Ugly crying on the way home. ft. Souhaya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
▪ messages : 185
▪ dispo pour un rp ? : Yep, always.
▪ avatar : Priyanka Perfect Chopra, Queen of India. (ouais rien que ça !)
▪ âge : 29/04/86 (31 ans en 2017 - 23, 24 ans en 2010 - 19, 20 ans en 2006)
▪ statut : Célibataire en 2017 et en 2010, en couple avec un connard qui lui brisera le cœur en 2006.
▪ occupation : Hot English teacher at Holland Park.

MessageSujet: Ugly crying on the way home. ft. Souhaya   Dim 8 Oct - 14:32

Ugly crying on the way home.

« Et un Purple Rain pour madame ! » lâcha fièrement le barman en déposant un joli cocktail aux teintes violettes sur le comptoir. Il récupéra au passage un verre vide qui traînait là avant de partir vers un autre client. Juste à côté de ce joli cocktail au couleur du chanteur de Minneapolis, se trouvait un menu, recouvert de plastique, sur lequel figurait tous les cocktails proposés dans ce bar. Le lieu avait ouvert en début de semaine et faisait déjà beaucoup parler de lui en ville. Soi-disant qu’on y trouvait les meilleurs cocktails du coin et à tout petit prix. Forcément Jaya avait voulu y jeter un coup d’œil et y avait, sans hésiter, traîné Souhir. Elle en était déjà à son cinquième verre et l’attrapait pour trinquer maladroitement avec son amie. En renversant un peu sur le menu au passage, elle parvint quand même à porter le verre jusqu’à ses lèvres pour prendre une bonne gorgée de la boisson. « good, I love this so much!!!! Definitely my favourite so far ! » S'exclama Souhir alors que Jaya de son coté grimaçait un peu en reposant le verre à pied sur le comptoir en bois vernis. Quelques secondes de réflexion puis elle se repencha un peu sur le menu, cherchant dans la liste le Purple Rain, avant de mettre le doigt dessus et d’échapper un léger grognement. « raisin… j’avais pas lu. » Si elle n’avait pas lu avant de commander, c’était bien qu’elle avait trop bu. Mais tant pis, elle finirait son verre malgré tout, puisque c’était le but de la soirée : goûter à tous les cocktails sur ce fichu menu qui se trouvait entre Souhir et elle depuis leur arrivée ici. Elles se la jouaient mixologistes ce soir, à analyser les boissons, l’équilibre des saveurs, tout en se mettant minable et en ressassant de vieux souvenirs. Heureusement elles arrivaient enfin à la fin du menu, sans quoi elles auraient certainement finit la soirée dans les wc de ce bar. « ça a un gout de … bonbons. Comme ceux que ta voisine nous donnait pour Halloween. » Elle prit une nouvelle gorgée avant de proposer son verre à Souhir. « Ooooooh! Want!!! » Lâcha t-elle en échangeant volontiers sa boisson pour goûter le mélange violet. En le comparant à un bon souvenir d’enfance, forcément ça faisait envie, mais rapidement on sentait une légère déception chez Souhir. Jaya de son côté attrapa la paille pour prendre une gorgée de ce cocktail qui avait tant chamboulé Souhir. Un goût de mangue très sucrée, lui envahit la bouche, se mélangeant un peu à ce goût de bonbon au raisin qui lui était resté dans les papilles. Le mélange laissait à désirer, mais après une autre gorgée elle comprenait mieux l’excitation de Souhir. « This cocktail has everything. » lâcha-t-elle, détachant bien chaque syllabe dans une imitation très douteuse de Stefon. Souhir de son côté analysait la boisson violette, ne sachant pas quoi en penser bien que visiblement, sa voisine lui manquait.« Je... je n'arrive vraiment pas à décider si c'est bon ou pas du tout ??? Mais t'as raison, ça ressemble aux bonbons de Mrs Pink. Oooooh Mrs Pink! I miss that lady!!!! » « Nice lady indeed. » lâcha Jaya en repoussant le verre à la mangue vers Souhir. « Finit le. » Il n’était évidemment pas question qu’elle laisse Souhir finir la soirée sur un raisin bof-bof, quand elle pouvait être étrangement heureuse en buvant du sirop à la mangue. « Why, you don't like it? » Jaya secoua légèrement la tête idian styyyyle. (jesuisgrave.adieu) « Je te le laisse. »

« Bon...Il nous reeeeste... » Souhir se pencha sur le menu avant de paniquer un peu : « Wait... on les a tous faits là ??? Ou mes yeux ont du mal à trouver ? Help, love!! » Jaya récupéra le Purple Rain en prenant une nouvelle gorgée avant de se pencher à son tour sur le menu. « Wait calm down… » souffla-t-elle d’un air rassurant alors que son doigt glissait sur le menu pour arriver au bout de la liste et retomber sur le truc à la mangue que Souhir buvait joyeusement. « T’es yeux vont bien. » Dit-elle avant d’ajouter très sérieusement, comme en aparté, « Bordel j’aurai pu être ophtalmo. ». « You would've been great at it, querida. » Sweet and supportive, as always. Ou simplement trop bourrée pour admettre que Jaya aurait été terriblement mauvaise à ce boulot. « Plus qu’à finir ça et on rentre ! » Lâcha t-elle joyeusement, venant trinquer une seconde fois avant de, sans perdre de temps, finir son verre cul sec. Elle grimaça de nouveau, secouant un peu la tête, avant de tirer son sac pour sortir son porte-monnaie. « Je vais faire les yeux doux au barman et puis toi…. Tu vas appeler un taxi or whatever. Un bus. Appel un bus. » Lâcha t-elle en se tirant de son tabouret. « Appeler un bus, what you're talking about, babe? Non mais, on prend un Uber on a dit, non ? » « Fine, Uber. Don’t pick a creepy driver though. » lâcha t-elle avant de s’éloigna un peu, laissant sa veste derrière elle, soit par oublie, soit pour que son débardeur et décolleté fassent leur petit effet. Sourire charmeur, quelques mots par-ci par-là, une main dans ses longues mèches brunes... il n’y avait pas à dire, on voyait à douze kilomètres à la ronde qu’elle cherchait à avoir une ristourne. Ou alors elle n’était vraiment pas douée pour demander son numéro au barman. (c’était pas impossible. Ça expliquerait l’échec qu’était her love life.) « Come oonnnn... » finit-elle par râler, un peu plus fort que lorsqu’elle tentait la manière douce. « Le truc au raisin était dégueu. Déduisez au moins ça. » ajouta t-elle en chouinant. La conversation ne s’éternisa pas plus longtemps, elle donna quelques billets violets au jeune homme qui lui rendit deux trois pièces et elle rejoignit Souhir tout en rangent sa monnaie. « Prend ta veste on y va. J’espère que mon bus est près parce que je n’marche pas dans ces chaussures. » et dans cet état non plus. Elle rangeant son porte-monnaie dans son sac, avant de redresser la tête pour que Souhir lui répondait par la négative. « Y a pas de bus, Jaya honeyyy. Et je bouge pas pour l'instant, je retrouve pas mon téléphone !!! Help me find it, please??? » Jaya échappa un soupire. « You had one freaking job babe. » souffla-t-elle tout en vérifiant que le téléphone de son amie ne soit pas par terre, mais elle abandonna très vite les recherches : « Il doit être dans ton sac.» Elle fronça les sourcils en entendant Souhir rétorquer tout en indiquant la foule du doigt : « Non mais, il est là-bas, regarde. Et il a intérêt à pas revenir !!! » « Whaaat ? » lâcha Jaya totalement perdue. Il y eu quelques secondes de flottement durant lesquelles elle tenta de comprendre puis laissa tomber. « Let’s go. » Sans plus attendre Jaya récupéra sa veste avant de sortir du bar. Evidemment il n’y avait pas de Uber à l’horizon, mais il n’était pas question pour elle de rester plus longtemps dans ce bar : elles avaient suffisamment bu et puis… le barman avait froissé son petit ego en lui refusant une réduction. Elle posa brièvement son sac par terre, pour pouvoir enfiler sa veste. Elle se retourna brièvement en entendant Souhir hurler son nom tout en courant hors du bar. Ce truc à la mangue était clairement de trop. Elle récupéra son sac pour sortir son portable. « Uber… uber.. » marmonna t-elle tout en cherchant l’app. « T'appelles Gabrielle ? Pourquoi elle est pas là Gabrielle, d'ailleurs ? She should've been. I love our grumpy kitten. She's so cute. » She never shut up. Jaya gardait tout de même son calme. « No I’m not calling Gabrielle. She’s home watching spongebob. » dit-elle tout en se concentrant sur la recherche de l’application, mais lorsque son doigt se posa sur l’icône de cette dernière, le téléphone s’éteignit. « Are you F-ing kidding me ?! » lâcha t-elle, s’adressant évidemment à son téléphone qui n’avait plus de batterie au pire moment de la soirée. « What what???? You're cute, too, sweetheart !!! » Elle lâcha un long soupire reportant son attention sur Souhir, d’un air blasé. « I’m not cute. Pretty, maybe, but not cute. And my phone just died so … we’re stuck here and I feel like crying. » Elle avait bien envie de jeter son téléphone par terre mais se souvenait qu’elle avait une vie et un boulot et qu’elle regretterait ce geste demain. Alors avec le peu de self control qu’il lui restait elle remit son portable dans son sac à main avant de s’assoir sur le bord trottoir. « Don't say that, baby girl!!! You're pretty AND cute, okay??? » Souhir la rejoignit sur le trottoir, s’installant à côté d’elle avant de passer un bras autour d’elle. C’était réconfortant, et puis vraiment mignon ce qu’elle disait là, même si dans l’immédiat Jaya était de trop mauvais poils pour apprécier la douceur de Souhir. « I need to pee. And I hate those stupid shoes. » ronchonna-t-elle avant d’attraper l’une de ses chaussures à talon pour la jeter sur la route. Adieu le sefl-control. Souhir s’empressa de se lever pour aller la chercher. Jaya la regardait faire, notant que, bien qu’elle ait trop bu elle courrait plutôt droit. « On peut trouver une voiture ? un taxi ? un bus ? .... un pousse-pousse ? sans téléphone ? » Demanda t-elle. Elle était à la limite de la déprime installé sur son petit bout de trottoir. Souhir revenait s’asseoir à côté d’elle, rendant au passage à Jaya sa chaussure. Elle le regarda un court instant avant d’avouer : « C’est vrai qu’elles son belles. » Au même moment Souhir annonçait, comme une évidence qu’elles allaient prendre un Uber. Jaya reporta son attention sur son amie. « T’es sérieuse ? » souffla t-elle alors que Souhir c’était tout naturellement mise à chercher, une nouvelle fois, son téléphone. « Damn it. Pas de téléphone. » Jaya hocha lentement la tête, grimaçant presque tant elle se retenait de rire. « You’re so drunk babe. » finit-elle par dire dans un petit rire. « Allez, on marche !!!! Y a bien un téléphone pas loin ??? » « Un téléphone ? tu sais que ça se fait plus trop les téléphones fixes, right ? Mais… on peut marcher jusqu’au coin de la rue y’a un arrêt de bus normalement…. Wait… » elle retira sa seconde chaussure avant de se relever maladroitement. « Y’a des bus à cette heure-ci ? … Il est quelle heure d’ailleurs ?» La pauvre était décidément perdue sans son téléphone.

u.c

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Too Good At Goodbyes + I'm never gonna let you close to me Even though you mean the most to me 'Cause every time I open up, it hurts. So I'm never gonna get too close to you Even when I mean the most to you In case you go and leave me in the dirt.


Dernière édition par Jaya Poddar le Sam 21 Oct - 17:40, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 208
▪ dispo pour un rp ? : yas, si t'es patient/e. (ec : jaya)
▪ avatar : emeraude toubia.
▪ âge : twenty-nine.
▪ statut : single lady.
▪ occupation : underemployed.

MessageSujet: Re: Ugly crying on the way home. ft. Souhaya   Sam 14 Oct - 23:47

Je n'étais pas partie pour sortir ce soir. Pourtant, il n'aura fallu à Jaya que quelques mots au téléphone pour me faire abandonner mon pyjama et mes plans de rester dans mon lit, à regarder un feuilleton égyptien. Parce qu'à vrai dire, alors que je me tressais les cheveux quelques instants avant le coup de fil, les pensées que je passe mes journées à éviter began creeping up on me. Je suis une personne au chômage. Je ne peux plus travailler dans le monde de la finance, traînant sur mon CV le nom d'une compagnie dont la faillite a fait du bruit. Je suis marquée au feu rouge. Et je le dis en connaissance de cause. J'ai ravalé ma fierté et déposé des CVs chez différentes entreprises ces derniers jours. Let's just say that things aren't at their best, right now. Donc essayer de nouveaux cocktails, danser, chanter - sans doute, on finit toujours par ça, Jaya et moi - sounded about right pour oublier ma situation peu glorieuse, au moins le temps d'un soir.

***

The bar is packed. Je ne sais pas à combien de verres j'en suis, mais entre l'alcool, la musique et les gens qui parlent, je commence à avoir du mal à me concentrer sur mes pensées. Perfect. Le barman sert à Jaya un élixir violet sublime, ils appellent ça le Purple Rain. Je penche la tête pour l'observer de plus près, sans pouvoir m'empêcher de fredonner la chanson de Prince du même nom. Okay. Maintenant je veux le boire. Pas Prince, mais le cocktail. Mais j'ai déjà le mien, orange, fruité, qui n'attend qu'à être goûté. L'idée ce soir est plutôt simple : on veut esssayer tous. les. cocktails. Granted, ça a l'air d'une mauvaise idée, certains diraient peut-être que c'est impossible à faire, mais nous sommes deux jeunes femmes ambitieuses ! Et raisonnables, aussi, nous prendrons un uber pour rentrer, for sure. Nous trinquons joyeusement, puis avec ma paille rose, je déguste ma boisson à base de mangue et... d'autres choses, I don't even care what. Mon dieu, it's so sweet, but so... « good, je m'exclame. I love this so much!!!! Definitely my favourite so far ! » Je regarde mon amie, et vu la grimace qu'elle affiche, elle ne semble pas conquise par son cocktail. Je ris bêtement alors qu'elle attrape la carte du bar qui traîne à côté. Pour jeter un coup d’œil aux ingrédients, je devine. Je continue de boire avec ma paille et observe Jaya. « Raisin… j’avais pas lu. » J'hausse les sourcils, oopsiiiie. Elle en reprend quand même une gorgée. « Ca a un goût de... bonbons. Comme ceux que ta voisine nous donnait pour Halloween. » « Ooooooh! WANT!!! » I'm a loud person, de base. Mais là, je sens bien que je le suis encore plus. J'affiche une mine désolée à nos voisins de comptoir et m'excuse d'un geste de main, avant d'attraper le verre que mon amie me tend son verre. Je lui passe le mien en échange et le pointe du doigt en précisant : « C'est de la mangue. Super sucré, very good. Je crois que ça s'appelle Mango and Spice ? It works. »

Je goûte le Purple Rain, qui lui n'a pas de paille. C'est pas tip-top ça. Avec la paille, c'est mieux. Toujours. Je fais tourner ma langue dans ma bouche, perplexe. « This cocktail has everything », me dit Jaya, après une gorgée du cocktail orangé. Le ton qu'elle adopte me dit quelque chose. C'est clairement une référence à quelque chose que je connais mais je n'arrive pas à mettre le doigt dessus. Trop préoccupée par le goût douteux de la boisson de mon amie. Et peut-être aussi le cerveau de plus en plus embrumé par l'alcool. Ce qui ne m'empêche pas de faire semblant d'avoir compris, et la référence, et ce que ma co-party girl de la soirée veut dire. Je rigole et hoche la tête. Je bois encore un peu de mon verre. « Je... je n'arrive vraiment pas à décider si c'est bon ou pas du tout ??? » Well, la couleur est toujours aussi jolie. Au moins, c'est esthétique. « Mais t'as raison, ça ressemble aux bonbons de Mrs Pink. Oooooh Mrs Pink! I miss that lady!!!! » Je souris, nostalgique, en repensant à la gentille dame qui a longtemps été notre voisine, chez mes parents. C'est étrange et si triste, sans elle et son petit potager dans le jardin. Les nouveaux voisins sont aimables, mais très discrets, aussi. On les voit très peu. « Nice lady indeed. »Et je ne peux qu'hocher la tête en accord. La boisson a soudain un arrière-goût salé. Jaya fait glisser le cocktail mangue jusqu'à moi. « Finis-le. » Je la regarde surprise. « Why, you don't like it? » Elle secoue la tête. « Je te le laisse. » Je lui adresse un grand sourire d'enfant et attrape le verre. « Thank youuuuu. »

« Bon... » Mon verre terminé, j'attrape le menu délaissé par mon amie sur le comptoir. « Il nous reeeeste... » Je repère les cocktails qu'on a pris, on a tout bonnement suivi l'ordre de la liste. Nous sommes bien organisées comme ça, nous. « Wait... on les a tous faits là ??? Ou mes yeux ont du mal à trouver ? Help, love!! » Jaya vient me sauver de ma détresse et se penche sur la carte avec moi. « Wait, calm down », m'intime mon amie, gentiment. Elle vérifie la liste à son tour. « Tes yeux vont bien », dit-elle enfin. Je soupire, soulagée. « Bordel j’aurai pu être ophtalmo. » J'hoche la tête, en mordillant ma paille. « You would've been great at it, querida*. » Je remets ma paille dans mon verre. « Plus qu’à finir ça et on rentre ! » Je fais une petite danse pour célébrer notre victoire. Et nous trinquons joyeusement avant de finir nos verres. Elle sort son portefeuille pour aller régler et j'en fais de même, mais elle m'arrête. « Je vais faire les yeux doux au barman et puis toi…. Tu vas appeler un taxi or whatever. Un bus. Appelle un bus. » Je la regarde, déconcertée. « Appeler un bus, what you're talking about, babe? Non mais, on prend un Uber on a dit, non ? » Jaya passe en caisse et je me mets en mission commander notre Uber. Mais pour faire ça, il faudrait encore que je retrouve mon téléphone. Je fouille mon sac, en vain. Pas de poches dans ma robe, je vérifie ceux de ma veste, aucune trace. Je commence à paniquer légèrement. « Prends ta veste on y va. J’espère que mon bus est près parce que je marche pas dans ces chaussures. » Je secoue la tête. « Y a pas de bus, Jaya honeyyy. Et je bouge pas pour l'instant, je retrouve pas mon téléphone !!! Help me find it, please??? » Elle lâche un soupir et se met à regarder sous les sièges en marmonnant. Aucune idée ce qu'elle raconte, par contre. Mais ce n'est pas grave. I just need to stay focused on the task at hand. Which is... ? Je fronce les sourcils, dans un effort de concentration. Ah, oui, le téléphone. Pouuuur appeler un Uber. Et rentrer. Right. Un bonhomme, verres en main, me bouscule en passant. « Hey, watch it, señor! » Il ne s'excuse même pas. The audacity. « By all means, don't be a decent human being and apologize », je crie après lui, alors qu'il est déjà bien loin dans la foule.  « Il doit être dans ton sac. » Je me retourne vers Jaya. Quoi ? « Non mais, il est là-bas, regarde, je pointe du doigt la direction vers laquelle l'inconnu est parti. Et il a intérêt à pas revenir !!! » Mais mon amie ne semble pas me suivre, et moi-même, j'ai du mal à me suivre là. Je faisais quelque chose y a deux minutes. Something important, I feel. « Let’s go », me lance mon amie, avant de sortir. Ah, c'est ça que je faisais, me préparer à partir. Enfin, je crois. Je regarde autour de moi, reconnaît my sequin jacket. Où est mon sac, though ? Bon, déjà, je prends la veste. Peut-être qu'il est en dessous ? J'avance ma main et me rends compte qu'elle tient mon sac, en fait. « Wooooow. » How did that happen ? C'est une bonne chose qu'on rentre. Je me couvre et cherche mon amie du regard sans la trouver. Elle est partie sans moi ? How could this be?

Je sors en courant du bar, criant son prénom, et parvient à la rattraper. Elle était juste devant, en fait. Debout, sac par terre, téléphone en main. « T'appelles Gabrielle ? Pourquoi elle est pas là Gabrielle, d'ailleurs ? She should've been. I love our grumpy kitten. She's so cute. » Je souris en repensant à notre amie absente. « Are you F-ing kidding me?! », s'exclame soudain Jaya. Je la regarde, inquiète. « What what???? You're cute, too, sweetheart !!! » Mais elle semble toujours contrariée. « I’m not cute. » I gasp. Comment ose-t-elle ? « Pretty, maybe, but not cute. And my phone just died so... we’re stuck here and I feel like crying. » « Aaaaaaw », je chouine, attristée de la voir dans un tel état. Elle s'assoit sur le bord du trottoir et je la rejoins, passant mon bras autour d'elle. « Don't say that, baby girl!!! You're pretty AND cute, okay??? » Mais elle ne m'écoute pas. Ce qui est vraiment triste, parce que je ne fais que lui dire la vérité. Et elle a le droit de la connaître. Elle doit l'accepter. Comme moi j'ai accepté que je n'avais pas de travail. « I need to pee. And I hate those stupid shoes. » Elle enlève sa chaussure et la balance d'un coup sur la route déserte. « Noooooo! Mais elles sont si belles !!! » Je me lève aussitôt pour aller récupérer la victime de la colère de Jaya. « On peut trouver une voiture ? un taxi ? un bus ? .... un pousse-pousse ? sans téléphone ? », me demande mon acolyte alors que je marche vers elle. « Bah... » Je me rassois à côté d'elle.  « On prend un Uber, non ? » Je lui tends sa chaussure, ouvre mon sac pour y chercher mon téléphone. Mais je ne le trouve pas. Whaaaat ? Oh non. Ça me revient. « Damn it. Pas de téléphone. » Je fais la moue, sent la tristesse de Jaya me contaminer avant de me ressaisir. « Allez, on marche !!!! Y a bien un téléphone pas loin ??? »
uc.

*my dear

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

So I've been doing a good job of makin' 'em think I'm quite alright, better hope I don't blink. (...) If I smile with my teeth, Bet you believe me. If I smile with my teeth, I think I believe me. • (fake happy, paramore)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ugly crying on the way home. ft. Souhaya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» Mark The ugly
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Go big or go Home ~ ! [Terminer]
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: london, 2017 :: westbound to eastbound :: district line-
Sauter vers: