you know me better than I know myself (fletch)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
▪ messages : 782
▪ dispo pour un rp ? : yeah
▪ avatar : aaron tveit
▪ âge : 34
▪ statut : marié
▪ occupation : réalisateur

MessageSujet: you know me better than I know myself (fletch)   Ven 14 Juil - 22:05

3h du matin, Chris n'arrive pas vraiment à dormir. C'est assez fréquent et problématique avec le travail, et pourtant il ne peut pas vraiment s'en empêcher. La plupart du temps il tente de se rendormir avant de finalement capituler et de descendre fumer une cigarette dans le jardin pour ne pas enfumer la maison. Il contrôle bien mal sa consommation en ce moment et il s'en veut de ne pas être capable de la cacher à Adrian. Son mari lit en lui comme dans un livre ouvert, connaît ses mauvaises habitudes, les petites manies qu'il a quand il est stressé. Pourrait-il seulement en être autrement après toutes ces années ? Chris soupire, se lève, et allume une cigarette tandis qu'il rejoint son atelier où il s'installe pour peindre dans le plus grand silence. L'activité requiert qu'il se concentre et qu'il se laisse aller à la fois, appliqué, détendu. C'est ce qui le calme en ce moment. Tout ça lui rappelle son adolescence, les après midi passées enfermé dans sa chambre à dessiner pour ne pas penser aux problèmes du lycée, à ses sentiments conflictuels pour l'homme qu'il a épousé quelques années après pourtant. Alors il peint, vide sa tête fatigué de ce qui l'angoisse pour ne laisser qu'un vide apaisant. Il étudie les nuances, se décide pour un bleu en particulier lorsque il entend quelques bruits de pas dans le jardin.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
oh I believe in yesterday
Love is friendship that has caught fire. It is quiet understanding, mutual confidence, sharing and forgiving. It is loyalty through good and bad times

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 75
▪ dispo pour un rp ? : Ouiii
▪ avatar : Eddie Redmayne
▪ âge : 35 ans
▪ statut : Marié & père deux fois
▪ occupation : Professeur de littérature à Oxford, écrivain

MessageSujet: Re: you know me better than I know myself (fletch)   Ven 14 Juil - 22:26

Les nuits sont courtes et agitées. Heureusement qu'Adrian est en congé pour les vacances et qu'il n'a pas travaillé ces dernières semaines, parce qu'il se sent épuisé. Entre les annonces, les rendez-vous chez différents médecins, la famille et les enfants, il ne peut pas franchement dire qu'il souffre de quelconques troubles du sommeil, c'est même plutôt l'inverse. Il dort parfaitement la nuit, si ce n'est quand Chris, qui lui, semble moins chanceux, s'agite pour finalement quitter la chambre. Il l'a laissé jusqu'alors, ne pensant pas que son mari veuille lui parler de toute façon, mais ce soir-là, il n'a pas envie de rester à regarder le plafond en se demandant quelles peuvent bien être les pensées de son mari. Alors il patiente quelques minutes puis, quand il est sûr qu'il ne va pas revenir, il se redresse et enfile un pull et des chaussons pour descendre. Il ne lui faut pas très longtemps pour retrouver la trace de Chris, dans l'atelier du fond du jardin, une cigarette à la main. Il passe la porte, presque timidement, parce qu'il n'a pas envie de déranger son mari et qu'il n'a pas envie de le forcer non plus à lui parler. Mais le manque de communication a déjà fait des ravages dans leur couple et Adrian a peur qu'une situation semblable naisse de sa maladie. « Je peux ? » il demande en ouvrant la porte doucement. Il a fait exprès de faire du bruit pour s'annoncer. « Tu as du mal à dormir ? » il demande d'une voix tendre.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 782
▪ dispo pour un rp ? : yeah
▪ avatar : aaron tveit
▪ âge : 34
▪ statut : marié
▪ occupation : réalisateur

MessageSujet: Re: you know me better than I know myself (fletch)   Ven 14 Juil - 23:01

Lorsqu'il voit le visage d'Adrian, Chris éteint sa cigarette pour ne pas l'incommoder. Il ne pousse pas le vice jusqu'à la cacher de son regard comme un gamin pris en faute, mais il en garde l'expression tout de même. Et lorsqu'il le questionne sur sa nuit de sommeil, Chris se contente de hausser une épaule comme si ce n'était pas très important. Il n'a vraiment pas envie de l'inquiéter, c'est bien ça le problème, pour autant, il sait qu'il lui doit une explication qui tienne la route, qui puisse justifier qu'il soit incapable de rester endormi plus de trois heures en ce moment. Le manque de communication les a mené sur des chemins que le blond ne souhaite pas emprunter de nouveau. Adrian est toute sa vie, et si l'épreuve qu'ils s'apprêtent à travers lui fait clairement peur, il n'a pas envie que son mari passe son temps à le réconforter lui. Il sait que c'est à lui d'être présent et source de soutien. Alors il pose son pinceau et s'approche de lui pour l'embrasser passionnément, comme si c'était pour lui la seule manière de lui témoigner son amour dans ce moment de crise indéniable qu'ils ont à traverser une fois de plus. « C'est difficile. » Chris finit par lâcher comme une invitation bien trop rare à discuter de ce qui ne va pas. Ca a toujours été son problème à Chris. Il a besoin d'être ce garçon souriant sur qui l'on peut compter. Et surtout, il n'a aucune arme contre cette avalanche de mauvaises nouvelles et de tristesse qui l'accable aujourd'hui. La plupart du temps il se renferme, tentant sans grand talent de gérer ses émotions trop vives. « J'aimerais mettre en pause le tournage, être avec toi. On ne me laissera pas faire ça. »

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
oh I believe in yesterday
Love is friendship that has caught fire. It is quiet understanding, mutual confidence, sharing and forgiving. It is loyalty through good and bad times

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 75
▪ dispo pour un rp ? : Ouiii
▪ avatar : Eddie Redmayne
▪ âge : 35 ans
▪ statut : Marié & père deux fois
▪ occupation : Professeur de littérature à Oxford, écrivain

MessageSujet: Re: you know me better than I know myself (fletch)   Ven 14 Juil - 23:23

Adrian finit par entrer, refermant la porte derrière lui pour garder la chaleur de l'espace. Il aime cet atelier, si significatif du talent de son mari ; un talent artistique que lui ne possède pas du tout. Adrian est intelligent, créatif, il sait raconter et inventer des histoires, mais l'art, le dessin, ce genre de choses, ce n'est vraiment pas son truc et c'est le moins que l'on puisse dire. Le professeur d'arts plastiques de leur lycée lui a de nombreuses fois mené la vie dure à cause de ça. Il observe la toile, et Chris qui éteint sa cigarette comme s'il avait été pris en faute. Adrian se fiche qu'il fume s'il en a envie ou besoin - même si évidemment, c'est mauvais pour la santé, et qu'il faudra bien que leurs fils conservent au moins un de leur deux pères digne de ce nom plus tard, mais Chris ne fume pas au point qu'Adrian soit inquiet - en tout cas il ne le croit pas.

Etrangement, Chris parle, ce à quoi Adrian ne s'attendait réellement pas. Alors il attrape une chaise et s'assoit pour être plus confortablement installé pour se lancer dans cette conversation difficile, sans doute la cause de l'éveil de Chris en une heure si tardive. « Combien de temps il reste, pour le tournage ? Je pourrais venir avec toi la journée, à partir de maintenant », propose-t-il, pour combler les éventuels problèmes de distance entre eux. « Je déposerais les enfants à l'école le matin, te rejoindrais sur le tournage et retournerais les chercher. On aurait quelques heures, comme ça, et j'ai écrit ce livre après tout », il complète. « Je peux le faire jusqu'à nos vacances. Après, il faudra sans doute que je me repose pour retourner travailler, mais... Enfin. Tu vois ? » finit-il. Adrian est prêt à envisager toutes les solutions pour que Chris aille mieux. Et si son mari a besoin qu'ils passent du temps ensemble, s'il a besoin qu'ils se créent des souvenirs, Adrian y est prêt.


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 782
▪ dispo pour un rp ? : yeah
▪ avatar : aaron tveit
▪ âge : 34
▪ statut : marié
▪ occupation : réalisateur

MessageSujet: Re: you know me better than I know myself (fletch)   Lun 24 Juil - 11:41

Combien de temps il reste pour le tournage ? Peu de temps, quelques semaines tout au plus. La date est dans son agenda, rouge, impossible à dépasser, pas sans avoir de problèmes ou devoir annuler en dernière minute des vacances pourtant méritées en tout cas. Chris aimerait respecter les délais, mettre les bouchées doubles, mais son esprit qui refuse de s'endormir et de récupérer lui complique considérablement la tâche. Il ne comprends pas pourquoi tout ça lui tombe subitement dessus. Il aimerait trouver un coupable, une raison au moins pour expliquer que tout se casse la figure subitement, mais force est d'admettre qu'il n'y en a pas. Il s'agit bien malheureusement d'un tragique coup du sort avec lequel il doit désormais composer qu'il le veuille ou non. Quant au coupable, Jane lui a bien fait comprendre que celui qu'il s'est alors empressé de trouver ne suffira pas à calmer la douleur qui le prend à la gorge. Maintenant il faut rationaliser, accepter l'inacceptable, commencer à envisager l'idée qu'il faille désormais profiter et déposer les armes. Chris n'est pas prêt à faire ça. Il aimerait pouvoir griller les étapes du deuil de sa vie presque parfaite, les passer en avance rapide tout au moins, mais la colère gronde toujours au fond de son coeur. Abandonner cette colère lui donne l'impression de capituler trop vite. Mais a t-il seulement le choix ? Il sait qu'Adrian et Jane ont raison, il sait qu'il faut qu'il se reprenne, mais les conditions ne sont pas vraiment réunies pour l'aider à le faire. Alors il prend une inspiration, déglutit un peu et pose son pinceau pour hocher la tête et poser sa main sur le bras d'Adrian. « Il me reste trois semaines, si je veux pouvoir partir en Italie avec vous trois. » Il lui annonce avant de croiser son regard de nouveau. « Mais j'adorerais que tu viennes. On peut faire ça. » Et puis après les vacances, Chris s'arrangera, limitera les sorties shopping pour passer plus de temps à la maison sans avoir à signer un nouveau contrat tout de suite. Les Grayson-Fletcher ont de l'argent de côté, mais principalement pour payer les études des enfants. Les folies dont Chris raffole habituellement sont tout de même soumises aux aléas des contrats qu'il signe et des films qu'il tourne. Leur confort financier repose indéniablement sur ces emplois du temps chargés qu'ils ont toujours eu et qui ont un jour failli avoir raison de leur couple pourtant solide. Chris commence seulement obtenir la confiances des producteurs de cinéma, ce n'est pas vraiment le moment d'interrompre sa carrière. N'est pas Spielberg qui veut. Pour l'instant il n'est qu'un réalisateur parmi d'autres, facilement remplaçable. « Et évidemment, je comprends. » Il soupire un peu et l'attire dans ses bras, embrassant ses cheveux avec tendresse. « On s'arrangera. On s'arrange toujours... »

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
oh I believe in yesterday
Love is friendship that has caught fire. It is quiet understanding, mutual confidence, sharing and forgiving. It is loyalty through good and bad times

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 75
▪ dispo pour un rp ? : Ouiii
▪ avatar : Eddie Redmayne
▪ âge : 35 ans
▪ statut : Marié & père deux fois
▪ occupation : Professeur de littérature à Oxford, écrivain

MessageSujet: Re: you know me better than I know myself (fletch)   Jeu 17 Aoû - 22:31

Adrian n’a pas plus envie d’être malade que ses proches ne le souhaitent pour lui. Il sait très bien la peine qu’il cause aux uns, aux autres, à Chris qui se renferme comme une huître comme à chaque fois que quelque chose le contrarie. Pourtant, Adrian n’est pas à deux doigts de mourir ; sa perte de mémoire ne risque pas de se produire de manière immédiate et il y a fort à parier qu’il a encore de nombreuses années devant lui, même si elles ne sont pas toutes aussi belles et roses que celles qu’il a pu vivre par le passé. Pour autant, il n’a pas envie de se gâcher la vie dès maintenant, mais pour l’heure, il n’a pas d’autre choix. Tout le monde lui parle de sa maladie, tout le monde lui fait ressentir qu’il est malade et qu’il y a un problème. Il ne peut pas vraiment les blâmer non plus, il est extrêmement difficile de faire comme si de rien n’était, et ce ne serait pas vraiment sain non plus. Cela dit, en attendant, Adrian n’a pas vraiment le droit de faire son deuil non plus. Il est pris au piège dans une situation bizarre dans laquelle il n’a pas vraiment à l’aise. Il fait de son mieux pour être fidèle à lui même – ce garçon organisé qui fait des listes et des plans pour gérer sa vie.

« Si tu veux partir avec nous trois ? » il demande néanmoins, un peu plus sec qu’il ne l’aurait voulu. Il prend une inspiration pour que son ton se radoucisse un peu et desserre sa main crispée. « Chris, il n’est pas question qu’on parte en Italie sans toi », il formule, d’un ton plus calme mais tout de même stricte. « Si tu ne peux pas partir, personne n’ira », il termine. Il n’a pas envie d’avoir l’air injuste, mais d’abord, il ne se sent pas capable d’assumer ces vacances, seul avec leurs enfants. Et puis, il soupçonne ce soudain défaitisme d’être le signe d’une fuite que Chris tente de dissimuler mais qui crève les yeux. Et Adrian sait très bien où les fuites les mènent tous les deux, et ça n’a rien de positif ou d’envisageable ; Adrian ne laissera pas ses dernières années de lucidité être avalée par l’angoisse d’être à nouveau trompé. Si autrefois il méritait sans doute la fuite de Chris parce qu’il travaillait trop, ils sont désormais sur un pied d’égalité, et Adrian n’a pas demandé à tomber malade. Hors de question que son couple en pâtisse, même s’il est bien conscient qu’il faut qu’il laisse à Chris un peu de temps pour qu’il s’en remette. « On avisera en fonction du travail qu’il te reste », il murmure, puis hoche la tête. « Ma mère prendra les enfants un peu plus à la rentrée. »


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 782
▪ dispo pour un rp ? : yeah
▪ avatar : aaron tveit
▪ âge : 34
▪ statut : marié
▪ occupation : réalisateur

MessageSujet: Re: you know me better than I know myself (fletch)   Jeu 17 Aoû - 23:20

Chris se rend compte qu'il a suscité l'agacement d'Adrian sans le vouloir, quelque chose qu'il aurait bien entendu préféré éviter étant donné la situation. Ca ne change cependant pas vraiment le problème qui se pose avec la courte deadline qui lui pèse au dessus de la tête comme une épée de Damoclès. Il ne peut pas se permettre de priver et Adrian et les enfants de ces vacances tant méritées, et si son mari refuse de partir seul dans l'éventualité ou il ne pourrait pas finir à l'heure, alors la pression est double pour le réalisateur débordé. « Arrête d'être bossy tu veux ? » Chris lui demande fatigué et sans réelle force restante pour lutter contre son éternelle obstination qui aura très certainement raison de lui à un moment ou à un autre. « Les enfants ont besoin de vacances, et nous aussi. Je ferais mon maximum, je te le promets. Mais il faut qu'on change d'air. » Il insiste évidemment contrarié par l'idée que les vacances au soleil de toute la famille lui repose intégralement sur les épaules. « Si j'ai pas fini à temps alors je vous rejoindrais plus tard, mais on ne peut pas se permettre d'annuler des vacances à ce prix là à la dernière minute... » Il souffle un peu, montre quelques signes de nervosité en triturant le pinceau qui l'aidait justement à se détendre. « Il faut simplement que je m'organise. » Il tente peu convaincu cela dit. Il a besoin d'un miracle, d'aide aussi sans doute.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
oh I believe in yesterday
Love is friendship that has caught fire. It is quiet understanding, mutual confidence, sharing and forgiving. It is loyalty through good and bad times

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 75
▪ dispo pour un rp ? : Ouiii
▪ avatar : Eddie Redmayne
▪ âge : 35 ans
▪ statut : Marié & père deux fois
▪ occupation : Professeur de littérature à Oxford, écrivain

MessageSujet: Re: you know me better than I know myself (fletch)   Sam 7 Oct - 19:37

Adrian roule des yeux, heurté, à la demande de Chris. Il n'est pas bossy, il essaie simplement de composer avec cette famille qui part en lambeaux. Il soupire et regarde ses pieds un instant, contenant un accès d'agacement qui menace de se déverser sur eux s'il n'est pas capable de tenir sa langue et de se maîtriser. Chris n'y peut rien, pas plus que lui. Mais Adrian se sent oppressé par la tristesse des autres, qui ne laisse aucune place à la sienne. C'est lui qui va perdre la tête, et lui aussi qui va perdre l'usage de ses capacités. mais tout le monde est triste, et égoïstement, Adrian préfèrerait qu'on lui laisse un peu d'espace pour pleurer, pour hurler sa peur ou sa détresse, pour décompresser. « Et toi, sois compréhensif. Je n'ai pas envie de partir en vacances sans toi avec les enfants. Je suis fatigué et tu sais très bien qu'ils seront contrariés donc intenables », il lâche d'une voix lasse. « Et moi j'ai besoin de toi », finit-il par lancer, un peu amer, un peu triste aussi, ne sachant trop comment exprimer ce qui lui étouffe le coeur.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 782
▪ dispo pour un rp ? : yeah
▪ avatar : aaron tveit
▪ âge : 34
▪ statut : marié
▪ occupation : réalisateur

MessageSujet: Re: you know me better than I know myself (fletch)   Mer 11 Oct - 22:19

Chris ne va jamais à la confrontation avec Adrian. Aussi comme à chaque fois qu'il s'y risque, il finit toujours par le regretter instantanément. Il ne sait plus quoi faire pour être honnête. Toutes les solutions qu'il voudrait apporter lui semblent mauvaises ou irréalisables et il s'en veut pour ne rien arranger. Si il était capable de se concentrer et d'être performant au travail, la question ne se poserait sans doute pas, mais la situation étant ce qu'elle est il est fort probable que ces vacances en italie ne voient jamais le jour à cause de lui. Tout serait plus simple si il pouvait simplement claquer des doigts et aller mieux, voire oublier le drame qui frappe leur famille, l'occulter comme Adrian semble arriver à le faire parfois. Alors il baisse les yeux, son argumentaire bien préparé n'ayant plus aucun poids contre la dernière supplique de son mari. Chris hoche alors la tête. « Je suis désolé. Je vais faire de mon mieux je te le promets. » Il lance avant de l'attirer contre son coeur. "On partira tous ensemble." Il ignore encore comment il va bien pouvoir tenir cette promesse, mais tout ce qu'il sait c'est qu'il n'a plus tellement le choix maintenant. "Et si on a besoin d'aide on emploiera quelqu'un pour nous aider avec les enfants." Il ajoute bien que réticent à cette idée. Malgré leur job prenant, les deux se sont toujours mis beaucoup de pression pour toujours assurer la garde de leurs enfants eux-même. Et si dans le fond Chris sait qu'il n'y a rien de mal à embaucher une nourrice, il ne peut pas s'empêcher de penser qu'en temps que parent gay il n'a pas vraiment d'autre choix que d’exceller dans son rôle de père, ou de façon plus réaliste, faire le maximum au moins, quitte à en s'en demander beaucoup trop.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
oh I believe in yesterday
Love is friendship that has caught fire. It is quiet understanding, mutual confidence, sharing and forgiving. It is loyalty through good and bad times

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 75
▪ dispo pour un rp ? : Ouiii
▪ avatar : Eddie Redmayne
▪ âge : 35 ans
▪ statut : Marié & père deux fois
▪ occupation : Professeur de littérature à Oxford, écrivain

MessageSujet: Re: you know me better than I know myself (fletch)   Dim 15 Oct - 0:15

Adrian n'a pas pour intention de se montrer égoïste, honnêtement. Il n'a pas envie de torturer Chris, ni d'exiger de lui qu'il réforme son emploi du temps pour se plier à ses moindres désirs. Là n'est pas sa volonté. Mais il veut profiter des moments familiaux qu'il peut avoir avant qu'il ne soit trop tard, déjà, et il veut également qu'ils reprennent tous des forces, ensemble. Que Chris lui parle, s'ouvre, comprenne, fasse son deuil aussi, le deuil de cette vie parfaite qu'ils s'imaginaient vivre jusqu'à 90 ans. Adrian ne sera sans doute plus capable d'être cohérent quand il passera la quarantaine ou la cinquantaine, il le sait. Mais pour autant, vivre dans le désespoir aujourd'hui ne sert à rien qu'à leur faire perdre du temps. « Je ne veux pas que tu te sentes coupable, ou obligé. Mais ces vacances... On en a tous besoin. Parce qu'il faut que ça cesse, cette tristesse générale. Les enfants commencent à en souffrir sans réellement savoir pourquoi - et l'ambiance devient lourde. On leur doit, et on se le doit à nous », Adrian murmure, en glissant une main contre la nuque de Chris pour le garder contre lui. « Je sais que tu as mal, Chris. Je sais que tu as peur... Et moi aussi. J'ai peur, et je trouve la situation profondément injuste, mais... On ne peut rien faire d'autre que tenter de se battre et de profiter du temps que l'on a, tu vois ? » il demande dans un murmure en embrassant l'épaule de son mari. « Je ne veux pas que tu te réveilles dans dix ans avec des regrets », il complète, en haussant une épaule.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 782
▪ dispo pour un rp ? : yeah
▪ avatar : aaron tveit
▪ âge : 34
▪ statut : marié
▪ occupation : réalisateur

MessageSujet: Re: you know me better than I know myself (fletch)   Dim 15 Oct - 0:50

Chris s'en veut d'être un livre ouvert pour Adrian. Il n'y a pas si longtemps c'était quelque chose de positif, quelque chose sur lequel ils pouvaient compter tous les deux pour se comprendre sans avoir même besoin de se parler. Aujourd'hui Chris aimerait pouvoir faire son deuil sans imposer cette peine qui lui déchire le cœur et dont il sait qu'Adrian n'a pas besoin en ce moment. Si son mari n'était pas si bon à l'exercice, alors il pourrait sans doute faire semblant. Suffisamment semblant pour ne pas lui faire plus de mal encore. La vérité c'est qu'il n'est pas prêt à accepter ce qui leur tombe dessus aujourd'hui. Il aimerait brûler les étapes et agir au mieux pour Adrian et les enfants, mais il se sent coincé dans cette phase de colère qu'il n'a pas trouvé le moyen d'exprimer. Ca a toujours été son problème à Chris. Il n'est pas vraiment doué pour faire face au malheur, et les années qui passent n'ont toujours pas réglé ce problème. « Je sais. » il répond simplement en baissant les yeux. « Mais je n'y arrive pas. Je ne veux pas te perdre. » Il admet brutalement mais dans un murmure. Puis c'est plus fort que lui. Lui qui essaye de contenir ses émotions depuis des semaines se met à pleurer silencieusement. De tristesse, de fatigue, de découragement. Il réalise la portée de ce qu'Adrian lui demande. Il lui demande d'accepter la situation, d'arrêter de se battre contre ce qui est plus fort que lui. And it hurts.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
oh I believe in yesterday
Love is friendship that has caught fire. It is quiet understanding, mutual confidence, sharing and forgiving. It is loyalty through good and bad times

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 75
▪ dispo pour un rp ? : Ouiii
▪ avatar : Eddie Redmayne
▪ âge : 35 ans
▪ statut : Marié & père deux fois
▪ occupation : Professeur de littérature à Oxford, écrivain

MessageSujet: Re: you know me better than I know myself (fletch)   Mer 18 Oct - 18:28

Adrian essaye de garder son sang-froid face à la tristesse de son mari, mais n'y parvient que très difficilement. C'est sans doute ça, le pire, dans toute cette histoire. Pas le fait qu'il va devenir dépendant de l'aide des autres, pas le fait que son cerveau va cesser de fonctionner, alors même que toute la personnalité d'Adrian repose sur les méandres intelligents de son esprit, non. La tristesse des autres, c'est ça le pire. La détresse de sa mère, qu'il revoit, assise, les larmes aux yeux, attablée à la cuisine de la maison de son enfance. La détresse de son père, plus discrète, silencieuse, dont il ne doute pas pourtant même s'il est très certainement en colère contre la figure absente. La détresse de Chris, figé dans l'horreur de l'annonce, dans l'anticipation des conséquences et du reste. Adrian ne sait pas quoi faire contre tout ça. Viendra aussi l'horreur des enfants, l'incompréhension et la frustration des premiers problèmes. Adrian voit ce futur venir, clairement, distinctement, et ça le rend malade. Alors il ne comprend que très bien l'état d'esprit de son mari ; mais pour l'heure, il s'en sent surtout coupable. « Tu ne vas pas me perdre », il murmure, fermant les yeux à son tour, reprenant une respiration hasardeuse, hachurée. « Pas tout de suite. Je suis là pour toi, pour l'instant, tout va bien. Et qui sait, peut être qu'on trouvera une solution. La science fait des progrès chaque jour pour faciliter la vie des gens, pour guérir certaines maladies. On est capables d'optimisme. Et si jamais ces choses ne viennent pas, si je finis par... tu sais. Si ça arrive un jour, alors ce n'est pas pour tout de suite, et d'ici là, on aura vécu cette vie merveilleuse que l'on veut ensemble, on aura les plus beaux enfants du monde et tu n'auras pas de regret. En attendant, tout ce qu'on a à faire, c'est vivre ces années à fond, ensemble, avec les garçons. Et c'est une chance, toutes ces choses que l'on va faire», il murmure toujours, sans trop savoir où il met les pieds, comme s'il piétinait dans le noir. Ils n'ont jamais vraiment discuté de tout ça. « Peut être que tu devrais rencontrer quelqu'un. Des proches de gens qui vivent la même chose que toi. Peut être que ça te ferait du bien d'en parler à quelqu'un d'autre ».

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 782
▪ dispo pour un rp ? : yeah
▪ avatar : aaron tveit
▪ âge : 34
▪ statut : marié
▪ occupation : réalisateur

MessageSujet: Re: you know me better than I know myself (fletch)   Dim 22 Oct - 18:18

Chris se laisse aller dans les bras d'Adrian, incapable de se retenir, même pour le bien de son mari qui ne devrait pas être celui qui rassure mais celui dont on prend soin. Chris aimerait pouvoir tenir ce rôle tout de suite, c'est d'ailleurs ce qu'il a essayé de faire en prenant en charge le plus de tâches possible, et en faisant son maximum pour alléger l'emploi du temps d'Adrian. Il s'est occupé des courses, du ménage, de la lessive, du bain et des devoirs des enfants, le tout en continuant de travailler d'arrache-pied pour pouvoir partir en vacances en même temps que le reste de sa famille. Parce que malgré sa volonté de faire une croix sur ces vacances pour finir le tournage s'il le faut, il en a vraiment besoin lui aussi. Alors il hoche la tête, n'entend que ce qu'il peut entendre et se concentre sur la fine illusion d'espoir qu'Adrian tente maigrement de lui offrir. La science, c'est ce dont ils dépendent désormais. Il le sert contre son cœur et tente de reprendre une respiration normale. « Je suis désolé. C'est pas à toi de me dire tout ça, c'est moi qui devrait te rassurer par l'inverse... Je suis juste, tellement fatigué. »

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
oh I believe in yesterday
Love is friendship that has caught fire. It is quiet understanding, mutual confidence, sharing and forgiving. It is loyalty through good and bad times

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: you know me better than I know myself (fletch)   

Revenir en haut Aller en bas
 
you know me better than I know myself (fletch)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: london, 2017 :: westbound to eastbound :: circle line :: kensington-
Sauter vers: