Partagez | 
 

 I'm sorry but who are you ? (Zahra)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


Invité
Invité

MessageSujet: I'm sorry but who are you ? (Zahra)   Mer 25 Oct - 14:04

Les rayons de soleil éclaire la chambre et réveille doucement le blond qui dormait à point fermé. Dès qu'il ouvre un œil, un mal de tête l'envahit. La bouche pâteuse, il tente d'attraper sa bouteille d'eau qu'il laisse près de son lit, un bon remède contre la gueule de bois. Après de nombreux essais infructueux, il réussit enfin à localiser sa bouteille avec sa main et la porte à sa bouche pour se désaltérer. Il avait encore trop bu pendant cette nuit, mais par miracle il avait réussi à retrouver son lit en un seul morceau. Zach n'avait aucun souvenir de la fin de sa soirée, il se souvient du moins, qu'elle avait commencé dans un bar, il avait certainement du rentrer à pied, vu son état. Il sent une femme sur le côté du lit et pense qu'il s'agit de celle qu'il va épouser dans quelques mois. Elle a parfois pris l'habitude de dormir dans le même lit que Zach, même s'il ne se passe absolument rien sous la couette. « Debout, chérie ! Il est l'heure du café ! » Il sourit, c'est une habitude avec sa fiancée, pour la taquiner il joue son rôle de fiancé parfait, même dans l'intimité. Il se lève alors, s'étire et remarque que la demoiselle à côté de lui, joue à la belle au bois dormant. Il lui tapote les fesses pour la réveiller et se rend bien vite compte que ce n'est pas celle qu'il pensait.

Merde, il découvre que ce n'est pas sa meilleure amie, mais une parfaite inconnue. Des questions fusent dans son esprit, à une vitesse affolante. Elle lui dit vaguement quelque chose, mais savoir ce qu'ils avaient pu faire pendant la nuit dernière, c'est vraiment le trou noir. Zack jette un coup d'œil à sa tenue et celle-ci confirme à moitié sa crainte, il n'est affublé que d'un simple caleçon.

Il s'éclaircit la gorge « Uhm... Bonjour. » La situation est un peu gênante, il ne se souvient même plus de son prénom et il espère qu'elle aura plus de souvenirs qu'il en a lui. Enfin, il espère ne pas passer pour le gougât de service, qui couche avec des femmes et oublie leur prénom le lendemain. Ce n'est pas spécialement le mec parfait, mais il essaye toujours se souvenir du prénom de la personne avec qui il a eu une relation sexuelle, enfin, dans ce cas précis, il ne sait pas s'il y avait eu une relation ou pas. Vu son état, il ne devait pas être dans une forme olympique pendant la nuit. Zach lui jette un regard. En tout cas, il n'avait pas choisi, la plus moche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



messages : 101
dispo pour un rp ? : Oui
avatar : Alia Bhatt
age : 24 ans
occupation : Ex-Bollywood star, now unemployed failure
relationship status : En couple avec un gars qu'elle a laissé en Inde. Donc... célibataire (?)
MessageSujet: Re: I'm sorry but who are you ? (Zahra)   Mer 25 Oct - 21:47

Allonger sur le flanc, un bras sous un confortable oreiller, l’autre qui tombait presque du matelas, Zahra se réveillait lentement. Le soleil qui baignait la pièce n’était pas le problème. Non, ce qui la tirait des bras de Morphée était une vilaine douleur à la tête qui venait tout doucement s’installer. Cette sensation trop familière d’avoir abusé la nuit dernière, d’être terriblement déshydratée et d’avoir le ventre à l’envers. Elle sentit du mouvement à côté d’elle et pensa premièrement à l’un de ses chats, encore persuadée qu’elle était chez elle. Puis rapidement une voix masculine se fit entendre. Encore un peu dans les vapes elle ne saisit pas tout, mais une chose était sur : ce n’était pas un chat. Une voix grave, une histoire de café… Elle devait certainement rêver. S’imaginer un agréable matin avec son futur mari, un beau top-model brésilien. Elle esquissa un sourire à cette pensé, sentant qu’elle se rendormait lentement. Puis elle fut tirée de ce semi-sommeille par une petite tape sur les fesses. Elle grogna un peu en gigotant sous les draps, serrant un peu plus le coussin comme par peur qu’on ne la tire littéralement du lit. Et d’un coup elle remarqua un détail. Quelques choses qui lui prouvait qu’elle ne rêvait pas. Ce parfum. Ce n’était pas le sien, et ce n’était pas non plus son odeur sur cet oreiller. « Merde.. » pensa-t-elle alors que soudain, son top-model brésilien était bien loin et qu’elle réalisait sans avoir besoin d’ouvrir les yeux qu’elle n’était pas chez elle. Elle bougea de nouveau sous les draps comme pour s’assurer qu’il ne s’agissait pas de sa couverture, mais non, le tissu était clairement trop léger, trop lisse, ça n’avait rien à voir avec son lit et ses draps. Elle se décida à ouvrir les yeux alors qu’elle entendait la même voix lui dire bonjour. Franchement perdue, elle se redressa dans le lit, tout en détaillant la pièce du regard, avant que ses yeux ne croisent ceux d’un magnifique jeune homme. Ok, ce n’était pas le top-model brésilien imaginé plus tôt mais… C’était pas mal du tout ! « Bonjour… » lâcha t-elle, la voix un peu cassée par les excès de la veille. Elle constata à son plus grand bonheur que le jeune homme ne portait qu’un caleçon et se mordit presque machinalement la lèvre inférieure en le matant. No shame, aucune. Son petit air coquin disparu bien vite lorsqu’elle constata qu’elle était à moitié nue et qu’en se redressant elle avait laissé glisser le drap jusqu’à ses hanches. Trop lisse ce foutu drap ! Elle le retira rapidement sur sa poitrine, un peu gênée. Puis comme pour s’en assurer elle rejeta un coup d’œil sous les draps pour constater qu’effectivement, elle aussi n’avait qu’un seul vêtement sur elle, une ridicule culotte au couleur de superman. Elle n’avait certainement pas prévu que la soirée se termine comme ça. « Euh… On se connait ? Tu me dis quelques choses... » Finit-elle par lâcher en reposant ses yeux sur son top-model pas brésilien.


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
There's glitter on the floor after the party, Girls carrying their shoes down in the lobby.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: I'm sorry but who are you ? (Zahra)   Sam 4 Nov - 0:00

Son regard se perdit sur la poitrine de la demoiselle découverte lorsqu'elle se releva dans le lit pour l'observer. Le regard de la jeune femme se fit assez insistant, elle se mord même la lèvre et lui fait même un regard coquin qui fit assez rire Zach. Zach, il adore être regardé et il n'est pas spécialement pudique, il a été mannequin et a fait des shootings pour des marques de sous-vêtements. Le blond a aussi fait une série dans laquelle il était plus souvent sans t-shirt qu'en combinaison de ski. Étant donné, qu'il a grandi dans une famille nombreuse ou la notion d'intimité n'existe pas. Il se souvient encore des nombreux e-mails envoyé par sa mère avec des photos d'elle et de son père en simple tenu d'Eve et d'Adam. Alors, pour Zach, se promener à moitié nu, c'est devenu un quotidien, à vrai dire quand il est chez lui, il ne s'encombre d'aucun vêtement.

Dommage, la jeune-femme à l'air bien plus gênée par sa nudité, elle se rend bien trop vite compte qu'elle ne porte rien et tire le drap jusqu'à son cou pour cacher sa poitrine dénudée. Zach ne peut s'empêcher d'afficher un rictus de déception. Elle brise alors la glace en lui demandant s'ils se connaissent. Elle a l'air de le connaître, mais elle n'a pas l'air d'avoir plus de souvenir que le Grayson. Son ego en prend un petit coup, mais il se dit que c'est sûrement la faute de l'alcool. Zachary se gratte alors l'arrière du crâne. Un geste mécanique pour peut-être pouvoir réfléchir de la meilleure façon. Il essaye de se souvenir de quelque chose, de cette nuit. « Je pense. » Répond-il pour sa première question. Forcément, si cette jeune-femme était dans son lit à moitié nue, ils devaient forcément se connaître. Question de logique. Son seul souvenir, c'est qu'il est allé dans ce bar après avoir demandé à William son meilleur-ami de gérer le club qu'ils dirigent ensemble. Il avait bu en début de soirée avec des clients et avait voulu continuer la soirée en leur compagnie. « On ne se serait pas rencontrés dans un bar par hasard ? » La seule piste possible aux yeux du blond pour le moment. Voyant qu'elle n'est toujours pas très à l'aise, il ramasse sur le sol des vêtements, pour la majorité sûrement ceux de la demoiselle et lui lance dessus tel un basketteur pro. « Ibuprofène ? Café ? » Lui demande-t-il, avant de partir dans son salon où se trouve sa cuisine ouverte. Le temps de laisser à la jeune femme le temps de se rhabiller. Il fouille dans ses placards à la recherche de quoi se nourrir et surtout d'ibuprofène en espérant ne pas voir une personne de sa famille débarquer. Évidemment, ça serait un peu le désordre si quelqu'un venait à apprendre qu'il avait passé la nuit avec une autre personne que sa fiancée. Zach trouve enfin tout ce qu'il faut pour avoir un petit-dej digne d'une bonne gueule de bois.


Dernière édition par Zachary L. Grayson le Mar 7 Nov - 23:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



messages : 101
dispo pour un rp ? : Oui
avatar : Alia Bhatt
age : 24 ans
occupation : Ex-Bollywood star, now unemployed failure
relationship status : En couple avec un gars qu'elle a laissé en Inde. Donc... célibataire (?)
MessageSujet: Re: I'm sorry but who are you ? (Zahra)   Sam 4 Nov - 17:29

Il n’y avait pas de gêne, enfin, jusqu’à qu’elle ne se retrouve à tirer les draps pour recouvrir sa poitrine. Mais très vite ce léger malaise disparu. Qu’il s’en souvienne ou non il l‘avait déjà vu nue de toute façon et l’inverse était également vrai. Elle lui demanda tout de même s’ils se connaissaient, dans l’espoir qu’il se souvienne un peu mieux de la soirée qu’elle. Evidemment il lui disait quelques choses, et heureusement d’ailleurs ! Elle le détaillait une nouvelle fois du regard, tentant de se souvenir de la soirée. « Un bar … » répéta-t-elle, pensive. « Ouais. Un bar à Soho. » Elle se revoyait rentrée dans l’établissement en question, un bar un peu glauque aux lumières jaunâtres qui était à quelques bloque de chez elle. Elle fut sortie de ses pensées par un tas de vêtements qui lui arrivait dessus. Elle retira le soutien-gorge qui était tombé sur sa tête avant de reporter son attention sur son top-model qui s’éloignait déjà. ‘Joli petit cul.’ Pensa t-elle. « Les deux ce serait parfait. » dit-elle assez fort pour qu’il l’entendre alors qu’il disparaissait dans la pièce voisine. C’était bien la première fois qu’un coup d’un soir lui proposait le petit-déjeuner. En général elle partait avant qu’il ne se réveille, et si vraiment c’était le black-out qui s’accompagnait d’une grâce mâtinée, comme aujourd’hui, elle refusait hypocritement avant de rassembler ses affaires et de fuir. Mais là c’était différent : il était canon, avait une chambre plutôt correcte ce qui donnait presque envie de rester et puis il ne se souvenait pas mieux de la soirée qu’elle et elle ne pouvait tout simplement pas partir sans savoir ce qui c’était passé. Comment ils c’étaient rencontrés ? Comment ils en étaient arrivés là ? Qu’est ce qu’ils avaient pris ? Alcool ? cocaïne ? Capote ? trop de zone d’ombre pour partir sans réponses.
Elle repoussa enfin le drap, venant poser ses pieds nus sur le parquet de la chambre, avant de faire un rapide tris les vêtements qu’il lui avait lancés. Elle enfila son soutif, jean-troué, t-shirt blanc, puis fouilla dans les poches de sa veste, resté par terre, pour trouver son téléphone. Bon déjà personne ne lui avait fait les poches pendant qu’elle dormait : c’était une bonne nouvelle. Trois appels en absence de sa mère, un texto qui disait « j’espère que t’as tes clefs. Je ferme la porte. Je ne vais pas t’attendre toute la nuit. » ça lui revenait maintenant, elle était sortie pour fêter l’anniversaire d’un pote, avait promis à sa mère de rentrer vers minuit, parce que le pote en question était de toute façon un crétin qui était ami avec tout un tas de personne qu’elle détestait. Alors elle n’avait pas prévu de rester de rester longtemps. Mais visiblement la fête d’anniversaire avait terminé dans un bar à Soho et passé minuit elle n’était pas rentrée chez elle. Elle se frotta le front avant de passer une main dans ses mèches brunes en pagailles.  Elle récupéra son sac et sa veste avant de sortir de la chambre. Un salon, lumineux, ouvert sur une jolie cuisine. Décidemment elle n’était pas mal tombée. Elle déposa ses affaires sur le canapé, observant les lieux, détaillant l’extérieur par la fenêtre. Ce n’était pas Soho c’était certain. « C’est chez toi ? ou… chez un ami ? » Demanda t-elle. On lui avait déjà fait le coup du mec presque parfait au réveil, jusqu’à ce que le vrai propriétaire de l’appartement ne se point. Donc elle préférait demander, sans détour. Elle tourna les talons, détachant son regard de la fenêtre pour le reporter sur la télé, puis le tapis, puis un cadre photo poser sur un buffet. Elle l’attrapa pour détailler la photo avant de demander, toujours de ce même air détaché : « Petite-amie ? » S’il trompait sa copine, en soit ça lui importait peu. Elle faisait techniquement la même chose, si ce n’est que son copain était sur un autre continent. Par contre s’il s’agissait de sa femme… là c’était plus gênant.



. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
There's glitter on the floor after the party, Girls carrying their shoes down in the lobby.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: I'm sorry but who are you ? (Zahra)   Mer 8 Nov - 0:36

La jeune-femme à l'air d'avoir une illumination quand il prononce le mot bar. Oui, lui, aussi, il se souvient être arrivé dans un bar de Soho à deux pas d'où se trouve son club. Zach se souvient même avoir proposé a tout le bar d'offrir une tournée. Il faudra certainement qu'il vérifie ses comptes un peu plus tard dans la journée. Après lui avoir lancé ses vêtements, il en profite pour disparaître dans sa cuisine, d'où il entend la jeune-femme répondre à sa question. C'est parti pour un café et des ibuprofènes. Après avoir trouvé les ibuprofènes dans un tiroir, il en prend d'ailleurs un directement pour que son cerveau cesse de faire du tam-tam dans sa tête, il s'attaque au café. Le blond sort les tasses et programme sa machine pour qu'elle lui fasse du café.

Elle se décide à sortir de la chambre, dépose ses affaires sur le canapé. Il l'observe une nouvelle fois, cette fois-ci, elle est habillée, mais il la trouve toujours autant canon. Il n'avait vraiment pas déconné cette nuit. Elle observe la pièce de long en large. Elle lui demande alors si c'est sa maison ou si c'est chez l'un de ses amis. Cette question devait être du vécu, elle avait dû se retrouver chez un type qui lui avait pourtant dit qu'il était chez lui, alors que non. « Ouais, c'est chez moi. » Il pouvait le prouver, si elle ne la croyait pas, il y avait ses affaires disséminées dans toute la maison, ainsi qu'une ou deux photos devaient traîner. En parlant de photo, elle en attrape une et la regarde attentivement. C'est ainsi qu'arrive la question fatidique de la petite-amie. Dire que celle avec qui il vit et sa petite-amie était un grand mot. « C'est compliqué. » Cette réponse, ne pouvait que confirmer qu'il y avait une femme derrière. Il passe derrière elle avec une tasse remplit d'un café brûlant, il fait alors l'échange avec la demoiselle, il lui confie la tasse avec un ibuprofène, pour lui reprendre le cadre qu'elle tient dans ses mains. Il jette un coup d'œil à la photo où il se vit avec sa fausse fiancée, grand sourire aux lèvres, un vrai petit couple en apparence. Un écran de fumée, destinée à détourner l'attention de sa famille. Qui aurait pu croire un seul jour que Zachary Grayson sera bientôt marié ? Lui-même aurait ri au nez à celui qui aurait prédit ceci. Zach repose le cadre à sa place, bien décidé de ne pas évoquer celle avec qui il allait dire oui devant l'autel. Il n'avait pas spécialement envie de lui dire la vérité, seul ses amis proches savaient pour sa situation.
Sérieusement, il ne se rappelait plus de son prénom, il n'allait pas lui expliquer qu'il avait une fausse fiancée pour cacher le fait qu'avec son meilleur ami, il tenait un club où dansait des jeune-femmes à moitié nue. Après, lui dire qu'il était fiancé ? Il n'avait pas spécialement envie de passer pour le connard de service aujourd'hui. « Au fait, je m'appelle Zach, je crois que ton prénom commence pareil que le mien non ? » Il se souvient de ça, de lui avoir fait la réflexion hier soir, un prénom qui commence par un Z. La quête de la vérité à propos de la soirée d'hier soir était bien plus importante que ses histoires d'amour.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



messages : 101
dispo pour un rp ? : Oui
avatar : Alia Bhatt
age : 24 ans
occupation : Ex-Bollywood star, now unemployed failure
relationship status : En couple avec un gars qu'elle a laissé en Inde. Donc... célibataire (?)
MessageSujet: Re: I'm sorry but who are you ? (Zahra)   Mer 8 Nov - 14:52

C’était donc bien chez lui et c’était certainement la première fois qu’un mec rencontré dans un bar avait un si joli appartement. Agréable surprise pour Zahra. La photo du parfait petit couple était clairement la seule ombre au tableau. Non pas qu’elle s’imaginait épouser le blond après une nuit. Mais disons que s’il avait été célibataire, ça l’aurait arrangé. Là, au vu du cliché qu’elle avait dans les mains, il était pris, voir possiblement amoureux. Enfin …assez amoureux pour une photo mais pas pour être fidèle. Le jeune homme ne tarda pas à la rejoindre, récupérant le cadre pour le reposer à sa place, et donnant à Zahra café et ibuprofène. « C’est compliqué » voilà la réponse qu’il lui donna. Et à en juger par sa façon de ranger ce cadre photo, il ne voulait pas aborder le sujet et Zahra n’était pas en position d’insister, même si elle était terriblement curieuse d’en savoir plus. Mariage qui battait de l’aile ? Ex qu’il n’arrivait pas à oublier ? il y avait tellement de scénario possible. Hochant simplement la tête, elle goba le cachet avant de prendre une petite gorgée de café. Trop chaud, mais plutôt bon. Elle s’appuya contre le mur, observant le blond, qui semblait un peu perdu dans ses pensées, avant qu’il ne reprenne la parole pour se présenter. Right, elle avait totalement oublié son prénom, il faisait bien de le lui rappeler. Zach. Oui, ça lui disait bien quelques choses, une étrange conversation, limite passionnée, sur les prénoms en Z. Elles pouvaient décidément parler de n’importe quoi quand elle avait trop bu. Elle hocha la tête avant de prendre une nouvelle gorgée de café. « Ouais, moi c’est Zahra. » Cette simple phrase, pourtant toute bête lui donna véritablement une sensation de déjà-vu, et elle eut comme un flash. Sans pour autant être certaine qu’il s’agissait de Zach, ou même de cette soirée. Mais autant le partager, peut-être que ça rappellera quelques choses au blond. « T’es pas monté sur le bar à un moment … avec une bouteille de tequila ? » Elle revoyait un gars, blond, grimper sur le bar, vidant le contenue d’une bouteille directement dans la bouche des clients. « C’est chiant j’ai que des fragments de souvenir comme ça, de la musique dans le bar… de ce que j’ai bu… Mais je sais même pas comment je suis arrivée là, ou si t’as utilisé une capote. » Et c’était un peu les seules informations qui l’intéressait. Qu’elle ait but une bière, une vodka tonic ou un gin, elle s’en foutait. Ce qu’il l’importait était la fin de la soirée. Le trajet jusqu’ici, et ce qui s’en était suivit.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
There's glitter on the floor after the party, Girls carrying their shoes down in the lobby.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I'm sorry but who are you ? (Zahra)   

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm sorry but who are you ? (Zahra)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Blood must have blood. (ZAHRA)
» Connaître l'ennemi, c'est la clé de la réussite. Lindsy & Zahra [TERMINE]
» Le désert habite bien des montres ~ Harry et Zahra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2017-2018 :: rps-
Sauter vers: