for good. (rosemon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
▪ messages : 24
▪ dispo pour un rp ? : yes!!!
▪ avatar : dianna flawless agron.
▪ âge : 28 yo.
▪ statut : eating pasta w/ a ginger.
▪ occupation : graphic designer.

MessageSujet: for good. (rosemon)   Lun 10 Juil - 22:33

Accroupie, mains calées sur la surface en plastique qui m'entoure, j'attends patiemment. Non, en fait, pas patiemment. Je suis prête à bondir en dehors de cette boîte pour retrouver ma meilleure amie, telle une strip-teaseuse émergeant d'un gâteau géant. Parce que oui, je suis dans une réplique d'une pièce montée en plastique blanc, ornée de doré. Et en y réfléchissant, l'idée n'est peut-être pas si bonne que ça, et la référence - unintended - est de mauvais goût après le débâcle de la demande de mariage refusée - non mais, Jason, I love you dude, mais quelle idée aussi. Mais j'avais promis à Rose un cadeau surprise, et quoi de plus surprenant que sa bestie sortant d'une boîte ridiculement énorme ? Et puis, la sobriété, ce n'est pas mon style quand je fais des surprises. J'ai même pris des paillettes pour accompagner ma sortie. Alors j'ai tout coordonné avec son... pas-fiancé, mon cousin, Chandler - qui s'avère aussi être le meilleur ami de Jason, it's how it all started, et non, aucune connexion avec Friends pour le prénom - et mon copain, que j'ai réussi à arracher à son travail pour une semaine. Depuis le temps que j'essaie de l'entraîner de Los Angeles jusqu'ici pour le présenter à mes proches ! C'est drôle, d'ailleurs, mais installée inconfortablement dans mon véhicule du soir, je me rends compte que ce comité d'organisation de surprise est très américain, en fait. Et plus British que Rose Margaret Foster, tu meurs. Oh well, she's used to it.

La boîte s'arrête. J'entends les garçons murmurer. Je prie pour que mon cousin ne fasse pas de bêtises. Je l'avais prévenu à l'avance. La maladresse, il la contient ce soir, sinon autant attendre gentiment dans la voiture. Il a promis, he pinky-promised même, comme les enfants.

C'est Jason qui est censé partir en dernier, après avoir sonné à la porte. Ben, the boyfriend, m'envoie un message pour me dire qu'ils s'en vont. Ils nous laissent entre nous, ce soir. Eux de leur côté auront l'occasion de se connaître un peu plus. Chandler racontera sûrement des conneries sans fin et posera un nombre impossible de questions à Ben. Mais je suis certaine qu'ils s'entendront. Ils adorent la bière, les jeux vidéos, la musique, et je crois qu'ils m'aiment bien, aussi. Ça devrait le faire. Au pire, Chand' racontera pour la énième fois la soirée - qui date d'il y a, quoi, dix ans ? - où mon co-administrateur de forum RPG avait sauté par la fenêtre de chez mes parents, après m'avoir déclaré sa flamme. Ben would love that one. Cette histoire, je n'en riais pas, sur le coup. Surtout pas quand mon cousin se marrait déjà alors que je conduisais Terence à l'hôpital. Mais il n'y a rien eu de grave, en fin de compte, et je suis restée en bons termes avec Terry, alors on en rigole depuis.

C'est assez étrange, je suis emplie de nostalgie et de joie à ce moment précis. On a vécu tant de choses ensemble, toute la bande, à Oxford. Surtout Rose et moi. Voisines devenues meilleures amies en quelques instants. On a tout vécu ou presque ensemble. Je l'ai un peu perdue pendant une petite période, me suis inquiétée pour elle, but it was just a phase. Notre amitié a réussi à tout survivre. Même après l'université, quand chacun a fait sa vie. Je me suis installée aux Etats-Unis, elle à Londres. Tout a changé et en même temps, pas vraiment, pas entre nous en tout cas. Nous sommes restées en contact et nous sommes revues autant que possible, au cours des sept dernières années. À chaque fois, la joie de se retrouver, puis la tristesse de devoir se quitter, encore. Mais aujourd'hui, c'est différent, et c'est en partie pourquoi je suis si impatiente. This time around, I'm here to stay. For good.

Je regarde mon téléphone. Il est minuit passé. Plus un bruit dehors, je me demande si les garçons sont toujours là. Je tape un message dans notre conversation à quatre - OP: SURPRISE ROSIE- et la sonnette retentit avant même que je n'appuie sur Envoyer. Le plan est toujours en marche. Chandler a réussi à s'en aller sans rien faire tomber, thank God! L'opération va réussir. This is happening. J'entends la porte s'ouvrir et mon sourire s'agrandit. Rose Margaret Foster, ready or not, here I coooome. Ni d'une, ni de deux, je pousse les portes cachées du gâteau géant et en sort, en lançant des paillettes et en criant : "SUPRIIIIIIISE!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 95
▪ dispo pour un rp ? : yes, yes yes
▪ avatar : emily browning
▪ âge : 31
▪ statut : still trying hard w/ jason baker
▪ occupation : productrice ; co-fondatrice et CEO de FosFaure Productions

MessageSujet: Re: for good. (rosemon)   Jeu 26 Oct - 23:48

Il est tard. Jason travaille, comme souvent. C'est compliqué d'être en couple, quand on a des journées de travail bien remplies, des engagements mondains, associatifs ou professionnels à toute heure. C'est encore plus compliqué quand votre petit ami a un travail principalement nocturne. Même s'il n'est pas obligé de tenir le bar - he owns the damn place now - il reste un Yankee bien terroir, qui aime être proche des hommes et de la bière. Et je refuse d'être la petite copine casse-pieds, qui vient réclamer de l'attention et empêche son conjoint de mener sa vie tranquillement. Surtout en ce moment. Je lui en demande déjà beaucoup, je ne me risquerais pas à mettre en péril l'équilibre précaire que nous avons atteint. Et puis, ce n'est pas mon genre, étonnamment. Mais mon propre besoin d'indépendance signifie que je suis très conciliante sur l'emploi du temps de l'américain. Il pourrait difficilement en être autrement, après tout, je viens de m'enfiler une journée de 14h, comprenant un déjeuner avec des vieux riches libidineux - dont ni Jason, ni aucun média ne devrait connaître la teneur - ainsi que des cocktails d'affaires au bord de la Tamise. Cette dernière opération était beaucoup plus agréable et beaucoup plus efficace, je pense avoir décroché au moins deux nouveaux contrats plutôt juteux. Pas tout à fait dans le genre hipster engagé que Tristan a envie de produire en ce moment, mais qui rapporte gros. Que celui qui n'a jamais regardé un épisode du Bachelor me jette la première rose.

Cette journée mouvementée et mon esprit encore une fois tourné vers mon Yankee expliquent ma posture actuelle, ma foi très élégante. Il est minuit et des poussières, je mange des nouilles dans un carton de take-away, mon soutien-gorge pend sur une des chaises en hauteur de la cuisine et mon élégante robe de soirée est froissée et grossièrement remontée sur mes cuisses. Les fessiers des Kardashians tournent à la télévision et j'hésite à rester éveillée plus longtemps. Jason a dit qu'il ne rentrerait pas trop tard et je ferais bien l'effort de l'entendre, pour le principe. Pour prouver que je fais des efforts, que je suis investie. Et parce que je le suis, accessoirement. Mais mes pieds me font un mal de chien et je suis à ce stade d'alcoolémie insuffisant pour me faire tenir toute la nuit et trop élevée pour rester parfaitement alerte.

Je m'apprête à mettre le reste de bouffe chinoise au frigo et m'écrouler sur le lit quand la sonnette retentit. J'hausse un sourcil, qui peut bien sonner à une heure pareille? Nos chers voisins chanteurs ont déménagé, dieu merci. Les autres pourraient tout aussi bien être des fantômes. Jason peut-être, s'il a oublié ses clés? Suspicieuse, je jette un oeil à travers le judas et constate que le couloir est allumé. Et que devant ma porte trône ce qui ressemble à un énorme gâteau en plastique. « What the fuck? » je marmonne en ouvrant la porte. J'ai à peine mis le pied dehors qu'une silhouette blonde surgit de la pièce montée en hurlant et en lançant des paillettes. Une main sur la poitrine, je ne parviens pas tout à fait à retenir un petit cri de surprise. Il me faut quelques secondes pour percuter ce qui se passe. Mais quand les cheveux blonds et ce grand élan de théâtralité se connectent enfin dans mon cerveau, j'enlace avec force la jeune femme devant moi. « You crazy, crazy woman, I nearly had a bloody heart attack. Jesus Christ, where do you even get a giant stripper cake? » Je ne suis pas sûre de vouloir savoir, en vérité et encore moins qui le lui a procuré. Je réalise finalement l'absurdité de la situation, moi dans ma longue robe de gala, elle jaillissant d'un gâteau dans le hall. J'éclate de rire et tend finalement le bras vers l'appartement. « Come on in and bring that thing with you, someone might question our sex life if they see this in the morning. »

Je prends la main de Lemon et ne la lâche pas, la guidant vers le canapé et abandonnant la pièce montée dans le vestibule. Qu'est-ce que je vais bien faire de ça moi? Je serre ses mains dans les miennes et m'assois en tailleur face à elle, tout sourire. « I'm so so happy to see you, I wasn't expecting this at all, I... » Quelques mots échangés sur Facebook me reviennent et mon sourire s'élargit. « When you said you had a surprise, I was expecting a care package, not receiving you in a box. But this is much better, I'm so glad you're here, I missed you so much. » Les élans d'affection ne sont pas mon genre, mais j'ai dit que je voulais mieux communiquer après tout et cela ne se limite pas à mes rapports avec Jason. Et puis, ma meilleure amie a toujours su faire ressortir les aspects plus doux et sentimentaux de ma personnalité. Aspects bien cachés.

Je me lève brusquement et me dirige vers le frigo, pas très fourni en légumes, mais où s'aligne quelques bouteilles variées. « I've got some champagne in the fridge, I don't even remember why but clearly, it's meant to celebrate your arrival. » Je nous sers, en inondant un peu le plan de travail au passage, mais ne m'en préoccupe pas le moins du monde. Je lui tends finalement une coupe et lève la mienne « Cheers, to the wonderfully insane Lemon Mitchell ! » J'avale une gorgée, puis me peletonne à ses côtés sur le canapé. « So how long are you staying for, what's up with you, tell me everything! » Toute trace de fatigue a disparu et compte bien passer la nuit à discuter avec ma meilleure amie. C'est vraiment une excellente journée.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
There’s something about this place, something, ‘bout lonely nights and my lipstick on your face. Something about my cool American guy. Yeah, there's something about Baby, you and I
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
for good. (rosemon)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
» oh sometimes i get a good feeling[17/05 à 13h46]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: london, 2017 :: westbound to eastbound :: circle line :: kensington-
Sauter vers: