[sexy times] the taste of her cherry chapstick ft. jane g.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
▪ messages : 53
▪ dispo pour un rp ? : overbooked (Jane, Adrian, Moira, Alec, Lise, TC)
▪ avatar : jessica chastain
▪ âge : 39 ans
▪ statut : célibataire
▪ occupation : directrice de AC Models

MessageSujet: [sexy times] the taste of her cherry chapstick ft. jane g.   Mer 17 Mai - 23:54


The taste of her cherry chapstick
jane & elea


Le sac à main d’Eleanor émet un bruit sourd alors qu’il atterrit lourdement sur la table de l’entrée du loft. Délicatement, elle ôte ses escarpins qu’elle positionne soigneusement, parallèles, près du paillasson.
En se massant machinalement la nuque, sachant pertinemment qu’il lui en faut plus pour se débarrasser des tensions qui s’accumulent là, elle enclenche la platine vinyle et laisse résonner les premières notes de l’album … But Seriously de Phil Collins avant de se laisser tomber dans un fauteuil. Après quelques minutes les yeux rivés sur l’écran de son iphone 7, elle sent l’ennui la gagner. La rousse n’est jamais chez elle aussi tôt. Elle a toujours quelque chose à finir, un rendez-vous, un cocktail, une avant-première ou un défilé. Toujours quelque chose ou quelqu’un pour la tenir occupée si bien qu’elle ne voit généralement l’intérieur de son appartement que de nuit, et pour quelques minutes seulement, avant de s’endormir. Il est vraiment rare qu’elle y passe plus d’une heure consécutive d’éveil, et elle se trouve un peu prise au dépourvu par cette situation. Que va-t-elle bien pouvoir faire avant que le sommeil ne la gagne ?
Dépitée par le silence de son téléphone qui n’est secoué ni par des appels ni par des messages, elle se décide à prendre une douche, elle qui ne le fait d’ordinaire que le matin.
45 minutes plus tard, un masque hydratant et un soin pour cheveux plus tard, c’est vêtue d’un simple t-shirt d’Oxford et d’un short de ses années de volleyball qu’Elea sort de la salle de bains embuée. Elle s’apprête à s’installer devant la télévision, cet engin qu’elle n’a pas allumé depuis probablement plusieurs mois, quand la sonnette se fait entendre.  « Oh fuck ! » Elle laisse échapper le juron à voix basse, se sentant prise au piège. Elle n’est ni maquillée ni correctement habillée, ses cheveux sont encore mouillés et ses pieds nus. Presque à reculons, elle décide d’ouvrir tout de même à l’inconnu qui attend.

Un soupir de soulagement manque de se faire entendre lorsqu’elle reconnait les doux traits de Jane dans l’encadrement sombre de la porte. Ses lèvres s’étirent en un sourire en coin.  « It’s you… Good, I was bored. » Depuis quelques temps, la relation entre les deux femmes a… évolué en quelque chose de beaucoup plus, disons, physique. De connaissance par familles interposées, elles ont récemment développé un lien plus charnel qui ravit la rousse. Sa soirée vient de prendre une tournure beaucoup plus plaisante.
Elle pousse grand ouverte la porte, invitant tacitement la blonde à entrer.

AVENGEDINCHAINS

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Dernière édition par Elea Moriarty le Lun 22 Mai - 19:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
▪ messages : 155
▪ dispo pour un rp ? : sure, get in line babes (lizzie, chris, grayson fam², caitlin, cara, elea, jonathan)
▪ avatar : johanna braddy
▪ âge : 36
▪ statut : very single
▪ occupation : directrice de casting

MessageSujet: Re: [sexy times] the taste of her cherry chapstick ft. jane g.   Ven 19 Mai - 13:29

Les repas de famille m'avaient manqué. Jusqu'à ce que je retourne vivre chez mes parents. Je les adore, j'ai toujours aimé ma famille nombreuse et bruyante, pouvoir débarquer dans la chambre de ma petite soeur et l'aider à faire ses essayages ne m'ennuiera jamais. Mais les blagues de Papa, la folie douce de Maman, la diligence imperturbable de Martha, les broutilles de Lizzie et John ça devient presque fatiguant. Ca ne me ferait pas mal de prendre une soirée pour moi et je décide donc d'esquiver le dîner, non sans me soumettre à l'interrogatoire maternelle au préalable. Oui je vais bien, non je ne vais pas aller boire ma détresse, je ne sais pas quand je vais rentrer. J'évoque la possibilité d'aller chez une amie pour la soirée, ce qui tarit les craintes de ma chère maman. J'éprouve un petit sentiment de malaise de lui avoir menti, même si ce n'est qu'en demi-teintes, même si c'est juste pour éviter d'avoir à m'expliquer, ne pas rendre notre vie de famille encore plus compliquée. Je lui offre donc une dernière étreinte, salue mon père et les autres en vitesse puis file en vitesse.

Je mange un morceau à Chinatown avec un ami de la fac, désormais cameraman. Ses tribulations sur le set de Geordie Shore me font rire aux éclats, même si le poste est bien en deçà de ses ambitions et compétences. Je lui raconte quelques anecdotes amusantes sur mes clients, comme la comédienne qui refuse de passer des auditions dans des bâtiments aux numéros impairs. Je me suis réorientée vers le management artistique depuis peu et je dois dire que je ne m'ennuie pas. Je me sens moins exploitée que sur les plateaux de tournage, mais je n'en fais pas moins bon usage de mes instincts maternels. Finalement, Eduardo m'abandonne pour rejoindre un grand blond musclé et je ne saurais lui en vouloir.

Un peu titillée et n'aimant pas particulièrement rester seule depuis mon retour au pays, une silhouette rousse et un pieux mensonge à ma maman se rappellent à mon bon souvenir. J'ai dit que j'irais peut-être. Je ne suis pas bien loin. Je ne me laisse pas le temps de changer d'avis et laisse le Tube m'amener jusqu'à Westminster. J'arrange rapidement mes cheveux détachés dans la vitre d'une voiture garée dans sa rue. Je ne suis pas maquillée, comme souvent. J'ai déjà mis ce jean sombre hier et mon petit pull en crochet n'est pas le plus flatteur que je possède. Mais je suis là maintenant.

Elle non plus n'est pas des plus apprêtées, mais cela lui va beaucoup mieux qu'à moi. Elea est toujours sublime, ce qui est un peu le coeur du problème. Mais je ne suis pas venue me prendre la tête sur mon état émotionnel ou m'auto-psychanalyser. Je lui rends donc un sourire charmeur et réponds doucement « It's me indeed. And I'm glad I can help. » J'entre sur son invitation silencieuse et me déchausse par habitude, mes Converses abîmées faisant un peu tâche à côté des escarpins impressionnants de la rousse. La beauté, c'est un vrai travail. Je m'avance dans son loft spacieux et lumineux, puis m'adosse à un fauteuil, un sourire mutin aux lèvres. « Now let's see, what could we possibly do to cure this boredom of yours? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 53
▪ dispo pour un rp ? : overbooked (Jane, Adrian, Moira, Alec, Lise, TC)
▪ avatar : jessica chastain
▪ âge : 39 ans
▪ statut : célibataire
▪ occupation : directrice de AC Models

MessageSujet: Re: [sexy times] the taste of her cherry chapstick ft. jane g.   Dim 21 Mai - 17:24


The taste of her cherry chapstick
jane & elea


Elea ne se prive pas de laisser ses yeux dessiner les courbes délicates du corps de Jane qui pénètre dans son appartement. Un sourire se dessine sur ses lèvres lorsque ses converses viennent se blottir contre ses escarpins. Il n’y a pas à dire, les deux femmes sont bien différentes. Pourtant, là, aux préambules de la nuit, pieds nus et sans maquillage, elles sont finalement pareilles.

Sans dire un mot, la rousse continue d’observer les traits de la blonde. Sa beauté n’est pas celle des standards classiques de l’industrie de la mode, et donc de ceux d’Eleanor. Elle n’a pas un visage pour lequel elle pourrait se retourner dans la rue et essayer de la convaincre de passer un casting, comme elle l’a tant fait. Non, Jane est le parfait archétype de la girl next door 2.0, le genre de celles que les artifices nécessaires pour tant d’autres feraient ressembler à un sapin de noël en juin. Elle est de celles que rien ne semble altérer, pas même la dureté de l’orée du matin.

« Now let's see, what could we possibly do to cure this boredom of yours? » Le sourire de Moriarty s’étend et son sourcil droit s’arque, alors qu’elle s’approche sensiblement de Jane, et dit : « You and I both know exactly what you had in mind when you came knocking on my door. Don’t pretend otherwise, love. » Prenant soin de ne faire que la frôler, Elea prend également appui sur le fauteuil, les mains de chaque côté de la taille de Grayson, en lui faisant face. Elle plante ses prunelles dans les siennes et continue sa progression, plus lente cette fois-ci. Elle finit par s’arrêter alors que leurs lèvres se sont plus séparées que par quelques centimètres, que leurs souffles chauds se mêlent. Là, elle finit par murmurer: « Red, or white? »

Non sans prolonger, pendant quelques instants de plus, l’exaltation de la proximité, elle fait quelques pas en arrière avant de tourner le dos au fauteuil et à sa ravissante occupante, et se dirige vers sa cuisine américaine. Ouvrant un placard, elle se perche sur la pointe des pieds pour attraper quelque chose en hauteur. « The wine, red, or white? » Dans chacune de ses mains, une bouteille de vin qu’elle pose sur le comptoir avant de récupérer deux grands verres à pieds.

AVENGEDINCHAINS

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
▪ messages : 155
▪ dispo pour un rp ? : sure, get in line babes (lizzie, chris, grayson fam², caitlin, cara, elea, jonathan)
▪ avatar : johanna braddy
▪ âge : 36
▪ statut : very single
▪ occupation : directrice de casting

MessageSujet: Re: [sexy times] the taste of her cherry chapstick ft. jane g.   Lun 22 Mai - 17:11

Le soir tombant auréole Elea d'une lumière douce, chaude, qui teinte son appartement si net d'un filtre orangé. Elle semble illuminée de l'intérieur, ses cheveux fraîchement lavés scintillent dans le crépuscule et sa peau diaphane n'en a l'air que plus parfaite. J'adore ce moment de la journée. Tout est plus beau, plus sensuel. Ce n'est pas pour rien que les cinéastes usent et abusent de cet instant. The golden hour. J'esquisse un sourire en la voyant s'approcher, mon regard appréciateur s'attardant sur ses longues jambes dénudées et ses courbes parfaites. Et il vient confirmer ses paroles, même si j'ai tôt fait de reporter mon attention sur ses si jolis yeux. Oui, nous savons exactement pourquoi je suis là. Un sourire charmeur pour seule réponse, je me contente de la dévisager de façon parfaitement explicite.

Je ne doute pas qu'elle comprenne aussi les raisons plus personnelles de ma venue. Il suffit qu'elle ai un peu parlé à un autre Grayson pour s'en douter. Que j'ai toujours du mal à dormir seule. Que ces instants purement physiques, ces moments où je peux laisser aller mon corps à ses désirs les plus primitifs sont aussi des temps de repos pour mon esprit. Je peux oublier et lâcher prise. Dans ses bras ou ceux d'un.e autre. Mais j'apprécie les siens. Ils sont doux mais experts, rassurants mais fermes. Elle sait à quoi s'en tenir et moi aussi.

Mon esprit divague d'ailleurs sur ce que nous n'allons pas tarder à faire, alors que ses lèvres fines s'approchent des miennes. Je m'apprête à m'en emparer, quand elle me pose une question qui me prend de court. Red or white what, underwear? Je fronce les sourcils alors qu'elle s'éloigne, ne sachant pas exactement où elle veut en venir. Mais quand je la vois se hisser pour atteindre son liquor cabinet, mon esprit embué par l'envie finit par retrouver le chemin de la raison. Le vin. Elle parle du vin. Je m'approche d'un pas souple et viens poser mes mains sur ses hanches, avant de chuchoter dans le creux de sa nuque. « Red please darling. » Mes mains s'attardent sur les courbes de son bassin, lentement et je dépose un baiser léger dans son cou, puis un autre, puis encore un, tout contre son oreille. « But you know, you don't have to play the hostess with me. » Je laisse une de mes mains remonter le long de son flanc, puis la glisse le long de son bras pour venir prendre la bouteille d'excellent vin posée sur le comptoir.

Un peu à regrets, je me détache d'elle et nous sert assez généreusement. Il n'est pas question de se la jouer gala de charité et de servir trois gouttes dans un immense verre en cristal. Autant profiter pleinement de chacun des petits plaisirs ce soir. Un sourire en coin toujours aux lèvres, je lève mon verre dans sa direction et susurre. « To an excellent evening. » Je bois une bonne gorgée - il est très mal venu de ne pas boire après un toast - puis pose mon verre, mes yeux s'attardant à nouveau sur les yeux envoûtants et le corps élancé de la rousse. Je me perds un peu dans ma contemplation, la tête légèrement penchée sur le côté. Le vin à beau être très bon, ce n'est clairement pas pour ça que je suis venue. Ma main se pose sur le visage angélique d'Elea et mon pouce trace la courbe de sa pommette. « God, you sure are a sight for sore eyes. » Je m'approche encore un peu et cette fois l'embrasse, lentement d'abord, puis mon autre main vient se nicher dans son dos et je la serre un peu plus contre moi, sentant tout le reste s'envoler à mesure que notre étreinte s'échauffe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 53
▪ dispo pour un rp ? : overbooked (Jane, Adrian, Moira, Alec, Lise, TC)
▪ avatar : jessica chastain
▪ âge : 39 ans
▪ statut : célibataire
▪ occupation : directrice de AC Models

MessageSujet: Re: [sexy times] the taste of her cherry chapstick ft. jane g.   Ven 26 Mai - 0:39


The taste of her cherry chapstick
jane & elea


Elea a mis longtemps, très longtemps, avant de se laisser aller dans les bras de quelqu’un après la  mort d’Alec. Il était son premier tout : premier ami, premier amour, premier baiser, premier amant. Premier orgasme aussi. Et puis premier coeur brisé. Toutes ces expériences étaient définitivement liées à la mémoire de Campbell, enterrées six pieds sous terre avec son corps. Alors elle les a soigneusement rangées dans une petite boite planquée dans un coin sombre de sa tête, déterminée à les oublier là à jamais. Ce stratagème a fonctionné un temps, mais elle a fini par se rendre compte que ce ne serait pas durable. Même Moira s’est mise à lui faire des remarques, plus ou moins discrètes au début; elle a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Rapidement, elle a compris que ce serait par le pêché de chair qu’elle expierait son deuil, qu’elle oublierait ses peines et noierait ses remords. Ce sont de ces quelques secondes de noir complet, de silence intérieur, de répit total quand son cerveau s’arrête enfin de s’agiter, qu'elle est avide et elle n’a jamais réussi à trouver ailleurs qu’à l’apogée de son plaisir. Ainsi, elle a fini par se faire très souvent raccompagner par de charmants inconnus dont le nom ou la profession l’importaient peu, et mettait un point d’honneur à ne jamais les revoir. A quoi bon ? Il ne manquerait plus qu’ils veuillent parler, ou pire, manger.

Avec Jane c’est un peu différent, elle sort de ses habitudes, du carcan de règles qui enrobe ses flirts. Il faut dire que leur rencontre était bien différentes puisqu’elles se sont longtemps fréquentées habillées avant de tomber les vêtements. Pour la plus grande joie des deux, une réunion de famille qui s’éternisait un peu trop, du vin comme carburant, les a rapprochées. Depuis, il n’est pas rare que la blonde vienne sonner à Westminster, et que les week-ends chez les Graysons prennent une tournure à la fois inattendue et mille fois plus intéressante.

Le doux toucher de son amante d’un soir la ramène à la réalité, un frisson glacé parcourant son échine au contact de ses lèvres contre son cou. «But you know, you don't have to play the hostess with me.» Elea tourne la tête de quelques centimètres, pour être encore plus près de Jane et murmure : «I bet there are other games you wouldn’t mind me playing…». Un sourire satisfait et suggestif se dessine sur ses lèvres alors qu’elle observe le vin remplir les deux ballons, sans bouger d’un sourcil. «To an excellent evening.» Oh, la soirée promet d’être plus qu’excellente.

La rousse finit tout de même par se retourner pour faire face à Jane. «God, you sure are a sight for sore eyes.» Le compliment lui couple le souffle. Elle est plus ou moins habituée à entendre des louanges sur son physiques, mais les mots utilisés sont souvent resté bien sommaires. Des ‘hot, sexy’ et même ‘beautiful’, mais il y avait bien longtemps qu’elle n’avait pas reçu de paroles aussi délicates. Quelque peu déstabilisée, elle répond à son baiser en y insufflant une fougue, une urgence nécessaire. Ses doigts se logent dans ses cheveux lisses, et les corps se rapprochent, effaçant les espaces qui semblaient déjà disparus entre elles. «Too much clothing.» Les mots d’Elea sont saccadés, essoufflés, alors qu’ils sont prononcés tout contre la bouche de Grayson. Elle joint les gestes à la parole et agrippe son pull en mailles avant de le faire passer à la hâte au dessus de sa crinière blonde et de le laisser tomber, sans y prêter attention, sur le sol de la cuisine. Ses doigts tracent les contours de son soutien gorge tandis que les baisers ont repris de plus belle, et l’espace de quelques secondes elle se souvient qu’elle est nue, elle, sous son t-shirt.

Enlaçant plus fermement Jane, non sans autoriser ses mains à s’aventurer plus bas que ses reins, elle les dirige, sans jamais rompre leur étreindre, vers le canapé.
AVENGEDINCHAINS

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
▪ messages : 155
▪ dispo pour un rp ? : sure, get in line babes (lizzie, chris, grayson fam², caitlin, cara, elea, jonathan)
▪ avatar : johanna braddy
▪ âge : 36
▪ statut : very single
▪ occupation : directrice de casting

MessageSujet: Re: [sexy times] the taste of her cherry chapstick ft. jane g.   Ven 26 Mai - 15:18

Les jeux que suggèrent Elea titille mon imagination, plus que je veux bien l'avouer. Les relations purement physiques ne sont pas une nouveauté pour moi - j'ai tout de même bientôt 30 ans - mais celle que j'ai avec la rousse est un peu particulière. D'abord, nous avons une vraie complémentarité, une attirance parfaite qu'il n'est pas facile d'obtenir et qu'il faut chérir quand on la trouve. Ensuite, cela va au delà des coups de fils tardifs et des arrivées à l'improviste à la tombée du jour. Nous nous connaissons depuis si longtemps maintenant, c'en était d'ailleurs étrange quand nos rapports ont commencé à évolué. Non pas que je m'en plaigne maintenant, mais cela m'a fait un peu bizarre. Et je ne m'amuserais pas à expliquer cette situation délicate à ma famille d'ailleurs. Oui, je couche de temps en temps avec la tante de mon beau-frère, but it's cool you know? J'imagine d'ici les réactions estomaquées de Chris et ma mère et, pire encore, le sourire narquois de Gabrielle.

Mais je préfère ne pas m'attarder sur cette vision, qui aurait de quoi me couper toute envie d'aller plus loin. Et j'en ai très envie. Notre étreinte se fait plus intense, mon corps se love contre le sien et nous délaissons nos verres de vin pour passer aux choses sérieuses. Je la laisse ôter mon pull avec joie, ne pouvant qu'être d'accord avec sa constatation sommaire. Il faut en effet remédier à ce problème de surplus de vêtements. Elle m'entraîne vers le canapé et j'effectue une petite pirouette, afin que ce soit la rousse qui y bascule dans un élan passionné. J'ôte mon soutien-gorge en vitesse, puis laisse mes mains courir le long de ses hanches, avant d'attraper le bas de son t-shirt léger et le fait voler au dessus de la table basse. Mes lèvres s'attardent dans sa nuque, puis passent délicatement par son ventre et sa poitrine. Je relève la tête vers Elea, cherchant cette expression de plaisir qui illumine si bien ses traits fins et qui ne fait que m'encourager. J'esquisse un sourire séducteur, jouant avec le haut de son petit short, obstacle évident à notre activité.

Mais avant que j'ai le temps de m'engager un peu plus, un bruit sourd retentit et me fait sursauter. Il me faut un instant pour comprendre que quelqu'un tambourine contre la porte d'entrée. J'hausse un sourcil, surprise et un rien alarmée. This is a nice neighbourhood, people don't bang on doors at dinner time. J'échange un regard interloqué avec Elea, mais décide de jouer la carte de l'humour, me redressant tranquillement, un coude posé sur le dos du canapé et un sourire taquin aux lèvres. « Are we expecting a third party? » Ce n'est pas ce que j'avais en tête en arrivant, mais je suppose que ce pourrait être amusant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 53
▪ dispo pour un rp ? : overbooked (Jane, Adrian, Moira, Alec, Lise, TC)
▪ avatar : jessica chastain
▪ âge : 39 ans
▪ statut : célibataire
▪ occupation : directrice de AC Models

MessageSujet: Re: [sexy times] the taste of her cherry chapstick ft. jane g.   Sam 27 Mai - 0:10


The taste of her cherry chapstick
jane & elea


Si la personnalité d’Elea ne laisse pas planer de doute sur sa tendance à dominer, pour ne pas parler de besoin vital de tout contrôler, elle accepte aujourd’hui de se laisser entrainer sur le canapé par Jane et de s’abandonner à sa merci. Il ne faut pas avoir fait de longues études en psychologie pour être capable d’identifier les sources de ce comportement, mais elle a, de toutes façons, toujours été plutôt autoritaire, même enfant. Le lâcher prise dont elle fait preuve, plutôt ordinaire pour beaucoup d’autres, est donc révélateur de la confiance et l’aise qu’elle éprouve en compagnie de la blonde; mais qui, somme toute, devrait plutôt avoir l’effet inverse sur elle.

Le corps et la tête de la rousse passent en mode automatique, machine, et avant qu’elle ne s’en rende vraiment compte, son t-shirt jonche déjà le sol. La bouche de Jane qui trace des arabesques sur sa poitrine et son ventre provoque de nouvelles vagues de frissons qui lui donnent la chair de poule et font s’arquer son dos. Sans qu’elle ne puisse le retenir, un gémissement s’échappe de ses lèvres avant qu’elle ne puisse les mordre. Les doigts qui narguent l’élastique de son short n’aident pas à calmer le feu qui gagne Eleanor, et elle ne voudrait d’ailleurs pas faire autre chose que continuer de l’attiser.

Des coups sourds sont martelés sur la porte et Moriarty sursaute en même temps que Jane. Jamais personne ne vient ici. Enfin, jamais personne ne vient ici sans une invitation explicite de sa part, sauf peut être celle dont le corps à demi nu est tout contre le sien. « Are we expecting a third party? » Sans réfléchir, elle répond :  « I wish… » Tant de spontanéité de sa part la fait rire, mais elle porte vite sa main à sa bouche, étouffant son rire. A voix très basse, elle ajoute tout en attirant à nouveau la blonde vers son visage: « Maybe if we keep really really quiet, they’ll go away…? » Elle ne laisse pas le temps au sourire qui nait sur son visage de s’épanouir pleinement avant de ravir un baiser, puis deux, puis trois à Jane. Elle s’apprête à oublier l’intrus à la porte et à reprendre le cours de son activité plus que plaisante lorsqu’il se rappelle à elle, frappant à nouveau. Elle grommelle « Fuck » avant de faire basculer son amante sur le canapé pour pouvoir se lever, non sans l’embrasser une dernière fois. En deux temps trois mouvements, le t-shirt est enfilé et les quelques mètres qui la séparent de la porte, parcourus.

« Molly ? What the hell are you doing here? » Elle dévisage son assistante qui se tient, penaude, devant l’appartement. « Oh… You look different than you’re used to El… » « Of course I look different ! Do you think I fucking shower with my Louboutins on?» Il y a probablement un peu plus que la tenue qui surprend la jeune femme, les cheveux décoiffés, le souffle court et les joues rosées doivent jouer aussi, mais elle semble se ressaisir. « … Anyways. I tried to call you but you didn’t pick up, I wanted to know if you agree on giv… » L’agacement clairement audible dans la voix, Elea répond : « I don’t have time. Handle it.» On peut désormais lire l’incrédulité dans le regard de Molly qui ne doit probablement pas comprendre que sa patronne si directive lui laisse le champ libre. « But you said i should always check with you if… » Elle est interrompue encore une fois. « I know what I said, but now I say otherwise. I trust you with this, don’t make me regret it. » Elea ne lui laisse pas le temps de rétorquer qu’elle ajoute : « Just make sure I still have an agency tomorrow morning and it’ll be fine. Good night Molly.»

Elle regarde son assistante lui répondre bonne nuit, décontenancée, et s’éloigner de la porte. Elle pousse alors un soupir de soulagement, satisfaite d’avoir réussi à éloigner la trouble fête et à faire abstraction de Jane, à moitié nue, sur son canapé. Le panneau de bois se referme lentement sous la pression de sa main, alors qu’elle passe l’autre sur son front, comme pour essayer de dissiper le brouillard qui a gagné son cerveau.
AVENGEDINCHAINS

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
▪ messages : 155
▪ dispo pour un rp ? : sure, get in line babes (lizzie, chris, grayson fam², caitlin, cara, elea, jonathan)
▪ avatar : johanna braddy
▪ âge : 36
▪ statut : very single
▪ occupation : directrice de casting

MessageSujet: Re: [sexy times] the taste of her cherry chapstick ft. jane g.   Dim 28 Mai - 12:35

Le rire d'Elea est particulièrement agréable à entendre. Peut-être parce qu'elle ne rit pas si souvent. Apporter un peu de gaieté - et de plaisir - à son quotidien me réjouit et je la laisse attirer mes lèvres contre les siennes sans rechigner. Je n'osais pas proposer cette solution très mature de let's pretend we're not here. Ce n'est pas très poli après tout. Mais disons qu'au vu de ma posture actuelle, je suis plus préoccupée par la belle rousse que par l'inconnu.e derrière la porte. Je glisse mes doigts dans ses cheveux, presque prête à m'abandonner à nouveau à notre étreinte, quand les coups à la porte résonnent à nouveau, plus insistants. Ce doit être important. Il doit falloir ouvrir. Je lâche un léger soupir, qui ponctue le juron d'Elea. Je ricanerai presque, si je ne partageais pas sa frustration.

Je m'enfonce dans le canapé, préférant ne pas être aperçue dans cette posture par un voisin agacé ou un témoin de Jehovah. Quoique, ça, ça pourrait être drôle. Je n'ai donc que le son de l'interaction entre ma compagne du soir et son interlocutrice, qu'elle a l'air de connaître. Et qui n'aurait pas dû venir jusque chez elle. Je comprends que ce doit être une fille de l'agence, qui fait preuve de beaucoup de diligence. A sa place, je serais déjà chez moi en train de jouer à Sims 2 Académie ou promener mon chien ou me masturber, je ne sais pas, mais je n'irais pas frapper chez ma boss pour m'assurer que le travail est bien bien fait. Sa dévotion n'est pas particulièrement appréciée par Elea cela dit, qui l'envoie sur les roses sans trop de ménagement. Je fronce les sourcils, n'ayant jamais particulièrement apprécié les rapports de force inégaux entre patrons et employés. Je les constate trop souvent, j'en ai fait les frais sur plusieurs plateaux d'ailleurs. Le comportement de la rousse m'agace donc un peu. J'ai toujours su que c'était une femme de pouvoir, son côté bossy peut-être très sexy dans le contexte approprié d'ailleurs. Mais cette démonstration d'autorité n'a pas exactement cet effet là ce soir.

J'entends la porte se refermer et me redresse, à genoux sur le canapé, accoudée au dossier. J'esquisse un mince sourire de compassion à Elea, qui semble toujours chiffonnée par cet échange. Cela ne m'empêche pas de mettre les pieds dans le plat pour autant. « That was pretty harsh, I hope you pay her accordingly to her efforts and your temper. » Mon ton reste léger et humoristique, je ne suis pas venue me disputer. Bien au contraire. Ma propre conscience professionnelle se rappelle néanmoins à moi et j'ajoute. « You know, if it's urgent and you need to go, I understand. Like, I really do, I don't mean it as a platitude. I once had to leave a sex club because I got a call from a producer. » Different times, aussi bien professionnellement que sexuellement. Mais je ne serais pas du genre à lui en vouloir si elle renfilait ses Louboutins et repartait travailler. J'en serais un rien frustrée, mais compréhensive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 53
▪ dispo pour un rp ? : overbooked (Jane, Adrian, Moira, Alec, Lise, TC)
▪ avatar : jessica chastain
▪ âge : 39 ans
▪ statut : célibataire
▪ occupation : directrice de AC Models

MessageSujet: Re: [sexy times] the taste of her cherry chapstick ft. jane g.   Lun 29 Mai - 22:37


The taste of her cherry chapstick
jane & elea


Eleanor est plus perturbée par l’intrusion de Molly dans ce moment d’intimité qu’elle ne voudrait l’être. Ses deux mondes qui, d’ordinaire, ne se croisent jamais, ont failli entrer en collision. Il en aurait fallu peu… Que la porte ne s’ouvre à cause d’un courant d’air ou que la jeune femme se montre un peu plus insistante et n’entre sans y être invitée. C’est un peu la hantise de la rousse, perdre la crédibilité professionnelle qu’elle a mis tant de temps à construire. Elle essaye de se débarrasser de l’air perturbé qu’affiche ses sourcils froncés, sans grand succès. « That was pretty harsh, I hope you pay her accordingly to her efforts and your temper. » Ayant tout sauf envie de se prendre le chou avec Jane, elle répond : « You’re way too pretty… and naked - to be pouting like you are. » Elle capture les lèvres de la blonde, comme pour lui voler sa moue, en guise de ponctuation de sa phrase. Elle essaye de noyer le poisson comme elle peut. Mais au lieu de se réinstaller sur le canapé et de tomber à nouveau les vêtements, elle retourne chercher les deux verres de vin trop vite abandonnés.

« You know, if it's urgent and you need to go, I understand. Like, I really do, I don't mean it as a platitude. I once had to leave a sex club because I got a call from a producer. » Elea manque de s’étrangler avec le bordeaux que bloque un rire, mais reprends place sur le canapé, cette fois ci aux côtés de Jane, les joues rosies. En croisant ses jambes sur les siennes, elle répond, tâchant de se donner un air détaché : « She needs a push to make her realize she can actually do things on her own. And I need to know that I can trust her. » Sans y faire attention, elle entortille une mèche de cheveux blonds autour de son doigt fin et dit, après d’être mordu la lèvre inférieure : « And I need you to distract me in the meantime or i’ll spend the night wondering if she has burnt the place down already. » Illustrant ses propos, elle dépose un premier baiser dans le haut de sa nuque, juste à la naissance de son oreille avant de descendre plus bas. Elle interrompt néanmoins sa descente assez rapidement, comme frappée par une réalisation soudaine. « Unless you want me to go…?» Un stratagème subtil pour mettre un terme à des ébats imprévus et couper court à la soirée? Ses sourcils se froncent à nouveau, tenant de percer les secrets de l’expression de Jane, mais elle ne retire pas ses jambes qui reposent toujours au dessus des siennes.
AVENGEDINCHAINS

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
▪ messages : 155
▪ dispo pour un rp ? : sure, get in line babes (lizzie, chris, grayson fam², caitlin, cara, elea, jonathan)
▪ avatar : johanna braddy
▪ âge : 36
▪ statut : very single
▪ occupation : directrice de casting

MessageSujet: Re: [sexy times] the taste of her cherry chapstick ft. jane g.   Mar 6 Juin - 17:29

Elea balaie ma remarque, comme je l'aurais sans doute fait à sa place. Je n'attends pas de mes conquêtes qu'elles critiquent mes méthodes de travail, surtout dans cette tenue. En deux coups de cuillères à pot, je manque de complètement saborder ce délicieux moment, mais la rousse passe outre et s'empare à nouveau de mes lèvres. Je glisse une main dans sa nuque, la ferveur se rappelant à moi. Toutefois, elle m'abandonne un instant pour ramener nos verres de vin et je soupire, mon désir ayant de plus en plus de mal à être contenu. Je bois une gorgée, histoire de me ressaisir un peu. Ma contenance retrouvée, je peux offrir une porte de sortie à ma compagne du soir. Je sais qu'elle est une bourreau de travail, qu'elle vivrait dans son bureau si elle le pouvait. Je comprendrais qu'elle ne sente pas à l'aise de confier une mission visiblement importante à cette pauvre demoiselle. Elle semble dévouée, mais nerveuse, ce qui peut causer plus de mal que l'incompétence parfois.

Cependant, Elea ne semble pas vouloir me quitter et je ne peux que m'en réjouir. Ma main caresse lentement sa cuisse, tandis qu'elle m'explique son raisonnement. Ca part d'un bon sentiment, mais sa façon d'arriver à ses fins me semble un peu abrupte. Je ne doute pas que cette chère Molly apprendra beaucoup et vite, mais je ne peux m'empêcher de me demander ce qu'elle va perdre. J'oublie assez vite l'employée mise à l'épreuve quand Elea parsème ma nuque de baisers, qui me font frissonner. Je ferme les yeux, la tête penchée vers l'arrière et faisant preuve d'une immense concentration pour ne pas lâcher mon verre sur le tapis immaculé. Mais elle s'interrompt encore, me laissant ardente et de plus en plus frustrée. Je vois clair dans son petit jeu de tentation, mais ça n'en est pas moins efficace.

Je siffle encore un peu de vin, puis soulève doucement les jambes de la belle pour me dégager. Je lui offre un sourire en coin, tandis que je pose mon verre sur la table basse, dans un geste délibérément lent. On peut être deux, à ce petit jeu là. « Well given that this is your appartement, I should probably be the one to leave. » Je m'approche à nouveau et m'assois face à elle, une jambe de chaque côté de sa taille, mon corps à demi-nu tout près du sien, mes cheveux tombant en cascade sur le côté. « Of course if I go now, all of this will be over. » Je l'embrasse, d'abord lentement, puis avec plus de force, tandis qu'une main passe dans sa crinière rousse et l'autre dans son dos. J'abandonne ses lèvres pour m'attarder dans son cou, descendre jusqu'à sa poitrine laiteuse, où je m'arrête. Mes mains se glissent sous son T-shirt, que je fais mine de vouloir enlever. J'interromps mon geste, relève la tête vers elle et minaude « But I feel like we should keep going, don't you? » Je n'attends pas sa réponse et encadre son visage de mes mains, pour mieux l'embrasser, encore et encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 53
▪ dispo pour un rp ? : overbooked (Jane, Adrian, Moira, Alec, Lise, TC)
▪ avatar : jessica chastain
▪ âge : 39 ans
▪ statut : célibataire
▪ occupation : directrice de AC Models

MessageSujet: Re: [sexy times] the taste of her cherry chapstick ft. jane g.   Sam 24 Juin - 2:32


The taste of her cherry chapstick
jane & elea


Eleanor n’est pas quelqu’un qui offre sa confiance facilement. Non, celle-ci se mérite au prix de mille efforts et de souvent bien des années. Mais là c’est différent. La réputation de son agence décolle, tout le travail qu’elle a fourni au cours de la dernière décennie paye, mais elle se voit obligée de constater qu’elle ne peut plus tout gérer seule et qu’il lui faut désormais apprendre à déléguer. C’est bien ce qu’elle tente de faire avec la pauvre Molly qui ne sait pas dans quoi elle a mis les pieds en acceptant son offre d’embauche et qui doit bien le regretter aujourd’hui. Sauf que voilà, c’est quelque chose que la rousse n’a jamais fait, et aujourd’hui elle ne connait que la méthode dure. Elle jette son assistante dans la piscine, sans brassard ni bouée, espérant que ses réflexes lui permettent d’apprendre à nager. C’est ce qu’elle a toujours fait, et jusque là, ça a plutôt bien marché, mais ce n’est pas pour autant qu’elle est sereine. Dans sa tête se bousculent les si, partition incohérente et monotone. Elea n’a même pas voulu savoir la raison de la présence de la jeune femme à la porte de son loft. Peut-être que l’urgence absolue n’était qu’un mannequin qui aurait trop bu et qu’il faudrait sortir de prison - ce ne serait pas la première fois. Et si c’était plus grave…? Et si…

« Well given that this is your appartement, I should probably be the one to leave. » Jane ne lui laisse pas l’occasion de répondre qu’elle est déjà assise à califourchon sur ses genoux, reprenant la position qu’elles avaient adopté avant d’être dérangées. « Of course if I go now, all of this will be over. » Elea a à peine le temps de susurrer, du bout des lèvres « That would be a shame » avant que celles-ci ne soient à nouveau prises d’assaut. 

Les yeux fermés, elle se laisse aller aux baisers de la blonde, et y répond avec toute l’ardeur que son coeur et son corps ont à donner. Son esprit, en revanche, a quitté la pièce depuis longtemps. Elle pense à nouveau à Molly et à l’agence. Elle ose espérer qu’elle aurait insisté, qu’elle aurait appelé, qu’elle aurait continué à tambouriner si le problème avait vraiment mérité toute son attention. Eleanor essaye, de tout son être, de se laisser distraire par les mains et les lèvres habiles de Jane, elle fait tous les efforts du monde pour s’abandonner et arrêter de penser, en vain. Dans ses yeux on peut lire la panique, l’inquiétude, et deviner ainsi que son rythme cardiaque et sa respiration courte ne sont pas uniquement dues aux plaisirs de la chair.

« But I feel like we should keep going, don't you? » Encore une fois les mots se perdent et sont superflus. Appuyant son avis, la rousse prend l’initiative d’enlever elle-même son t-shirt, terminant le mouvement entamé. Peut être que si elle ferme les yeux très fort, elle finira par oublier que l’avenir de AC Models se joue à quelques centaines de mètres d’ici. Drama Queen quand tu nous tiens…
Ses doigts fins se posent sur les clavicules de la blonde et elle la repousse ainsi, délicatement. Au creux de son souffle, elle murmure: «Wait, wait…» Se contorsionnant pour attraper le ballon de vin, elle ajoute : «I need more of this» Noyer ses problèmes dans du rouge, c’est toujours une bonne idée, n’est-ce pas? Aussitôt, elle avale l’intégralité du bordeaux que contenait son verre, d’une traite. Sans prêter attention à l’endroit exact où elle repose la coupe, elle dit, presque pour elle même, avant d’embrasser Jane à nouveau : «Better.» Ne reste plus qu’à attendre que l’alcool fasse effet et qu’il lui monte à la tête. En attendant, son occupation est plus que charmante.
AVENGEDINCHAINS

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
▪ messages : 155
▪ dispo pour un rp ? : sure, get in line babes (lizzie, chris, grayson fam², caitlin, cara, elea, jonathan)
▪ avatar : johanna braddy
▪ âge : 36
▪ statut : very single
▪ occupation : directrice de casting

MessageSujet: Re: [sexy times] the taste of her cherry chapstick ft. jane g.   Mer 28 Juin - 18:16

Les choses semblent reprendre une tournure des plus agréables, mon corps et ma bouche se pressent à nouveau contre elle, mon rythme cardiaque et ma respiration s'accélèrent et mon cerveau est gonflé de je ne sais plus quelle hormone, me procurant plaisir et lâcher-prise. Nous sommes bien parties sur cette voie et j'ai oublié jusqu'au son de la voix de cette fameuse Molly, parfaitement concentrée sur les courbes pulpeuses, la peau diaphane, les lèvres rosées de baisers, les yeux perçants et brûlants, la chevelure soyeuse et flamboyante de la belle Elea. Je n'ai que son plaisir et le mien en tête, prête à explorer leurs confins, chercher cette félicité absolue. Elle a retiré son haut et je m'apprête à la faire basculer sur les coussins du canapé pour m'atteler au bas quand elle interrompt, encore, notre activité. Je retiens un petit grognement frustré, respecter ses besoins étant l'essentiel.

Toutefois, je fronce un peu les sourcils en la voyant descendre l'intégralité de son verre d'une traite. Elle fait comme si tout allait mieux et recommence à m'embrasser. Mais je la sens ailleurs et la magie du moment s'est envolée. C'est à mon tour de m'arrêter, allant jusqu'à me glisser à ses côtés, rompant notre contact. Je souris légèrement, passant doucement ma main contre sa joue et dans ses cheveux. « What's the matter darling? » Inutile de tourner autour du pot ou d'éviter la conversation et résoudre le problème par une descente d'alcool un peu trop abrupte et du sexe sans âme. Je ne suis pas venue pour ça et tant pis si nos ébats endiablés se transforment en une soirée de discussion, plus ou moins enivrée. Cela fait partie du jeu aussi.

[HJ : c'est mini-mini, mais je voyais pas l'utilité de faire plus. tell me si ça va pas though ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [sexy times] the taste of her cherry chapstick ft. jane g.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[sexy times] the taste of her cherry chapstick ft. jane g.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande de partenariat avec Cherry-Graph
» I LIKE THE WAY YOU TASTE WITH A SMILE (25.02 – 01:25)
» PA GEN DYOL -NEW YORK TIMES LAN BOUNDA MARTELLY
» Brittany Cherry ~
» Yon ATIK ENTERESAN NEW YORK TIMES sou GUY PHILIPPE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: london, 2010 :: westbound to eastbound :: district line :: westminster & river thames-
Sauter vers: