is it me you're looking faaaure. ✄ pour Tristan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: is it me you're looking faaaure. ✄ pour Tristan.   Jeu 9 Juin - 2:09

song mini rp : Hello • Lionel Richie

Je ferme mon livre et le balance sur la table sèchement. Je ne suis décidément pas d'humeur à me pencher sur les minauderies de Sybille Vane et sur ses maux d'amour, les malheurs des autres ne m'ont jamais moins intéressée qu'en ce moment. Je m'enfonce dans mon canapé et porte mon verre de whisky à mes lèvres en soupirant. Ma mère assise face à moi est plongée dans le dernier Twilight qu'elle parcourt avec avidité. Je la regarde quelques instant avant de rejeter mes jambes par dessus l'accoudoir et m'éloigner vers la cuisine en trainant de pieds pour ouvrir le frigo d'un geste machinal. Mon regard se pose malgré moi sur la boite d'substances jaunes dégoulinantes, sur les cheveux de Caro qui trône fièrement au premier étage. Haut le coeur, sueurs froides, je referme rapidement la porte et colle mon dos dessus, bouleversée. « Freija ? Tout va bien ? » « Hmmm ouais. Je vais faire un tour. » Je sors immédiatement sans me changer, qui se souciera d'une fille portant un tee-shirt Tokio Hotel à une heure pareille de toutes façons ? Ce n'est qu'à une centaine de mètres que je me rend compte que je n'ai ni mon téléphone, ni mes clés, seulement un billet de £10 et une pastille à la menthe trainant au fond de ma poche de jogging. J'arrête un taxi pour lui demander s'il peut m'amener jusqu'à l'hotel Hilton avec ses humbles revenus. Il m'examine suspicieusement et doit sûrement me prendre en pitié puisqu'il accepte, me faisant même grâce du bonbon que j'enfourne immédiatement.
Il m'arrête un quart d'heure plus tard en bas de l'immeuble de Tristan et me jette quasiment dehors, apparemment gêné de m'avoir près de lui. Il s'éloigne à toute allure sous mes cris et insultes. Je me recoiffe vaguement en me regardant dans le reflet de la vitre. Sale allure, pantalon de sport, tee-shirt Bill Kaulitz et tignasse emmêlée, mais qu'importe j'ai déjà été bien pire. Je sonne et attends impatiemment qu'il m'ouvre. J'entends l'interphone s'allumer « I've been alone with you inside my mind. » Drôle d'explication à ma présence ici, mais c'est la seule qui me vienne à l'esprit. « And in my dreams I've kissed your lips a thousand times. » C'est moins un aveu qu'une information, il sait très bien ce qu'il en est.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: is it me you're looking faaaure. ✄ pour Tristan.   Sam 11 Juin - 2:48

L'avantage de louer une villa, c'est bien sur de ne pas se taper le ménage et le ramassage des coquilles d'substance jaune dégoulinante, sur les cheveux de Caro le lendemain. Pour ma part, à part un violent mal de crâne et des souvenirs pas toujours très bons à se remémorer je n'avais pas eu grand chose à rattraper. Mon téléphone est encore sur le chevet, les volet tirés, j'ai passé le week end entier à boire, alors que je m'éveille, un instant je crains de me réveiller avec la mauvaise personne. Mais c'est impossible, ou tout du moins ce n'est pas le cas. Je me masse le crâne une seconde avant d'ouvrir péniblement les yeux. Je n'ai aucune idée de l'heure qu'il est, mais jouer les larves trop longtemps n'est pas socialement admis pour une Faure. Dure vie qu'est la mienne mais il faut s'y faire. Rapide regard sur le côté je me saisis de mon téléphone. Si je n'ai aucune envie de me lever, les relents de divers alcools dont je ne saurais me rappeler le goût avec exactitude me sonne de me diriger vers la douche. Une heure plus tard, ou presque je suis prêt mais toujours décidé à végéter. Les téléfilm de la six dans lesquels apparaît ma génitrice suscitant un intérêt particulier sur ma personne, je joue avec une sucette en feignant ou presque de comprendre quelque chose à des affaires familiales presque pire que les miennes, si c'est encore possible.

La sonnette résonne, encore une perturbation, je ne lâche pas le bonbon mais me dirige vers l'interphone, en pestant contre cette espèce humaine visiblement incapable de retenir un code. La voix s'élève, c'est une femme, et apparemment elle chante. Carolyn a donc retrouvé sa voix, c'est amusant, je prenais presque du plaisir à la voir s'égosiller pendant que la mienne se portait à merveille après une cure évidente de thé citron miel. Mais le choix de la chanson est tellement cliché qu'on reconnaît la sans le moindre doute une fan de Jesse St James. Après tout pourquoi pas, il doit me rester deux trois substances jaunes dégoulinantes à disposer dans ses cheveux, de toute évidence l'omelette n'est plus vraiment un plat de saison après nos précédentes soirées. Je soupire puis appuie sur le bouton en répondant en chantant pour ne pas lui casser son petit délire high school musical. « I sometimes see you pass outside my dooor. » Petite interruption qui lui permettra de s'essouffler en montant les escaliers, je me réserve le hello, à elle le jeu de mot sur Faure. Lorsqu'elle apparaît derrière la porte, je laisse un sourire s'installer sur mes lèvres, puis reprend. « Hellooooo. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: is it me you're looking faaaure. ✄ pour Tristan.   Lun 13 Juin - 16:18

Je grimpe les escaliers rapidement et apparais devant lui un large sourire aux lèvres, prenant une pose ridiculement prétentieuse. « Is it meee you're looking fauuure ? » Je ris en passant devant lui sans le saluer comme à mon habitude. La télé est allumée sur une chaine française. Je m'affale dans le canapé avec grâce et feins de regarder cette série inconnue. Je ne sais même pas pourquoi je suis venue chez Tristan au lieu d'aller chez Camille, par réflexe ou par envie, envie de le voir, d'examiner le moindre de ses traits une énième fois, d'entendre sa voix, de sentir sa présence près de moi, de pouvoir l'effleurer par inadvertance et jouir de ce simple contact comme s'il s'agissait d'un privilège immense. Je l'observe fixement dans le reflet de l'écran et soupire longuement. Ca me torture. Il me torture. Je ne sais même pas pourquoi j'ai fait de lui mon obsession, il n'a pas grand chose de plus que les autres. Un peu plus de charme, d'élégance et de répartie voilà tout. Mon corps brûle de l'intérieur, mon coeur s'affole, incapable de me tenir aussi loin de lui plus longtemps je me lève d'un bond et me rue dans sa direction le regard enfiévré. « I can see it in your eyes, and I can see it in your smile, you're all I ever wanted. » Mon sourire est plein d'espoir après cette nouvelle déclaration de ma part. Je ne les compte plus et me demande même pourquoi je m'obstine. Ce que j'avais avec lui avant me convenait parfaitement, un flirt un peu poussé ni plus ni moins, c'était parfait. Je suis décidément trop romantique, l'amour gache tout.
Puis j'éclate de rire. Un rire sincère quoique teinté d'un peu de tristesse. C'est vrai qu'au fond j'en ai assez de courir pour rien. Passer mon temps à espérer et à attendre un simple geste qui n'aura finalement aucun impact. Je ne sais même pas pourquoi je m'accroche à ce point, je pourrais avoir n'importe qui d'autre. C'est la difficulté qui m'attire ou bien... ? Je le regarde de nouveau et lui souris. Oui, ça doit être ça. Ca et tant d'autres choses. Cette chanson ne m'aide pas vraiment à changer d'avis, j'ai encore mal choisi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: is it me you're looking faaaure. ✄ pour Tristan.   

Revenir en haut Aller en bas
 
is it me you're looking faaaure. ✄ pour Tristan.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» Préval finira par partir avec ces scènes de pillage des magasins par des affamés
» Preval poursuivi pour GENOCIDE: $1.5 Milliards de dommages aux Victimes
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: