et totalement normale!

→ Et enfin, honnêtement, entre truth ou dare, qu'est-ce que tu préfères ? (oui ça rime !) Moi je joue à action chiche ou vérité! Je prends toujours chiche!

they don't really care about us
Les TMs sont drôles. Si, ils le sont. On ne peut pas leur enlever ça. J’ai un peu suivi et j’ai bien rit. On distingue deux types de personnes qui ne les aiment pas : ceux qui sont tout le temps critiqués sur le blog et ceux dont le sens de l’humour ne dépasse pas le haut d’un trottoir écrasé par un camion de quinze tonnes (mais oui ça existe). Peut être que je les aimerai moins quand ils auront commencé à s’amuser de tous les jeux de mots possibles et imaginables avec mon prénom… En attendant je les adore, je suis leur plus grand fan et je lisais leur blog depuis New York. Maintenant, de là à devenir un d’eux, il n’y a qu’un pas que je ne franchirai pas. Sauf si ils me supplient. Mais globalement, voir des petits mecs prendre cher, c’est drôle, être celui qui les renvoie chez papamaman papatenroncoucouchpanier nécessite un talent que je n’ai pas. Dommage…
Quant au JCC, je n'en entends pas beaucoup parler à Oxford! Le seul gars de Cambridge que je connaisse a sauté par la fenêtre du premier étage de la maison de ma cousine. J'en conclus que si ils sont tous pareils, les cambridgiens sont un peu simples d'esprit mais très sympas et très drôles! Cette règle s'applique aussi surement à leur petit groupe! Cambridge... Quelle blague quand même!


Dernière édition par Chandler J. Williams le Mer 2 Nov - 0:55, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CJW ♦ With a little help from my friends   Mer 2 Nov - 0:33

Citation :
ENCORE? Mais changez les questions!

Tu m'as trop fait rire, andouille Arrow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CJW ♦ With a little help from my friends   Mer 2 Nov - 1:25

OHYEAAAAAH.
Si t'étais de Cambridge, je ferai le chanteur pour toi, mais tu l'es pas. TU NE SAIS PAS CE QUE TU MANQUES.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CJW ♦ With a little help from my friends   Mer 2 Nov - 2:48

KLEM1

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CJW ♦ With a little help from my friends   Mer 2 Nov - 9:45

OXFORD FAURE ZE OUINE!!!! xDDD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CJW ♦ With a little help from my friends   Ven 4 Nov - 23:00

AH PAS TOI ! No

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CJW ♦ With a little help from my friends   Sam 5 Nov - 23:27

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CJW ♦ With a little help from my friends   Sam 5 Nov - 23:54

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CJW ♦ With a little help from my friends   Dim 6 Nov - 0:23

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CJW ♦ With a little help from my friends   Dim 6 Nov - 2:02

LES JUMPING CUCUMBERS FTW
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CJW ♦ With a little help from my friends   Dim 6 Nov - 20:38

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: CJW ♦ With a little help from my friends   

Revenir en haut Aller en bas
 
CJW ♦ With a little help from my friends
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Friends, we need your feedback
» Liste des célébrités plastifiée : femmes
» AKASAN Sends Heartfelt Thanks to YOU! (March 23, the wheelchairs arrive!)
» De Broglie (and friends) vs RAPAX XXI
» 04. we used to be friends

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: