« Jealousy leads to evil »┃Ionaïs [SUJET TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: « Jealousy leads to evil »┃Ionaïs [SUJET TERMINÉ]   Dim 30 Oct - 16:40



Iona A. Stowe & Thaïs Cross
La jalousie est comme un acide qui attaque d'abord le coeur du jaloux lui-même pour atteindre ensuite celui qu'il jalouse [Ostad Elahi]

La dernière touche de mascara sur les cils et Thaïs se leva de sa chaise. Elle se contempla encore un peu devant le miroir et satisfaite du résultat, elle s'enleva de sa coiffeuse. Ses pas l'emmenèrent vers son lit où était déposé son petit sac qu'elle prit et sortit de sa chambre. Elle passa près de la salle de bain, voyant qu'il y avait encore de la lumière, elle ouvrit légèrement la porte. Iona n'était pas encore prête on dirait bien.
❝ Je t'attends dans le salon ! ❞
Lui lança-t-elle, joyeuse de enfin sortir avec sa belle colocataire. Cela faisait assez longtemps d'ailleurs qu'elles n'étaient pas sorties ensemble et Thaïs trépignait d'impatience de pouvoir enfin faire une soirée rien qu'avec elle. Elle tourna les talons pour rejoindre le salon et s'assoit sur le canapé. Bouzzoo la rejoignit assez vite, s'affalant sur ses cuisses. Cependant, Thaïs grimaça quelque peu, il perdait ses poils ce gros balourd et n'ayant pas envie qu'il recouvre sa belle robe moulante de couleur noir, elle le déplaça à côté. Le chat la regarda, l'air triste puis Thaïs lui fit comprendre que ce n'était vraiment pas possible pour lui de rester sur elle.
❝ Non, Bouzzoo, tu sais bien que je t'aime mais pas au point que tes poils se collent contre mon habit qui vaut assez cher. ❞
Elle lui sourit et pour se faire pardonner de cette distance qu'elle lui imposa, sa main vint se placer sur sa colonne pour caresser tout son dos. Ce dernier semblait ravi tout de même d'avoir cette affection vu son ronronnement, oubliant dorénavant qu'il venait tout juste d'être repoussé. Thaïs fut attendrie par cet animal et elle ne put s'empêcher de se baisser légèrement vers lui pour lui donner un baiser sur sa tête. Cependant la voix de Iona se fit entendre et Thaïs se releva presque instantanément pour la regarder. Wouh. Elle fut légèrement bouche-béé par la vue qu'elle avait. Iona n'avait pas perdu de sa beauté et peut-être même qu'au fur et à mesure qu'elles se côtoyaient, Thaïs semblait la trouver de plus en plus belle. Elle resta encore interdite pendant quelques secondes puis se décida enfin de réagir. Lâchant Bouzzoo, elle se releva pour s'approcher de son amie, et sortit d'un ton légèrement séducteur un « Tu es magnifique ». Elle ne pouvait s'empêcher de la complimenter sans arrêt, de toute façon comment pouvait-elle ne pas la combler de beaux mots ? Une belle créature pareille, c'était évident pour elle qu'elle puisse lui faire savoir ce qu'elle pensait de sa personne. Elle lui prit une de ses mains et sortit alors de l'appartement pour rejoindre sa voiture.

Il était déjà presque une heure de matin mais c'était une bonne heure pour sortir faire la fête. Thaïs se gara dans le parking non loin du Moonlight, son regard s'attarda sur les personnes qui attendaient patiemment devant la porte. Elle sortit de la voiture puis attendit que Iona fasse de même pour pouvoir fermer son véhicule puis elles se rendirent alors faire la queue comme tout les autres. Thaïs soupira, elle n'aimait pas attendre. Que cela ne tienne, son attente fut de courte durée puisque Francesca dit Frankie, son amie et plus si affinité, sortit de la boîte et la repéra assez vite. Cette dernière se dirigea vers elle et l'enlaça sans gêne tout en l'embrassant d'ailleurs. Elle lui dit combien elle était sexy et lui prit la main, lui disant qu'elle allait la faire entrer, elle et son amie. Contente de cette rencontre, Thaïs suivit Frankie tout en ayant pris la main de Iona à son tour. Frankie dit au videur qu'elles étaient avec elle et celui-ci leur adressa un grand sourire, faisant un clin d'oeil à Iona puis les laissa rentrer. Il se retourna vivement lorsque la porte fut fermée, adressant à ceux qui attendaient, un visage froid tout autre que celui qu'il venait d'afficher à l'attention des filles. La soirée semblait bien animer au Moonlight, l'abondance d'alcool était au rendez-vous et la piste de danse était remplie. Thaïs adorait cette ambiance de fête et Frankie les fait diriger vers un coin où se dressait une table basse accompagnée de canapé style lounge. Elle leur demanda ce qu'elles voulaient boire tout en sachant pertinemment déjà ce que Thaïs allait lui demander, un bailey comme d'habitude. Lorsque Iona lui fit part de sa commande, elle disparut dans la foule pour aller au bar les laissant seule pendant un moment. Thaïs enleva sa veste courte en cuir puis tourna son visage vers Iona, approchant son visage au creux de son oreille.
❝ Je pense qu'on va passer une excellente soirée ma puce ! ❞

crédit CSS : Drey
gif : LLAM


Dernière édition par Thaïs Cross le Lun 12 Mar - 1:33, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: « Jealousy leads to evil »┃Ionaïs [SUJET TERMINÉ]   Dim 30 Oct - 22:51


FLASH BACK. APPARTEMENT DE THAIS & IONA; quatre heures plus tôt.

« Iona, réveille-toi et habille-toi surtout ! Nous sortons ce soir ! ». « QUOI?! » avais-je machinalement protesté en levant tant bien que mal la tête, émergeant à peine. Faut dire qu'après avoir colmaté sur le canapé une journée entière, je n'étais pas véritablement dans mon assiette; tout juste si je ne somnolai pas même; alors sortir ? Franchement ? « Écoutes Thaïs c'est vraiment gentil, mais je ne suis pas vraiment d'humeur à faire la fête. Je sais pas, je suis pas en forme. J'aimerais autant rester ici et faire une bonne cure de sommeil. Si ça ne te contrarie pas trop, je préfère ». Si ça ne la contrariait pas trop ? Je plaisantai, pas vrai ? En tout cas et vue sa tête, l'adorable brunette qu'elle était, n'était visiblement pas disposée à accepter un quelconque refus et, malheureusement pour moi, elle avait aussi les traits d'une fille déterminée à ne pas quitter l'appartement sans sa colocataire. « Bien sûr que ça me contrarie ! Entre ton boulot et ton voyage à Sao Paulo, on ne s’est pas vu ces dernières semaines. En plus, tu ne t'amuses donc jamais ? Il est temps de souffler un peu Iona, il va falloir que tu décompresses. Et faire la fête est un excellent moyen de le faire ! D'autant plus quand la compagnie est bonne, pas vrai ? » concluait-elle en souriant tandis qu'elle disparaissait dans une autre pièce. A bien considérer la chose, tout ce qu'elle disait était vrai. De même, j'étais incapable de me rappeler à quand remontait véritablement ma dernière sortie, ni même où elle se situait ? Quant à la dernière fois où j'avais dansé jusqu'au bout de la nuit et étais rentrée pompette ? Rien ne me revenait. Au fond, Thaïs avait raison. Si je ne réagissais pas dès maintenant, non seulement j'allais finir par péter un plomb, mais en plus de ça, j'allais m'encroûter à la maison. "Plutôt regrettable pour une fille aussi canon, non ?" entendis-je subitement raisonner dans ma tête, sous un timbre de voix qui ressemblait, de près ou de loin, à celui de ma colocataire. Amusée, je souriais parce que c'était tout à fait le genre de choses qu'elle dirait si elle était réellement dans ma tête. Quoi qu'il en soit, cette réflexion me convînt de me remuer un peu et c'est sans plus attendre que je me levai et rejoignais la cuisine où Thaïs m'attendait, me tendant un verre. Son petit air de "je le savais" ne m'échappa pas et nous entreprîmes alors de nous préparer à dîner; histoire d'être fin prêtes à passer une excellente soirée.

OXFORD, CENTRE. APPARTEMENT DE THAIS & IONA.

« Je t'attends dans le salon ! » lança-t-elle soudainement en glissant sa tête dans l'entrebâillement de la porte, me faisant sursauter dans le même temps. Lui rendant son sourire tout en lui faisant comprendre d'un signe de la main que j'étais bientôt prête; je la laissai rejoindre le salon et peaufinais mon make-up; d'humeur relativement coquette. Comme j'avais pu promettre, tout ceci ne prit pas plus de cinq minutes et, tandis que je quittai la pièce, je m'amusai du comportement de Thaïs qui pestait gentiment contre notre gros matou et ces poils dissipés, visiblement dérangeants en cette belle soirée. Coupant court à son monologue en me présentant contre toute attente devant elle, je trouvai de l'amusement dans le fait de faire la révérence et me trouvais presque malgré moi face à une Thaïs interdite, comme époustouflée par ma tenue et la manière dont je m'étais arrangée. Ce qui me déstabilisa un peu, je devais bien l'avouer. Un silence pesant s'installa alors entre nous tandis que je détournais légèrement le regard, sentant le rouge me monter aux joues. Il fallait dire que je n'avais plus l'habitude d'être regardée de cette manière; dévorée des yeux. Ça faisait longtemps que je ne m'étais pas sentie aussi... enfin vous voyez. Avec Pedro, l'habitude et la routine primaient sur la surprise et, bientôt il a cessé de me regarder comme elle le faisait; un peu comme s'il me savait acquise, à lui. C'était sans doute ce qui m'avait poussé à le quitter.

« Merci. Tu es superbe, toi aussi ! ». Raclement de gorge léger, mais néanmoins de circonstances et elle se décidait enfin à m'entraîner dehors; la soirée allait pouvoir commencer. [...] 00h50, nous nous garions finalement devant le Moonlight, où je n'avais pas mis les pieds depuis ? Où je n'avais jamais mi les pieds, en fait. De bonnes critiques et nombres d'éloges faits par ses habitués, suffirent cependant à me convaincre sur le bien-fondé et le potentiel de cet établissement et j'y entrai donc le cœur léger. Enfin j'allais y entrer, heureuse d'y aller; mais je remarquai ensuite l'immense file d'attente qui s'y bousculait et j'eus soudainement une envie irrépressible de rentrer me coucher. Je n'étais véritablement pas d'humeur à patienter et ça, Thaïs semblait l'avoir notifié ou prévu, ou... j'en sais rien. Mais le fait est qu'en moins de cinq petites minutes, nous fûmes toutes deux dirigées vers une table reculée; où nous pourrions de toute évidence et tranquillement échanger.

« Qu'est-ce que vous prendrez ? » demanda la mystérieuse amie de Thaïs, le sourire aux lèvres. Écoutant les deux jeunes femmes déblatérer sur leurs boissons préférées et ne pouvant m'empêcher de notifier qu'une certaine complicité existait entre elles-deux, je me contentai d'énoncer « Une coupe, s'il te plaît » avant d'acquiescer de la tête, en signe de réponse à Thaïs, qui venait tout juste de me souffler à l'oreille que nous allions passer une excellente soirée. De toute manière, ici ou ailleurs, je m'amusais toujours beaucoup en sa compagnie, alors je n'en avais jamais douté; excepté quand j'ai vu ce nombre incroyable de personnes à l'entrée, c'était un fait avéré, mais peu importait réellement; au final j'étais entrée et ravie d'être privilégiée ! [...] Profitant de l'absence de la "dite amie", j'entrepris alors de glisser quelques mots à Thaïs et commençai naturellement à la questionner sur sa vie privée, amusée « Alors, il y a quelque chose entre toi et cette Frankie ? ... Oh je t'en prie ne me fais pas ces yeux là, j'ai bien vu comme elle te regardait, comme toi tu la regardes et ce baiser. Encore une qui a succombé à ton charme, je parie ! Enfin, moi ça ne me gène pas, si t'en as d'autres des connaissances comme celles-là, qui nous permettent d'entrer n'importe où, à tout va; je suis plutôt pour, tu vois ! Faut dire que je n'étais pas véritablement disposée à faire la queue, serrée contre des inconnus et transie de froid ! ».

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: « Jealousy leads to evil »┃Ionaïs [SUJET TERMINÉ]   Lun 31 Oct - 15:16

La musique du Moonlight enivrait le corps de Thaïs. Ce soir, elle voulait faire la fête, danser, boire comme un trou mais peut-être pas au point de ne plus se souvenir comment conduire. Elle allait se limiter à deux trois verres et peut-être que plus tard elle en reprendra un autre. Bien sûr, elle devait penser à la sécurité de Iona tout d'abord parce que c'était elle Sam ce soir. Mais malgré le fait qu'elle n'allait pas se mettre la mine ce soir, elle était persuadée qu'elle allait passer une très bonne soirée. Et cette pensée bien sûr était accrue par la présence de Iona. La jeune femme lui avait tellement manqué, que rien ne pouvait la faire descendre du petit nuage où elle était à cet instant précis. D'ailleurs, elle se surprenait d'avoir eu un tel manque de sa personne. À part Kael, il n'y avait personne pour qui elle pouvait avoir ce genre de sentiment de vide. Et ce fut le cas avec Iona, à sa grande surprise. Donc, oui, elle était presque au septième ciel à ses côtés. Croisant les jambes puis posant son coude sur le dossier du canapé, elle mut son corps pour se tourner vers la belle brune, le sourire aux lèvres qu'on ne pouvait décemment pas le lui enlever. Thaïs l'écouta attentivement parler, puis souleva ses sourcils en lui lançant un regard légèrement ahuri. Pourquoi demandait-elle si Frankie et elle étaient plus que des amies ? Bon, d'accord, le baiser et l'affection qu'elles se donnaient par des petites attentions comme des regards complices, des entremêlements de mains et des enlacements langoureux pouvaient porter à confusion, certes, mais non pas du tout. Il n'y avait vraiment rien entre elles. Jamais elles ne s'étaient posées la question d'ailleurs et Thaïs ne voyait pas du tout être en couple avec Franckie. Cette dernière étant trop volage et aimant énormément sa liberté, ainsi que butiner d'autres fleurs, non ce n'était pas possible qu'elles puissent être ensemble. Bien sûr, Thaïs pouvait renvoyer aussi cette image d'elle. Une femme qui ne semblait pas vouloir se stabiliser et pourtant, malgré le fait qu'elle s'amuse comme tout le monde parce qu'elle était jeune, Thaïs était une réelle romantique et une sacrée rêveuse de surcroît. Elle croyait au grand amour avec un grand A et rêvait continuellement d'avoir un prince charmant ou une princesse charmante dans ses bras jusqu'à la fin des temps. C'était juste qu'elle ne l'avait pas encore trouvé pour l'instant. Ou en tout cas elle ne cherchait plus puisque pour elle, son prince charmant avait pour nom Kael. Oui, c'était sûr que c'était une question qui paraissait très étrange pour elle mais qui était en fait très compréhensible lorsqu'elle se mettait à la place de Iona qui avait été spectatrice devant la scène qu'elles avaient montré avant de rentrer dans le Moonlight. Thaïs entrouvrit légèrement ses lèvres puis avant de répliquer, rigola quelque peu.
❝ Tu te méprends vraiment. Enfin oui, elle a succombé à mon charme fou, c'était certain. ❞
Dit-elle avec un ton assez taquin mais qui ne voulait pas être pris pour de la prétention.
❝ Cependant, on est juste de très bonnes amies c'est tout. Évidemment qu'on peut l'être plus lorsque l'ennuie nous guette et qu'on a envie d'avoir un petit câlin, mais notre relation reste tout à fait amicale ! ❞
Elle garda son sourire puis machinalement, posa une main sur une des cuisses de Iona tout en la dévorant des yeux, comme à son habitude.
❝ Ne t'inquiètes donc pas, tu seras toujours placée en première chez moi. ❞
Ah, cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas flirté avec elle et qu'est-ce que ça lui avait manqué ! La semaine où elle était à Sao Paulo était une semaine assez bizarre pour Thaïs. Rentrer tout les soirs des cours et de ne pas la voir, lui avait mis un sacré coup au coeur à bien y réfléchir. Elle se souvenait encore de dormir en prenant un de ses oreillers pour sentir son odeur. Cela pouvait paraître dingue, mais pour elle, ça ne l'était pas. Elle avait juste besoin de ça pour pouvoir rejoindre les bras de Morphée. Donc, oui, Iona lui avait manqué énormément. Ce soir, elle allait la coller, c'était évident. Thaïs voulait profiter qu'elle soit libre rien que pour elle parce qu'elle savait que cela n'allait pas être tout les soirs ainsi. Avec la promotion qu'elle venait d'avoir, Iona allait être de plus en plus occupée et donc Thaïs n'allait plus la voir aussi souvent qu'avant. Rien que d'y penser, ça la rendait triste. Donc, elle avait décidé de s'occuper d'elle ce soir et rien que d'elle et tant pis pour Franckie, Thaïs savait qu'elle allait comprendre. Cependant, elle renvoyait l'ascenseur à Iona, voulant aussi savoir si elle avait rencontré quelqu'un pendant son voyage ou même dans la vie de tout les jours. Ce n'était pas juste qu'elle ne soit que la seule à révéler des choses privées.
❝ Et toi, tu as rencontré une personne plus intéressante que moi à Sao Paulo et en ce moment ? ❞


Dernière édition par Thaïs Cross le Mar 28 Fév - 14:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: « Jealousy leads to evil »┃Ionaïs [SUJET TERMINÉ]   Dim 20 Nov - 23:05

Surprise par ma question, elle fronça les sourcils. Une vague appréhension s'empara alors de moi. Mince ! pestais-je intérieurement, l'avais-je mise mal à l'aise ? M'étais-je montrée trop indiscrète ? Il est vrai que Thaïs n'était pas du genre à se formaliser pour de pareilles broutilles et, il nous arrivait fréquemment de nous confier l'une à l'autre, sur des sujets aussi divers que variés, même. Mais était-ce trop délicat, cette fois ? Peut-être n'avait-elle aucune envie d'en parler ? Avais-je -encore- perdu une occasion de me taire ? Qui étais-je après tout, pour la questionner sur le sujet ? Sa vie sentimentale ne me regardait en rien, qui plus est ! Je n'étais que sa colocataire, une excellente amie dans le meilleur des cas. Est-ce que cela me donnait le droit de camper le rôle d'une inquisitrice de premier choix ? Je ne crois pas. Zut ! Aies-je déjà mentionné par le passé que je parlais beaucoup trop ? Que je divaguais trop ? Que j'étais constamment ailleurs ? Perdue dans mes pensées ? Non ?! Soit ! Maintenant vous le saurez. « Tu te méprends vraiment » articula-t-elle tandis que je la fixai, interdite, guettant anxieusement la réponse qu'elle me donnerait. Et tout en ne tardant pas, cette dernière fut bien plus explicite et poussée que je ne l'aurais imaginé. Ainsi me confia-t-elle sans aucune crainte, qu'il lui arrivait effectivement de flirter avec cette jeune demoiselle, parfois même de passer la nuit avec elle, en faisant sa maîtresse, mais n'éprouvant pour elle, rien de plus qu'une sincère amitié . Une sorte d'amitié améliorée, donc ? Maintenant que j'y repensai, je me demandais comment c'était ? J'avais toujours été trop prude, trop passionnée et censée pour m'y adonner; j'avais peur de me brûler les ailes, de m'attacher, de souffrir au final, vous comprenez ? Alors oui, je me demandai comment c'était ? Comment on le vivait ? Ce qu'on ressentait ? Mais ce genre de questions n'étaient pas bonnes à poser, trop indiscrètes pour le coup. La connaissant elle aurait même été capable de me proposer de me montrer. Nous entrerions alors dans un débat sur ma sexualité - qui était parfaitement banale et d'un plat magistral ces derniers temps, si vous vouliez tout savoir - et elle passerait la nuit à essayer de me convaincre de me prêter à une expérience nouvelle et renversante. Blah ! Blah ! Blah ! Merci, mais non merci ! Ça ira ! D'ailleurs je n'en demandai pas tant. J'aurai bien fait l'impasse sur les détails. J'étais ravie qu'elle me fasse suffisamment confiance pour me parler de tout ça, mais si elle s'était contentée de me dire qu'elle n'était pas avec Frankie, point final ! Je ne l'aurai pas pris mal. Ce n'était pas mon genre, pas moi ! J'étais bien trop... cool. Normale, quoi ! Comment ça je recommençai à divaguer ? Ouhla ! Finalement, je ferais peut-être mieux de ralentir sur la bouteille, moi !

« Ne t'inquiètes donc pas, tu seras toujours placée en première chez moi ». Soufflant ces quelques mots d'un air amusé, ma camarade de soirée parvint finalement à me sortir de mes pensées. M'arrachant un sourire gêné dans la foulée, elle continua ensuite sur sa lancée, continuant de me dévorer des yeux, de me sourire d'un air charmeur, achevant définitivement de me déstabiliser. Je me considérai certes, comme une hétérosexuelle affirmée, mais je devais bien avouer que ces avances bien qu'elles me mettent généralement mal à l'aise, n'étaient pas sans me flatter. De même et comme n'importe qui, j'aimais être courtisée. J'étais tout aussi curieuse de voir ce que ça faisait, ce que ça changeait. Toute femme qui se respecte avait eu à un moment ou à un autre de sa vie sa première expérience pseudo-homosexuelle, pas vrai ? Même la plus infime, à savoir embrasser une autre femme ? Toute femme moderne avait fait cela au moins une fois ? Et bien pas moi ! Est-ce que ce petit quelque chose m'avait manqué jusque là ? Absolument pas. Étais-je tentée par tout ça ? En temps normal, vraiment pas, mais... Thaïs était-elle responsable des interrogations multiples et de la curiosité qui s'emparaient de moi ? A n'en pas douter ! Mais quoi qu'il en soit, j'étais avant tout gênée et puis... je n'en sais rien, j'avais toujours été une fille plus ou moins timide vous savez, réservée, à fond dans la normalité alors ne serait-ce qu'envisager la possibilité de... Je ne préférai même pas y penser !

« Et toi, tu as rencontré une personne plus intéressante que moi à Sao Paulo et en ce moment ? ». Euh... Ça se voyait tant que ça qu'elle me mettait mal à l'aise là ? Mon Dieu, j'avais les joues rouges pivoine c'est ça ? Comment ça il faisait sombre et ça ne se voyait pas ?! Déjà que je n'aimais pas perdre mes moyens, être mal à l'aise ou quoi que soit, mais qu'on s'en rende compte, ça je ne supportais pas ! Enfin soit, elle avait arrêté de me faire du rentre dedans, c'était déjà ça. « Une personne plus intéressante ? Je doute que l'on puisse être plus originale que toi, Thaïs » répondis-je du tac au tac, retrouvant un tant soit peu de contenance dans le même temps. « Mais non, je n'ai vu personne. Personne, digne d'intérêt tout du moins. Mon ex-fiancé a pour ainsi dire campé devant chez mon père, il n'a cessé de me harceler. Tu aurais dû le voir, il était d'un triste. Il me faisait pitié. Dans un sens, je me sentais même très mal à l'aise, à le regarder. Après tout, c'est un peu de ma faute si sa vie a basculé. D'ailleurs et si mes souvenirs sont bons, nous étions censés nous marier le moins prochain. Mais je l'ai plaqué. Il me semblait t'avoir déjà raconté cette histoire, mais si ce n'est pas le cas, tu m'en vois navrée. En tous les cas, nous voilà quitte désormais ». Enfilant d'un trait la nouvelle coupe qu'on venait de m'apporter, je me levai d'un bond et, me postant devant Thaïs je lui tendais ensuite la main, d'un air faussement sérieux avant d'ajouter : « Vous voulez danser, mademoiselle ? ».

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: « Jealousy leads to evil »┃Ionaïs [SUJET TERMINÉ]   Mer 7 Déc - 1:12

Lorsque Thaïs lui posait ses questions, elle voyait combien Iona semblait ne pas être à l'aise. En remarquant en effet ce malaise venant de sa chère colocataire, Thaïs se disait intérieurement qu'elle allait peut-être un peu loin dans ses interrogations ? À part le boulot ou les petites choses futiles qui leur arrivaient dans leur vie, elles ne s'étaient pas tant confiées l'une à l'autre. Thaïs avait envie elle de savoir un peu plus sur Iona, ce n'était pas mal ce qu'elle faisait. Avoir envie de savoir qui était dans sa vie ou seulement si elle était avec quelqu'un pouvait paraître indiscret comme comportement, mais pour elle, elle trouvait ça normal de s'intéresser un peu plus à Iona. En même temps, elles vivaient ensemble depuis un moment, ce n'était pas comme si elles s'étaient connues il y a peu de temps et qu'elles étaient encore dans la phase où elles se regardaient comme des étrangères. Creuser un peu plus sur la jeune Stowe était tout à fait normal pour Thaïs. Et puis Thaïs, même si elle ne faisait que penser à Kael en ce moment car elle semblait être amoureuse de lui -paraît-il-, il y avait toujours cette part d'elle, qui se trouvait là juste au niveau de sa poitrine, qui battait fortement pour la belle brune. Donc ce n'était pas comme si Iona lui était encore indifférente. C'était juste qu'elle ne semblait pas le remarquer à cause de son obsession pour son meilleur ami. Elle écouta finalement la réponse de cette dernière et semblait tombée des nues. Iona avait failli se marier... Iona avait été fiancée... Et bien, elle en apprenait des choses en une seule question tout compte fait. Thaïs resta un instant interdite par cette révélation. Cela lui avait mis un coup à vrai dire de savoir que Iona avait failli appartenir à quelqu'un par le lien sacré du mariage. Haussant les sourcils légèrement de surprise par cette information, elle ne savait même pas quoi lui répliquer à dire vrai. Juste un, "ah d'accord" sorti de ses lèvres. Comme réaction, elle aurait pu faire mieux mais non. Cette déclaration avait eu un effet d'enfer chez elle. Un ressentis qui lui semblait étrange à ce moment là. Parce que normalement lorsqu'on était amoureux de quelqu'un, on ne devrait pas ressentir ce genre de chose concernant une autre personne, non ? Vous savez cette sensation de jalousie en sachant que Iona avait été fiancée à quelqu'un auparavant, pas tout simplement en couple, mais fiancée. Ce sentiment de soulagement aussi de voir que dorénavant, elle n'était plus avec l'autre personne. Thaïs trouvait cela bizarre effectivement d'éprouver ce genre de chose alors que Kael était tout pour elle. Pourtant, elle n'avait pas eu le temps d'analyser ce qui se passait à l'intérieur d'elle que tout de suite elle dévia son regard vers Franckie qui leur apportait leur boisson. Et voilà, elle avait déjà ignoré les sentiments qu'elle venait tout juste de ressentir face à la révélation de Iona en voyant les verres. Une vrai lunatique en somme. Mais c'était ce qu'elle était lorsqu'elle était en pleine crise. Et en ce moment, la maladie de Thaïs l'avait complètement possédé. Pour l'instant, elle se comportait normalement, comme d'habitude, mais un seul facteur perturbateur pourrait complètement la changer. Elle suivit la main de Iona se diriger vers son verre pour le boire cul sec. Thaïs sourit face à cet enthousiasme puis son regard resta fixé vers la main de sa colocataire, tendue vers elle. Sa proposition qui suivit le geste, l'enchanta et d'un trait elle but aussi son rafraîchissement.
❝ Je me demandais quand tu allais me le proposer ! ❞
Elle posa le verre sur la table, jeta un regard furtif vers Franckie qui comprit bien vite que ce soir, ce n'était pas elle qui comptait et se leva pour prendre la main de Iona.



La musique changea justement à ce moment précis. Thaïs adorait cette chanson d'ailleurs, elle était encore d'autant plus ravie de se déhancher maintenant. Sans perdre son temps, elle emboîta le pas, entraînant Iona sur la piste de danse. Se retrouvant face à Iona, elle commença à bouger au rythme de la musique. Emportée par la musique, elle commença même à jouer la séduction en ondulant son corps, un sorte d'amusement qu'elle adorait mettre en place lorsqu'elle dansait en boîte. Elle se rapprocha bien vite de Iona, passant ses bras autours de sa nuque, tout en lui souriant, l'air charmeur. Son visage près du sien, son regard ne trompait personne. Elle était complètement séduite par cette jeune femme et semblait vouloir la séduire à son tour. Mais tout cela n'était qu'amusement pour elle, bien sûr. Entre amies, c'était normal de se divertir de la sorte parfois, non ? Il n'y avait que le beau Helgeland dans son coeur de toute façon... Pourtant, les yeux qu'elle jetait à Iona semblait prétendre le contraire. Elle s'arrêta un moment de la regarder ainsi, approchant ses lèvres au creux de son oreille en repoussant ses quelques mèches de cheveux puis lui dit tout simplement,
❝ Ravie que tu n'appartiennes plus à personne. ❞
Puis elle retira doucement son visage pour la regarder à nouveau dans les yeux. Étrange ce qu'elle ressentait, oui. Cependant, cette proximité rare -parce qu'elles n'avaient jamais été aussi proches avant même si Thaïs était du genre très tactile, cette contiguïté là était nouvelle- fut dérangée par une fille qui toucha l'épaule de Iona, l'éloignant quelque peu de Thaïs, cassant à vrai dire cette "intimité" qu'elle venait de créer. « Iona, hey ça fait un bail !! » Thaïs dévisagea quelque peu l'inconnue, n'aimant vraiment pas du tout cette distance qu'elle venait de causer entre sa colocataire et elle.


Dernière édition par Thaïs Cross le Mar 28 Fév - 14:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: « Jealousy leads to evil »┃Ionaïs [SUJET TERMINÉ]   Ven 6 Jan - 21:06

Sans hésiter plus longtemps Thaïs se saisit de ma main tout en m'entraînant joyeusement sur la piste de danse. A dire vrai, elle s'était même empressée de répondre à ma requête, enfilant à son tour son verre d'une traite, alors que d'ordinaire elle semblait aimer prendre son temps. De même, elle s'était subitement mise à ignorer Frankie, ce qui me mit quelques peu mal à l'aise sur le moment. Bien sûr nous ne faisions rien de mal et, il est vrai qu'elles n'étaient même pas en couple avec Thaïs, mais tout de même, je me sentais assez mal pour elle. J'imaginais la manière dont elle pouvait ressentir ce soudain rejet. Cela devait être frustrant, déplaisant. Si vous aviez vu la tête qu'elle tirait avant de disparaître, vous seriez probablement tout aussi mal à l'aise que moi en ce moment. Mais l'alcool commençait à couler dans mes veines et, le rythme entraînant de la musique, les gens, Thaïs ainsi que l'ambiance de la salle eurent bientôt raison de moi et, sans que je ne le remarque vraiment, j'avais déjà cessé de penser à tout ça. A dire vrai, je crois même que je ne pensais plus à rien. Si ce n'est à danser, à me déhancher, sourire et me laisser aller. Et Dieu sait comme j'en avais besoin, comme ça faisait du bien. Tout ça, Thaïs semblait l'avoir remarqué et, elle commença à en profiter. Subtilement elle se rapprocha de moi et nous entamions alors une danse des plus sensuelles, ce qui attira pas mal de mâles. Le fantasme des deux femmes, vous voyez de quoi je parle. Quoi qu'il en soit, je ne prêtais aucune attention particulière à ces gars, bien trop préoccupée par la danse que nous avions entreprit elle et moi. Bien trop concentrée sur mes pas, totalement transportée par la musique je crois. Si la manière dont nous dansions pouvait prêter à confusion ? Peut-être bien, mais les choses étaient claires pour moi. Nous nous amusions, nous nous rions de tous ces mâles en manque qui parsemaient ce genre d'endroit; Thaïs avait l'habitude d'agir comme ça, elle comme moi savions que ça ne nous engageait à rien; nous nous amusions encore une fois ! Où était le mal à ça ?!

« Ravie que tu n'appartiennes plus à personne. » me susurra-t-elle soudainement à l'oreille, tout en se rapprochant de moi. Interdite, je faisais alors un pas en arrière, laissant échapper un rire nerveux dans le même temps. Faut dire que je ne m'attendais pas à ça. Bien sûr j'étais coutumière de ses petits jeux depuis un moment déjà, mais je ne sais pas, tout ça devenait un peu trop... Bref ! C'était trop pour moi. Et c'est alors qu'on me tapota légèrement l'épaule. Sauvée par le gong ! C'était comme ça qu'on disait, je crois. « Iona, hey ça fait un bail !! ». Lula ? Mais qu'est-ce qu'elle faisait là ? Bon sang ! J'arrivais pas à y croire, ça faisait des mois qu'on ne s'était pas vu elle et moi. Aussi ne puis-je m'empêcher de la serrer dans mes bras. « LULA ! Ma p'tite Lula ! Tu ne peux pas savoir comme je suis heureuse de te voir ! Mais... qu'est-ce que tu fais là ? T'es arrivée quand ?! AHAHAH ! J'arrive pas à y croire ! » m'extasiais-je tout en relâchant notre étreinte. « Moi aussi je suis heureuse de te revoir Iona, je t'aurai bien téléphoné, mais avec tout ce qui s'est passé avec Ped..., la mort de ta cousine et... bref. J'ai pas osé quoi ! Ba je suis là dans le cadre de mes études, échange scolaire ! Tu penses, moi qui aie toujours rêvé de venir m'installer ici, j'ai sauté sur l'occasion ! ». C'est vrai que Lula avait toujours parlé de venir s'installer en Europe, contrairement à moi, elle ne se sentait pas très à son aise dans notre pays natal. Ma vieille amie Lula rêvait d'aventure et, la vérité est que j'étais ravie de la retrouver; même comme ça, par pur hasard.

« Hum... Hum... » se manifesta finalement Thaïs. Avec tout ça, j'en avais presque oublié qu'elle était là, visiblement elle avait moyennement apprécié tout ça. « Pardon ! Ce que je peux être tête en l'air parfois ! Lula, je te présente Thaïs, ma colocataire et amie. Thaïs, voici Lula, une vieille amie... ».
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: « Jealousy leads to evil »┃Ionaïs [SUJET TERMINÉ]   Sam 28 Jan - 14:56

La façon dont la jeune inconnue se comportait avec Iona ne faisait qu'accentuer l'énervement de Thaïs. Déjà qu'elle venait d'interrompre un moment privé entre Iona et elle, il semblait évident qu'elle n'allait pas les laisser continuer leur soirée à deux. Lorsque son amie vint la prendre dans ses bras, Thaïs fronça les sourcils. Oui, cela l'énervait profondément. Pourquoi autant d'engouement envers cette inconnue ? Et puis cette ignorance soudaine qu'Iona faisait preuve à son égard, avait un effet assez ravageur chez Thaïs. Certes, cela devait faire longtemps qu'elles ne s'étaient pas vues, cela se voyait mais de là à avoir plus d'attention pour cette Lula que pour elle, Thaïs ne l'acceptait pas. C'était difficile pour elle de voir une autre femme proche de Iona à vrai dire. D'ailleurs en y repensant, c'était difficile de voir une autre personne tout court à proximité de sa chère colocataire. Ce sentiment qu'elle ressentait à cet instant précis, était étrange pour Thaïs puisque normalement elle ne devrait pas être jalouse d'une simple amie. C'était un ressenti propre à de l'amour et Thaïs ne devait ressentir ce genre de chose qu'à l'égard de Kael. Pourtant, elle ne pouvait s'empêcher de fusiller du regard Lula.

Pour ne pas tomber dans l'oubli complet, Thaïs vint soudainement faire savoir qu'elle était encore présente, ce qui ne manqua pas à attirer l'attention -enfin- de Iona qui se tourna vers elle et présenta Lula à cette dernière. Thaïs la salua en hochant la tête puis s'approcha de Iona en la prenant par les hanches.
❝ Je ne veux pas paraître malpolie mais cette soirée est spéciale. Je dois avouer que je ne prévoyais pas qu'une autre personne puisse s'immiscer entre nous deux, puisque normalement, c'est une soirée rien que nous deux. ❞
Franche, directe et presque méchante. En tout cas, Thaïs faisait bien comprendre à l'amie de Iona qu'elle ne voulait pas d'elle. D'ailleurs cette dernière semblait être surprise par la remarque de Thaïs qui ne branchait pas du regard. Oui, elle voulait qu'elle parte, qu'elle les laisse tranquille et elle était sûre que si elle n'était pas apparue peut-être que Iona et elle auraient avancé dans leur relation. Enfin, c'était ce qu'elle croyait en tout cas. Donc il était évident pour Thaïs d'en vouloir à cette étrangère. « Désolée je ne voulais pas vous déranger... » Répliqua Lula, ayant une expression étrange sur son visage. On pouvait deviner qu'elle était surprise par l'attitude négative de Thaïs. Son regard vacilla vers Iona qui lui demandait presque où est-ce qu'elle avait déniché une amie pareille ! Cependant Thaïs ne semblait pas être calmée, n'aimant pas du tout ce que renvoyait Lula, elle se détacha de Iona -enfin cette dernière s'était déjà détachée d'elle, complètement abasourdie par le comportement de Thaïs- puis se positionna devant Lula.
❝ Oui bien sûr, tu n'as pas prévu du tout de t'interposer entre nous et de me voler Iona dans notre danse ! Je suis sûre que tu as prévu de l'éloigner de moi afin de vous retrouver rien que toutes les deux, c'était ça le plan de départ n'est-ce pas ?! ❞
Cracha-t-elle subitement avec un ton violent. « Mais pas du tout... je... » Lula semblait quelque peu déstabilisée par cette Thaïs menaçante et c'était tout à fait compréhensible en même temps. Qui ne serait pas gêné ou être mal à l'aise de voir une inconnue vous parler de la sorte ? Et puis Thaïs ne s'arrêtait pas qu'aux mots. Non, des gestes l'accompagnaient cette fois-ci lorsqu'elle s'adressait à Lula, la poussant brusquement en arrière.
❝ Arrêtes de faire ton innocente !!! Je sais très bien ce que tu vas faire !!! Tu vas me la voler mais je ne vais pas te laisser faire ça !!! Tu m'entends ! JAMAIS JE NE TE LA LAISSERAIS !!! ❞
Si on ne connaissait pas la maladie de Thaïs, il y avait de fortes chances qu'on la prenne pour une folle en la voyant agir ainsi. C'était sûrement ce que pensait Iona. Ce genre de conduite ne ressemblait en aucun cas à la Thaïs qu'elle connaissait.


Dernière édition par Thaïs Cross le Mar 28 Fév - 14:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: « Jealousy leads to evil »┃Ionaïs [SUJET TERMINÉ]   Dim 5 Fév - 22:39

« Arrêtes de faire ton innocente !!! Je sais très bien ce que tu vas faire !!! Tu vas me la voler mais je ne vais pas te laisser faire ça !!! Tu m'entends ! JAMAIS JE NE TE LA LAISSERAIS !!! » s'écria brusquement Thaïs, tout en continuant de menacer ma vieille amie. Prise d'un mutisme soudain et d'une légère panique, j'avais observé la scène sans rien dire; à peine capable de voler au secours de cette pauvre Lula tant l'attitude changeante de Thaïs m'avait laissée interdite. Ce comportement d'ailleurs, était à des années lumières de ce à quoi elle m'avait habitué et, de fait, je ne savais absolument pas de quelle manière réagir, ni même quoi lui dire. Et pourtant, Dieu sait à quel point la manière dont elle agissait pouvait me faire rugir. Tel un volcan au bord de l'éruption, je sentais le drame venir. Parce que non, bien sûr que non je ne cautionnais pas la manière dont elle s'adressait à mon amie! Était-ce, d'ailleurs, une façon convenable de s'adresser aux gens ? Ses parents ne lui avaient-ils rien appris ? D'où lui venait cette impolitesse ? Et qu'était-ce que cette crise de jalousie maladive ?! Cela n'avait aucun sens, ça n'avait pas de raison d'être enfin ! Ce n'est pas si nous avions été ensemble elle et moi! Et puis quand bien même nous l'avions été, Lula était venu m'accoster dans un but parfaitement amical et pacifiste. Pourquoi diable alors, faisait-elle preuve d'autant de haine et de rancœur à l'encontre de mon amie ? Une jeune femme dont elle ne connaissait rien et qui n'avait absolument rien fait pour que tout cela se produise. D'où lui venait cette subite intolérance, ce regain de folie? J'étais complètement perdue, indécise. La tournure que prenait les choses me mettait hors de moi, pourtant quelque chose dans son visage, dans le ton de sa voix même, m'empêchait encore d'agir. Si j'étais effrayée par cette étrange crise? Et qui ne l'eut pas été à ma place ? Il y avait de quoi avoir peur! C'était tout à fait légitime. Et voilà maintenant qu'elle mêlait le geste à la parole et redoublait de violence en expédiant la chétive Lula à l'autre bout de la piste; toujours sous mon regard abasourdi. Les choses tournaient au vinaigre, un attroupement se formait lentement autour de nous, j'allais devoir agir. C'est alors que la cohue ambiante se mu en un silence pesant et, les regards inquisiteurs tout autour de la pièce me poussèrent finalement à réagir.

« MAINTENANT CA SUFFIT THAIS! » m'écriais-je, la fusillant du regard « TU VAS LAISSER LULA TRANQUILLE. D'ailleurs, SORS D'ICI ! TOUT DE SUITE! ». Réalisant probablement à quel point sa réaction avait été excessive, elle s'approcha de moi, à son tour interdite. Hésitante, elle avança de plus belle et me saisit l'avant-bras d'un geste timide. A bout de nerfs et agacée par le simple fait qu'elle nous ait donné en spectacle, je la repoussais violemment, avant de poursuivre « DÉGAGES THAIS ! CA VAUT MIEUX. VA PRENDRE L'AIR PARCE QUE SI TU RESTES ICI JE TE JURE QUE... ». Soufflant un bon coup, je tentais tant bien que mal de calmer mes nerfs « Va prendre l'air. S'il te plaît ». Tournant piteusement les talons, elle s'exécuta alors, étrangement docile. De mon côté, je me précipitais pour aider Lula à se relever et tentait tant bien que mal de me faire pardonner l'incident qui venait de se produire.

20 MINUTES PLUS TARD, à l'extérieur.
« On peut savoir ce qui t'as pris au juste?! » rugissais-je en la rejoignant dehors, après avoir fait appeler un taxi pour mon amie. « Qu'est-ce que tu nous as fait là-dedans?! Ça va pas bien, y'a quelque chose qui cloche chez toi Thaïs?! D'ailleurs, ça te prends souvent d'agresser les gens, comme ça, par simple plaisir?! Non parce qu'excuses moi, mais hormis la méchanceté, je ne vois pas pour quel sombre raison tu as subitement décidé de t'en prendre à mon amie? Elle ne t'a absolument rien dit ! Tu te rends compte au moins, à quel point tu as été stupide?! » elle baissait piteusement la tête, incapable de rétorquer quoi que ce soit, ou attendant peut-être que j'ai moi-même fini de rugir « Non parce que tu ne t'es pas seulement donné en spectacle ce soir, tu t'es aussi ridiculisée devant la moitié de la ville ! Tu as gâché la soirée de tous ces gens, ma soirée, NOTRE SOIRÉE ! En plus de ça, tu m'as incroyablement embarrassée, alors merci Thaïs, MERCI INFINIMENT! Je saurais m'en souvenir ».
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: « Jealousy leads to evil »┃Ionaïs [SUJET TERMINÉ]   Mar 28 Fév - 0:58

Thaïs voyait parfaitement dans les yeux de la jeune femme qu'elle était complètement effarée par ce comportement soudain violent. Mais cela ne l'avait nullement calmé, au contraire, elle était plus menaçante que jamais. Rien n'avait d'importance autours d'elle, seule Iona importait, alors elle se devait d'éloigner tout les parasites qui les importunaient, selon elle en tout cas. Bien sûr, cette vue qu'elle avait de la situation n'était pas au goût de sa belle et tendre colocataire qui vint s'interposer entre elle et Lula. À voir l'air déconfit et déçu de Iona inscrits sur son visage, Thaïs retrouva quelque peu sa lucidité. Elle n'avait jamais vu ce regard que Iona lui jetait et cela lui faisait un mal de chien. Cette dernière lui criait dessus, lui ordonnait de dégager de là sans discuter. Oui, c'était bien la première fois qu'elle lui parlait ainsi... Dans un élan de tendresse ou tout simplement un geste qui se voulait être affectueux, Thaïs lui prit l'avant-bras, voulant s'expliquer ou bien faire quelque chose pour que Iona ne puisse plus lui parler de la sorte, mais non, celle-ci voulait qu'elle déguerpisse au plus vite. Et c'était ce qu'elle fit, elle prit la porte à vitesse grand V sans faire attention aux personnes qui la regardaient et qui s'éloignaient d'elle. Arrivée dehors, ses yeux brillaient. Elle ne savait pas ce qui lui était passé par la tête d'agresser cette fille ainsi. Ses mains vinrent se frotter contre ses cheveux qu'elle remit en arrière et elle essayait tant bien que mal de comprendre son attitude mais non, la solution ne lui venait pas. En tout cas, elle ne voulait pas voir qu'elle venait tout juste d'avoir une crise.


Dans le parking, 20 minutes plus tard.


Elle ne s'était toujours pas calmée. La rage qu'elle avait pressentit lorsque Lula avait fait son apparition était toujours d'actualité, cependant, un détail avait changé. Quand Iona lui avait sérieusement remonté les bretelles, elle avait eu une sorte d'électrochoc qui l'avait quelque peu ramené à la raison. Elle entendit la porte de la boîte s'ouvrir et vit devant elle sa colocataire ramener Lula à son taxi. Étrangement voir Iona aux petits soins avec cette fille, lui rappela soudainement la colère montante qu'elle avait éprouvé en la voyant surgir de nulle part, les coupant tout bêtement dans leur moment de danse, rien qu'à elles. Tandis que son regard ne quittait pas des yeux le taxi s'éloigner, Thaïs n'avait pas vu que Iona l'avait rejoint. Cependant, il était évident que cette dernière n'allait pas mesurer ses mots et qu'elle allait encore en faire les frais. Elle tourna sa tête vers celle-ci et semblait encore plus mal qu'elle ne l'était déjà. Ses lèvres s'entrouvrirent mais Iona ne lui laissait pas un seul répit pour se défendre. En même temps, au fond d'elle, Thaïs savait qu'elle avait raison de se mettre en colère contre elle. Vu la façon dont elle s'était comportée contre Lula, c'était tout à fait compréhensible que Iona ne puisse pas mâcher ses mots. Et pourtant, plus elle l'engueulait, plus Thaïs sentait la rage qu'elle avait contre Lula monter.
❝ Si elle n'avait pas fait son apparition, notre soirée n'aurait pas été gâchée !! Elle n'avait pas à venir entre nous !! On se serait passé de sa présence !! ❞
Lorsque la jalousie s'en mêle, ce n'était pas beau à entendre.
❝ Cette GARCE aurait du rester là où elle était au lieu de venir semer la zizanie entre nous !!! ❞
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: « Jealousy leads to evil »┃Ionaïs [SUJET TERMINÉ]   Ven 9 Mar - 23:30

« Si elle n'avait pas fait son apparition, notre soirée n'aurait pas été gâchée !! Elle n'avait pas à venir entre nous !! On se serait passé de sa présence !! » Reprit-elle, visiblement convaincue que sa réaction était parfaitement légitime. Non, mais c'est pas vrai ! Pestais-je intérieurement, littéralement dépassée par son comportement. Pour être tout à fait honnête, je ne savais même pas ce qui me retenait de la gifler et de l'envoyer paitre une bonne fois pour toute. Elle avait beau être ma colocataire, j'avais beau l'apprécier, présentement elle ne faisait guère mieux que m'insupporter. Et bien que n'avais pas pour habitude de m'énerver, j'allais finir par craquer. Il allait falloir que tout cela cesse et qu'elle la ferme ou les choses allaient sérieusement finir par dégénérer. Et puis, qu'est-ce qui lui était passé par la tête ? Au risque de radoter, son attitude restait à mes yeux, inexpliquée. Était-ce dû à l'alcool ? A la fatigue ? A la jalousie ? Ou à un mixe de trois ? Honnêtement, je ne savais plus quoi penser. Mais une chose était sûre, cette Thaïs là était méchante, ridicule et, je refusais de m'y intéresser.

« Cette GARCE aurait du rester là où elle était au lieu de venir semer la zizanie entre nous !!! » PARDON?!! S'en était trop, je ne pouvais en supporter davantage. Elle dépassait les bornes cette fois. Et c'est d'ailleurs sans m'en rendre véritablement compte que je lui assénais une énorme baffe. Bien évidemment et, après coup je regrettais déjà mon geste. Quoi qu'en y repensant, elle ne l'avait pas volé celle là. Posant instinctivement sa main à l'endroit où je l'avais frappé, elle m'adressa alors un regard d'incompréhension. Je pus également voir ses yeux s'humidifier. Ce qui me brisa partiellement le cœur. Je n'étais pas une fille méchante et, ça ne me ressemblait pas de blesser les gens, mais elle m'avait poussé à bout ce soir. Et, je me devais de lui faire comprendre que je ne cautionnai pas ce qu'elle avait fait subir à Lula. « Écoutes Thaïs, » reprenais-je, sans même prendre la peine de m'excuser ou quoi que ce soit « je crois qu'il est préférable que je rentre seule ce soir. Inutile que tu m'attendes, je ne dormirai probablement pas à l'appartement. J'ai besoin, envie d'être loin de toi. Pour calmer mes nerfs et, réfléchir à tout ça. Tu ferais bien d'en faire autant, parce que ce soir, tu m'as beaucoup déçue. Tu t'es comportée comme une enfant et, c'était pitoyable ! Tu devrais avoir honte de toi » Et je tournais les talons, arrêtant un taxi qui passait par là, la laissant seule devant la boîte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: « Jealousy leads to evil »┃Ionaïs [SUJET TERMINÉ]   Lun 12 Mar - 1:31

Son visage se tourna brusquement d'un côté. Les yeux écarquillés, surprise du geste que Iona venait de lui faire, Thaïs resta quelques secondes interdite. Elle réalisa alors qu'elle avait vraiment fait une grosse connerie ce soir. Et il fallait que Iona la gifle pour s'en rendre réellement compte. Cependant, bien qu'elle soit devenue lucide soudainement, cela ne lui empêchait pas de ressentir un mal être qui lui prenait encore au cœur. Iona l'avait giflé. Sa gorge se noua brusquement et elle sentit les larmes lui monter aux yeux. Jamais elle n'aurait pensé un seul instant que leur soirée allait se terminer ainsi. Elle avait juste voulu passer une soirée agréable et amusante avec sa Iona car elle lui avait tellement manqué. Elle avait juste voulu...

Clignant quelque peu les yeux, elle leva une main sur la joue frappée en tournant doucement son visage vers Iona. Ses yeux renvoyaient toute la tristesse et le mal qu'elle ressentait face à cette situation. Elle ne disait rien, elle était juste là en train de l'écouter lui disant qu'elle allait rentrer toute seule et qu'elle allait s'éloigner d'elle... Et plus elle entendait ses mots sortir de la bouche de Iona, plus ses larmes commençaient à couler lentement sur ses joues. Puis Iona partit. Comme ça. L'abandonnant carrément toute seule. Thaïs décida enfin de réagir en voulant la rattraper mais trop tard, le taxi avait déjà démarré. Sa silhouette disparaissant peu à peu du rétroviseur du chauffeur. Thaïs regarda le véhicule s'éloigner et elle qui était en pleur. Elle n'arrivait pas à calmer ses sanglots. Elle avait l'impression qu'on lui avait arraché le cœur. C'était peut-être fort comme image, pourtant, c'était ce qu'elle ressentait. Iona comptait énormément pour elle et là, elle se rendait compte qu'elle l'avait peut-être perdu et ce genre de supposition la détruisait intérieurement.

Des mains vinrent se poser doucement sur les épaules de Thaïs. Le visage de Frankie apparut face à elle. Cependant elle ne faisait même pas attention, trop occupée à déverser ses larmes en marmonnant le prénom de Iona. Frankie la regarda, inquiète, puis décida de la raccompagner chez elle, jugeant que Thaïs n'était pas du tout apte à prendre le volant dans son état.


THE END
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: « Jealousy leads to evil »┃Ionaïs [SUJET TERMINÉ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Jealousy leads to evil »┃Ionaïs [SUJET TERMINÉ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Besoin d'avis sur schema pour mes futurs evil sunz
» liste armée evil sunz pour tournoi 2000pts
» [Galeries]gros MEK Evil Sunz news
» Ma petite WAAAGH Evil Sunz
» liste d'armée evil sunz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: