KAEL Ϟ Hakuna matata...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: KAEL Ϟ Hakuna matata...   Ven 3 Juin - 20:50


Belle journée. Humeur excellente. En congé. Le soleil brillait, les oiseaux chantaient et j'avais toute la journée pour en profiter, que demander de plus, tout était déjà parfait ? Bien que la perspective d'enfin remplacer Pedro ne me déplaisait pas, je décidais de laisser les choses se faire et de donner au prince charmant tout le loisir de me surprendre. Marre de partir en chasse; pour une fois j'avais envie de me laisser courtiser. Enfin pas à n'importe quel prix, non plus; cela allait s'en dire. Je voulais du premier choix; quelqu'un qui me plaise réellement, quelqu'un qui me comprenne, quelqu'un qui me fasse rire, quelqu'un qui me respecte et m'apprécie pour ce que j'étais et qui voit en moi bien plus qu'un peu de "chair fraîche". Un véritable gentleman, en fait. Mais je n'étais pas pressée, aussi préférais-je de loin patienter encore un peu plutôt que de m'envoyer le premier venu; plutôt que de m'envoyer un type comme Kostas en fait. Je le prenais à titre d'exemple car j'avais cru l'apercevoir hier, fort heureusement lui, ne m'avait pas vu ! Quoi qu'il en soit, je n'avais pas envie de me laisser gâcher la journée par quoi que ce soit; aussi avais-je décidé de m'offrir un petit moment de tranquillité. Loin des boutiques hors de prix - et douloureuses pour le portefeuille -, loin des cinémas bondés par des gamines fans de William Norrington, loin des disquaires au bord de la faillite et loin de mon téléviseur synonyme de déprime. Pour la faire simple, j'avais tout bonnement décidé d'aller au parc, un livre que je rêvais de dévorer depuis bien longtemps, en guise de seul bagage. Car le mot d'ordre aujourd'hui était de : profiter de la vie. Aussi et dans le but d'accéder au mieux à cette soudaine philosophie de vie, je décidais de sélectionner la musique en parfait accord avec celle-ci.

Ni une, ni deux je m'asseyais donc dans l'herbe, sortait mon charmant livre, allumait mon i-pod et lançais la musique. Avec du recul, je le sais maintenant, j'aurai dû m'abstenir. Mais bon, on ne revient pas en arrière, n'est-ce pas ? Aussi et vous l'aurez sans doute compris, l'irréparable se produisit, je me mis à fredonner, puis à fredonner un peu plus fort, jusqu'à presque hurler, sans m'en rendre compte bien évidemment. Ça donnait quelque chose dans le genre « Hakuna Matata, Mais quelle phrase magnifique ! Hakuna Matata, Quel chant fantastique ! Ces mots signifient que tu vivras ta vie, sans aucun souci, Philosophie... Hakuna matata ! ». Oui bon en ce qui concerne mon humiliation évidente, je ne préfère ne pas en parler, si ce n'est que... lorsque je levai les yeux, bel et bien décidé à la boucler désormais, je fis face à une silhouette, qui bien évidemment avait tout écouté et m'applaudissait. Fort heureusement pour moi, la honte ne tuait pas.


Dernière édition par Iona A. Stowe le Ven 24 Juin - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: KAEL Ϟ Hakuna matata...   Mer 22 Juin - 2:24

Le rayon de soleil traversant ma chambre a eu raison de ma flemmardise. À la place de végéter sur mon lit à regarder des rediffusions de séries kitsch à la sauce K2000, je préférais bouger en ville pour profiter du brin de soleil. Mes lunettes de vues sur le nez, j’attrapais un bouquin de Lauren Weisberger. Cela n’avait rien d’intellectuel, ni de philosophique, bien au contraire. Le célèbre livre sur une Andrea avec des fringues dépareillées qui décroche un boulot à la rédaction de Runway. J’avais vu le film « le diable s’habille en Prada », et je m’étais promis de lire le livre pour voir si le film était plutôt fidèle à l’auteur. À la différence de ma lecture habituelle, cela ne volait pas haut, certes ! Mais j’avais envie de passer du bon temps, sans me prendre la tête, à éviter de faire tourner mes méninges. Des amies me l’avaient recommandé, et je sentais que c’était le moment de le dévorer. Je mis rapidement le livre dans ma sacoche, avec une bouteille d’eau, mon portable, des lunettes de soleil. Je pensais aussi à prendre mon reflex ; on ne sait jamais, il y aura peut-être de belles photos à prendre sur le vif.

Je venais juste d’arriver au Wellington’s Square cherchant une place libre. Avec un temps pareil, il était évident que le parc fut rempli des habitants d’Oxford cherchant à profiter au maximum de temps ensoleillé. J’avançais dans le parc, et je trouvai une place à l’abri du soleil à côté d’un arbre. Je m’asseyais donc contre le tronc de l’arbre, et sortit le livre de mon sac. Il était clair que j’avais choisi un livre qui ne faisait pas réellement masculin, et alors ? Et merde, je n’en avais que faire des avis des autres, surtout si cela provenait des inconnus ! J’entamais enfin le livre après avoir regardé les personnes se trouvant autour de moi. Il n’y avait rien pour le moment qui me donnait envie de prendre des clichés.

« J’avais posé ma tête sur ses genoux, les tempes encore battantes après cette éprouvante journée. Une fois les entretiens achevés, ne tenant pas à passer une nuit de plus sur le canapé de Lily et tenaillée par l’envie de partager tous ces évènements avec Alex, je l’avais directement rejoint chez lui, à Brooklyn. J’avais songé à m’installer chez lui à plein temps, mais j’avais eu peur qu’il ne se sente envahi…. » Je venais tout juste d’entamer le troisième chapitre que mon ouïe fut attiré par autre chose. Rapidement, je cherchais d’où provenait la chanson que j’entendais. J’arborais un léger sourire à l’écoute d’une chanson qui avait bercé mon enfance. Je laissais la jeune femme entamer la chanson, puis j’attrapais mon sac, et je vins vers elle. En face d’elle, je me mis à applaudir lorsque la chanson se termina. J’arborais un léger sourire au coin des lèvres, et lorsqu’elle retira ses écouteurs, « Hakuna Matata ! Tu en as d’autres des comme ça? » Mon livre était dans mes mains, puis je retirais mes lunettes de mon nez. À mon avis, la jeune femme devait se sentir légèrement humiliée, d’autant plus, depuis mon arrivée, mais, elle n’avait pas à l’être avec moi. Certes, en règle générale, je n’appréciais pas réellement d’entendre les foules chanter à tue-tête pour montrer leur joie, mais là c’était différent. C’était sûrement spontané, et puis c’est une chanson plutôt entrainante. J’aurais fait la même chose à sa place !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: KAEL Ϟ Hakuna matata...   Jeu 23 Juin - 14:49

Quand je vous parlais d'humiliation, j'étais encore loin de la vérité. Car à dire vrai et lorsque ce mystérieux jeune homme - lequel je ne connaissais absolument pas - vint m'aborder, j'aurais aimé pouvoir m'enfoncer sous terre. Si encore il avait s'agit de ma sœur Carolyn, je pense que j'aurais pu gérer ça, mais là j'avoue que j'avais vraiment du mal. Je sentis ma peau virer rouge pivoine et je ne pus alors m'empêcher de détourner le regard. La honte ne tuait pas, n'est-ce pas ? Ce n'était pas pour autant un sentiment agréable, loin de là. « Hakuna Matata ! Tu en as d'autres des comme ça? » s'empressa-t-il de me demander, visiblement amusé par la situation. Ravie que mon humiliation récente le fasse sourire, j'aurais aimé être aussi à l'aise avec ça; mais ce n'était malheureusement pas le cas. Et moi, d'ordinaire si avenante et loquace, j'avais comme qui dirait perdu ma langue. Un comble pour la pipelette que j'étais, j'en avais conscience. Une minute passa donc, puis deux, puis trois; sans que je ne puisse décrocher un mot pour autant. Comme immobilisée par la honte, je m'étais moi-même enfermée dans un mutisme sans fin. Ridicule et particulièrement impoli d'ailleurs me rappela bientôt ma conscience, m'incitant dans le même temps à répondre à ce charmant jeune homme qui, soit dit en passant, n'avait de cesse d'attendre ma réponse justement. « A dire vrai, j'ai toute une compilation des films Disney là-dedans ! » articulais-je finalement, en agitant l'objet en question « surement, une certaine nostalgie de l'enfance. Mais si on oubliait ça ? Tu vas... oublier ça ? Pas vrai ? ». Oui bon d'accord, je l'admettais volontiers ce genre de supplication était en parfaite contradiction avec la jeune femme autonome et assumée que je prétendais être; mais bon sang j'étais une grande journaliste, je deviendrai bientôt rédactrice en chef et je ne pouvais me permettre l'exposition publique d'une telle humiliation! Quel rapport ? Bon d'accord, j'avais simplement honte que ce soit un homme qui m'ait surpris ! Ce genre d'évènement n'était pas à mon avantage, vous voyez...

Je me tenais donc présentement assise, face à lui et je ne savais absolument plus quoi dire. Raison pour laquelle je laissais désormais divaguer mon regard aux alentours, à la recherche d'un quelconque autre sujet à aborder, en espérant bien sûr qu'il parvienne tôt ou tard, à évincer l'épisode récent. C'est alors que mon attention se fixa sur ses mains, ou plus particulièrement sur la chose qu'elles renfermaient. Un livre; une couverture que je ne connaissais que trop bien; une couverture qui, il y a quelques secondes à peine, effleurait aussi mes mains. Sur le coup, je me croyais devenir folle car le livre que j'étais en train de lire, que nous étions visiblement et tous les deux en train de lire, n'était pas, selon moi, le genre de bouquin qu'affectionnait généralement un personnage masculin... Sans tomber dans les stéréotypes les plus ultimes, je doutais alors qu'un homme ordinaire ne s'adonne à ce genre de lecture. Mais bon, si cela pouvait nous permettre de passer à autre chose, je n'étais pas du tout contre.

« Euh... je passe du coq à l'âne je sais, mais tu as vu le film aussi ? Je veux dire... Ton livre. Non je demande, parce qu'en fait, je lis exactement la même chose en ce moment. Chapitre trois. Étrange coïncidence, n'est-ce pas ? ». Étrange et perturbante aussi ! Pardon, mais je n'arrivais pas à concevoir qu'un homme puisse lire ce livre là ! Pour moi c'était un livre de femmes ! Écrite par une femme, pour des femmes ! Point barre ! Et puis les hommes n'appréciaient pas ce genre d'histoire...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: KAEL Ϟ Hakuna matata...   Sam 25 Juin - 20:41

Humiliation? Je sentais que la jolie brune se sentait mal à l’aise face à moi depuis mon arrivée. Elle ne devait sûrement pas s’attendre à me voir débarquer comme ça après qu’elle s’était mise à chanter –à sa façon– un vieux tube de notre enfance ! Après tout, qui n’avait jamais chanté par hasard cette chanson qui résonnait comme un mantra ?! Pour moi, ce n’était pas une humiliation, être mal à l’aise et gêné, oui je peux le comprendre ! J’en ai connu plusieurs humiliations tout aussi honteuses. Celle qui me vient à l’esprit, c’était lors d’une soirée alors que j’étais au lycée. J’avais fait la rencontre d’une jeune fille, puis une chose en amenant une autre, nous étions dans les toilettes du club à partager notre envie charnelle. Le problème c’était que mes amis nous avaient suivis, très discrètement, ou du moins avec nos ébats et notre intention l’un sur l’autre, nous avaient complètement occulté le bruit ! Et puis, en plein milieu de l’action j’entendis quelques chuchotements, des rires aussi, et je relevais la tête. Je vis une ribambelle de gros connard qui était en train de nous filmer et nous regarder en plein ébat. Je ne pouvais pas m’arrêter là… pas comme ça en tout cas, je leur demandais de virer, ce qu’ils firent. Quand ma partenaire et moi sommes retournés dans le club, je voyais sur les écrans télé le petit film que mes amis avaient fait de nous… Puis des applaudissements se firent entendre, tous les yeux rivés sur nous… Plus jamais ! Oh grand je ne voudrais revivre une telle humiliation. En tout cas, la jolie brune avait l’air muette après mon arrivée, mais j’attendais qu’elle réponde, tout en restant planté devant elle. « Surement, une certaine nostalgie de l'enfance. Mais si on oubliait ça ? Tu vas... oublier ça ? Pas vrai ? » J’émis un léger rire, puis je m’asseyais en face d’elle. « Tu sais, j’ai pas envie d’oublier ce moment mémorable ! Mais Je te promets que cela restera entre nous deux ! » Elle vit que j’étais assez sérieux, et se résigna donc à accepter. Et puis, si un jour nous avons des enfants, nous pourrons leur donner une petite anecdote amusante sur notre rencontre !

Rapidement, elle passa à autre chose, et avait fixé son intention sur le livre que j’étais en train de lire. Je vis que son regard sur moi se changea légèrement. Dans un sens, je la comprenais ! C’étaient les stéréotypes de la vie actuelle. Si j’avais vu un gars lire un bouquin de fille, j’aurai fait tout de suite le rapprochement sur sa sexualité. Je ne penserai pas à ce que le gars possède un esprit ouvert pour lire ce genre d’histoire de fille ! Changement de sujet ! Nous lisons donc le même livre, ce qui nous permet donc d’avoir un sujet de discussion. « Oui bien sûr j’ai vu le film ! Beaucoup de mes amis m’ont dis qu’il fallait que le lise, et c’est chose faite ou du moins je le commence ! Mais une jolie voix m’a coupé dans mon élan. A qui la faute, on se demande ! » Je fis un grand sourire à ma partenaire de livre, qui se sentit à nouveau gênée. J’aimerais bien me retrouver dans sa tête pour voir ce qu’elle pouvait penser de moi en sachant que je lisais ce livre. En ville, ma réputation ne courait pas les rues. Certains savaient que j’étais bisexuel, d’autres non. À mon avis, la jeune femme n’avait pas connaissance de ce petit détail, et j’avais plus l’impression qu’à présent, elle me voyait comme un potentiel gay et non comme un potentiel hétéro.


Dernière édition par Kael Helgeland le Mer 13 Juil - 15:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: KAEL Ϟ Hakuna matata...   Jeu 30 Juin - 23:54

« Tu sais, j’ai pas envie d’oublier ce moment mémorable ! Mais Je te promets que cela restera entre nous deux ! » répondit-il contre toute attente s'installant à mes côtés. Je ne fus pas vraiment surprise par son initiative, ni même par sa réponse en fait, aussi me résolvais-je alors à l'accepter, sans aucune autre forme de protestation. Il m'avait l'air d'un jeune homme parfaitement à l'aise en société et particulièrement sympathique qui plus est; j'appréciais ce genre de comportement. Pour une pile électrique telle que moi, à la recherche constante du moindre contact avec ses semblables, c'était une véritable aubaine de faire des rencontres comme celles-là; d'autant plus que je me sentais particulièrement bien avec ce type de personnes, justement. Et puis je devais bien avouer que son sourire n'était pas étranger à ma soudaine décontraction. J'en oubliais presque la honte ressentie quelques secondes plus tôt. Quelque que soit son nom, ce jeune homme était charmant. D'ailleurs et maintenant que j'y repensais à deux fois, c'est vrai qu'il ne m'avait pas dit son nom, ne le connaissant ni d'Ève, ni d'Adam, j'ignorais de fait, tout de lui. Nous avions d’ailleurs été tous deux si préoccupés par mon chant - faussement - magnifique, que nous en avions omis de nous présenter. Décidément j'accumulais les impolitesses, pensais-je alors. Enfin, je savais d'ors et déjà qu'il ne m'en tiendrait pas rigueur et puis de toute manière, ce serait d'autant plus impoli de lui couper la parole maintenant, ou d'éluder son discours; nous aurions tout le temps de faire connaissance plus tard, après tout.

« Oui bien sûr j'ai vu le film ! Beaucoup de mes amis m'ont dis qu'il fallait que le lise, et c'est chose faite ou du moins je le commence ! Mais une jolie voix m'a coupé dans mon élan. A qui la faute, on se demande ! ». Une jolie voix ? Depuis quand avais-je une jolie voix ? Il est vrai que la chorale de l'école ne s'était jamais plaint de mon timbre et qu'elle avait plutôt tenté de le favoriser au mieux, mais... peut-être se contentait-il d'être poli après tout. IONA ! Allô la terre ! me sonnais-je intérieurement. Ce n'est pas possible ! C'était tout à fait moi ça : me laisser charmer par de beaux yeux et divaguer sur tout et n'importe quoi. Il fallait vraiment que je me calme et que je retrouve mes esprits, au plus vite ! Auquel cas, " mon nouvel ami " allait vraiment finir par me croire folle.

« Une jolie voix ? N'exagérons rien. Puis tu sais, rien ne t'obliges à être si gentil avec moi; après tout je t'ai littéralement percé les tympans en plus d'avoir interrompu ta lecture, ce que j'assume tout à fait, soit dit en passant ! » j'accompagnais ce discours de mon plus beau sourire, avant de poursuivre « Car si je n'avais pas subitement choisi de me tourner en ridicule, nous n'aurions pas cette conversation en ce moment même; ce qui serait fort regrettable, je le concède. Pour en revenir au bouquin, j'aime beaucoup; le film ne m'a pas particulièrement enchanté par contre. Disons que j'ai aimé, mais sans plus. Je dois avouer que le casting était intéressant, cependant. Mais dis moi : au risque de te paraître impolie, je me demandais... ce n'est pas quelque peu... étrange pour toi de lire ce genre de bouquin ? Enfin je veux dire, tu aimes vraiment cette histoire ? Loin de moi l'idée de te juger ou quoi que ce soit du genre, mais je ne pensais pas que ce type de lecture plaisait aussi aux hommes. Ravie de voir que tu fais la... différence cependant ! ». Je concluais ce monologue interminable et affreusement embarrassant - j'en avais encore trop dit - par un rire nerveux, que je m'empressais de justifier, par une phrase toute aussi stupide que celui-ci. « Tu viens de faire la connaissance de Iona Stowe, qui malgré ses bonnes intentions n'en demeure pas moins la fille la plus maladroite au monde. Je parle trop et je ne réfléchis pas toujours avant de lâcher ce qu'il me passe par la tête. Certains disent que c'est une qualité, pour ma part je penserai plutôt à un défaut. Mais... je recommence, pardon. Enchantée ? ». Dans le genre ridicule, on ne faisait pas mieux ! Enfin, je m'en amusais plus qu'autre chose, après mon exploit de tout à l'heure, je ne voyais pas très bien ce qu'il pouvait m'arriver de pire. Je le soupçonnais même de s'amuser intérieurement de mes propos et d'envisager sérieusement me tendre la main; avant de se présenter à son tour. Espérons désormais, que je ne me trompais pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: KAEL Ϟ Hakuna matata...   Mer 13 Juil - 15:52

C’était assez de voir tout juste après sa petite humiliation, elle se sentait plus décontractée à mes côtés. Je savais que j’inspirais le calme et la confiance, mais pas à ce point-là… à moins que ce ne soit mon sourire ! D’ailleurs, elle était surprise lorsque je lui disais qu’elle avait une jolie voix ; pourtant je le pensais réellement. « Je t’assure ! Et je ne fais pas cela par politesse ! Je ne suis pas du genre à mentir non plus ! » Quoique, là c’était un mensonge ! Je ne suis pas du genre à mentir à tout va, d’être le mythomane de service… mais il m’arrive de mentir parfois pour embellir la situation, ou bien pour éviter de faire du mal à d’autres personnes ! Et puis, qui n’a jamais menti sur cette planète ? Finalement, elle tournait sa petite humiliation à l’avantage de notre rencontre, sur quoi j’étais absolument d’accord sur ses dires ! « Je suis d’accord! Cette ville est bien trop grande pour faire de belles rencontres, et là par le plus grand des hasards, nous nous rencontrons, ce qui est parfait! »

Elle revenait sur notre conversation initiale… le livre ! J’étais plutôt d’accord avec son analyse du film, ce que je lui expliquais aussi à mon tour. Je me mis d’ailleurs à sourire quand elle me parlait du fait que je lisais ce genre de livre ! « C’est vrai ! cela peut paraître étrange que je lise ce genre de livre. Disons que je suis assez ouvert dans ma lecture ; j’ai besoin d’avoir un avis sur tout et n’importe quoi, quitte à lire des pavés d’auteure écrit pour des filles ! Une amie m’avait conseillé le livre après avoir vu le film, afin d’avoir mon propre jugement. Et puis, étant étudiant en audiovisuel… » où comment placer facilement mon type d’études, « je travaille sur les adaptations de romans au cinéma. Et je me suis dit qu’après ‘No country for old Men’ il serait intéressant de travailler sur un genre de film plus comédie. Et comme tu dis, j’aime faire la différence, et je n’exclue jamais de nouvelles options même si elles sont loin de mon univers !» J’étais assez surpris que notre conversation soit aussi fluide et agréable. Il est assez rare pour moi de faire connaissance par hasard et d’apprécier la personne. C’était bizarre de ressentir que je connaissais la jeune femme depuis toujours… et pourtant je ne connaissais toujours pas son prénom ! « Tu viens de faire la connaissance de Iona Stowe, qui malgré ses bonnes intentions n'en demeure pas moins la fille la plus maladroite au monde. » Hmm, c’était donc la sœur de Carolyn… Je me disais bien que son visage ne m’était pas inconnu, et maintenant que je sais que c’est une Stowe, je vois la ressemblance familiale ! Je me demandais si j’allais lui dire que j’étais le colocataire de Cecil le copain de sa sœur ? Peut-être qu’en entendant mon prénom, elle allait faire le rapprochement… ou non ! D'ailleurs, ce prénom me rapella aussi une conversation que j'avais eu avec Thaïs... Mais avec ma mémoire, je suis incapable de mettre la main dessus! Je lui tendais la main pour la lui serrer, avec un sourire à mes lèvres, « Enchanté Iona ! Et je trouve que ta maladresse fait ton charme ! » Un petit compliment pour voir sa réaction, mais il ne faut pas se méprendre sur moi, je suis du genre à charmer et à séduire –car j’adore ce moment qui fait monter l’émotion dans chaque partenaire– mais je ne suis pas un bourreau des cœurs, je fais les choses dans les règles de l’art, « et Kael Helgeland pour ma part ! » Je ne suis pas du genre à tout dévoiler sur ma vie dès la première conversation… il fallait que cela reste poli et agréable pour que l’autre personne soit d’accord pour se revoir dans un autre contexte. Et je pense, en tout cas, pour ma part, que nous serons amenés à nous revoir dans un futur proche ! Pas seulement parce qu’elle était plus qu’à mon goût physiquement, mais aussi parce que j’appréciais sa compagnie ! L’idée de choses peu catholiques avec Iona m’effleurait l’esprit… mais je n’osais pas imaginer la réaction de Carolyn… Pourrais-je être brûlé sur le bûcher pour cela ? Il faudrait que je lui pose la question à l’occasion ! Je reposais mes yeux sur elle et je sortis mon paquet de cigarettes tout en lui en proposant une.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: KAEL Ϟ Hakuna matata...   Lun 18 Juil - 19:40

Tels de vieux amis, nous nous mîmes donc à débattre sur le livre en question. Bien que surprise par la fluidité et la simplicité de notre conversation, je n'y étais pas moins des plus attentives. Il fallait dire que j'adorais parler littérature, cinéma ou musique; ces sujets constituaient d'ailleurs les principaux thèmes de mes articles pour le magazine. J'étais en effet, en charge de la rubrique 'Arts' et ce n'était pour me déplaire, bien au contraire. Pour en revenir à notre présent échange, je l'avouais sans complexe, j'étais aux anges. En même temps c'était tellement rare de rencontrer des gens si attrayants, que je prenais conscience de ma chance. Qui plus est ce jeune homme était particulièrement intéressant et cultivé, en plus d'être mignon à croquer ! Serait-ce l'incarnation du prince charmant ? me plaisais-je à penser tandis qu'il continuait sur sa lancée, m'expliquant dans le même quel cursus il suivait. Il était habile, je devais bien l'avouer et c'était agréable d'en découvrir un peu plus sur lui, grâce à ce sujet. Je n'avais décidément pas perdu ma journée et je ne pouvais que l'approuver ! Se saisissant de ma main, Kael (c'était son nom) se présentait à son tour et ajoutait, plus souriant que jamais que ma maladresse faisait sans aucun doute tout mon charme. Ce n'était certes, pas très original, mais je sentis bientôt mes joues virer au rouge pivoine. En même temps, quoi de plus normal ? C'était toujours agréable de se faire charmer par un type dans son genre, que sa tactique ne fusse pas des plus originale, ne changeait rien à cela. Ainsi donc, avais-je à faire à un Don Juan ?! Cela promettait d'être amusant !

« Mais tout le plaisir est pour moi, encore une fois ! » Souriante, je ne cachais pas ma joie. Bougonner, faire la tête, ou même ronchonner ce n'était pas mon genre de toute façon ! J'avais toujours été un véritable bout en train et, que je le veuille ou non, je n'étais jamais véritablement grognon. Pensive, maladroite, tête en l'air ? Ça, je l'étais par contre. Et si Kael et moi étions amenés à nous revoir par la suite, il s'en rendrait bien rapidement compte. D'ailleurs et maintenant que j'y repensais, son prénom ne m'était pas totalement inconnu. De là, à savoir où je l'avais entendu... D'un autre côté, je connaissais encore si peu de monde dans les environs que j'aurai rapidement une réponse à ma question. Commençons par ma soeur. Carolyn m'en avait-elle déjà parlé ? Je n'en étais pas persuadée. Thaïs, peut-être ? Cela me semblait plus probable, mais j'étais toujours incapable de poser des mots sur cette étrange impression. Mais où diable avais-je pu entendre son nom ? Mystère ! En attendant, il me semblait urgent de lui répondre quelque chose, auquel cas il allait vraiment finir par croire que quelque chose ne tournait pas rond. « Tu es donc étudiant audiovisuel ? Cela doit-être particulièrement intéressant, non ? Enfin, je veux dire forcément que ça l'est pour toi, puisque tu l'étudies, mais... en quoi ça consiste exactement ? Pardonne-moi pour mon ignorance, mais je ne suis qu'une pauvre petite journaliste débutante ! » je laissais passer quelques secondes, avant d'ajouter, amusée « Non en fait j'ai menti, je suis une grande journaliste, enfin j'occupe un poste plus ou moins important. Je suis en charge de la rubrique 'Arts' du magazine "Close To You ", je sais pas si tu connais ? Il y a quelques minutes, j'aurai parié que non, mais étant donné que tu es si ouvert, je te pose à tout hasard la question. D'ailleurs et, tu vas sans doute penser que je parle trop, mais on ne se serait pas déjà rencontré quelque part ? Je veux dire avant ça ? Non parce qu'en fait, j'ai cette étrange impression de te connaître ou du moins de t'avoir déjà évoqué lors d'une conversation. Ton nom m'est anormalement familier et, je ne vois absolument pas, qui aurait pu me parler de toi par le passé. J'avais pensé à ma colocataire, mais je ne suis pas certaine que tu la connaisses ». S'il ne s'était pas encore lassé de ma loquacité apparente, j'osais espérer qu'il ne s'en lasserait jamais. Car j'étais un véritable moulin à parole et j'avais constamment peur d'ennuyer les gens que je côtoyais. En plus de ça, j'étais aussi curieuse, étrange et "drôle". Oui, les gens disaient souvent que j'étais drôle. Mais pas drôle, dans le sens amusante, drôle dans le sens étrange, voir complètement bizarre, dérangée, folle dingue, maboule, vous voyez le genre ? Non ? C'est pas grave, personne ne comprenait jamais rien à mes élucubrations délirantes, de toute façon. Je m'étais fait une raison.

« Thaïs Cross ça te dit quelque chose ? » demandais-je en arquant un sourcil
« à moins que tu ne connaisses ma soeur, Carolyn Stowe ? Oh, mais pardon je parle trop, en plus de ça je ne te laisse même pas le temps de placer un mot ! ». Pour toute excuse, j'esquissais un sourire des plus mal à l'aise; sachant pourtant précisément qu'il s'amuserait de ma précipitation. Ce n'est pas comme si le courant ne passait pas entre nous, de toute façon.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: KAEL Ϟ Hakuna matata...   

Revenir en haut Aller en bas
 
KAEL Ϟ Hakuna matata...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» hakuna matata means no worries for the rest of your days -r.
» Hakuna Matata ~ [Feat. Gintoki]
» SIMBA ☤ HAKUNA MATATA!
» Hakuna Matata [Ft. Aslan]
» Athé + Hakuna Matata

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: