The Sunday's ritual (Zaira)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
▪ messages : 59
▪ dispo pour un rp ? : Pas pour le moment
▪ avatar : Bella Heathcote
▪ âge : 29 ans
▪ statut : Célibataire
▪ occupation : Photographe mode

MessageSujet: The Sunday's ritual (Zaira)   Dim 2 Avr - 22:33

Je regarde l'heure, 14h28. Je presse le pas, les écouteurs dans les oreilles à écouter un groupe de punk français. Le soleil brille, j'ai la gueule de bois, lunette de soleil sur le nez pour seul cache-misère je sais déjà que Zaira va me le faire remarquer. Elle doit déjà m'attendre et moi je suis en retard, on avait dit 14h30 et je n'y serais jamais à temps. Nous sommes dimanche et c'est l'heure de notre petit rituel du dimanche après midi qui se résume par papoter entre meilleures amies autour d'une boisson chaude.

Bien que ce rendez vous hebdomadaire puisse paraître inintéressant pour certain, je ne tenais vraiment à ne pas le louper, même si pour cela j'avais dû dormir 4h cette Nuit et combattre un mal de crâne pour me précipiter dehors, l'appareil photo et mon sac à main sous le bras. Zaira avait su être là pour moi dès mes premiers pas dans Londres, elle avait connu le succès du blog avec moi, je l'avais même emmené avec moi en France et en Californie. Elle est comme on dit ma sœur de cœur et ceux peu importe les petites turbulences.

J'entre dans le café et regarde l'heure, 14h40, je n'ai que dix petites minutes de retard, victoire!! J'arrache mes écouteurs et commande un cappuccino avant de chercher du regard Zaira pour ensuite la rejoindre. "Hi Darling!" je la serre dans mes bras avant de m'asseoir face à elle avec un grand sourire. Désormais, j'hésite juste à enlever mes lunettes de soleil...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 58
▪ dispo pour un rp ? : yes, free as a bird. (3/3)
▪ avatar : emma watson.
▪ âge : 26 ans, almost old but not quite yet.
▪ statut : single, way too interested in fiction to care about real life.
▪ occupation : Bookshop keeper, booktuber, blogger.

MessageSujet: Re: The Sunday's ritual (Zaira)   Lun 10 Avr - 12:12

Les dimanches de son enfance avaient toujours eu un arrière-goût amer. La fin de deux jours de liberté. Puis, au fur et à mesure qu’elle s’était orientée vers ses passions, la sensation s’était progressivement dissipée. Zaira avait passé sa soirée de la veille devant House of Cards sur Netflix, s’auto-congratulant de ne pas être américaine emmitouflée dans un bon plaid. En ce dimanche matin, elle s’était levée tôt, avait filmé une vidéo, écrit un article pour son blog, avalé un full English breakfast et lu trois quarts de son roman en cours. Elle savait qu’elle avait un taux de productivité bien plus élevé que la moyenne le week-end, et elle en tirait une certaine fierté. Une fois sa vidéo sur le féminisme dans les romans montée et programmée, elle se mit en route vers le joli café cosy où elle avait rendez-vous avec Marjane. Elle commanderait son repas de midi là-bas, de toute façon, la brunette serait en retard, comme d’habitude. Quelques minutes de marche sous un soleil printanier radieux plus tard, elle était assise à une table devant une théière d’English Breakfast brûlant. Après avoir commandé un plat de pâtes à la carbonara, la jeune femme sortit son exemplaire très abîmé d’Orgueil & Préjugés pour en continuer sa treizième relecture.

Zaira releva la tête une dizaine de minutes plus tard, lorsque son assiette fumante arriva devant elle. Au même moment, la cloche située au-dessus de la porte du café lui annonça la venue de Marjane avant qu’elle puisse la voir. La petite poupée vintage normalement si apprêtée était aujourd’hui engloutie par d’énormes lunettes de soleil, avait le teint blafard et ne marchait pas très droit. Le rat de bibliothèque reposa son roman et se leva pour accueillir le câlin de son amie. Voilà l’amitié improbable dont on nous parle si souvent : si Marjane aimait faire la fête jusqu’au bout de la nuit et était de tous les abus, Zaira était casanière et aimait les petites soirées entre amis à refaire le monde devant un bon repas. “Honey, you look awful. This is all Elliot’s work I presume?” #MomFriend. Zaira prend toujours soin de ses amis, peut-être parfois un peu trop. Elle se rassoit, moue désapprobatrice aux lèvres et bras croisés sur sa poitrine. “And take off your glasses, we’re not in Men in Black.” Quand Zaira est énervée, elle mange. Elle prit le pot rempli de parmesan et en vida la moitié dans son assiette, avant de remuer le tout un peu trop énergiquement. Elle engloutit sa première bouchée. “Have you eaten yet? Because if your skin is any indication, we need to put some food in you. My treat.”

Oh oui, elle est en colère. Elliot a une très mauvaise influence sur Marjane, et celle-ci refuse de le reconnaître ou d’agir en conséquence. Ce n’était pas la première fois qu’elle allait devoir ramasser la jolie brunette à la petite cuillère. Elliot s’amusait bien puis la lui rendait dans cet état pour recoller les morceaux, jusqu’à la semaine suivante, où ce cercle vicieux se répèterait encore et encore. Elle soupira en dévorant ses pâtes. “You really need to learn to take care of yourself.”

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Life is tough my darling, but so are you.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 59
▪ dispo pour un rp ? : Pas pour le moment
▪ avatar : Bella Heathcote
▪ âge : 29 ans
▪ statut : Célibataire
▪ occupation : Photographe mode

MessageSujet: Re: The Sunday's ritual (Zaira)   Mar 11 Avr - 16:17

A peine assise et saluée que déjà Zaira me parle de ma mauvaise mine et tout de suite dans sa tête s'impose comme seul responsable Elliot, mon meilleur ami qu'elle ne porte pas vraiment dans son coeur. Mes yeux se posent sur le roman qu'elle lit et le retient comme éventuelle porte de sortie à une conversation qui s'annonce un peu houleuse. "Why always Elliot's fault? That was me this time!" lui dis-je avec ce sourire satisfait que j'ai toujours de défendre Elliot. Mais Zaira est en train de se remplir de colère, elle me demande d'enlever mes lunettes de soleil, je m'exécute en chantant "Here come the men in blaaack" mais ça n'a pas l'air de l'amuser. Le livre reste toujours ma porte de secours en cas d'ennui mortel face à ses sermons. "I'm not really hungry..." à vrai dire j'ai plutôt envie de vomir à ce moment précis en la voyant dévorer ses pâtes, j'ai envie de plaisanter et de lui dire que j'ai des nausées parce que je suis enceinte mais je crains qu'elle ne prenne mal la plaisanterie.

Jusqu'à maintenant j'étais restée calme, égale à moi même mais Zaira va trop loin lorsqu'elle sous-entend que je ne sais pas prendre soin de moi. "I know take care of myself, it's just another way than your" je l'avais peut être dit un peu séchement mais cela me rappeler mon père et elle savait oh combien je ne pouvais pas le supporter ou supporter quoi que ce soit qui m'amène à penser à lui. Je ne suis pas restée en Europe lorsque la famille est rentrée en Californie pour devoir encore me laisser commander. De plus je pense réellement ce que je dis, je travaille beaucoup et de façon consciencieuse, je vis dans un joli appartement la plupart du temps bien en ordre et sortir me permet de profiter de la vie, d'être avec mes amis et même chercher l'amour de ma vie. "It's not when I will be mom that I could dance all night" je lui sors si souvent cette excuse qu'elle aurait certainement pu parier que je la sortirais. "And I will not find the love of my life if I stay at home" bien que pour cette excuse je n'y crois pas vraiment, j'avais ces derniers temps pris conscience de mes sentiments pour un homme avec qui la rencontre ne c'était pas passé dans un bar à 4h du matin.

Je bois une gorgée de mon cappuccino avant de lui sortir une phrase qui serait l'étincelle qui mettrait le feu aux poudres et je voyais déjà la réaction de Zaira venir. "Next week, I'm going to Paris with Elliot" en plus de cette phrase, un sourire habille mon visage, la France me manquait et Zaira y était déjà allé avec moi, j'espère ne pas avoir déclenché une crise de jalousie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 58
▪ dispo pour un rp ? : yes, free as a bird. (3/3)
▪ avatar : emma watson.
▪ âge : 26 ans, almost old but not quite yet.
▪ statut : single, way too interested in fiction to care about real life.
▪ occupation : Bookshop keeper, booktuber, blogger.

MessageSujet: Re: The Sunday's ritual (Zaira)   Lun 3 Juil - 11:28

Zaira vit son amie ciller lorsqu'elle lui proposa de manger. Sa cuite était donc si carabinée. Sa fourchette tournoyait dans ses spaghetti au même rythme que ses iris dans ses orbites en entendant la jeune femme essayer de se justifier sur le même ton défensif qu'elle adoptait avec tous ceux qui lui disaient des choses qu'elle n'aimait pas entendre. « Yes Marjane, and apparently, you seem to think self-destruction is the way to go, which is a complete oxymoron. Besides, who said anything about you becoming a mom ? I'm not saying I want you to become a nun, but there must be some kind of middle ground to be found between getting hammered every weekend and staying in every night. Plus, do you really think you're going to meet the man of your dreams among all the fuckboys crowding nightclubs ? » Elle secoua la tête. Elle savait que Marjane croyait encore au prince charmant et d'habitude c'était une croyance qu'elle s'appliquait à entretenir, mais là, c'était ridicule.

Et puis, la bombe fut lâchée. Une semaine avec celui dont la joueuse finira sécestrée par des parasies  signifiait une semaine de fête, d'alcool et de débauche non-stop. Elle allait rentrer fracassée. Mais après tout, Zaira n'était pas sa mère, si elle voulait se taper une gueule de bois d'un mois, c'était son problème. Zaira se resservit une tasse de thé puis planta son regard dans celui de Marjane. « Okay. Just don't count on me to pick up the pieces afterwards. » La tension était palpable. Elle croisa les jambes puis se força à sourire au-dessus de sa tasse. Les contraires s'attirent, et l'amitié entre Marjane et Zaira n'en était qu'une preuve de plus, mais cela pouvait s'avérer très fatiguant. Ces disputes étaient courantes entre elles deux, celui dont la joueuse finira sécestrée par des parasies  créant le plus gros point de tension. Zaira ne voyait absolument pas ce que Marjane lui trouvait, ni ce qu'elle aimait dans ces nuits de fête débridées. Mais malgré tout, les deux jeunes femmes étaient très proches et s'aimaient profondément, se comprenaient mieux que personne. Elle avait envie de retrouver ça, cette complicité qui était devenue essentielle, sans laisser celui dont la joueuse finira sécestrée par des parasies  ruiner leur rendez-vous hebdomadaire.

Son visage se radoucit, l'aspect forcé de son sourire disparut. Elle finit ses pâtes et repoussa la théière vide devant elle. « So, how's work going? » Zaira avait toujours été un peu jalouse du métier de Marjane, une jalousie teintée de fierté car elle avait beau adorer la photographie, elle était incapable de cadrer correctement ou de créer une atmosphère. Elle trouvait la jeune femme extrêmement talentueuse, mais évidemment son point de vue était pour le moins partial. Sa créativité à toute épreuve l'impressionnait, sa capacité de capturer l'instant, même banal, et d'en faire une œuvre d'art. Elle adorait être libraire, entourée de livres à longueur de journée, mais parfois, le manque de place faite à l'imagination se faisait ressentir. Heureusement que son blog et sa britbritîne YouTube pour palier à ce manque. « Do you happen to have your camera on you? I'd love to see what you've been working on. »

Spoiler:
 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Life is tough my darling, but so are you.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 59
▪ dispo pour un rp ? : Pas pour le moment
▪ avatar : Bella Heathcote
▪ âge : 29 ans
▪ statut : Célibataire
▪ occupation : Photographe mode

MessageSujet: Re: The Sunday's ritual (Zaira)   Jeu 20 Juil - 19:41

Tout les sermons que Zaira est en train de me faire ne sont que source d'énervement, j'ai tellement ce sentiment de l'entendre, lui, parler à la place de ma meilleure amie que je commence à me crisper. "Stop!! Zaira, are you my fucking father?!" Les mots avaient jailli de ma bouche après que Zaira ait réagi à mon annonce de voyage avec Elliot sans que je ne puisse les contrôler, tout ce qui me rappelé mon père ne pouvait qu'être insupportable, Zaira le sait et j'espère que cela la calmera. Bien sur elle peut me faire la leçon mais cette fois elle va un peu loin, je ne me mêle que rarement de sa vie et je lui dis encore moins comment la mener. Ok je sors et je fais la fête mais comme elle le sait je suis aussi très sérieuse dans mon travail notamment ou bien même dans ma vie perso, si je sors c'est pour m'amuser et décompresser. "And... Maybe I speak about becoming a mom because I have a crush and I imagine something with him... Anyway..."

Au moins, Zaira lâche enfin cette affaire de fête et notre vrai petite après midi entre copines peut commencer. "Oh... Too many projects!! But, very exciting work and I'm so happy about that, dreams are come true" un joli sourire illumine mon visage lorsque je repense à tout ces projets, bien que généralement le dimanche j'essaie de me mettre un minimum le cerveau sur off, la photo fait partie de ma vie. "Of course I have! But it's can be better on my Ipad" la main tendue dans le sac à essayer de sortir la tablette sans renverser le contenu de mon sac tout en baillant comme une carpe à cause du manque de sommeil, je sors joyeusement l'appareil afin de montrer mon travail de la semaine à Zaira. Si je devais consulter quelqu'un pour un avis c'était forcément ma meilleure amie, elle, serait la seule à être totalement franche et il était déjà arrivé par le passé que je dorme chez elle tout un week end pour entre autre lui demander son avis sur des grosses retouches pour un shooting d'une marque important, et aussi pour être avec elle bien sur!

Dans les photos que Zaira regarde devant moi je sais qu'elle peut voir des photos que j'ai prise de la fête de la veille même je les trouve très jolis, une ambiance en ressort et peut lui faire découvrir un autre aspect des soirées londoniennes, autre chose que ce qu'elle imagine même si Elliot s'est glissé dans quelques clichés. Pour le reste, de la mode, de l'urbain et même un shooting de mariage en plein air peuplés mon Ipad. "I wait for your comments girl!" lui dis-je en souriant.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: The Sunday's ritual (Zaira)   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Sunday's ritual (Zaira)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ... It's just another rainy sunday afternoon. [PV Akathès]
» 06. Sunday, Monday, Happy Days. || with Chris Lorentz
» SUNDAY WAKEUP, GIVE ME A CIGARETTE✝LULU
» Sunday Bloody Sunday [RPG]
» BLOODY SUNDAY || Act #2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: london, 2017 :: northbound to southbound :: northern line :: camden town-
Sauter vers: