jamie / well, I'd say it's nice to meet you but not really

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
▪ messages : 1172
▪ dispo pour un rp ? : yes, always
▪ avatar : Caspar Lee
▪ âge : vingt-quatre ans (24/04)
▪ statut : célibataire
▪ occupation : youtuber, video editor and still studying maths @Westminster

MessageSujet: jamie / well, I'd say it's nice to meet you but not really   Ven 7 Avr - 15:23

C'était probablement son imagination mais Charlie avait l'impression que cette journée était de loin la plus grise et la plus morne de ces dernières semaines. Non, c'était certainement son imagination et rien, ni le sourire jovial du chauffeur du taxi qu'il venait de prendre, ni les timides rayons du soleil qui perçaient à travers les nuages n'étaient parvenus à le sortir de sa morosité. Il avait cherché une excuse pour ne pas venir, feindre une panne de réveil ou un virus, n'importe quoi pour l'empêcher de se pointer à ce stupide rendez-vous, mais il savait pertinemment que son agent lui passerait un savon et c'était bien la dernière chose qu'il souhaitait. Enfin, non, pas vraiment. Le dernier truc qu'il désirait, c'était bien venir à ce foutu rendez-vous mais il n'avait pas le choix. Il avait signé un contrat sans vraiment le lire, avait remis sa carrière entre les mains d'une pourriture alors inconnue, sans se méfier. Grossière erreur. Voilà pourquoi il se retrouvait à présent devant ce café, à contempler l'intérieur avec l'air prêt de sauter du haut du pont le plus proche. Il fallait qu'il la rencontre, c'était crucial. Comment vendre leur histoire au public britannique s'ils n'étaient pas vus ensemble, right ? C'était possible, certainement, mais Charlie était à bout d'arguments. Il avait repoussé ce triste événement autant que faire se peut et il ne pouvait plus reculer à présent. Il fallait qu'il la voit. La fille. Pas n'importe quelle fille. Sa copine.

Il grimaça devant le terme et, finalement, dans un élan de désespoir, il finit par pousser la porte. Mieux valait en finir au plus vite. Il savait à quoi elle ressemblait ─ son agent avait eu la bonne idée de lui coller une demi-douzaine de photos sous le nez, il aurait presque pu faire son portrait les yeux fermés ─ et il l'avait repérée sans peine, assise à quelques mètres. Après un détour vers le comptoir pour commander ─ un café, grand, noir, merci ─ il la rejoignit et sans cérémonie, se laissa tomber sur la chaise qui lui faisait face. Pas très élégant, certes, mais si cette fille espérait qu'il se passe réellement quelque chose entre eux, mieux valait la détromper tout de suite. « Salut » lâcha-t-il avec un grand sourire glacial. De l'extérieur, il avait probablement l'air suffisamment chaleureux pour passer pour un type charmé. Ou charmant. Les deux, dans l'idéal. On l'avait bien briefé. Souris Charlie, souris même si tu ne vois pas les caméras. Souris, aies l'air sympa, couve-la du regard, donne-lui l'impression d'être fou d'elle. C'était si étrange. Pourtant, il en avait endossé, des rôles bizarres, mais celui-là était de loin le pire de toute sa carrière. Celui qui pourrait la briser, aussi, si on s'attardait un peu trop sur la question. Mieux valait ne pas faire de bêtise. « Charlie, fit-il en s'adoucissant, mais tu le sais certainement déjà » Après tout, elle aussi devait avoir signer un contrat. Ou, en tout cas, un accord de confidentialité. Inutile d'engager une couverture pour la laisser ensuite bavarder, right ?

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
you can count on me ♡ If you're tossin' and you're turnin' And you just can't fall asleep, I'll sing a song beside you And if you ever forget how much you really mean to me, Every day I will remind you. Oh, We find out what we're made of When we are called to help our friends in need. You can count on me like 1, 2, 3 I'll be there And I know when I need it I can count on you like 4, 3, 2, You'll be there 'Cause that's what friends are supposed to do
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: jamie / well, I'd say it's nice to meet you but not really   Dim 9 Avr - 0:29



Aujourd’hui apparemment c’est le grand jour. L’heure du rendez vous approche et je n’ai pas encore eu de message de mon agent me disant que c’est annulé. Pas comme les fois précédentes. Ca fait quelques semaines que je suis sensée rencontrer Charlie Fitzwilliam. Je le connaissais de nom surtout, puis je me suis renseigné un peu plus sur lui après avoir signé cette clause de confidentialité. J’étais un peu perplexe au début quand mon agent m’a proposé ce « job » mais au final je pense que ça me fera pas de mal de m’afficher avec un homme. Et puis avec un homme connu encore mieux. Je ne sais pas si ça va m’ouvrir des portes, mais c’est toujours bien de rencontrer plus de gens du milieu et de devenir proche d’eux. Je voyais déjà le côté pratique de la chose. Parler boulot avec lui, échanger nos expériences. Autant en profiter quitte à le côtoyer.

J’entre dans le café dix minutes avant l’heure. Je vais m’installer à une table libre. Je ne commande pas tout de suite à boire, je préfère attendre qu’il soit là. Je sors mon téléphone portable pour regarder si je n’ai pas de message de dernière minute m’indiquant que tout était annulé. Non, toujours rien. Good. Je regarde régulièrement vers la porte d’entrée, alternant avec Instagram, puis le voilà. Mon sourire s’agrandit, je suis réellement contente de le rencontrer enfin. Je remets une mèche de cheveux derrière mon oreille et je me lève pour le saluer correctement.

« Salut ! »

Il se présente et j’hoche la tête, toujours aussi souriante.

« Jamie. Enchanté de faire ta connaissance Charlie. »

J’ai faillit rajouter un « enfin » dans la phrase mais je me suis reprise in extremis. Je ne suis pas là pour l’accabler, je suis juste là pour être sa couverture. Il faut qu’on parte du bon pied, on va être mené à se voir souvent. Je me rassois quand les présentations sont terminées et je range mon téléphone dans mon sac. Je veux faire bonne impression.

« T’es plutôt du genre café, café au lait ou bien carrément chocolat ? »

Toujours avec un beau sourire aux lèvres, je le regarde, penchant un peu la tête pour l’observer.

« Je dois avouer que je suis pas fan du tout de café, j’en prends qu’en dernier recours. Mon péché mignon c’est le chocolat au lait. »

Je me retourne vers l’endroit où se trouve le comptoir plus loin afin d’essayer d’y lire la carte affichée au mur juste au dessus.

« Je crois qu’ils font des trucs frais aussi sinon. Genre des frappucino ou des cafés glacés. »

Si il veut quelque chose de plus précis il allait devoir se lever pour voir ce qu’il en retourne. Je me remets face à lui, je le regarde, un peu fasciné de faire enfin sa rencontre. Je me demande comment ça va se passer. Pour le moment je dirai que ça se passe bien. Parler de café c’est assez neutre comme sujet pour commencer.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
▪ messages : 1172
▪ dispo pour un rp ? : yes, always
▪ avatar : Caspar Lee
▪ âge : vingt-quatre ans (24/04)
▪ statut : célibataire
▪ occupation : youtuber, video editor and still studying maths @Westminster

MessageSujet: Re: jamie / well, I'd say it's nice to meet you but not really   Ven 14 Avr - 11:10

Il savait d'avance qu'il allait se comporter comme un gros con. C'était écrit, parce que cette situation craignait et aussi habituelle qu'elle semblait être à en croire son agent, pour Charlie, ça avait tout d'un mauvais script tout droit sorti de l'appartement d'un auteur en panne d'inspiration, parsemé de tâches de café et imbibé d'un mélange de transpiration et de tabac froid. There, voilà comment il voyait cette situation. Ça n'avait rien de romantique, ça ne mènerait à rien et il espérait sincèrement que cette fille ─ Jamie, se répéta-t-il, Jamie, Jamie, Jamie, il allait devoir s'y faire ─ le savait. Il n'était peut-être pas très à l'aise avec ses sentiments ou sa personnalité ─ sa sexualité, semblait lui rappeler une petite voix malsaine dans sa tête ─ du moment qu'il se retrouvait dans la lumière mais il savait, il savait qu'il ne serait jamais attiré par cette fille, aussi sympa et mignonne puisse-t-elle être. Et, certes, elle était jolie, il l'avait vue en photo, l'avait pensé à ce moment-là et ça se confirmait à présent qu'il l'avait sous les yeux, en chair et en os. Elle était jolie mais il n'était pas intéressé, profondément pas intéressé. Elle semblait sympathique aussi, et polie, bien plus polie qu'il ne l'aurait souhaité et qu'il ne l'était lui-même, à cet instant précis. Il se sentit vaguement coupable face à son sourire et tenta de le lui rendre, espérant avoir l'air sincère. Ou, en tout cas, moins austère qu'il ne l'avait été jusqu'à présent. « Mh, oui, enchanté, répondit-il avant d'ajouter, presque gêné : j'ai déjà commandé, merci. Et je suis plutôt café » Quelle merveilleuse entrée en matière. Elle ne sembla pas s'en formaliser, puisqu'elle continua, déballant ses propres goûts. Il nota, avec l'ombre d'un sourire moqueur, que leur drôle de duo ne débordait déjà pas de points communs. Génial. Comment étaient-ils sensés vendre leur histoire, déjà ? Ah, oui, avec des mensonges. « Le chocolat, c'est bien aussi, j'imagine » marmonna-t-il, sourire figé placardé sur ses lèvres. Dieu que cette conversation était bête. Et il ne pouvait même pas lui en vouloir. Ce n'était pas de sa faute s'ils étaient forcés de faire connaissance d'une manière aussi maladroite. Certes, elle avait été choisi pour incarner sa petite-amie ─ incarner, c'était le mot, parce que c'était bien ça, dans le fond, un rôle, juste un rôle ─ mais l'idée ne venait pas d'elle. Toutefois, la question subsistait, dans un coin de sa tête, et quitte à être dans l'embarras, Charlie choisit de mettre les pieds dans le plat immédiatement. « Pourquoi est-ce que tu fais ça ? lâcha-t-il avant de se raviser. Je veux dire, tout ça[/color] ─ sa main droite fit un bref aller-retour entre elle et lui, pour illustrer son propos ─ pourquoi tu as accepté de faire ça ? » De m'aider resta coincé au fond de sa gorge. Parce que ça n'avait rien d'un coup de main, en fait. C'était plutôt un coup de poing brutal, le poussant un peu plus loin dans le placard. Comme s'il en avait eu besoin, ha. Il s'y était cloîtré assez bien de lui-même, merci. « Désolé d'être aussi, mh, direct. C'est la première fois que ça m'arrive, cette... situation » Et il espérait sincèrement que ce serait la dernière. « C'est un peu étrange, je suppose » conclut-il en haussant les épaules, tandis qu'on leur apportait leurs cafés. Étrange, le mot était faible, mais il était à court d'adjectifs pour décrire le merdier dans lequel il s'était fourré.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
you can count on me ♡ If you're tossin' and you're turnin' And you just can't fall asleep, I'll sing a song beside you And if you ever forget how much you really mean to me, Every day I will remind you. Oh, We find out what we're made of When we are called to help our friends in need. You can count on me like 1, 2, 3 I'll be there And I know when I need it I can count on you like 4, 3, 2, You'll be there 'Cause that's what friends are supposed to do
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: jamie / well, I'd say it's nice to meet you but not really   Lun 17 Avr - 20:28


Il est plutôt café, ça m’étonne pas. Je dois faire parti des rares personnes à ne pas en être folle. C’est un signe que je ne suis pas encore une adulte je pense. Je n’ai que 22 ans après tout. J’apprends qu’il a déjà commandé alors je commence à vérifier s’il n’y a pas une serveuse dans les parages pour passer commande à mon tour. Charlie n’a pas vraiment l’air dans son assiette et je me dis que c’est certainement cette situation assez hors du commun qui doit en être la cause. Il marmonne quelque chose à propos du chocolat mais je n’entends pas tout parce que je suis en train de faire signe à une serveuse non loin et je commande un chocolat chaud. Elle me demande si je veux de la crème en plus par dessus et je dis oui. Je me remets face à Charlie et ce dernier ne passe pas par quatre chemins pour me poser une question qui devait lui brûler les lèvres. Je me mordille un peu la lèvre avant de lui répondre.

« J’y ai réfléchit mûrement avant d’accepter. Mais je dois dire que j’y trouve aussi mon compte dans tout ça… »

Je n’ai pas envie de lui dire toutes les raisons, c’est personnel, on ne se connait pas encore lui et moi. Il s’excuse d’être direct et je fais « non » de la tête. Je comprends, je n’en suis pas dérangé. Je ne me suis pas préparé pour une entrevue, j’ai décidé que j’allais être le plus honnête et naturelle possible avec lui. Après tout on est dans la confidence, ce n’est pas nécessaire de jouer un rôle tout le temps si on n’est que tous les deux.

« C’est vrai que c’est étrange tout ça… C’est aussi la première fois pour moi. Je suis pas spécialement bien à mon aise là maintenant… »

Surtout après ces questions qu’il m’a posé. J’essaie de faire bonne figure malgré tout, j’espère que ça passe. Nos boissons arrivent déjà et je remercie la serveuse avant qu’elle ne file. Je ne touche pas déjà à ma tasse, préférant attendre que ça refroidisse un peu. Je réalise que je n’ai pas complètement répondu à Charlie. Je suppose qu’une partie de la vérité pourrait être apprécié alors je me lance.

« Pour moi être vu avec Charlie Fitzwilliam ça peut booster ma carrière. C’est pas évident en ce moment surtout niveau boulot. »

Du coup il faudrait qu’on soit vu tous les deux pour que les paparazzi s’intéressent à notre « histoire ». Je suppose que ça viendra avec le temps. C’est pas quelque chose à faire dans la précipitation si on veut être crédible.

« Je suis sûr que ça va bien se passer. Mon agent a pas arrêté de dire qu’on aura l’air mignon tous les deux. Ca reste encore à voir. »

Ca me fait rire un petit peu n’empêche.

« Je crois qu’il a surtout dit ça pour vendre le truc. »

Je prends ma cuillère et je prends de la chantilly pour la goûter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: jamie / well, I'd say it's nice to meet you but not really   

Revenir en haut Aller en bas
 
jamie / well, I'd say it's nice to meet you but not really
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !
» Nice to meet you...
» Heeeeee, dude ! It's nice to meet ya again ! | Mercedes Ferrès.
» «Hello my name is... Nice to meet you.»
» Nice to meet you !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: london, 2010 :: westbound to eastbound :: central line-
Sauter vers: