Partagez | 
 

 Nous, on vend des bretzel !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar



messages : 27
dispo pour un rp ? : Ouiiiiii
avatar : Cara Delevingne
age : 28 ans
occupation : Jet-setteuse
relationship status : Fiancée
MessageSujet: Nous, on vend des bretzel !!   Dim 16 Avr - 16:06

Calliope Elizabeth Von Brezen
résumé
Callie est compliquée, elle n’aime pas qu’on lui colle une étiquette, elle n’aime pas non plus qu’on l’enferme, elle qui ne jure que par la liberté. Fille de riches Autrichiens, elle n’a jamais manqué de rien. Spécialiste des départs sans prévenir et des retours sans plus de nouvelles, elle en est à sa troisième récidive qu’elle espère être la dernière. Ancienne addict à la drogue et aux soirées hasardeuses, elle tente de se racheter une conduite pas si loin de ses mauvaises fréquentations. À présent fiancée à un noble de plusieurs années son aîné, parviendra-t-elle à s’en sortir et à prouver son changement de vie ?


quick info
▬ âge : 28 ans
▬ nationalité : Britannique & Autrichienne
▬ métier : Se cherche encore, alors Jet-setteuse en attendant
▬ habite à : Chelsea
▬ orientation sexuelle : Bisexuelle
▬ statut : Fiancée à Wilhelm, un noble autrichien
▬ groupe : Single ticket
▬ avatar : Cara Delevingne

en 2006en 2010aujourd'hui
Elle expira, laissant s’échapper lentement de ses lèvres la fumée dense. Rapidement, les cellules de son sang transportent la drogue dans tout son organisme. Il n’avait pas menti, c’était de la bonne qualité. Un sourire se dessina sur ses lèvres tandis qu’elle faisait passer le tube de chanvre, ou peu importait ce qu’il y avait à l’intérieur, à son voisin de droite, avant de s’enfoncer dans le coussin qui lui maintenait le dos. C’était bon de revenir en Angleterre. À Vienne, ils n’avaient pas la même qualité. Et puis, elle en avait bien besoin après la révélation qu’elle avait eue. Deux ans loin de la Manche et le monde avait bien changé, sauf elle. Elle était revenue comme une fleur après sa fuite, qui avait également signé sa rupture avec son petit ami de l’époque – avec une belle lettre pleine de sentiments. Deux ans à passer sur les routes du monde à profiter de la vie, loin des drames et des cours de droit d’Oxford. Ses parents n’avaient vraiment pas apprécié. Son frère non plus. Eux qui l’avaient vue avec une robe blanche et pourquoi pas un ventre rond, ils avaient surtout vu leurs vies balayées par la tempête Callie. Elle en avait eu marre d’être la fille parfaite qu’on rêvait tous d’imiter. Celle dont on suivait les moindres faits et gestes sur Facebook et Twitter, les « réseaux sociaux », ce nouveau truc à la mode qui permet d’annoncer à ses « followers » quand on sort d’une bonne soirée ou qu’on a fini de pisser. Elle voulait aussi découvrir la vie et ses milliers de saveurs. Découvrir le monde et ses milles expériences. Elle avait une vie parfaite, mais elle avait préféré la foutre en l’air au nom d’une « liberté » qu’elle ne pouvait même pas définir. Pour quoi finalement ? Perdre l’homme qu’elle avait plus aimé que n’importe lequel de ses amants, qui s’était retourné vers son pire ennemi ? Manquer de perdre son frère, l’autre amour de sa vie ? Elle se savait en sursis, mais voulait-elle vraiment entendre les appels de ses proches ?

Le joint revint entre ses mains et glissa machinalement entre ses lèvres. Elle avait eu besoin d’oublier un instant le désastre qu’était en train de devenir sa vie. Elle en était la seule responsable, mais en était-elle seulement consciente ?
Elle porta son index à sa bouche et en humecta la pulpe pour mieux tourner la page de son magazine. Dans son autre main, elle faisait tourner son stylo, entourant certaines choses de temps à autre. Dans ses oreilles pulsait un bon vieux morceau d’Aerosmith, si bien qu’elle se perdait dans son monde, laissant son pied battre la mesure. Elle consulta rapidement ses messages, ses e-mails. Léandre ne lui avait jamais répondu. Elle ne pouvait que le comprendre, à sa place, elle aurait fait pareil. Elle était presque certaine qu’il ne l’attendrait pas dans le hall des arrivées, avec une pancarte écrite à la main et peut-être un bouquet de fleurs. Elle ne lui sauterait pas dans les bras pour un câlin digne des comédies romantiques et ils ne partiraient pas ensemble vers son appartement pour un repas juste tous les deux. Elle avait sacrément merdé après la mort de leur père, bien plus que tout ce qu’elle avait pu faire auparavant. Elle avait plongé si bas qu’ils avaient tous abandonné l’idée de la sauver, les uns après les autres. Elle avait tenté de se raccrocher à son frère, mais la vie en avait décidé autrement. Trois ans après l’enterrement, elle était partie, encore. Comme une lâche, comme une voleuse. Elle savait qu’elle avait signé là une nouvelle rupture, encore plus douloureuse que celle avec Tristan. Elle avait tout perdu. Il ne lui restait plus rien. Une table rase pour une reconstruction.

Elle fut tirée de ses pensées par une hôtesse qui l’interpela en posant sa main sur son épaule. L’embarquement était immédiat. Callie referma son magazine de décorations et le rangea dans son immense sac à main. Elle répondit à un message que Wilhelm venait de lui envoyer. « Bon retour à Londres. Hâte de te revoir pour le Grand jour. » Nerveusement, elle tritura l’alliance à son annulaire droit. Le bijou jouait un peu sur sa peau, juste assez pour qu’elle puisse l’enlever facilement si l’envie lui en prenait. Elle fit tomber son casque autour de son cou et se leva pour suivre la femme qui lui indiqua le chemin jusqu’à l’avion. Elle s’installa à sa place et demanda un jus d’orange. Il y a quelques années, elle aurait demandé une bouteille de champagne, mais c’était avant. Une autre personne passa à côté d’elle, renversant son sac à main ouvert qui vida son contenu sur le sol de l’appareil. L’homme s’excusa, Callie agita la main pour lui indiquer que ce n’était rien et s’attela à récupérer ses affaires. En voyant sa vie entière éparpillée par terre, la blonde se dit qu’elle devrait sincèrement songer à faire du ménage, mais elle savait qu’elle ne le ferait pas pour autant. Alors elle ramassa son rouge à lèvres préféré de chez Mac, son mascara de chez YSL, sa poudre de chez Chanel, son iPhone 7, son stylo Faber-Castel et son porte-cartes. Son portefeuille s’était ouvert, laissant à la vue de tous le loisir d’apprécier ses nombreuses cartes de crédit et de fidélité. Callie remit tout à sa place et s’attarda un instant sur les photos qui dépassaient. Une avec son grand frère, une avec son père. Ils avaient l’air heureux. Une nouvelle hôtesse intervint pour lui demander de bien vouloir se dépêcher car l’avion allait bientôt se mettre sur la piste. La blondinette s’excusa et remit rapidement tout son barda dans son sac avant de se rasseoir et de boucler sa ceinture. Son regard bleu resta collé au hublot tandis que le géant d’acier décollait sa carcasse du sol. Auf Wiedersehen Österreich, Grüss Gott Großbritannien!
La musique bourdonne dans ses oreilles, si bien que la personne à côté d’elle est obligée de lui vriller les tympans pour tenter une communication. Elle suit du regard le doigt tendu de la fille jusqu’à une silhouette connue. Tristan. Callie hocha la tête avec un regard entendu à sa comparse de soirée et se dirigea vers le bar en faisant onduler son corps en rythme avec les basses de la musique techno. Contrairement à ce que l’on aurait pu penser, elle ne se dirigea pas vers le Français. Non, c’était bien trop facile. Elle se fit servir un verre avec un mélange aux goûts de la personne qui l’avait versé. Peu importait, en fait. Le verre fut porté à ses lèvres et elle repartit en vadrouille. Quelqu’un lui attrapa le bras et colla sa bouche à son oreille pour lui parler. Un devoir de droit français à travailler, il ne fallait pas trop abuser. La blondinette leva les yeux au ciel. Ils avaient largement assez de temps pour ça. L’heure était à la détente et à la fête, pas aux écrits stupides dans la langue de Molière. C’était sa mère qui avait soufflé l’idée de prendre le programme long à l’université d’Oxford. « C’est un plus pour ta future carrière. Et puis une année à Paris. Et puis le français, c’est important. » Si Callie y avait tout d’abord juste vu une opportunité de passer un an à faire la fête sur les Champs Elysées, elle avait trouvé en Tristan Faure une motivation supplémentaire.

Tristan, c’était un peu le beau mâle de la fac, celui dont tout le monde rêvait mais que peu parvenait à atteindre. Il avait ce petit charme, un rien de « je ne sais quoi » à la française. Callie l’avait repéré depuis longtemps, et elle avait toujours eu tout ce qu’elle voulait. Cependant, elle s’était plutôt laissée entraîner dans une sorte de jeu du chat et de la souris. À qui sortira avec le plus de personnes, à qui aguichera l’autre sans craquer, à qui, à qui. Lors de la dernière soirée organisée par le Français, l’Autrichienne avait eu l’étonnante surprise de le surprendre dans une situation qu’elle avait jugé clairement dans le but de la rendre jalouse. Qu’à cela ne tienne, elle était prête pour sa revanche. Des yeux, elle chercha ce cher Faure, tandis qu’elle sentait un corps se presser contre le sien. Le garçon qui venait partager sa transpiration avait l’air passablement alcoolisé. Elle l’était aussi. Il avait l’air passablement pas trop mal. Elle l’était bien plus, mais ça conviendrait très bien. Elle dansa un peu avec lui, le sourire aux lèvres. Du coin de l’œil, elle surveillait toujours. Et puis, lorsque le moment fut le bon, elle entraîna son inconnu de la soirée vers la cuisine. Elle s’arrêta brusquement contre le mur et tira le tissu du garçon humide de boisson, de salive et d’autres substances qu’elle ne préférait pas savoir, pour plaquer sa bouche contre la sienne. C’était assez désagréable, ce goût qu’il avait dans la bouche, et cette bave qui suivait sa langue qui venait s’engouffrer chez elle. Ses mains n’étaient pas mieux, moites, à se balader allègrement sur sa poitrine et ses fesses. Du coin de l’œil toujours, elle avait remarqué Tristan qui venait de pénétrer dans la cuisine, pour tomber directement sur eux. Pas un mot, juste un regard échangé. Une sorte de défi. Feras-tu mieux ?

C’était toujours comme ça avec eux. À se tourner autour sans jamais vraiment oser en laisser un rattraper l’autre. Sans jamais faire le premier pas. Cela pouvait durer longtemps ainsi. Très longtemps.

behind the screen
─ pseudo/prénom : Mani/Marine. ─ âge : Ça depend où…. ─ fréquence de connexion : Aléatoire, mais plusieurs fois par semaine.  ─ comment avez-vous découvert ticket to ride et qu'en pensez-vous ? On m’a discrètement fait passer le lien et on m’a dit “Tiens si tu veux, je cherche ma soeur !!” (comme ça, on sait pas que c’est toi Leany, promis !). Sinon j'ai trouvé l'idée super intéressante de faire des rp sur trois périodes de temps, c'est plus fun ~ ─ inventé ou pévario ? Pévario de… TRISTAAAAN.  ─ code : Patrick (Bob est mieux). ─ crédits : Shiya pour l'avatar et Sugar Slaughter pour l'icon.


Dernière édition par Calliope Von Brezen le Lun 17 Avr - 14:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



messages : 77
dispo pour un rp ? : yep
avatar : nicolas bemberg
age : 31
occupation : producteur
relationship status : divorced
MessageSujet: Re: Nous, on vend des bretzel !!   Dim 16 Avr - 16:09

YOOOOOOOOOOOOOOOO KAYKAY WHAT A FACE !
Revenir en haut Aller en bas
avatar



messages : 27
dispo pour un rp ? : Ouiiiiii
avatar : Cara Delevingne
age : 28 ans
occupation : Jet-setteuse
relationship status : Fiancée
MessageSujet: Re: Nous, on vend des bretzel !!   Dim 16 Avr - 16:24

JONJON HEEEYY WHAT A FACE !
Revenir en haut Aller en bas
avatar



messages : 80
dispo pour un rp ? : Yep
avatar : Mathias Lauridsen
age : 35 ans
occupation : Styliste / Créateur de fringues de luxe
relationship status : Célibataire endurci
MessageSujet: Re: Nous, on vend des bretzel !!   Dim 16 Avr - 16:34

MA SOEUUUUUUUUUUUUR

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
avatar



messages : 27
dispo pour un rp ? : Ouiiiiii
avatar : Cara Delevingne
age : 28 ans
occupation : Jet-setteuse
relationship status : Fiancée
MessageSujet: Re: Nous, on vend des bretzel !!   Dim 16 Avr - 16:41

MONON BRUUUUUUUUD inlovee
Revenir en haut Aller en bas
avatar



messages : 114
dispo pour un rp ? : Ouiiii
avatar : Jonathan Groff
age : 32 ans
occupation : Avocat
relationship status : Divorcé
MessageSujet: Re: Nous, on vend des bretzel !!   Dim 16 Avr - 16:44


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
à quoi ça sert l'amour, si c'est un aller sans retour ?
y'a plus que du vide à la place, mais que veux-tu que j'en fasse ? A quoi ça sert la vie, quand on meurt petit à petit ? s'il ne reste plus que l'absence, à qui veux-tu que je pense ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar



messages : 27
dispo pour un rp ? : Ouiiiiii
avatar : Cara Delevingne
age : 28 ans
occupation : Jet-setteuse
relationship status : Fiancée
MessageSujet: Re: Nous, on vend des bretzel !!   Dim 16 Avr - 17:04

Oh non pas toi...
Revenir en haut Aller en bas
avatar



messages : 168
dispo pour un rp ? : Oui !
avatar : Kathryn Prescott
age : 27 ans
occupation : Opératrice pour le téléphone rose
relationship status : Célibataire
MessageSujet: Re: Nous, on vend des bretzel !!   Dim 16 Avr - 17:09

Hahaha j'adore ce clin d'oeil de titre

Bienvenuuuuue

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

She was the kind of girl who breathed in hurricanes of emotions and breathed out gentle rain, just so he could sleep in peace without the sound of the storm crashing against his windowpane. you try.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Nous, on vend des bretzel !!   Dim 16 Avr - 17:19

Bienvenue ici j'pense que tu t'y plairas
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Nous, on vend des bretzel !!   Dim 16 Avr - 17:53

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar



messages : 259
dispo pour un rp ? : just gimme a second
avatar : chloë grace moretz
age : 24 yo
occupation : youtuber (books, tv series, movies; branching out to comedy and dramedy), fangirl (->), food enthusiast
relationship status : in a relationship with a dork(ash)
MessageSujet: Re: Nous, on vend des bretzel !!   Dim 16 Avr - 20:47

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiiiiche

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

But it's too late, she believes in fate. She's absolutely smitten, And she'll never let you go.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



messages : 27
dispo pour un rp ? : Ouiiiiii
avatar : Cara Delevingne
age : 28 ans
occupation : Jet-setteuse
relationship status : Fiancée
MessageSujet: Re: Nous, on vend des bretzel !!   Lun 17 Avr - 1:39

Ouuuuh ce petit accueil au réveil ça fait plaisir !!

Casey > En voyant mon nom de famille l'évidence s'est imposée d'elle-même Very Happy

Arthur (couillère) > Déjà... Danieeeeel *-* Ensuite... je pense aussi WHAT A FACE !

Jamie&Lizzie > Merci les filles <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar



messages : 80
dispo pour un rp ? : Yep
avatar : Mathias Lauridsen
age : 35 ans
occupation : Styliste / Créateur de fringues de luxe
relationship status : Célibataire endurci
MessageSujet: Re: Nous, on vend des bretzel !!   Lun 17 Avr - 15:23

bienvenue parmi nous !
JE SUIS SI HEUREUSE MON KK DES BOIS Ta fiche est magnifique, formidable, nickel, tu incarnes le rôle à la perfection et ta plume est parfaite mais bon je ne doutais pas de toi Je suis trop contente de te retrouver ici

Tu es officiellement l'un/e des nôtres, félicitations ! Tu peux dès à présent poster ta fiche de liens (c'est d'ailleurs là que ton petit résumé en haut de la fiche te servira !) et fouiner dans celles des autres. Tu peux également aller regarder notre partie aide à la recherche de liens, où sont réunis les différents bottins concernant les jobs, études et logements. Si jamais tu as besoin de ta bande de potes ou de ta famille, tu peux poster tout ça dans les pré-liens (il te faudra par contre commencer à rp avant de poster ton premier pévario). Tu as également notre bénédiction pour ouvrir une ligne téléphonique (ou tout autre outil de communication) en 2017, en 2010 ou même en 2006. Sur TTR, on a même notre petit réseau Facebook si jamais ça t'intéresse Et bien sûr, on te donne rendez-vous dans la chatbox et dans le flood ! A tout de suite




. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Elliot J. Barckley
le sécestré infernal

messages : 251
dispo pour un rp ? : Oui
avatar : Peter Does dirty
age : 30
occupation : vendeur de space pizzas
relationship status : Marié à Ezra Barckley
MessageSujet: Re: Nous, on vend des bretzel !!   Lun 17 Avr - 15:28

Coupiiiiiiiiiiiiiiiiiine
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Nous, on vend des bretzel !!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nous, on vend des bretzel !!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ce que nous faisons : les sauts en image
» vend caravane hobby 450 4p
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?
» Il nous a quittés.
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2016-2017 :: FICHES SEPTEMBRE 2017-
Sauter vers: