[sujet libre pour oxfordiens] bal d'été 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
▪ messages : 89
▪ dispo pour un rp ? : yes, yes yes (jason, souhir, tristan)
▪ avatar : emily browning
▪ âge : 31
▪ statut : still trying hard w/ jason baker
▪ occupation : productrice ; co-fondatrice et CEO de FosFaure Productions

MessageSujet: [sujet libre pour oxfordiens] bal d'été 2017   Dim 28 Mai - 14:29

L'invitation s'étale en lettres dorées, sur un épais papier bien lisse et éveille toute mon arrogance. Je ne suis pas une personne humble et polie pour commencer, mais l'université d'Oxford, mon fief, fait ressortir l'insupportable gosse de riches que j'ai toujours été. Fière, condescendante, brusque et indélicate. Et pourtant, si à l'aise dans cette foule en robes de bal et costumes de pingouin. Je n'échappe pas à la règle, engoncée dans une longue étoffe bustier bleue nuit qui épouse mon corps à la perfection. Il vaut mieux, j'ai payé une fortune pour ce custom Chanel. Quoi d'autre? J'ai aussi forcé Jason à enfilé son costard Tom Ford, qui le rend beaucoup plus présentable qu'à l'époque où il squattait les lieux. Je lui offre un mince sourire, camouflant sans doute mal le ravissement que ce retour aux sources me procure.

J'ai régné sur ce campus. De bien des façons d'ailleurs et la plupart des gens ignorent l'étendue du pouvoir qu'on avait sur cet endroit. Mon téléphone vibre, affichant un sms de Tristan. Lui, sait. Il était de la partie après tout. Je ne suis pas fière de tout ce qu'on a fait. Mais on a été les rois du monde et c'était quand même assez génial. Il y a eu des bas - des incendies, des salopes autrichiennes, des cris, des larmes, du sexe - mais bien plus de haut. J'ai trouvé ma famille ici. Je réponds à mon meilleur ami, un petit sourire en coin aux lèvres et le chauffeur arrête la voiture aux portes du grand hall. Je le laisse ouvrir la portière et ne lui accorde même pas un regard, me contentant de lui glisser un billet. Il se fiche de ma conversation, mais mes espèces sonnantes et trébuchantes, ça, ça lui parle.

Je glisse mon bras sous celui de mon petit ami, une expression de satisfaction et de supériorité sur le visage. J'ai parfaitement conscience de régresser et de redevenir cette peste frigide dont beaucoup doivent se souvenir. Mais je n'en ai rien à faire, cette soirée a été faite pour les gens comme moi. Payée par les gens comme moi à vrai dire, puisque je verse mon adhésion annuelle au comité des anciens élèves, puits de networking sans fin. Qui a besoin de Linkedin quand on a étudié ici?

Nous rencontrons rapidement quelques anciens de l'équipe d'aviron, qui n'ont pas beaucoup changé. Ils fanfaronnent, se croient sortis de la cuisse de Jupiter, ces grands dadais. Pas de quoi être aussi fiers de vous les garçons, vous avez quand même essuyé un des plus cuisants échecs de l'histoire. La rivalité Oxford/Cambridge se manifeste dans la compétition d'aviron annuelle et nous sommes des gens rancuniers. Et homme à la mer ou non, leur défaite lors de ma dernière année fut épique. Je lâche donc avec mon sourire le plus infect « Je vous laisse refaire votre dernière boat race, je vais au bar moi. » Je dépose un baiser sur la joue de Jason, juste histoire de ne pas être un monstre.

J'arrive finalement au buffet et ne manque pas de trouver une coupe de champagne. Voilà qui est mieux. J'observe la salle, m'amuse de voir Jason s'expliquer avec ses anciens compagnons de galère et ricane en apercevant des têtes connues et fort mal habillées. J'attends avec impatience l'arrivée de Tristan, qui saura apprécier ce spectacle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 72
▪ dispo pour un rp ? : yep
▪ avatar : nicolas bemberg
▪ âge : 31
▪ statut : divorced
▪ occupation : producteur

MessageSujet: Re: [sujet libre pour oxfordiens] bal d'été 2017   Mer 31 Mai - 22:57

Une réunion d'anciens élèves d'Oxford, rien de mieux pour remonter le moral de Tristan en lui rappelant ses plus belles années. Pas que sa vie soit merdique au point de s'en plaindre, bien au contraire, mais il ne peut pas s'empêcher de penser avec nostalgie à ses années d'université. A l'époque pas de problème de mariage raté, d'ado à charge, de responsabilités... Le monde avait l'air de lui appartenir, ou tout du moins il en avait l'impression à l'époque. Craint, respecté, lui et Rose ne se sont pas fait que des amis pendant leurs années à Oxford, mais il en garde un souvenir mémorable qu'il chérit encore dans son petit cœur de glace. Il reconnaît certaines têtes, de celles qu'il a bizuté sans grande tendresse il y a quelque années de ça sans aucun doute. Revenir ici, réveille ses mauvaises habitudes, mais tout ça a au moins le mérite de lui changer les idées. Alors tandis qu'il offre un regard suffisant à quelques anciens camarades devenus médecins et avocats, il cancane auprès d'autres dans un grand élan de maturité que lui inspire les lieux. Quelques minutes plus tard, naviguant entre les allées, il cire aussi les pompes de quelques vieux professeurs qui lui demandent des nouvelles de sa carrière réussie. Puis sans se faire prier il finit par retourner auprès des siens, à savoir Rose Foster dans une robe bleu nuit somptueuse, installée près du bar. Tristan s'approche un sourire aux lèvres et s'empare d'une coupe qu'il fait tinter contre celle de son amie d'un air fier. « Tu es éblouissante. L'Américain doit parader. » Il complimente son amie puis jette un regard à Baker bien occupé avec l'équipe d'aviron. « A moins qu'il ne soit trop occupé à revenir sur ses exploits de 2012. Quelle année ! » Il commente avec une ironie peu dissimulée.

Il ne serait pas étonné de voir quelques losers du club de théâtre ou de cinéma essayer de leur graisser la patte en leur rappelant le bon vieux temps pour des raisons très intéressées somme toute. Tout ça en contant une version édulcorée de la réalité, où bien entendu Foster & Faure seraient de bons vieux potes qu'on serait content de revoir. Soyons honnête, en dehors des figures importantes de l'université. Ils ne sont pas de ceux dont on garde un très bon souvenir , loin de là. « Mayer, fait de la peine à voir. » Il commente d'ailleurs en fixant un des pauvres parasites qui étudiait avec eux. « Let me guess. Cancer, divorce, sa femme a la garde et il s'est fait virer de son job haut placé à la City. » Tristan ricane. « Dire qu'il a failli me voler l'élection de 2006. Qui voterait pour lui aujourd'hui, il a vraiment pas l'air en forme. Pire que je le jour ou je l'ai fait accrocher à un poteau par nos amis les Troublemakers. » Oxford lui a manqué, médire aussi visiblement. « D'ailleurs, je suis assez déçu. La nouvelle génération n'arrive même plus à ruiner les réunions guindées d'anciens élèves. Notre promo, l'âge d'or d'Oxford, indéniablement.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[sujet libre pour oxfordiens] bal d'été 2017
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SUJET LIBRE + Pour se trouver un partenaire de rp
» Fiche de présentation pour RP, libre service ♥.
» La pluie tombe [Libre au Clan]
» Une tâche de chocolat chaud ? Sur ton chandail préféré en plus ? (libre pour homme ;) )
» couleur de la table pour la communion de mon fils!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: london, 2017 :: Heathrow airport (partie étranger)-
Sauter vers: