C'EST LA FEEEEEEEEEETE ! | Everybodyyy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: C'EST LA FEEEEEEEEEETE ! | Everybodyyy   Sam 26 Mar - 20:31


we're gonna party and party and party!

D’après une idée originale de Lemon Tree sur Facebook, nous avons décidé d’organiser réellement la petite fête au Carling en question. Comment ca fonctionne ? Un peu à la wouaneugain bis to fly, tout le monde peut venir, tout le monde peut poster, il n’y a pas d’ordre imposé et vous pouvez répondre quand ça vous chante ce soir, mais ça doit aller vite. Pas de pavés césar au programme donc, mais bien des posts de trente vingt lignes qui devront aller à l’essentiel, le principe étant avant tout d’optimiser les liens et de faire la fête ! La fête commence à neuf heures !




Dernière édition par Tristan W. Faure le Sam 26 Mar - 21:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: C'EST LA FEEEEEEEEEETE ! | Everybodyyy   Sam 26 Mar - 21:14

Facebook ou comment mettre le monde au courant de ce que vous faîtes de chaque minute de votre vie. Enfin. J'invente pratiquement tout pour entretenir ma belle réputation de blonde écervelée qui ne craint pas le ridicule et aime tout le monde. Mais des fois y a du vrai dans ce que je dis. Comme ce soir. Alors que j'ai cru que tout le monde était au courant de la fête qu'il y allait avoir au Carling, il semblerait qu'en fait c'est moi qui ai lancé le sujet. Je réponds à Rose sur mon mur et en quelques minutes, tout le monde parle de la fameuse soirée au Carling. Biensûr, je n'allais pas aller contre la vague. Au contraire. Le personnage que je joue dans cette société est au contraire le genre à encourager les fêtes, à aimer y aller. Pas comme la geek que je suis. Une soirée Scrabble aurait pu être ce soir avec mes personnes favorites au monde. Mais le sujet était lancé, pas question d'aller en arrière. Autant faire la fille qui est dans le truc à fond. Rose, Tristan, Sebastiàn et autres connaissances, je m'assure que tout le monde est de la partie, y compris Carolyn qui elle n'a pas tardé à aller se bourrer la gueule avec Adara, une femme que j'ai dans mes contacts mais que je ne connais ni d'Eve ni d'Adam comme trente pour cent de mes amis sur Facebook.

La rumeur court, tout le monde est excité, y compris Lemon Mitchell qui n'arrête pas de mettre à jour son Fb pour dire combien elle a hâte d'y être alors qu'en vrai pas du tout. Je ne prends même pas la peine de mettre trois heures à me préparer, j'passe plutôt mon temps sur skype avec mon meilleur ami. Je le supplie pour qu'il rejoigne la fête, en vain, lui au moins peut se permettre de louper une aussi grosse fête au profit d'une soirée geekage tranquille. Je l'envie franchement.
Huit heures vingt, j'éteins le pc, il est temps de me changer. Y a pas grand chose à faire, j'enfile la robe que j'ai déjà sorti plus tôt. Les cheveux arrangés vite fait, dieu merci ils me facilitent toujours la tâche. Maquillage léger et mettant en avantage mes yeux.
Neuf heures moins dix, je sors de chez moi. Mes parents partis en week-end m'arrangent vraiment le coup.

J'arrive au Carling, il y a des gens, quelques têtes connues, entre autres Freija et sa nouvelle pote toutes deux bien déchirées. J'évite d'aller à sa rencontre et je vais me commander un verre que je ne boirai pas en attendant que le show commence et que certaines personnes avec qui j'ai envie de parler débarquent.
Tristan n'a pas tardé à arriver, resplendissant comme toujours. Je sens une bouffée de chaleur monter en moi pour aucune raison particulière (hum) et je vais aussitôt à sa rencontre.

« Tristaaaaan! »


Dernière édition par Lemon J. Mitchell le Dim 27 Mar - 0:44, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: C'EST LA FEEEEEEEEEETE ! | Everybodyyy   Sam 26 Mar - 21:17

Une fête ? Je n’aurais pas pu manquer ça, après tout, tout le monde vient, c’est en somme une bonne raison de se pointer là bas. Le Carling neuf, heures parfait. Après avoir enfilé une tenue adéquate pour la soirée, je décide d’appeler un chauffeur, tout le monde sait que Tristan Faure déteste par dessus tout conduire. Un coup de peigne ravageur, Justin Bieber n’a qu’à bien se tenir et Lemon craindre la crise cardiaque. Je ferme mon ordinateur, mieux vaut ne pas se mettre en retard pour quelques vagues demandes d’ajouts d’amis en plus sur facebook. Ce réseau social est presque l’instigateur de ce rassemblement, comme quoi….Heureux de pouvoir enfin sortir et m’amuser, je tire un peu d’argent pour la soirée, me procure quelques substances chimiques au cas ou une coincée viendrait plomber l’ambiance.

Je m’engouffre à l’intérieur du taxi qui me conduit au Carling, le timing est parfait, il est exactement vingt heures cinquante huit. J’entre et me mêle aux invité, alors que je reconnais déjà quelques têtes connues. Apollon MacNeil ? Non ? Sans déconner ? Depuis le temps que je lui dois un verre à celui là ! Je m’élance vers lui avant de l’affubler d’une tape amicale.

« Hé Ap ! C’est dingue que tu sois ici ! C’est ma tournééee, j’te devais un verre, après tu montes sur scène OKAY ? »

Mon enthousiasme est communicatif, et mon sourire omniprésent alors que j’aperçois, cette fois Lemon qui arrive en hurlant mon nom. « Lemooooon. » Presque pas maniéré, m’enfin bref on s’en fiche. Sourire colgate, je lui dépose une bise sonore au coin des lèvres avant de nous diriger vers le bar pour commander à boire en compagnie d’Apollon. Dans ce genre de soirée, autant commencer à se souler tout de suite. « Vous prenez quoii ? »


Dernière édition par Tristan W. Faure le Sam 26 Mar - 21:44, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: C'EST LA FEEEEEEEEEETE ! | Everybodyyy   Sam 26 Mar - 21:18

Une invitation sur facebook, quelques commentaires sur mon statut et me voilà bon pour aller poser Jameson chez Lucy, en catastrophe comme souvent, et aller chercher Caroll-Ann pour passer la soirée au Carling. Ce bar pour le connaître, je le connais bien, je ne compte plus les fois où je suis allé trouvé le patron pour jouer avec les autres. Aujourd'hui je n'ai plus à courir après les bars pour pouvoir jouer. Après le festival de la ville, lors de mon grand retour, tout le monde nous demande, les dates se succèdent et dans quelques semaines notre second album va sortir. Le premier était explosif le second le serait encore plus. Seul problème, j'avais de plus en plus l'impression que le groupe partait en lambeaux. Des maisons de disques me proposait des contrats, je pensais de plus en plus à quitter le groupe. Mais là n'était pas la question. Je me suis rapidement préparé pour aller prendre la demoiselle, nous étions déjà en retard. Arrivé en bas de chez Caroll-Ann, je klaxonne trois coups, comme je le fais toujours lorsque je passe la chercher. Elle apparaît rapidement et je souris aussitôt. Caroll-Ann je l'ai toujours trouvé canon, attirante, charmante, à tomber. Je me lève et lui ouvre la porte, en jeune homme galant. Je roule jusqu'au bar, laissant la voix de Keith Richards envahir l'habitacle de mon Audi. La radio je ne la supporte plus depuis qu'on y entends le morceau que j'ai écris pour mon ex.

Je trouve une place où me garer, ouvre la porte pour la laisser sortir et attrape son bras avec douceur. Je l'entraine rapidement dans le bar, préférant éviter un journaliste qui trainerait ici par hasard. A l'intérieur, il y a beaucoup de monde, comme souvent. Je reconnais quelques têtes connues, mais je n'y fais pas attention. Je regarde la demoiselle à mon bras et lui sourit. « T'es superbe comme ça, cette robe valait vraiment le coup mais ça ne vaut pas celle qui l'a porte. » Je souris, charmeur, et je ne vois pas Tristan arriver. Ça fait un demi-siècle que je ne l'ai pas vu. Quel hasard qu'on se croise ici, il me doit un coup. « Hé Ap ! C’est dingue que tu sois ici ! C’est ma tournééee, j’te devais un verre, après tu montes sur scène OKAY ? » Je lève un sourcil, souriant légèrement. Je ne suis pas là pour jouer mais pour m'amuser. Si il veut me voir sur scène il n'a qu'à payer un billet pour notre prochaine tournée. « Je suis pas là pour la musique Tristan et j'vais pas laisser la charmante C-A toute seule, ce soir elle est avec moi. » Je lui jette un regard complice et m'approche du bar. « Un everybody's Irish pour moi. Tu prends quoi princesse ? »


Dernière édition par Apollon M. MacNeil le Sam 26 Mar - 21:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: C'EST LA FEEEEEEEEEETE ! | Everybodyyy   Sam 26 Mar - 21:33

Ce soir, c'était le Carling et c'était vraiment pas une mince affaire. J'avais l'impression que, sachant que j'allais y bosser, les gens s'y précipitaient pour me donner du travail en plus. Incroyable. Je me disais, ils se sont passé le mot, c'est pas possible autrement. Ils débarquaient tous en bande et après, plus moyen de faire une pause. Même mon pauvre verre de margarita restait solitaire dans un coin du bar, attendant désespérément que je vienne le boire. Heureusement, pour le moment, les commandes n'étaient pas très compliquées. C'était du basique, toujours du basique et en même temps, je n'étais pas au Carling en tant que spécialiste des cocktails, juste en tant que collègue de la belle Alice.
Il n'empêche, ça nous faisait un sacré boulot à nous deux, parfois trois... « Une vodka caramel, s'il vous plait ! » « Hey, minute papillon ! Je suis pas sourd, j'arrive ! » J'avais la nette impression que certain n'était pas à leur premier verre mais c'était chose courante... Aller, une vodka glissée sur le bar, disparaissait dans la main d'une belle jeune femme et une nouvelle commande se faisait entendre. « Dénys, un whisky coca simple, please ! » Oui, oui, certain m'appelait même par mon prénom mais j'étais tellement absorbé par ce que je faisait et surtout débordé que je n'y prêtais pas vraiment attention et me contentait de faire ce que l'on me demandait. En fait, une commande, c'était l'une des rares choses à laquelle j'obéissais. Je continuais à répondre au demandes, encaissant l'argent, remplissant des verres, ne sachant même plus à combien de shooter j'en était arrivé, faisant parfois signe à Alice que je m'occupais de tel ou tel gas un peu relou... Je n'avais même pas eu le temps de parloter avec ma Alice, j'étais arrivé en retard et le Carling était déjà blindé. Je lui jetai donc un rapide coup d'œil et elle me répondit en faisait un signe de tête vers quelqu'un accoudée au bar : une jeune femme un peu perdue, semblant attendre quelque chose qui ne venait pas. Un verre, peut-être ? Je m'approchais d'elle et la tirais de ses pensées : « Je peux vous offrir quelque chose, mademoiselle ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: C'EST LA FEEEEEEEEEETE ! | Everybodyyy   Sam 26 Mar - 21:37

Adriel dont je n'ai plus de nouvelles depuis un demi-siècle m'a envoyé un message, me proposant qu'on se revoit ce soir, si bien sûr j'en avais envie et si je n'avais rien d'autre à faire. Quel idiot, je ne fais jamais rien le soir, j'ai peur de la foule, peur de la nuit... Mais pour Adriel, je pourrais gravir des montagnes. Je me lève, abandonnant ma chienne Presley. Il est même pas vingt et une heure et je suis déjà en pyjama. J'ai honte, j'ai vingt ans à peine et j'ai des habitudes de personnes âgées. Je vais dans ma chambre rapidement, prise par l'excitation de le revoir. Je passe une tenue, sûrement pas en adéquation avec l'endroit où je vais. Qu'importe. Je ne sais pas où se trouve ce bar mais je dois le trouver, revoir Adriel qui m'a déjà abandonné une fois. Je téléphone à un taxi et monte dedans. Si Phoenix me voyait... Je paye et descends rapidement. Adriel où es-tu ? Il y a folle et je ne tarde pas à être étouffée. Et si c'était en fait Skyden qui m'avait envoyé ce message. Je commence à me sentir mal, j'ai peur. J'aimerais partir mais si Adriel est vraiment là... Je m'accoude au comptoir, là on peut respirer un peu plus, le cherchant du regard. Je n'aurais pas dû venir...

« Je peux vous offrir quelque chose, mademoiselle ? » Je ne l'ai pas entendu venir, je me paralyse légèrement en l'entendant. Cette voix que je ne connais pas s'adresse à moi. Je regarde le barmaid, sans savoir que dire. Je secoue la tête. Je regarde cela une seconde après. J'ai soif en fait, je suis desséchée. « Je... » Ma voix faible, comme toujours, meurt dans le bruit, sans doute avant qu'il ne l'entende. Je m'approche de lui histoire qu'il m'entende. « Donnez moi ce que vous avez de meilleur... » Je regarde autour de moi, Adriel ne viendra pas... Je m'assieds sur un siège au bar qui viens de se libérer et regarde les mains du barmaid s'activer pour préparer ma boisson. Ses mains vont aussi vite que mes pieds lorsque je dansais encore. Ma vie est foutue, autant la noyer dans un verre avant de partir.


Dernière édition par Light M. Bonham le Sam 26 Mar - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: C'EST LA FEEEEEEEEEETE ! | Everybodyyy   Sam 26 Mar - 21:41

Citation :
Lemon Mitchell vous invite à l'évènement PARTYYYYYYYYYYYY!!!!!!
Heure samedi 26 mars · 21:00 - 23:00
Lieu Carling
Partcipera - Ne participera pas - Peut être

Tiens donc. Une fête ? Il serait hors de question que je ne m'y présente pas, ça ferait vraiment désordre. Je pointe le cliqueur sur "Participera" puis j'hésite. Mes yeux restent fixés sur le nom de l'expéditeur. Lemon ... Il s'agit très certainement d'une demande groupée destinée à tout son répertoire mais ça me fait quelque chose quand même. Moi, à sa place, j'aurais trouvé un moyen de ne pas l'inviter. Oh et puis tant pis, on verra bien comment ça se passe. Je clique d'un geste ferme. Fiou, ça c'est fait. Il est déjà vingt heures, à peine le temps de me préparer décemment. J'éteins mon ordinateur puis file à la salle de bain. Mes cheveux sont encore mouillés de la douche que je viens de prendre. J'attrape mon fer à lisser et après quelques mouvement dignes d'une professionnelle, je rejette ma chevelure parfaitement nette dans mon dos. Quelques traits de crayons et de rouge à lèvres plus tard, je suis prête à m'habiller. Rien de folichon, une simple robe noire fera l'affaire. Il est vingt heures trente quand je quitte la maison.

Enfin arrivée au Carling, je remarque qu'il y a bien plus de monde que prévu. Peu importe, c'est bien plus amusant ainsi. J'entre dans le bâtiment et salue quelques têtes connues. Aucune que je n'apprécie vraiment, mais on fait avec. L'une des filles que je croise s'accroche à mon bras en riant très fort, visiblement éméchée. Je fais mine de lui sourire et bois deux gorgées dans le verre qu'elle tient dans sa deuxième main. La boisson a un goût étrange que je n'arrive pas bien à cerner mais ce n'est pas désagréable au contraire. Les quelques verres que j'ai pris l'après midi même à ce même bar remontent à ma tête. J'espère croiser l'inconnue avec qui j'avais discuté via Facebook. Je vois Lemon entrer dans la pièce, nos regards se croisent mais aucune d'entre nous ne fait de geste vers l'autre. Comme d'habitude. Je reporte le verre à mes lèvres tandis que mon amie glousse et je sens qu'on me bouscule violemment. « Oh ... Merde alors ! » Je contemple à peine la tâche qui s'élargit sur le devant de ma robe avant de me retourner brusquement vers mon "agresseur" pour le forcer à s'excuser, voire à me rembourser si sa tête ne me revient pas.


Dernière édition par F. Carolyn Stowe le Sam 26 Mar - 22:21, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: C'EST LA FEEEEEEEEEETE ! | Everybodyyy   Sam 26 Mar - 21:46

Le Carling pas vraiment mon endroit préféré. La moitié des serveuses sont décervelées et fantasment la plupart du temps sur tout ce qui est susceptible de posséder des hormones masculines ou de ressembler de près ou de loin à un mannequin photoshopé sur papier glacé. Ce soir c’est la folie, dans le sens ou un groupe de jeunes dont la taille approche approximativement celle des apéro géants sur facebook vient de passer la porte. Oulala, du boulot en perspective, mais je suis bien accompagné ce soir, puisqu’il s’agit de Denys, ou pour ainsi dire le seul qui soit un tant soit peu sympa avec l’arriviste qui ne se fait pas virer parce qu’elle sort avec son patron. Je manque de renverser trois bières en regardant ailleurs avant que ca ne finisse par arriver lorsque j’aperçois Léandre et Apollon arriver vers le bar. J’offre une mine semi confuse à Dénys avant de ramasser tout en saluant joyeusement les deux arrivant. « Qu’est ce que je vous sers les garçons ? Et oui y’en a qui travai….oui oui je ramasse ! » Je prend mon téléphone discrètement et envoie un texto à Laureline pour la harceler et ainsi obtenir peut être une petite visite. Everybody irish pour Ap, okaaay, calme douceement. Je le sers puis jette un regard avenant à son invitée.

« Et te voilà de retour, que du beau monde ce soir ! » J’adresse un signe à Léandre avant de lui sourire. « En principe, si j’arrive à la convaincre, Laureline devrait passer, et je compte bien y arriver. » Clin d’œil, je sers quelques client pendant qu’il se décide, puis frappe doucement Dénys avec le torchon avec lequel je viens d’essuyer le bar. « Tu devrais toi aussi te plaindre de moi à la direction, je te retarde. » Je lance en riant.




Dernière édition par Alice C. Anderson le Sam 26 Mar - 22:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: C'EST LA FEEEEEEEEEETE ! | Everybodyyy   Sam 26 Mar - 21:57

Le Carling, heure de pointe, réunion facebook prévue dans un coup de vent et masse de monde s’afférant autour des bars et des serveurs. Je suis vaguement arrivé derrière Tristan, l’ai laissé à la contemplation pantoise de Lemon qui manquait de baver, et me suis rapidement diriger vers le bar, n’importe quoi pourvu que je puisse croiser des têtes connues. Impossible de savoir qui j’ai en face de moi, quels commentaires de quelles personnes j’ai lu il y a quelques heures de ça ni ce que je peux bien foutre ici, je sais juste que je me suis laissé embarquer par l’idée générale d’une soirée sympa et que je ne me suis pas posé de question.
Je m’approche du bar en direction d’Alice sur le même pas qu’Apollon, qui s’y retrouve en même temps que moi. Je le connais de nom plus que d’autre chose, parce que Tristan m’a déjà raconté leurs histoires et vanté les mérites de ce si bon ami. J’esquisse un sourire aimable, il fait la fête mieux que moi sans aucun doute, si par faire la fête on entend s’offrir le luxe d’une consommation d’alcool plus élevée que la normale. J’ai bien envie d’en abuser moi aussi mais le faire ne serait pas vraiment recommandé. Je guette Laureline des yeux, notre conversation de la veille gravée dans ma mémoire. « Bonsoir Alice », dis-je, haussant un sourcil devant l’étalage de vaisselle et des clients qui rôdent autour de l’endroit. « Dis donc, c’était prévu ce truc ou est-ce que cette étudiante a réussi à tout lancer toute seule ? » Je regarde Lemon qui regarde mon ami de ses yeux amourachés, et ne peux m’empêcher un sourire attendri. « Laureline n’est pas là ? » La question me brûle les lèvres et la réponse m’angoisse. Même si elle est là que suis-je censé lui dire, après ma minable déclaration de la veille ? Alice me dit finalement qu'elle sera sans doute des nôtres, et la réponse me satisfait plus qu'elle ne m'embarasse. « Ah, tant mieux alors. J'espérais qu'elle viendrait... Merci. Sers moi juste une bière, ça ira », je lui dis dans un clin d’œil, avant d’ajouter, penaud : « Tout va bien, au fait ? »


Dernière édition par Léandre T. Von Brezen le Sam 26 Mar - 22:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: C'EST LA FEEEEEEEEEETE ! | Everybodyyy   Sam 26 Mar - 21:59

J'ai envie de sortir ce soir. Rien de plus normal quand on a mon âge, un physique qui détonne et la palette large pour les prétendants. Après un rapide tour sur Facebook, je tombe sur l'évènement "¨PARTYYYYYYYYYYYY!!!!!!" Lemon Mitchell, ce soir, au Carling. Hum... Oui ! J'accroche, j'ai envie de sortir et en voyant la liste de participants qui s'allonge, je suis sure que ma soirée sera bonne. Un coup d'œil à ma penderie m'apprends que ma robe rouge meurt d'envie d'être exhibée. Je prends ! Échange en ligne avec Apollon et je décroche en plus un cavalier. Certaines fois j'ai vraiment l'impression de pouvoir faire la pluie et le beau temps dans mon univers. Enfin, ce n'est qu'une impression... Ce que je sais pour sur en revanche, c'est que ce cher MacNeil ne se remettra pas de si tôt de ma robe. Ni du reste... Rapide maquillage, soin judicieux de mes dessous, j'enfile ma robe et me voilà prête. Upload de statut sur Facebook. Et voilà. Je n'attends plus que Monsieur.
Trois coups de klaxon. « CONCHITAAAAAAAAAAAAA ! LUDWIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIG ! Je sors ! » Pas une réponse. Tant pis. J'enfile mes talons et rejoint mon adorable cavalier à l'extérieur. Échange de bise, puis nous voila en route, portés par la voix de Keith Richards.

Le Carling ressemble à une gare ce soir. Et ça grouille de tout les côtés, entre habitués, jeunes d'Oxford et revenants en tout genre. Au bras d'Apollon, je rayonne. Ma robe rouge fait de l'effet. Personne ne se permet se genre de robe ici. Personne sauf moi. Un sourire au lèvre, je suis la cavalière parfaite. « T'es superbe comme ça, cette robe valait vraiment le coup mais ça ne vaut pas celle qui l'a porte. » Me glisse Apollon avec son sourire charmeur. Et moi je souris de plus belle. « Tu sais bien ce qu'on dit à propos des belles robes... elles sont portées pour être ôtées. » La petite moue aguicheuse qui accompagne ma réponse se transforme en sourire innocent lorsque Tristan vient interrompre notre petit échange en entrainant Apollon au bar. Je ne peux qu'apprécier lorsque celui-ci rappelle à mon espèce de meilleur ami que je l'accompagne ce soir. « Un everybody's Irish pour moi. Tu prends quoi princesse ? » Ah oui, ce que je veux boire... Avec cette agitation je n'y ai même pas pensé. J'ai envie de couleurs, j'ai envie d'audace. Finalement mon regard s'attarde sur une ardoise qui vante le caïpirinha. « Un caïpirinha pour moi. » Du citron, du sucre et de l'alcool... C'est juste parfait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ludwig A

MessageSujet: Re: C'EST LA FEEEEEEEEEETE ! | Everybodyyy   Sam 26 Mar - 22:26

« CONCHITAAAAAAAAAAAAA ! LUDWIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIG ! Je sors ! » Pas le temps de répliquer un enthousiasmant attends moi qu’elle est déjà partie. Conchita m’offre une mine perdue et je m’agite à mon tour. Si une soirée fun se déroule à Oxford, il faut absolument que je vienne, l’ordinateur de Caroll-Ann est encore allumé et je vois s’afficher un événement facebook d’une fête au Carling. Bein tiens. « CONCHITAAAAA, il me faut un déguisement, TROUVE L’INSPIRATIOOON, je n’ai pas une minute à perdre. » Il est déjà presque l’heure et si la femme de ménage même en activant ses méninges n’a pas l’esprit aussi fugace qu’un Jenzell, je n’ai pas besoin d’attendre qu’elle trouve une idée pour me rappeller que j’ai une fabuleuse tenue de plongée moulante dans mes placards. Tout ce qui est près du corps, j’adooore. Lunettes Tuba, Ludwig Allen Jenzell est prêt. Un instant je regrette de ne pas avoir pensé plutôt à la tenue de Jedi et au sabre laser, ma marque de fabrique, mais je ne regrette pas longtemps, puisque j’emporte le sabre, Jedi sous marin ca existe non ? Maintenant oui. Et puis, je dois surveiller Caroll-Ann, depuis ce Nolan, j’ai bien peur qu’elle fréquente des loosers.

Arrivé au bar vingt et une heure trente, un peu de retard, parfait pour une entrée théatrale. Je balade mon sabre en lançant des « Dzouiing » significatif. Maître Ludwig est de retour pour vous jouer un mauvais tour.

« CISSYYYYYYYY ! » Je m’écrie, avant de me diriger vers le bar ou se trouve mon adorable sœur. « Tu ne m’as pas attenduuu. » Je vide le verre d’alcool qui se trouve devant elle avant de sourire. « C’est pas bon pour ta santé ça ! » Sourire d’imbécile heureux, elle va littéralement me tuer. Regard vers son cavalier….Ne me dites pas que je rêve. APOLLON MACNEIL ? Naaan trop fort. « Apollon, tu es de retour parmi nous, c’est dinguuue ! » Clou de la soirée je suppose une nouvelle arrivante vient de faire son entrée. Laureline, ma douce fleur parisienne. Comme au ralenti, mes yeux se posent sur elle, et un sourire de bennet moyen s’affiche sur mon visage avant que je ne me mette à courir selon des foulées impétueuses et et … « Laaaaaureliiiiiiiine. » Même le prénom est presque crié au ralenti, alors que mes lèvres se posent sur ses lèvres…au ralenti aussi et pour rire. Je me met à genoux et lui baise la main. « Je suis votre humble serviteur, veuillez m’accompagner jusqu’au bar. » Je me lève pour l’entraîner jusqu’au bar ou j’adresse un regard sérieux à Dénys. Ma main s’agite devant ses yeux à la manière d’Obi Kenobi version atlantis. « Tu ne vends pas de batons de la mort. »


Dernière édition par Ludwig Allen Jenzell le Sam 26 Mar - 22:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: C'EST LA FEEEEEEEEEETE ! | Everybodyyy   Sam 26 Mar - 22:34

Embaucher une jeune femme à peine plus vieille que moi n’avait franchement pas terminé de me choquer. Après les traditionnels et déchirants adieux à Victor, je m’échappe direction la voiture. Une fois installé, je prends 5 minutes pour écouter le silence – profond – et pour me détendre à l’approche de la soirée. Ce soir, je n’ai rien d’autre à faire que profiter, m’amuser, et oublier un peu. Je ne suis pas spécialement fan d’alcool, donc cet aspect là ne me manque pas particulièrement, c’est l’aspect détente totale et relâchement qui me semble vraiment tout à fait alléchante. Je ne connais personne vraiment, à part Lemon que j’ai rapidement croisée, et je fonce dans l’inconnu total. Mais il vaut mieux que je ne me pose pas de questions, sans quoi je risque de changer d’avis, par peur de me retrouver tout seul accoudé au bar toute la soirée. La plupart des gens présents seront des étudiants, alors autant se socialiser un peu – ça ne peut faire de mal à personne.

La voiture démarre et file à vive allure, et je suis garé devant le bar en un rien de temps. Quelques galères pour entrer, évidemment, personne ne connait ma tête dans cette ville, je finis par être propulsé à l’intérieur dans une vague de chaleur incroyable. Les gens s’amassent, parlent, dansent, boivent, certains se préparent à monter sur scène, d’autres chantent. L’ambiance est vraiment bonne et ce, malgré l’heure qu’affiche ma montre. J’essaye d’apercevoir Lemon, seul visage connu de la soirée, bouscule quelques personnes qui me rendent la pareille sur mon chemin, et finis par réussir à la repérer, proche du bar. Je tente d’avancer, souriant à quelques personnes au passage. « Lemon ? » Je fronce le nez, terriblement gêné par la musique pour me faire entendre. « Lemooon ? »


Dernière édition par Sebastiàn O. Alfaro le Sam 26 Mar - 22:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: C'EST LA FEEEEEEEEEETE ! | Everybodyyy   Sam 26 Mar - 23:02

J’ai très bien vu Caroll-Ann, mais j’ai choisi de l’ignorer, pour quelle raison ? Tout simplement parce que je la préfère en essayant d’attirer mon attention. Beaucoup de fumée, beaucoup de monde à voir, et il manque Erin et Rose, j’espère qu’elles vont venir, ces deux folles pourraient rendre la soirée bien plus intéressante qu’elle ne l’est malgré tout le beau monde qui s’y presse déjà. J’ai très bien vu Caroll-Ann, mais j’ai choisi de l’ignorer, pour quelle raison ? Tout simplement parce que je la préfère en essayant d’attirer mon attention. Beaucoup de fumée, beaucoup de monde à voir, et il manque Erin et Rose, j’espère qu’elles vont venir, ces deux folles pourraient rendre la soirée bien plus intéressante qu’elle ne l’est malgré tout le beau monde qui s’y presse déjà. Me rappellant soudainement comment finisse les petites querelles amicales, j’offre finalement un sourire à Caroll-Ann, ainsi qu’une bise sur la joue toujours, comme pour nous moquer encore et toujours de ce pauvre Nolan Luessen. « Vous deux ensemble…intéressant. Ou es donc passé ce pauvre Nolan, voilà qu’il ne vient même plus aux petites sauteries, c’est bien dommage. » Regard amusé à Apollon j’ajoute d’une voix taquine. « Nolan c’est son ex petit copain, celui qu’elle a plaqué le jour de la St Val, un ami commun, ca fait longtemps que t’es parti chéri t’as raté des choses ! » Ca c’est certain, mais je lui fait confiance, nul doute qu’il retrouvera sans aucune difficultés sa place parmi les grands, puisqu’il accompagne déjà la fille au décolleté le plus plongeant de l’assemblée et également celle qui vient de se faire héler par son frère là maintenant tout de suite par un Cissy assez sonore. « Oula, je te laisse régler tes problèmes familiaux ma belle, amusez vous bien, je reviens. Et Ap, t’iras quand même faire un tour sur la scène je veux ta nouvelle chanson en live. »

Léandre n’est pas loin, je me faufile entre les client pour le retrouver en grande discussion avec une blonde sans poitrine sur ma petite sœur. « Oh il n’y a pas qu’avec moi que tu parles de ma petite sœur Léandro… » Référence à notre conversation facebook de la veille qui fut ma fois fort enrichissante, je souris avant de lui payer un verre que je lui dois à lui aussi. Je fais tinter mon verre contre le sien puis souris avant de froncer un sourcil lorsque j’entend Ludwig crier le nom de ma sœur. Il l’embrasse, je pose ma main sur les yeux de Léandre. « Juste ciel, ma sœur s’est fait embrasser par un homosexuel. »


Dernière édition par Tristan W. Faure le Sam 26 Mar - 23:24, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: C'EST LA FEEEEEEEEEETE ! | Everybodyyy   Sam 26 Mar - 23:03

« Tu sais bien ce qu'on dit à propos des belles robes... elles sont portées pour être ôtées. » La réflexion de Caroll-Ann me fait largement sourire. J'aime ça qu'une fille soit dragueuse, qu'elle aime plaire. Et ce soir, il n'y a pas à dire, j'ai la plus belle femme de la soirée à mes bras. Je ne pourrais pas rêver mieux qu'elle, dans cette robe. Les hommes la regarde mais qu'ils ne rêvent pas trop, je ne la laisserais pas partir dans les bras d'un autre. Je l'ai emmené et je la ramène. J'ai toujours aime rendre les hommes jaloux en m'accompagnant de demoiselles plus jolies les unes que les autres. Cela fait un moment que je n'ai pas eu quelqu'un qui arrivait à sa cheville. « On verra ça un peu plus tard, l'exhib c'est pas mon truc, pas avec une fille aussi belle. »

Après avoir commandé nos deux boissons, Tristan se retourne vers nous. Il s'adresse à C-A, parlant d'un homme que je ne connais pas. Pour ce que j'en ai à foutre, ça ne doit être qu'un petit idiot qui à cru qu'il serait à la hauteur pour elle. « Nolan c’est son ex petit copain, celui qu’elle a plaqué le jour de la St Val, un ami commun, ca fait longtemps que t’es parti chéri t’as raté des choses ! » C'est bien ce que je pensais mais je m'en fous, elle fait ce qu'elle veut. J'ai largué ma fiancée alors qu'elle venait de perdre notre enfant. Je me tourne vers la demoiselle, sourire aux lèvres. « Le jour de la Saint-Valentin, t'as fait fort quand même. Ça me plait bien. »

Je lui glisse son verre en train les mains et à peine ai-je le temps de prendre les miens que Ludwig arrive, génial. Comme si je ne me l'étais pas assez tapé avec Lexia... Je ne dis rien, je le trouve bizarre ce gars, plus bizarre que moi et c'est pas forcément cool. Le voyant vider le verre de la belle, j'en commande un autre à Alice et lui paye, lui disant de garder la monnaie. Je lui donne un verre plein en souriant. « Tu m'avais pas dit que ton frère serait là... » J'attrape sa main vide et l'entraine un peu plus loin, là où on nous laissera tranquille, j'peux toujours rêver mais bon... « Dis moi un truc ma douce, tu te faisais aussi belle pour Nolan ou tu fais ça pour moi ? Parce que j'en fais des jaloux ce soir... Ces types se foutent le doigt dans l'oeil si ils pensent pouvoir ne serait-ce que t'approcher aujourd'hui... »


Dernière édition par Apollon M. MacNeil le Sam 26 Mar - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: C'EST LA FEEEEEEEEEETE ! | Everybodyyy   Sam 26 Mar - 23:16

Carling par ci, Carling par là. J'aurais bien participé à toute cette folie qu'a lancé la sympathique mais bien excentrique Lemon Mitchell, amie de mon cher frère, mais je n'en ai pas la moindre envie pour des raisons tout à fait légitimes.
Après une soirée à se faire la gue-guerre avec Tristan via Facebook pour des choses futiles qui en cachaient des moins faciles à expliquer et plus douloureuses à aborder, c'est une conversation assez curieuse que j'ai dû expérimenter sur ce drôle de réseau social tout juste après avec Léandre. Y a pas à parier que mon frère y était pour quelque chose, c'était sûr et certain. Après diverses tentatives pour avoir mon autorisation à intervenir entre nous deux, il a fini par s'en passer pour n'en faire qu'à sa tête. Je m'imagine le pire. Ca se trouve, il l'a obligé à venir me parler. A deux reprises, j'ai falli demander si ce n'était pas une blague montée par mon frangin (qui a passé pratiquement la moitié de la soirée à se foutre de ma gueule ouvertement pour finir la soirée devant un film tous les deux, forme d'excuses et de trêve made in Faure) mais Léandre n'était pas du genre à marcher dans ce genre de délires gamins, enfin il me semblait. Je pose la question que je n'ai jamais osé lui poser de vive voix et j'attends. Je vous épargne les détails (embarras et réactions étranges, parmi d'autres choses), à la fin de la conversation je savais que dès ce moment tout a changé entre nous deux. Et je n'ai pu que difficilement fermer l'oeil de la nuit, craignant déjà le moment où j'aurai à le croiser en vrai. Comment agir? Que dire? Aucune idée, alors autant éviter que ça n'arrive avant Vendredi prochain. Autant garder le bizarre et le malaise pour un seul soir.
Quand j'ai vu donc que ce soir, le Carling il allait côtoyer, l'évidence s'est rapidement imposée à moi : le Carling j'allais éviter. Biensûr, pas question de le dire ouvertement, d'un coup, ça serait trop suspect. Je réponds donc un peut-être à l'invitation alors que ma décision est déjà prise et je m'installe devant la télé, pc sur les genoux, marathon Pretty Little Liars en marche alors que j'ai regardé le season finale à peine cinq jours auparavant. Tristan se prépare et pratiquement toutes les personnes de ma liste d'amis. Tout le monde est excité, c'est la soirée du moment. Victoire De Castel y va. Une rumeur dit même que Lucy Thompson sera de la partie. J'espère sincèrement que pas, sachant qu'Alice travaille là-bas. Bref. Je suis tout ce qui se passe, curieusement stressée, tout en regardant ma série. Et c'est là que je fais l'erreur de m'exprimer sur mon propre mur. Alice débarque et insiste pour que je vienne. Je tiens bon, je refuse. Mais rapidement il la rejoint. Je n'accepte pas tout de suite mais je finis par être convaincue assez vite. Enfin, convaincue, pas vraiment, mais plutôt contrainte à accepter pour ne pas risquer de faire de la peine à Léandre et ne pas le décourager. Et j'avoue aussi que le voir n'est pas des plus désagréables.
Il m'a fallu une heure pour être prête. Mais je l'ai enfin été. Je quitte la maison, estomac noué, appréhendant déjà le fameux (il fallait que je le fasse) moment où je me retrouverai face à lui.
Une fois arrivée à destination, je n'ose pas quitter le véhicule. J'envoie un sms à Alice et attend sagement qu'elle vienne me chercher, comme une fillette attendant que sa mère lui tienne la main et lui fasse traverser la rue.
Elle n'a pas l'intention de venir, bon sang. J'ouvre ma portière, descends et rentre comme une grande pour être accueillie aussitôt par... Ludwig! Le retrouver ici aurait pu être une agréable surprise si sa réaction à ma vue n'a pas été celle qui a suivit. En effet, à peine ai-je le temps de le voir arriver vers moi en criant mon prénom que je retrouve ses lèvres collées aux miennes. Choquée, humiliée, je reste de marbre, incapable de réagir. Lui continue son délire sans même y prêter attention, s'agenouille en face de moi -et là la plus terrible des idées m'envahit et j'espère du plus profond de mon être que son cerveau ne soit pas atteint au point de faire ce genre de plaisanterie avec moi- il me propose de m'accompagner au bar tel un chevalier servant. Bien trop soulagée qu'il n'ait pas poussé le vice plus loin et encore traumatisée, je me laisse entraînée au bar par ce drôle de spécimen qui me sert d'ami.



Dernière édition par Laureline M. Faure le Dim 27 Mar - 21:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: C'EST LA FEEEEEEEEEETE ! | Everybodyyy   Sam 26 Mar - 23:39

Tristan m'ignore. C'est nouveau ça ? Il veut vraiment jouer à ça ? Bien. Rien à faire. Je suis capable de vivre sans lui. Surtout que ce soir, je suis au bras d'un revenant qui m'inspire bien des choses... « On verra ça un peu plus tard, l'exhib c'est pas mon truc, pas avec une fille aussi belle. » Je souris. Aucune inquiétude, je ne compte nullement m'exhiber. Certaines fois j'apprécie le calme, ou du moins la discrétion bien nécessaire de certaines choses. « Vous deux ensemble…intéressant. Ou es donc passé ce pauvre Nolan, voilà qu’il ne vient même plus aux petites sauteries, c’est bien dommage. » Bon, réfléchissons. Je peux éventuellement lui balancer mon verre à la figure, lui en coller une ou l'ignorer complètement. Au choix. « Hum, laisse moi réfléchir... je croyais que vous étiez amis ? » Décidement, depuis que Calliope était parti, Tristan était de plus en plus désagréable. Il allait falloir que je me préoccupe de ça, bientôt. Il expliqua, brièvement, l'histoire à Apollon. « Le jour de la Saint-Valentin, t'as fait fort quand même. Ça me plait bien. » J'allais pour répondre quand... « CISSYYYYYYYY ! » La voix bien trop connue de mon frère parvient à mes tympans et l'arrache un soupir désespéré. Mais que diable vient-il faire ici ? Bordel, il s'est enterré pendant des mois, est-ce qu'il ne pourrait pas rester dans son trou maintenant ? Ou aller autre part. Je sais pas moi, dans une boite à gay par exemple ? « Tu ne m’as pas attenduuu. » L'attendre ? Je ne savais même pas qu'il venait. « Parce que j'étais censée savoir que tu venais ? Si c'était le cas, j'aurais été ailleurs. » Oups. Ludwig me tapait sur le système en ce moment. Comme Tristan d'ailleurs. Voilà l'une des raisons pour laquelle j'avais voulu qu'Apollon m'accompagne. Il était peu probable que je me lasse en une seule soirée et sa compagnie me serait plus agréable que mon entourage habituel. J'allais saisir mon verre quand la chose qui me servait de frère ainé s'en empara et le vida cul sec. « C’est pas bon pour ta santé ça ! » Mais qu'est-ce qu'il a ce soir, celui là ? De mémoire, je ne l'étais pas rendu coupable d'un quelconque mauvais coup récemment. Ni poil à gratter, ni string en lambeau... « Putain Ludwig ! »

Pas d'accident diplomatique, grâce à l'intervention providentielle de mon cavalier. Il me recommande un nouveau cocktail alors que Ludwig me regarde avec son air idiot. Je récupère un verre plein, adresse un regard noir à Ludwig qui se désintéresse brutalement de nous. « Tu m'avais pas dit que ton frère serait là... » Soupir. « Je l'ignorais... » Qu'importe. Il attrapa ma main libre et m'entraîne à l'écart. Je sirote un peu de l'alcool en l'écoutant. « Dis moi un truc ma douce, tu te faisais aussi belle pour Nolan ou tu fais ça pour moi ? Parce que j'en fais des jaloux ce soir... Ces types se foutent le doigt dans l'oeil si ils pensent pouvoir ne serait-ce que t'approcher aujourd'hui... » Serais-ce une once de jalousie que je perçois ? Je souris. « Nolan est un abruti pseudo meilleur ami de Tristan avec lequel je suis sortie pour lui briser le coeur. Pour la référence, ce même Nolan m'a confessé son amour chez Ikea. Dois-je ajouter que je ne sortais pas encore avec lorsqu'il m'a dit ça ? Alors je te pose la question : penses tu que je me sois affichée en soirée avec ce mec ? La réponse est non. Quand au fait que j'ai fais ça uniquement pour toi... Je ne porte jamais rien au hasard Apollon... Le fait que Tristan et Ludwig s'en inquiète devrait te conforter dans cette idée. Je n'aurais pas porté cette robe pour n'importe qui... »


Dernière édition par Caroll-Ann Jenzell le Dim 27 Mar - 0:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: C'EST LA FEEEEEEEEEETE ! | Everybodyyy   Sam 26 Mar - 23:42

Alors qu’Helena et moi étions presque voués à nous regarder dans le blanc de l’œil pendant toute la soirée et finir bourrés devant une série pour adolescentes pré pubères dans sa suite, une vibration se déclare dans ma poche. Facebook, fête, soirée. Une occasion en or de l’empêcher de finir comme son frère et sombrer dans l’alcoolisme m’entraînant par je ne sais quel processus quasi sentimental dans sa chute. « Peu importe leur rapports, une Fitzalan-Howard et un Norrington, ne peuvent dispenser leur présence à la société, ce serait une injure à leur nom. Et puis, étant donné que tu n’as toujours pas eu le courage de me ficher à la porte tu aurais de toute façon du supporter ma compagnie. » Et soyons honnête, derrière tes sarcasmes, tu la recherches. J’avais été plutôt sympathique depuis le début de la soirée, même joué les gentleman d’un jour que je n’avais jamais vraiment été, il n’y avait aucune raison pour qu’elle refuse, et puis une Fitzalan-Howard seule à broyer du noir dans sa suite pendant que tout Oxford se prélasse dans le bar de son bien aimé grand frère. Je lui prend la main et appelle un chauffeur, nous somme déjà à une heure avancée de la soirée.

Un fois arrivés, nous faisons notre entrée parmi nos chers amis Oxfordiens. Toujours les mêmes, c’est d’ailleurs assez amusant de constater que malgré les soirées explosives qu’on a pu passer ensemble, il faut toujours qu’on finisse collés les uns aux autres. « Je t’offre un verre, après tout c’est le moins que je puisse faire…d’ailleurs c’est pas la copine de ton frère qui sert au bar, je croyais qu’ils seraient partis ensemble m’enfin, vos histoires de famille me dépassent. »

Je m’approche du bar et commande deux martinis suivi de près par la duchesse qui semble s’être un peu adoucie depuis qu’elle a ouvert la porte, à moins que je ne me trompe lourdement ce qui est affreusement possible aussi. Et là je crois voir un revenant Apollon MacNeil. Une gène s’installe, je ne l’avais pas revu depuis l’explosion du Velvet ou nous avions tous bien faillit perdre une jambe, ou la vie. Je lui offre un signe de tête pour le saluer.





Dernière édition par William E. Norrington le Dim 27 Mar - 0:06, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: C'EST LA FEEEEEEEEEETE ! | Everybodyyy   Sam 26 Mar - 23:43


C'est la fête WHAT A FACE !


Helena n'avait même pas eu le courage de refuser l'invitation de William. Soumise et docile devant la moindre de ses demandes, elle l'avait suivi, s'habillant à la hâte d'une jolie robe noire basique, afin de ne pas attirer l'attention à cette soirée. Elle qui avait rêvé passer sa nuit à se morfondre tranquillement dans son lit, voilà qu'elle se faisait amener de force par un William particulièrement attentionné. Avec le départ d'Edward, le monde lui semblait ne plus tourner droit, et cette soirée forcée lui semblait une torture de plus. Sourires hypocrites sur visage fatigué, voilà bien un curieux mélange qu'elle devrait adopter ce soir.

Le trajet fut particulièrement angoissant. Elle craignait de revoir cette foule tant redoutée, d'entendre les innombrables ragots auxquels elle ne manquerait pas d'avoir le droit au sujet de l'abandon de son frère. Pour une fois, elle n'avait rien à dire pour le défendre. Simplement à subir. Heureusement, William à ses côtés, elle se doutait bien qu'aucun ne se risquerait à parler d'Edward en sa compagnie. La proposition de son 'cavalier' d'un soir lui sembla parfaitement appropriée, néanmoins lorsqu'elle releva les yeux au bar, elle ne put que constater qu'il disait vrai. Alice servait, comme toujours, comme si rien n'avait changé, comme si toute sa vie restait basée sur les mêmes fondements.

    Helena - « Un verre ... oui, c'est parfait. Crois-moi, mes affaires de famille me dépassent tout autant que toi. Je t'accompagne, j'ai deux ou trois mots à dire à Alice. »

Aussitôt dit aussitôt fait, William se dirigea le premier vers le bar, suivi de prés par une Helena soudainement en colère. Dommage, elle qui avait retrouvé un semblant de sérénité en franchissant ses portes et en retrouvant un quotidien presque naturel, se voyait désormais aussi blessée qu'au premier jour. Semblant avoir retrouvée de sa superbe, elle s'accouda au bar, sans plus prêter la moindre attention à ce qui pouvait se jouer autour d'elle. Plus rien d'autre n'avait d'importance qu'Alice. Alice, ou celle qui lui enlevait lâchement son frère. Ironie dans le sourire, dans le regard comme dans la voix, elle prit la parole :

    Helena - « Tu n'es toujours pas en train de préparer tes valises ma chère Alice ? Mais enfin dépêche toi, tu sais l'Alaska ce n'est pas tout prêt. Tu ne voudrais pas faire attendre mon si cher frère ? Passez de bonnes vacances en amoureux, avec tout mon amour et tout mon soutien. »



Dernière édition par Helena I. Fitzalan-Howard le Dim 27 Mar - 1:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: C'EST LA FEEEEEEEEEETE ! | Everybodyyy   Sam 26 Mar - 23:49

La soirée s’écoule lentement, bien remplie, mouvement. Victoire, comme prévue, chante ses titres puis disparait pour laisser place à une alternance de groupes de musique, et les gens se bousculent les uns et les autres, à l’affut d’informations intéressantes, de têtes connues ou autre. Je sirote mon verre sans passion, machinalement, pas spécialement fan de la boisson mais surtout pour ne pas passer pour le dernier des coincés accoudé au bar pour se planquer du monde dangereux de l’alcool et des excès. Ma conversation avec Alice est coupée par un Tristan déjà bien guilleret qui s’amène pour se foutre de moi, évidemment. Je souris à sa remarque, et ne peux m’empêcher de répliquer : « Mais non tu sais bien, je raconte mes problèmes à tout le monde, c’est plus fort que moi. Et puis, toute aide est bonne à prendre. » Il me paye le verre suivant qui par définition sera donc plus fort. Je grimace, en proie à un dilemme existentiel, puis décide de lâcher l’affaire. Laureline semble avoir cédé à l’appel de la soirée mais se fait encore prier, ce qui m’arrache des soupirs de stress et d’insatisfaction. Comment suis-je censé l’accueillir ? Comment agir ? Je veux la voir pour que la situation se simplifie mais je ne suis pas sûr d’assurer totalement quand je l’aurais en face de moi. Alice jette un œil à son portable, m’adresse un clin d’œil significatif, et mon cœur s’emballe, s’angoisse, s’accélère. Insupportable sensation de chaleur et de gêne, je prie pour que tout aille au mieux et que surtout, on sache de quoi parler, source primaire de mon angoisse qui à mon avis est justifiée.

Elle arrive je l’ai vue. Mais avant que je n’envisage de faire quoi que ce soit, le frère – complètement gay – de Caroll-Ann se précipite sur elle et l’embrasse, usant de manières exagérées et extravoyantes pour lui dire bonjour. Pendant un instant, j’ai envie de m’enterrer sous terre, puis les paroles de Tristan me ramène à la réalité et font retomber la pression montée en moi pendant une demie seconde. Il l’emmène au bar, et j’hésite, vissé sur mon siège. Je n’ai pas besoin que le frère Jenzell complique les choses, qui le sont déjà assez entre nous. Et j’avoue que tenter une approche maintenant même la plus discrète reste relativement risqué. Je me lève pourtant, abandonnant le verre gracieusement obtenu aux mains de Tristan, ou peu importe, et tâchant d’ignorer les regards très sous-entendus qu’il me lance, pour me diriger vers sa sœur, mal assuré, et au bord de la crise cardiaque. Je m’appuie sur le comptoir du bar pendant que Ludwig semble être en train de charmer le serveur - ou quoi qu’il fasse d’autre – tentant d’adopter une attitude normale et pas gêné, ce qui relativement relève de l’impossible. « Tu es venue… » Entrée en matière des plus pitoyables, si j’avais écrit ça sur le réseau social qui campait nos conversations la nuit dernière, je l’aurais sans doute effacé. « Je suis content que tu aies pu le faire. » Bien entendu, continuons donc dans le niais tremblotant. Je m’approche d’elle pour lui dire bonsoir convenablement, ne déposant qu’un unique baiser sur sa joue, plus proche de ses lèvres et donc moins innocent que je l’aurais voulu. « Je t’offre un verre, ou ton… cavalier s’en charge ? » La remarque m’arrache un sourire, même si dans l’absolu Ludwig semble beaucoup plus intéressé par Dénys que par notre conversation.


Dernière édition par Léandre T. Von Brezen le Dim 27 Mar - 1:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: C'EST LA FEEEEEEEEEETE ! | Everybodyyy   Dim 27 Mar - 0:15

Je ne préfère pas me mêler de la conversation entre Caroll-Ann et Tristan. J'ai encore un peu de mal avec lui après ce qui s'est passé avant que je ne retourne en Irlande, après l'attentat. Je ne savais pas que les deux se connaissaient et apparemment leur relation a l'air plutôt tendu. Qu'importe, Tristan n'est que mon premier petit ami qui a poussé mon couple vers la pente raide et j'ai la compagnie d'une demoiselle plus que charmante à qui je compte bien donner toute mon attention de la soirée. Sa réaction lorsque son frère arrive me surprends. Ça n'a pas l'air d'être l'amour fou entre les deux et je dois bien dire que je préfère cela. Je ne comptais pas me taper Ludwig durant toute la soirée et si il avait tenté de rester avec nous, j'aurais trouvé une de mes bonnes vieilles astuces pour qu'il vire de là. C'était sa soeur que je voulais, pas lui. Qu'importe il nous quitte et nous nous retrouvons à nouveau tous les deux ensemble. Lorsque je lui parle de son frère, elle lâche un soupire. « Je l'ignorais... » Je hausse les épaules, lui faisant comprendre que je n'en ai rien à faire, ce n'est qu'un détail, un tâche d'écran à présent effacer d'une copie d'écolier.

Je décide de la tirer loin de son frère, loin des autres. Peut-être aurait-on dû choisir un endroit plus tranquille que le Carling. Enfin, qu'importe. Je lui pose une question et lorsque j'ai fini elle sourit, sans réellement que je ne comprenne pourquoi. Je bois mon verre la regardant en l'écoutant parler. « Nolan est un abruti pseudo meilleur ami de Tristan avec lequel je suis sortie pour lui briser le cœur. Pour la référence, ce même Nolan m'a confessé son amour chez Ikea. Dois-je ajouter que je ne sortais pas encore avec lorsqu'il m'a dit ça ? Alors je te pose la question : penses tu que je me sois affichée en soirée avec ce mec ? La réponse est non. Quand au fait que j'ai fais ça uniquement pour toi... Je ne porte jamais rien au hasard Apollon... Le fait que Tristan et Ludwig s'en inquiète devrait te conforter dans cette idée. Je n'aurais pas porté cette robe pour n'importe qui... » Lorsqu'elle parle du fait qu'il lui a déclaré sa flamme dans un magasin de meuble suédois je ne peux pas m'empêcher de rire. Le pire, c'est qu'il a dû faire ça sérieusement. Deux possibilités, soit c'est un looser, soit il est complètement con et il ne l'aimait pas. Comme ce satané Duc qui déclare sa flamme à McDonald... Il leur faudrait des cours de romantisme à ces types là, faire rêver une fille plus de trois secondes ça n'a rien de mal. La suite de ses paroles me fait sourire. C'est donc bien pour moi qu'elle porte une robe pareille, je suis flatté.« Tristan me connait, c'est pour ça qu'il a la trouille. Il sait que j'aime les brunes avec des yeux superbes comme toi. En plus dans cette robe tu rendrais jalouse même les plus grandes actrices hollywoodienne. Elle ne laisse pas place à beaucoup d'imagination mais ce que j'en vois me ravi. » Je trinque son verre contre le mien et en boit une gorgée. Je m'approche de son oreille et y murmure quelques mots avant de déposer un baiser près de celle-ci. « À nous deux ma belle, à notre soirée qui restera dans les mémoires. » Je vide mon verre et le pose sur le comptoir. J'en commande un deuxième aussitôt et attrape sa main pour l'emmener s'asseoir sur une banquette qui vient de se libérer, son corps près du mien je sens sa chaleur et je crois qu'elle me gagne.


Dernière édition par Apollon M. MacNeil le Dim 27 Mar - 0:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: C'EST LA FEEEEEEEEEETE ! | Everybodyyy   Dim 27 Mar - 0:32

    Une robe? Rose hésite vraiment à s'emmerder à mettre une jolie robe, vu qu'elle a loupé une grande partie de la soirée et qu'elle est incroyablement en retard. Même le concert de la jolie Astrid doit être terminé. A moins que la jeune femme ne se bouge, mais alors VRAIMENT ! Franchement, l'étudiante s'en veut un peu... Elle s'était promis d'aller à cette soirée, histoire de revoir sa très chère Lemon et de se vider la tête de toute cette histoire de l'URSS. Mais surtout pour Lemon en fait.

    Finalement, elle enfile un jean noir, un top de la même couleur avec quelques dentelles, met rapidement une paire de talons et un trench, sombre également. Putaiiin, ça craint, elle est vraiment à la bourre. Et puis elle n'a aucune excuse, à part s'être endormi misérablement pendant le téléchargement du dernier épisode de Glee... Pitoyable, mais au moins elle a la forme maintenant et se sent prête à faire une after de malade.

    Après un court trajet en taxi, elle franchit enfin les portes du Carling, avec donc quelques heures de retard. C'est vraiment minable, digne de Chris Mac-Adam une telle connerie ! La foule est dense et je peine à croire que ce soit simplement Lemon qui ai réuni toutes ces personnes ici. Il faut croire que la magie des réseaux sociaux n'est pas un mythe et que les étudiants d'Oxford sont prêt à tout pour rompre la routine.

    Je parviens à commander un mojito au bar puis me fraie un chemin pour rejoindre ma blonde et délicieuse amie. Je connais sa véritable nature, mais j'aime sa fantaisie, sa fausse naïveté... Je m'approche de sa table, autour de laquelle est entassée le tout Oxford ou presque. Je pousse un petit cri de fan girl, pose mon verre déjà à moitié vider par mes soins et serre ma vieille amie dans mes bras.
    - Lemoooooon !! Comment tu vas mon chou? Ca me fait trop plaisir de te voir !

    Je me glisse contre elle, posant une fesse sur le bord de la chaise et fait un vague salut à l'assemblée. Mon regard se pose alors sur un visage familier et je souris alors que nos regards se croisent et glisse sans même savoir si l'on m'entend:
    - Hey, sympa que tu sois là.

    Je m'intéresse de nouveau à la jolie blonde, serrant sa main avec une joie, certes exagérer pour convenir aux circonstances, mais néanmoins tout à fait sincère. Je suis ravie de la voir, d'être près d'elle. Cela faisait trop longtemps.
    - Super soirée ma chérie, j'suis désolée d'être aussi en retard...



Dernière édition par Rose M. Foster le Dim 27 Mar - 1:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: C'EST LA FEEEEEEEEEETE ! | Everybodyyy   Dim 27 Mar - 0:33

Visiblement, le passage concernant un certain magasin suédois avait fait rire. Moi, sur le moment, j'avais trouvé ça ridicule, mais pas vraiment drôle. Après, avec le temps... on faisait avec, ma foi. Cet abruti de Luessen n'avait été qu'un passe temps. Un jeu. Une goutte d'eau dans l'océan de possibilités qui s'offrait à moi. Je décidais de ce que je voulais pour les gens. J'avais voulu briser Nolan. Réussi. Ce soir je voulais Apollon. Débarrassée de Tristan et Ludwig, je respirais mieux. Mes relations avec ces deux étranges personnages avaient toujours été bonnes. Jusqu'à maintenant. Mon meilleur ami devenait un étranger et mon frère un gardien de prison. Le départ de Calliope n'avait pas apporté que des bonnes choses, finalement. Tristan était en permanence à se soucier de mini-Faure et mini-Brezen, qui savaient très bien se débrouiller seuls. Et Ludwig... je suppose qu'il finirait par redevenir mon frère un jour. Un jour... Enfin, là n'était pas le sujet.

« Tristan me connait, c'est pour ça qu'il a la trouille. Il sait que j'aime les brunes avec des yeux superbes comme toi. En plus dans cette robe tu rendrais jalouse même les plus grandes actrices hollywoodienne. Elle ne laisse pas place à beaucoup d'imagination mais ce que j'en vois me ravi. » Je souris, amusée. « J'aurais plutôt pensé que Tristen s'en inquiétait parce qu'il avait peur de voir sa meilleure amie s'éloigner... Enfin, comme je suis apparemment déchue de mon titre, autant en profiter. » Je souris à nouveau. Je n'avais, très franchement, rien à faire de Tristan pour le moment. Mon cavalier était parfait, j'étais éblouissante et il faisait apparemment beaucoup d'efforts pour ne me regarder que dans les yeux. Ce qui, quelque part, était le but recherché avec une telle robe. « L'imagination a tout de même du bon... Il reste toujours des choses qui ont besoin d'être découverte. » Cheers. Je vidais encore une partie de mon verre, savourant le moment où l'alcool très frais descendait le long de ma gorge. Le coup du citron relevait le tout, rendant le mélange parfait. « À nous deux ma belle, à notre soirée qui restera dans les mémoires. » Ses lèvres frôlèrent ma tempe, m'envoyant un coup de jus. Du calme Monsieur MacNeil, si vous commencez à me faire tant d'effets maintenant, la suite risque d'être pimentée... Il m'entraina sur une banquette, je déposais mon verre sur la table et m'installais tout près de lui. J'observais un instant autour de moi avant de reposer mes yeux sur Apollon. L'ambiance était électrique, et pas seulement à cause de certaines tensions ambiantes. Plongeant mes yeux dans les siens, je laissais quelques instants de silence. « Tristan s'inquiète parce que tu aimes les filles comme moi, hein ? Mais qui te dis qu'un mec comme toi me plaît ?  » Je me sentais audacieuse, j'ignorais pourquoi, mais ça me plaisait. Je me penchais légèrement vers lui. « A moins qu'il soit juste jaloux te voir que ce soir c'est moi qui ait toute ton attention... et que je compte bien la garder. »


Dernière édition par Caroll-Ann Jenzell le Dim 27 Mar - 1:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: C'EST LA FEEEEEEEEEETE ! | Everybodyyy   Dim 27 Mar - 0:37

Ses lèvres frôlent le coin des miennes, je frissonne sans broncher. J'ai beau être tout à fait sensible au charme de Tristan, je sais que ça n'ira jamais bien loin. Et franchement, il est trop adorable avec moi pour que je m'empêche de le fréquenter même si dans mon rôle, je ne me retiens pas pour laisser paraître l'effet qu'il me fait et même exagérer la chose. Ca fait partie du personnage, voyons. Et ça ne me dérange aucunement. Regard mielleux, sourire coquin et ça s'arrête là. Tout le monde sait depuis quelques temps que Lemon Mitchell est folle de Tristan Faure.
Je l'accompagne au bar avec son ami et je commande un autre verre duquel je ne prends qu'une gorgée, cette fois-ci malgré moi vu que ni d'une, ni de deux, son contenu se retrouve renversé sur la personne que je voulais le moins croiser ce soir : Freija. Je l'aurais fait exprès, je ne me serais pas excusée, ce n'est pas comme si elle méritait les plus grandes gentillesses du monde. Mais ce n'est pas le cas, il s'agit là d'un simple accident. Quelques gens se retournent pour voir ce qui se passe.
« Oopsy! Vous inquiétez pas les gens, tout va bien, je suis en vie! J'ai juste un peu trop bu, DEJA!! » J'éclate d'un rire qui attendrit souvent les gens et leur fait pitié de mon état de blonde irrécupérable. Ca marche, on rigole en écho à mon rire, chacun reprend peu importe qu'il était entrain de faire. Sauf Freija biensûr.

« Trop trop désolée Frei' - j'veux dire Carolyn - j'ai pas du tout fait exprès. Tu sais que si je voulais le faire, je me serais pas gênée et n'aurais pas attendu un accident. »

Sans même que je n'aie le temps de voir sa réaction, j'entends une voix m'interpeller. L'accent ne me trompe pas, c'est mon bel ami du Costa-Rica! Je me retourne et avance vers lui alors qu'il vient déjà à ma rencontre. Sans réfléchir, je le prends dans mes bras comme un ami de longue date. Je n'oublie pas notre mémorable rencontre. C'est un bon gars. « T'es venu en fin de compte! Je suis contente de te revoir. » Je le sens pas très très à l'aise même s'il a eu l'air soulagé de me retrouver parmi toutes ces têtes, qui certaines étaient inconnues même pour moi, je l'emmène alors près du bar où mon ex-meilleure amie se tient toujours. « Carolyn, m'en veux pas d'accord? Je peux pas t'arranger ta robe et d'toutes façons elle est noire, ça se voit pas. Alors je t'offre un verre. Une envie particulière? Et toi donc Seb'? Les gens c'est la fête, relaaaaaax. »
Une table à côté, j'invite Sebastiàn et même Freija (histoire de pas passer pour une garce, personne n'étant au courant de nos conflits ni même du lien proche qu'on avait autrefois) à s’asseoir. D'autres personnes se sont installées avec nous. Les verres ont rapidement été déposés sur la table. De nouvelles conversations sont entamées et alors que je m'apprête à demander des nouvelles à mon ami, j'entends un cri que j'ai reconnu immédiatement, OF COURSE. Cri que je ne peux pas retenir en réponse au sien, je fonce vers Rose et la serre fort dans mes bras. « Rose, Rose, Rose, DARLING! ENFIIIIIIN. Mais genre mygod ça fait trop longteeeeeemps!! Juste trop bien de te revoir! Je vais très bieeeen. Comme tu peux le voir, C'EST LA FIESTA, OUHOU! » Quelques exclamations lancées par les autres viennent appuyer ma dernière phrase. « Viens t'installer ma belle. » Ce qu'elle fait alors que je reprends ma place à côté de Sebastiàn sur qui je reporte mon attention. « Je suis désolée de pas être une bonne hôte. Promis, juste Rose et après je suis toute à toi. Je veux que tu prennes du bon temps et que tu te détendes. Tu pars pas hein, s'il te plaît. » Je lui fais mon regard de chien battu à la Pancakes (oui, c'est vrai, j'ai un chien qui s'appelle Pancakes mais il parle pas humain, ahahahaha).
« T'inquiète Rosie, t'es là maintenant, c'est tout ce qui compte! Alors dis-moi, qu'est-ce que tu deviens? On se croise décidément plus. »


Dernière édition par Lemon J. Mitchell le Dim 27 Mar - 1:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: C'EST LA FEEEEEEEEEETE ! | Everybodyyy   Dim 27 Mar - 1:22

Elle sourit, elle semble amusée par mes mots. C'est ce qui compte. Quand une demoiselle passe sa soirée avec moi je veux qu'elle s'amuse avant tout. Si la soirée continue comme ça alors j'aurais eu ce que je voulais, enfin, en parti. « J'aurais plutôt pensé que Tristan s'en inquiétait parce qu'il avait peur de voir sa meilleure amie s'éloigner... Enfin, comme je suis apparemment déchue de mon titre, autant en profiter. » Je souris en l'entendant. Tristan est un type étrange en fait, je ne le comprendrais jamais, même si je suis sorti avec lui. « Tristan est lunatique, il doit avoir ses règles, c'est rien, ça lui passera. Ça lui passe toujours. » Elle sourit de nouveau, elle ne cesse de sourire ce qui me ravit. « L'imagination a tout de même du bon... Il reste toujours des choses qui ont besoin d'être découverte. » Cette fois, c'est moi qui sourit amusé. Je lui adresse un clin d'oeil complice, lui fait comprendre que ce serait avec plaisir que je découvrirais le peu que cache sa robe. Lorsque je l'embrasse près de la tempe, c'est un peu une forme de test, je joue le tout pour le tout. Si elle me repousse je comprends que je pourrais la ramener assez tôt et trouver une autre fille sans regret. Mais c'est tout l'inverse, elle ne montre aucun signe de rejet, elle se laisse entrainer sur la banquette. J'en conclue que la suite de la soirée risque d'être mouvementée. Du moins, si elle le désire. Je ne suis pas du genre à forcer les personnes. Mon verre rejoints le sien alors que j'observe du coin de l'oeil Alice, me demandant si Edward va venir. Une chose est sûre, si il arrive, je me casse d'ici. Ce type m'agace, je ne le supporte pas, il s'en mange une si il m'approche, soyons clair. Qu'importe, je sens le regard de la demoiselle se poser sur moi. Je la regarde à mon tour, léger sourire aux lèvres. Nos regards se croisent sans un mot, elle finit par parler et un large sourire se dessine sur mes lèvres. « Tristan s'inquiète parce que tu aimes les filles comme moi, hein ? Mais qui te dis qu'un mec comme toi me plaît ? » J'aime ça, la façon dont elle me parle, son audace, son franc parlé. Ça me plait, est-ce qu'elle le sait ? Peut-être, peut-être même qu'elle agit comme ça parce qu'elle le sait. « Tu serais pas venu avec moi ici si j'étais pas ton genre, t'es jamais sorti à une soirée avec Nolan alors que t'es sorti avec. Rien ne nous lie encore et t'es assise là à côté de moi. » Je souris, sûr de moi. Je pourrais très bien me prendre son verre en pleine face ou une gifle, je cours le risque, elle en veut la peine. Elle se rapproche un peu plus de moi, je frisonne légèrement, sans savoir pourquoi. Une jolie fille, intelligente avec un peu de mordant, ça m'a toujours plus, peut-être que c'est ça. « A moins qu'il soit juste jaloux te voir que ce soir c'est moi qui ait toute ton attention... et que je compte bien la garder. » Je jette un oeil à Tristan dans la foule avant de regarder la belle, souriante. « C'est bien possible, il est aime être au centre de tout... Il faut toujours le regarder, il ne peut y en avoir que pour lui. » Je plonge mon regard dans le sien e pose une main sur ma cuisse ce qui à pour conséquence que mes doigts effleurent sa peau, légèrement, à peine. « Personne ne t'arrive à la cheville ce soir Caroll, je suis tout à toi. D'ailleurs, rares ont été celles qui te valent. » J'attrapais mon verre et en bu une gorgée. « Maintenant, dis moi quelque chose ma douce, qu'est-ce que je dois faire pour te séduire ce soir ? Monter sur scène et chanter une chanson ridicule ou tu préfères qu'on reste caché à parler de tout et de rien. Je veux que tu te souviennes de ce soir. »


Dernière édition par Apollon M. MacNeil le Dim 27 Mar - 4:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: C'EST LA FEEEEEEEEEETE ! | Everybodyyy   Dim 27 Mar - 1:39

Je suis franchement mal à l’aise, perdu dans mon bain de foule avec la sensation désagréable de ne pas avoir grand-chose à faire là. Mais je sais que la soirée sera bénéfique, et j’ai besoin de voir des gens extérieurs. « Lemon, tu m’as entendu ». Je ne peux retenir un sourire manifestement soulagé, mais tente de me contenir un peu. Elle m’emmène près du bar où l’on retrouve une jeune femme, visiblement une de ses amies… quoi que l’échange soit un peu froid et particulier entre elles. « Je suis là, oui ». Elle m’invite à m’asseoir avec son amie – ou peut importe la relation qu’elle entretient avec ladite jeune femme, ce que je ne me fais pas prier pour faire. Lemon a l’air d’être non seulement populaire, mais en plus très demandée : des gens arrivent de partout qui veulent lui parler, viennent lui dire bonjour. En face de moi, la jeune femme semble un peu contrariée, et je n’ose pas ouvrir la bouche, évidemment.

« Ne t’en fais pas, accueille tes amis comme il se doit. » J’hoche la tête en laissant Lemon s’éloigner de nouveau, et me tourne plutôt vers la jeune femme : « Je m’appelle Sebastian, au fait. On a pas été présenté ». Je souris, et regarde le verre que Lemon vient de m’offrir, hésitant à le siffler d’un trait pour me détendre d’un coup et sérieusement, ou à me réserver. Je regarde Lemon qui salue la nouvelle venue, puis les gens autour de nous, et poursuit la tentative désespérée qui me pousse à tenter de dérider ma voisine de table : « Tu es étudiante ? Parce que moi, oui, à Oxford même. C’est de là que je connais Lemon ».
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: C'EST LA FEEEEEEEEEETE ! | Everybodyyy   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'EST LA FEEEEEEEEEETE ! | Everybodyyy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: