trouble's coming ∆ tristan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
▪ messages : 80
▪ dispo pour un rp ? : Yep
▪ avatar : Mathias Lauridsen
▪ âge : 35 ans
▪ statut : Célibataire endurci
▪ occupation : Styliste / Créateur de fringues de luxe

MessageSujet: trouble's coming ∆ tristan    Dim 2 Avr - 19:22

Encore un dimanche passé à travailler. Heureusement qu’il n’a pas de vie de famille à proprement parler, sinon, il s’en voudrait de délaisser les siens pour dessiner tout l’après-midi. Le temps s’y prêtait, il faut dire, le printemps s’installe sur Londres et Léandre trouve ça inspirant, les premiers rayons du soleil, les fleurs qui sortent, les couleurs du printemps. Il préfère dessiner des vêtements légers. C’est presque un soulagement, pour lui, d’accueillir cette nouvelle période. Mais il ne peut décemment pas passer toute la soirée à dessiner encore, il a besoin de s’aérer, et c’est très naturellement que son attention se porte sur son meilleur ami qui lui envoie, en ce moment même, des messages. Léandre jette un œil à une enveloppe posée sur le buffet de son salon. Décachetée. Elle vient d’il ne sait trop où dans la monde, mais elle est porteuse d’une nouvelle qu’il ne peut trop ignorer. Sa sœur a décidé de s’offrir un petit retour londonien, et il ne sait pas vraiment s’il doit en parler à Tristan ou pas. Le jeune homme a assez à faire avec ses problèmes actuels, le divorce et tout le reste. Léandre ne répondra pas à la lettre, à vrai dire, il n’a même pas envie de voir sa sœur. Elle l’a trop fait souffrir pour ça – lui s’en est remis. Mais Tristan traverse une période difficile qui pourrait le pousser à se tourner vers elle, qui a toujours été d’une influence très légèrement discutable.

Il choisit cependant d’ignorer ses doutes et donne rendez-vous à Tristan dans un bar à tapas du coin qui possède une terrasse chauffée et une carte sympa. Il range ses affaires, méthodiques, pour qu’elles soient prêtes pour le lendemain, et prend une douche rapide avant d’enfiler une veste un jean pour quitter la chaleur de son appartement. Il est assez content de l’endroit, même si la perspective de ne pas avoir de famille pour lui est souvent sujet à tristesse quand il observe l’espace dont il bénéficie. Jamais vraiment remis des fractures de sa famille ou du départ de Laureline, il n’a rencontré personne de suffisamment stable pour construire quelques choses sur les ruines de ses relations passées. Alors il se contente d’aventures discrètes. Et c’est bien comme ça. Il attrape son portefeuille et les clés de sa voiture et conduit jusqu’au bar de rendez-vous – il est là le premier, ce qui lui laisse l’occasion de commander deux verres de vin et de s’allumer une cigarette, mauvaise habitude héritée du stress. Il patiente en feuilletant la carte distraitement et puis l’abandonne pour observer les passants, se remémorant l’annonce du retour de Laureline, quelques jours auparavant. L’idée le fait rire, un peu – ironique. Il n’est pas vraiment surpris, pas vraiment déprimé. La tendance est aux retours, apparemment. Il relève les yeux quand Tristan s’approche et penche légèrement la tête. « Salut », il lance dans un sourire. « Ca va ? », demande-t-il en indiquant la chaise en face de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 77
▪ dispo pour un rp ? : yep
▪ avatar : nicolas bemberg
▪ âge : 31
▪ statut : divorced
▪ occupation : producteur

MessageSujet: Re: trouble's coming ∆ tristan    Dim 9 Avr - 22:21

Tristan a décidé de boire un verre avec Léandre. Des verres il en boit beaucoup en ce moment. Avec des clients, avec des amis, avec des collègues. Il s'habituerait presque à consommer beaucoup plus qu'il ne devrait. Mais Tristan n'a pas l'air d'un alcoolique, il a du goût et une vie d'apparence parfaite, si on exclue son déprimant divorce qui fait quelque fois la couverture du Sun. Il sait que le sujet va revenir sur le tapis d'une manière ou d'une autre et il aimerait autant l'éviter, mais il s'y pliera si Léandre se sent de l'écouter geindre une fois de plus sur une situation qu'il a lui-même crée. C'est ridicule, il n'a pourtant aucune raison de se plaindre. Après tout c'est lui qui a décidé de tromper son mari. Il ne s'attendait pas à ce qu'Andrea lui dise de rester après ça, pire il l'a surtout fait pour qu'il lui demande de partir. Alors pourquoi déprimer maintenant ? Il a longtemps eu beaucoup de mal à comprendre le divorce de ses propres parents, pourquoi son père restait si attaché à son excentrique de mère malgré le fait qu'il ne la supportait plus. Ces choses là sont décidément plus compliquées qu'elles n'y paraissent à première vue. Tristan ne supportait plus la vie avec Andrea, la vie à prétendre que tout allait bien et qu'ils étaient heureux de leur vie de couple atypique, mais l'amour lui n'est pas parti pour autant. C'est là le paradoxe complexe qu'il ne peut pas expliquer. Tristan a besoin d'air, qu'on le comprenne un peu aussi, même si c'est le méchant de l'histoire pour beaucoup de gens. Le rôle n'a rien de nouveau pour lui. « Oh moi tu sais, comme d'habitude. » Tristan n'est jamais très loquace lorsqu'il s'agit d'exprimer ses sentiments. Tout ça et bien plus facile par texto de toute évidence. « T'as appris la bonne nouvelle du retour de ma sœur, j'imagine. » Coup bas. Le français dévie l'attention sur le blond à défaut de trouver un meilleur sujet de conversation. Laureline fera parfaitement l'affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 80
▪ dispo pour un rp ? : Yep
▪ avatar : Mathias Lauridsen
▪ âge : 35 ans
▪ statut : Célibataire endurci
▪ occupation : Styliste / Créateur de fringues de luxe

MessageSujet: Re: trouble's coming ∆ tristan    Lun 10 Avr - 12:48

Tristan est plutôt bon pour éviter les sujets qui fâchent, et il l’a toujours été d’ailleurs. Mais Léandre ne désespère pas de l’amener, plus tard, à se confier sur ses états d’âme et à lui dire ce qu’il a réellement sur le cœur concernant son divorce et son ex qui perd un peu les pédales – du moins à ce qu’il peut en juger, lui, de l’extérieur. Léandre n’a jamais été proche d’Andrea. Ils se sont tolérés, les années passant et le temps créant une forme d’habitude tolérante, mais il n’existe pas entre eux d’amitié de telle sorte qu’il aurait pu s’inquiéter de son état. Léandre est tout acquis à la cause de Tristan et ne peut s’empêcher de penser qu’il y a de plus saines relations que d’épouser son cousin. Cela dit, toute morale mise dehors, il n’ignore pas les sentiments de l’un et de l’autre et se doute que cette rupture qui n’a jamais été aisée depuis qu’elle a été décidée ne l’est pas plus aujourd’hui. Il a quand même bon espoir de voir son ami aller mieux un jour, vraiment mieux, pas seulement avec cette façade souriante qu’il arbore pour convaincre son monde.

« J’ai appris, oui », répond-il simplement à l’évocation de Laureline. Il sait pourquoi ils en sont à parler de ça, c’est plus simple sans doute que d’aborder les problèmes de fond. « Sur facebook, comme tout le monde j’imagine », il ajoute. Un peu vexé, peut être, de n’être que réduit au rang de ceux qui apprennent par réseaux sociaux interposés. En même temps, il sait qu’il ne peut pas s’attendre à grand-chose de plus, leur rupture s’est mal passée et sa consommation a pris du temps. « Elle va bien ? » il demande tout de même, parce qu’il est comme ça, que ça lui importe. « Puisqu’on en est à parler de nos sœurs, sache qu’il est prévu que la mienne fasse un retour marqué dans la vie londonienne.
Elle m'a envoyé une lettre...
», il ajoute, serein d’apparence mais pas tant que ça en réalité.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 77
▪ dispo pour un rp ? : yep
▪ avatar : nicolas bemberg
▪ âge : 31
▪ statut : divorced
▪ occupation : producteur

MessageSujet: Re: trouble's coming ∆ tristan    Lun 10 Avr - 14:13

Tristan sait qu'il a réussi quand il voit l'air contrarié de Léandre. Pas qu'il ait délibérément cherché à obtenir cet effet là chez son meilleur ami, mais au moins il a repoussé le sujet d'Andrea pour un peu plus tard dans la soirée, quand il aura lui même consommé assez d'alcool pour pouvoir en parler à coeur ouvert, ce qu'il éprouve les plus grande difficultés du monde à faire sobre bien tristement pour lui. En réalité Andrea est omniprésent dans sa vie malgré le divorce, ce qui ne l'aide évidemment pas à prendre du temps pour lui et à ne pas penser à tout ce qu'ils ont gâché tous les deux. Tristan n'y peut pas grand-chose finalement, il s’inquiète bien malgré lui, se demande si tout va bien pour Grace qui doit apparemment le gérer toute seule lorsqu'il pourrait potentiellement péter les plombs. Il sait qu'Andrea fait de son mieux pour éviter de complètement perdre le contrôle devant sa fille, mais il sait aussi à quel point son ex mari est instable et pas toujours maître de son humeur changeante. D'une certaine manière, il n'a même pas pu s'empêcher de répondre à l'appel désespéré de Grace lui même alors que January aurait été bien plus à même de gérer la situation, plus indiquée aussi surtout. Mais bref, si il n'a pas envie de parler d'Andrea à Léandre, il n'a pas plus envie de penser à lui constamment puisque son coeur lui fait mal presque à chaque fois. « Elle va mieux que tout le monde. Elle a la tête sur les épaules Laureline, elle sait ce qui est bon pour elle. » Pas comme certains, pas comme eux. Parfois il aimerait arriver à prendre en main sa vie comme sa jumelle. Jusqu'à preuve du contraire, ses choix à elles l'ont rendu heureuse, et tout ça malgré les ruptures et les changements considérables qui ont animé sa vie. Tristan sourit assez ironique lorsque Léandre évoque sa sœur à lui. Si toute la clique rapplique à Londres, l'ambiance risque d'être au rendez-vous. « Sacré Callie. Qu'est-ce qui l'amène à Londres cette fois-ci ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 80
▪ dispo pour un rp ? : Yep
▪ avatar : Mathias Lauridsen
▪ âge : 35 ans
▪ statut : Célibataire endurci
▪ occupation : Styliste / Créateur de fringues de luxe

MessageSujet: Re: trouble's coming ∆ tristan    Lun 10 Avr - 17:33

Tristan connait bien sa sœur, il a raison sur ce point. Laureline sait ce qui est bon pour elle. Elle ne sait pas ce qu’elle a raté, en revanche, parce qu’elle ne lui a pas vraiment laissé le temps de faire des erreurs. Après les départs répétés de Callie et la mort de son père, Léandre a eu besoin de retourner à ses racines. Certes, de la manière la plus égoïste qui soit dans un premier temps, sans trop prévenir personne, simplement en pliant bagage pour retourner quelques temps en Autriche, cuver son deuil et le démembrement de sa famille. Et puis il a réalisé l’égoïsme de son geste. Ca ne lui a pris que quelques jours avant de décider de revenir à Londres, pour s’excuser auprès des siens, des autres, de ceux qui, contrairement à sa sœur chérie ne lui pourrissaient pas la vie et se proposaient de lui tendre la main. Tristan, Laure, et les autres, leur groupe, leurs fréquentations communes. Tristan était là, sans doute un peu heurté mais enclin à pardonner, à passer à autre chose. Elle, en revanche, elle avait déjà plié bagage. Partie, évaporée dans la nature, comme Callie avant elle. Alors il n’a pas particulièrement cherché ni à la retenir, ni à la contacter. Des erreurs communes, des maladresses qui s’enchainent et les voilà séparés pour de bon, remballant des fiançailles et la perspective d’un mariage, remettant les choses à jamais.

Il n’a plus de regrets. Plus aujourd’hui. Il a grandi, changé, muri aussi sans doute, et puis il s’est renforcé avec les années. L’annonce du retour de sa sœur le laisse indifférent, imperméable aux aléas des humeurs de Calliope qui n’a jamais été vraiment stable. « Je ne sais pas », il répond simplement en haussant une épaule lasse. « Elle a juste écrit qu’elle revenait, et moi, je n’ai pas vraiment envie d’en entendre parler pour l’instant, tu vois ? » il demande en haussant un sourcil curieux, attrapant sa bière pour en boire une gorgée.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 77
▪ dispo pour un rp ? : yep
▪ avatar : nicolas bemberg
▪ âge : 31
▪ statut : divorced
▪ occupation : producteur

MessageSujet: Re: trouble's coming ∆ tristan    Lun 10 Avr - 19:05

Tristan comprend bien Léandre, après tout il l'a ramassé lui aussi quand Callie l'a abandonné une fois de plus. Tristan s'est fait à l'idée que la Von Brezen ne se laisserait commander par personne et qu'elle vivrait sa vie sans se préoccuper de ce que les autres pouvaient bien penser de son comportement. C'est une chose à accepter chez elle, son égoïsme. Il pense sincèrement que ce n'est pas une mauvaise personne dans le fond, mais qu'elle est incapable de suivre les codes des relations sociales dans leur monde à eux, au grand désespoir de son frère. Il ne lui en veut plus de lui avoir brisé le cœur il y a de ça des années, et à vrai dire son retour ne lui fait pas grand chose. Peut être qu'il comprend mieux le désir d'évasion qu'on peut ressentir parfois quand a la désagréable impression qu'une situation nous échappe et nous étouffe ? « Je vois très bien. T'es toujours blessé, et un jour tu t'en ficheras, et c'est à ce moment là qu'elle aura définitivement tout gâché entre vous. Pour l'instant j'ai bien peur que tu finisses par te retrouver dans n café à écouter des nouvelles de Vienne et à te sentir mal juste après. » Il en sait quelque chose, il a pris quelques verres avec Andrea et il s'est toujours senti mal après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 80
▪ dispo pour un rp ? : Yep
▪ avatar : Mathias Lauridsen
▪ âge : 35 ans
▪ statut : Célibataire endurci
▪ occupation : Styliste / Créateur de fringues de luxe

MessageSujet: Re: trouble's coming ∆ tristan    Mar 11 Avr - 17:25

Le problème de Callie, sans doute, c’est son égoïsme. Cet égoïsme qui l’a incitée à partir à plusieurs reprises sans l’avertir, sans prendre le temps de savoir s’il allait bien, s’il allait pouvoir s’en sortir ou s’il allait mieux lui-même. Il a toujours pris soin d’elle, c’est la réalité, comme grand-frère de la famille, oreille attentive et tout le reste. Il n’a pas fait ça en attendant d’elle qu’elle lui rende la pareille, loin de là. Léandre n’est pas égoïste, ni intéressé. Simplement, il aurait aimé qu’elle lui témoigne au moins une affection respectueuse, un peu de reconnaissance, qu’elle fasse attention à ses actions et qu’elle ne le laisse pas en plan, comme ça, tout seul. Laureline partie, Tristan triste, son père mort, que lui restait-il, à lui ? Pour veiller sur lui ? Cette pensée l’éloigne un instant de la conversation, puis il hausse une épaule lasse. « J’en sais rien, Tristan », il marmonne, tout en avalant une nouvelle gorgée de sa bière. « Je commence à être un peu fatigué, plus vieux aussi. Peut être qu’il serait temps que je fonde ma propre famille et que j’arrête de croire que les choses s’arrangeront réellement avec ma sœur un jour. Je m’occupe de ma mère, ça devrait être suffisant ». Il est un peu inflexible, la vérité, c’est qu’il est en colère. En colère contre elle. Et il n’est pas sûr qu’elle puisse gérer sa colère, une fois qu’elle lui fera face à nouveau. Elle n’est pas assez forte pour assumer les conséquences de ses actes, et ça l’agace encore plus que les actes eux-mêmes. « J’ai plus l’âge de supporter ses conneries, et elle aurait dû grandir, elle aussi, d'ailleurs », il ajoute. Pardonner n’est pas si facile, oublier non plus. Tristan devrait en savoir quelque chose, d’ailleurs. « Et je te rappelle qu’elle t’a laissé en vrac, toi aussi ». Il précise, parce qu’il sait que la situation est difficile en ce moment, et qu’il n’est pas persuadé que Calliope soit une fréquentation idéale pour son meilleur ami.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 77
▪ dispo pour un rp ? : yep
▪ avatar : nicolas bemberg
▪ âge : 31
▪ statut : divorced
▪ occupation : producteur

MessageSujet: Re: trouble's coming ∆ tristan    Jeu 13 Avr - 16:28

La vie de Léandre est un peu triste c'est vrai. Tristan s'en rend compte parce qu'il connaît bien son ami, et que cette vie de célibataire endurci ne fait pas vraiment partie des projets que le créateur de mode avait en vue jusque là. Léandre est un type bien, qui aurait rêvé d'une vie normale avec une fille sympa, et un labrador. Il l'imagine à créer dans son atelier et faire une pause pour un barbecue entre amis dans sa belle maison de Kensington avec jardin et piscine. Léandre a tout du bon parti, du mec respectueux et gentil, le genre de type qu'on épouse et qu'on n'abandonne pas sauf si on s'appelle Laueline Faure et qu'on a les mêmes problèmes que son crétin de frère. Les Faure ne savent pas ce qu'ils veulent, peut être qu'ils sont incapables de se satisfaire de la simplicité et de l'amour qu'on leur porte. Tristan s'en veut parfois d'être aussi terrible avec Andrea, d'être incapable de l'aimer aussi inconditionnellement que l'avocat l'a toujours fait. Mais Tristan sait aussi que se forcer à faire comme si tout allait bien ne leur avait pas non plus rendu service. Il espère sincèrement que Léandre trouvera la bonne personne. Mais pour ça il faudrait seulement qu'il arrête de penser que sa mère a besoin de lui et qu'elle est un prétexte suffisant pour se noyer dans le travail sans vraiment en sortir. « Ta mère est la dernière personne sur terre à avoir besoin qu'on s'occupe d'elle. Elle s'inquiète un peu pour toi d'ailleurs. » Il note avant d'ajouter. « T'es le gendre idéal Léandre, si tu en as vraiment envie, tu trouveras quelqu'un de bien. »

Lorsque la conversation dérive sur Calliope, Tristan soupire. Il se souvient évidemment de cette période, mais c'était il y a des années, et il ne peut pas vraiment dire qu'il se sente toujours vraiment concerné par tout ça. De l'eau a coulé sous les ponts et son histoire avec Calliope n'est plus vraiment un sujet délicat ou même susceptible de le heurter un peu. Il a bien d'autres problèmes à gérer avec des gens qui comptent beaucoup plus pour lui que la sœur de Léandre. « Quant à ta sœur, c'était il y a des années, j'ai grandi tu sais. Même si on peut en douter parfois. » Il rit un peu de lui même. Il a grandi d'un coup, un peu trop vite peut être. Mais il n'a plus grand-chose à voir avec le jeune adulte qui terrorisait Oxford avec son acolyte destructrice. « Peut être qu'elle aussi. Je te dis pas de lui courir après évidemment, mais elle ne peut plus vraiment te décevoir, alors tu ne risques pas grand-chose finalement. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 80
▪ dispo pour un rp ? : Yep
▪ avatar : Mathias Lauridsen
▪ âge : 35 ans
▪ statut : Célibataire endurci
▪ occupation : Styliste / Créateur de fringues de luxe

MessageSujet: Re: trouble's coming ∆ tristan    Sam 15 Avr - 23:24

Léandre n’est pas certain d’avoir envie de se mettre en couple. A certains moments, il ne peut pas vraiment dire le contraire, il se sent seul, presque triste. Mais la plupart du temps, avoir de l’indépendance, pas de compte à rendre et décider tout seul de son emploi du temps ne le dérange pas, ça l’arrange même plus tôt. Et puis, est-ce qu’on a vraiment besoin de vivre en couple, aujourd’hui ? Il n’avait pas vraiment l’intention de finir seul, ni même de le rester, et il pensait sincèrement qu’il épouserait Laureline. Sans parler d’âme-sœur ou ce genre de bêtises auxquelles il ne croit pas, disons que plus qu’une décision personnelle, ce sont les années qui ont fait de lui un homme solitaire ne s’offusquant pas d’être célibataire. Et aujourd’hui, malgré les paroles à la fois moqueuses et réconfortantes de Tristan, il n’est pas sûr de savoir exactement ce dont il a envie, finalement. « On verra bien, tu sais, je suis même pas sûr d’être si mal tout seul », il ajoute d’un haussement d’épaule, glissant une cigarette entre ses lèvres comme pour se contredire lui même.

« Cally n’a pas grandi », il corrige en secouant la tête. « Ca fait des années que je veux croire qu’elle l’a fait et elle ne cesse strictement jamais de me démontrer le contraire. Elle revient, puis repart – et ce n’est pas vraiment vivable, pas pour moi en tout cas » il répond, d’un haussement d’épaule. Il ne comprend pas sa sœur, et ça le rend fou, triste, et coupable sans aucun doute. Pour autant, il n’a plus envie de faire l’effort. Il l’a fait à plusieurs reprises, tentant de lui ouvrir les bras pour la protéger de ses vieux démons, mais Léandre n’est pas suffisant, ou bien il n’est simplement pas ce dont elle a besoin – allez savoir. En tout cas, il n’a plus envie, et il sait que sa mère non plus n’a pas envie. « Je lui souhaite d’aller mieux, mais ça ne peut plus être mon problème, j’ai trop donné. Je pense que tu peux comprendre ça », il ajoute en faisant une allusion à peine déguisée à Andrea, d’ailleurs.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 77
▪ dispo pour un rp ? : yep
▪ avatar : nicolas bemberg
▪ âge : 31
▪ statut : divorced
▪ occupation : producteur

MessageSujet: Re: trouble's coming ∆ tristan    Dim 16 Avr - 0:54

Si Léandre se trouve bien tout seul, Tristan n'ira pas le contredire, après tout la solitude fait du bien parfois, ça permet de se retrouver et lui par exemple en a vraiment besoin en ce moment. Parfois c'est difficile, parfois Andrea lui manque. Souvent son appartement lui paraît vide et il se retrouve devant la télévision à commenter les télé crochets tout seul de façon pitoyable, essayant de s'imaginer les commentaires désobligeants de Leroy-Duchesne qui a toujours eu un certain talent pour ceux-ci au sommet de sa forme. Mais globalement il n'y a pas que du négatif a s'offrir un peu de temps pour soi. Il aime s'en persuader en tout cas, ça rend les choses moins compliquées. Tristan ne sait plus tellement ce qu'il ressent, à quoi se fier. En bref, sa vie est un sacré bordel et y réfléchir lui donne mal à la tête. « Si ça te convient alors il faut que tu en profites. » Il hausse une épaule, il ne va pas s'étaler, chacun a une conception différente des choses. Le sujet de Cally reste en revanche délicat pour Léandre. Tristan à l'inverse est heureux de constater que dans son cas, de l'eau a véritablement coulé sous les ponts. « Peut être qu'il faut tout simplement l'accepter telle qu'elle est, avec ses allez-retours, te dire qu'elle t'aime à distance et qu'elle est incapable de s'éterniser à Londres. Qu'est-ce que j'en sais après tout ? Elle est ce qu'elle est, comme ma sœur est ce qu'elle est. » Laureline s'est elle aussi laisser tenter par l'idée de fuir son quotidien pour découvrir autre chose. C'est pas arrivé cent cinquante fois, mais c'est décidément un truc de riches en pleine crise existentielle. « Mais je comprends évidemment. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 80
▪ dispo pour un rp ? : Yep
▪ avatar : Mathias Lauridsen
▪ âge : 35 ans
▪ statut : Célibataire endurci
▪ occupation : Styliste / Créateur de fringues de luxe

MessageSujet: Re: trouble's coming ∆ tristan    Dim 16 Avr - 14:57

Léandre n’a pas particulièrement prévu de jouer les moralisateurs, ni même de priver Calliope de sa crise existentielle. Il a simplement prévu d’arrêter de se prendre la tête avec les sautes d’humeur récurrentes de la jeune femme qui ne tient pas en place et qui refuse purement et simplement d’entendre raison. Léandre a passé l’âge d’être toujours inquiet pour elle. Il a besoin de vivre d’autres choses, des choses plus réjouissantes et moins tristes que le constat de sa famille qui part à vau-l’eau. Il se contente d’acquiescer à ce que lui dit son meilleur ami – comment ne pas être d’accord, de toute façon ? Bien sûr qu’il joue les distances et la fierté, que c’est facile de ne pas répondre à une fichue lettre envoyée comme ça par sa sœur. Mais quand elle va débarquer sur le pas de la porte, qu’est-ce qu’il sera bon à faire ? Pas grand chose. Il n’est pas cruel, il attache encore de l’importance à la famille ; il ne va pas la laisser à la rue, ne pourra pas vraiment la rejeter non plus. De là à dire que les choses pourraient redevenir comme elles étaient avant, il y a de la marge – mais peu importe. Ce n’est pas le but, ils ont vieilli, grandi, se sont affirmés. « La seule chose qui ne marche pas avec ta proposition, c’est que Cally et moi, on a eu une relation bien différente de celle qu’on entretient à l’heure actuelle. Ça serait plus facile si on n’avait jamais été proches, mais là… » il murmure d’un haussement d’épaule. « Je l’ai connue autrement. Les gens changent, mais à ce point… » il ajoute, dirigeant son regard vers la porte d’entrée du bar un instant. « Enfin, on verra bien, pour l’instant elle est pas là ».

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 77
▪ dispo pour un rp ? : yep
▪ avatar : nicolas bemberg
▪ âge : 31
▪ statut : divorced
▪ occupation : producteur

MessageSujet: Re: trouble's coming ∆ tristan    Dim 16 Avr - 15:46

Tristan sort une cigarette et en donne une à Léandre pour l'encourager à le suivre à l'extérieur. Un peu d'air pollué plein de goudron leur ferait le plus grand bien à tous les deux. Une fois adossé contre le mur, Tristan l'allume et décide de reprendre la conversation là ou elle en était, du moins approximativement. « Les petites sœurs changent toujours plus qu'un grand frère aimerait qu'elles le fassent, come on Léandre. » Tristan sourit un peu et tire une nouvelle taffe en songeant à Laureline. Ils ont beau être jumeaux, il l'a toujours considérée un peu comme sa petite sœur. Dans une conception certes un peu machiste des choses ou elle serait la petite princesse à protéger de tous les dangers, mais dans une conception qui touche pas mal de grand frères sur cette planète au final. Tristan avait d'ailleurs inclus Léandre dans les dangers en question, même en sachant que son ami était un type bien et loin de la pire chose qui aurait pu arriver à sa soeur. La logique du grand-frère dans sa forme la moins évoluée. Avec Cally le wake up call a justé été un peu plus trash. Une femme haute en couleur cette Von Brezen, il en a fait les frais. « Enfin, dans mon cas j'ai choisi le mauvais Von Brezen. » Il ricane en se disant que sortir avec Léandre lui aurait sans doute causé moins de problème. Il l'aurait peut être harcelé pour adopter, mais au moins ils en auraient parlé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 80
▪ dispo pour un rp ? : Yep
▪ avatar : Mathias Lauridsen
▪ âge : 35 ans
▪ statut : Célibataire endurci
▪ occupation : Styliste / Créateur de fringues de luxe

MessageSujet: Re: trouble's coming ∆ tristan    Lun 17 Avr - 11:35

Léandre suit Tristan dehors sur sa proposition de cigarette et abandonne ses affaires – au plus offrant, peut être. Peu importe. Il a pris la mauvaise habitude de fumer avec les années passées ici. Il ne fume pas beaucoup, mais suffisamment pour avoir envie d’interrompre une conversation et de gagner l’air extérieur pollué pour en griller une – ce qui est un peu triste, mine de rien, mais passons. La conversation reprend son cours aussitôt leurs cigarettes allumées et Léandre hausse une épaule. « De toute façon, elle reste ma sœur, tu sais ? Je me fais pas vraiment d’illusions. Je lui en veux, les choses ont changé, mais une fois qu’elle sera là, que veux-tu que je fasse ? » il demande d’un haussement d’épaule. Il n’est pas de ces membres de la famille qui jettent les leurs ou qui savent camper sur des positions strictes et définies. Il pardonne, comme la plupart des gens pardonnent à ceux de leurs familles. Comme Tristan pardonne à Laureline – et peut être même aussi à Andrea, allez savoir. Cette relation est tellement compliquée que Léandre peine à en suivre toutes les subtilités et tous les changements. Ca ne le regarde pas, à un détail près ; Tristan est malheureux.

« Le mauvais… » commence-t-il, l’interrogation dans la voix. « Ah », il note, amusé, s’armant d’un sourire. Combien de fois les gens lui ont-ils prêté des relations homosexuelles qu’il n’avait pas – avec tel ou tel autre créateur de mode, avec un mannequin, un acteur à la page, un modèle. Combien de fois les journaux ont-ils titré qu’il était en couple avec un homme ? « Ca aurait fait tellement plaisir à la presse », il note d’un haussement d’épaule, sans commenter plus que ça. Il a toujours aimé ce petit jeu du mystère de sa sexualité – ses proches savent quel attachement il portait à Laureline mais il n’a jamais développé plus que ça la question de ses préférences sexuelles. Est-il complètement acquis à la cause hétéro – son cœur (ou autre chose, en théorie) balance-t-il du côté bisexualité ? De toute façon, même si la question devait se poser, elle ne se poserait pas avec Tristan. « Tu m’aurais pas supporté, je suis beaucoup trop calme pour toi. Tu préfères les gens un peu tarés », il note en tirant une taffe de sa cigarette, jetant un coup d’œil autour d’eux.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 77
▪ dispo pour un rp ? : yep
▪ avatar : nicolas bemberg
▪ âge : 31
▪ statut : divorced
▪ occupation : producteur

MessageSujet: Re: trouble's coming ∆ tristan    Lun 17 Avr - 13:00

Tristan ne se fait pas d'illusion lui non plus, Léandre est un petit chou à la crème Autrichien. aussi tendre qu'un Marshmallow déjà mastiqué qui ne peut pas vraiment prétendre qu'il ne saura pas pardonner à sa sœur à terme. Ca prendra du temps peut être, mais il n'a pas tellement le profil du type qui organise sa petite vendetta à travers les années et qui est capable de garder rancune pendant des millénaires. Il s'agit de Léandre Von Brezen. Alors Tristan lui sourit avec tendresse, parce qu'il a beaucoup de respect pour ce genre de personne là. Léandre est tout ce qu'il n'est pas, stable et gentil. Tristan n'a pas la même appétence pour le pardon que son ami, et même lorsqu'il essaye, ses efforts sont bien souvent vains. C'est comme lutter contre soi même. Un combat que Tristan n'est pas encore prêt à mener pour le bien de sa famille malheureusement. « Tu me raconteras de toute façon. J'arriverais bien à la croiser « par hasard », ça arrive souvent avec Calliope. » Il hausse une épaule, puis ricane encore une fois sur l'incompréhension de Léandre pour sa petite conversation très gay. Il est vrai qu'on lui a prêté pas mal de relations homosexuelles. Est-ce qu'on s'imagine seulement un créateur de mode hétéro ? Les gens ont cette tendance à préférer croire en des cases ou il faudrait simplement trier les gens selon toutes sortes de stéréotypes. « Pour tout te dire, je sais pas si je préfère Léandre. C'est marrant quand t'es jeune, que t'as aucune responsabilités et que tu peux simplement t'envoyer en l'air sur la table en verre pour te réconcilier. Tu peux pas vraiment t'offrir le luxe d'être taré quand t'as une ado et un mari borderline à gérer. A force t'apprécie le calme. » Il lance, peut être pas totalement honnête sur ce coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 80
▪ dispo pour un rp ? : Yep
▪ avatar : Mathias Lauridsen
▪ âge : 35 ans
▪ statut : Célibataire endurci
▪ occupation : Styliste / Créateur de fringues de luxe

MessageSujet: Re: trouble's coming ∆ tristan    Ven 21 Avr - 16:52

« Même si tu ne la croises pas par hasard, je pense raisonnablement qu’elle finira par venir vers toi », il note, un peu amusé, Léandre. Parce qu’il ne pense pas que Callie soit réellement remise de l’idylle vécue avec le frère Faure et son ami. C’est même plutôt l’inverse, d’ailleurs, il mettrait sa main à couper qu’elle n’a pas vraiment supporté l’annonce du mariage de Tristan. Il aurait pu épouser n’importe qui, même quelqu’un qui n’aurait pas été son cousin, qu’elle l’aurait vécu de la même façon, disons simplement que le fait que ce soit Andrea, qu’elle pensait leur ennemi commun à elle et à Tristan, n’a pas arrangé les choses. Léandre comprend, sans doute, d’une certaine manière – c’est difficile de se remettre des histoires d’amour vécues plus jeune. Ce qu’il ne comprend pas, c’est pourquoi il n’a pas eu la chance d’être informé de son départ – mais passons. « Je ne pense pas que l’affection que Calliope te porte soit tellement diminuée malgré les années et les départs, au contraire », il note d’un haussement d’épaule. Et puis dans l’esprit bloqué en enfance de Calliope, Tristan représente sans doute l’homme idéal qui était aussi son comparse dans l’absurdité de leurs années de fac. Ca non plus, il ne le juge pas.

Ce qu’il juge, en revanche, avec tendresse et un amusement non dissimulé – son sourire en dit long – c’est la facilité avec laquelle son ami se voile la face en prétendant qu’il préfèrerait sans doute une relation plus stable avec une personne plus saine. « C’est n’importe quoi, et tu le sais bien. Ce que tu as aimé chez Andrea c’est avant tout sa personnalité et sa personnalité, excuse-moi de le relever, fait de lui une personne légèrement folle ». Il hausse une épaule et tire une nouvelle taffe de sa cigarette. Il ne ressent pas d’animosité particulière pour Andrea, pas du tout, mais il faut reconnaître que le jeune homme n’est pas la définition même d’un esprit sain. « Tu t’ennuierais à mourir avec un homme ou une femme sain d’esprit », il ajoute. « Ce qu’il a fait avec Grace ne t’a pas plu parce que tu n’étais pas prêt mais est-ce que tu penses réellement que l’homme dont tu as divorcé aurait pu prendre une décision différente tout en restant fidèle à celui que tu as épousé ? » Voilà que le sujet s’amène l’air de rien sur le mariage de son ami – comme quoi, rien ne servait de presser les choses. « Et puis, tu penses sincèrement que tu pourrais entretenir une relation avec quelqu'un comme moi sans regretter l'ancienne ? Pas que j'approuve particulièrement les relations maritales entre cousins, hein », précise-t-il dans un sourire légèrement provocateur.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 77
▪ dispo pour un rp ? : yep
▪ avatar : nicolas bemberg
▪ âge : 31
▪ statut : divorced
▪ occupation : producteur

MessageSujet: Re: trouble's coming ∆ tristan    Ven 21 Avr - 20:16

Léandre pense que Calliope ne s'est pas remise de leur idylle et qu'elle reviendra vers lui à un moment ou à un autre. Quelque part cette idée amuse Tristan. Tristan, qui se voile très certainement la face lorsqu'il range sagement cet avorton d'histoire derrière lui d'ailleurs. Peut être qu'elle représente ce que sa vie aurait pu être si il n'avait pas eu à faire face à toutes ces épreuves qui l'ont épuisé avec le temps. Mais sa raison l'empêche au moins judicieusement de penser ainsi. Ce qui jusqu'à preuve du contraire, est quand même une bonne chose pour sa santé mentale. Mais ce qui reste indéniable, c'est que Tristan Faure & Calliope Von Brezen ont toujours eu cette influence néfaste l'un sur l'autre. Il ne va pas le nier, il ne leur faudrait pas plus de quelques verres pour qu'ils se rendent compte qu'ils ont en commun cette instabilité tragique qui leur colle à la peau. La différence entre les deux, c'est qu'elle a toujours été libre, tandis que Tristan n'a jamais eu le courage de tout envoyer en l'air pour clamer sa liberté. A l'inverse, il a suivi les traces de son père, pardonné à Laureline, accepté de vivre une vie rangée avec Andrea alors qu'il n'y était pas prêt sans jamais passer par la case crise existentielle, et ce jusqu'à aujourd'hui. C'est ce mauvais concours de circonstances qui inquiète sûrement Léandre. « Je pense que ce qui t'inquiètes, c'est que je ne lui en veuille plus suffisamment pour l'éviter comme je le devrais, alors que j'ai des tas de problèmes dans ma vie en ce moment. » Il esquisse un sourire amusé tandis qu'il clôt le sujet en ajoutant simplement. « Enfin c'est Calliope, elle tombe toujours à pic » dit il en tirant une nouvelle fois sur sa cigarette.

Le fourbe en profite pour dévier le sujet sur Andrea ce qu'il cherchait à faire depuis le début de la conversation de manière assez évidente. Et pourtant ce que Tristan recherche en allant voir son ami, c'est tout l'inverse de cette conversation qui se profile. Il a besoin d'air, de ne pas discuter d'Andrea pour une fois. Et pour cause l'avocat reste omniprésent dans sa vie et ce bien malgré leur divorce. Il est là, comme une ombre qui s'exprime à travers les message de leur fille Grace, et l'inquiétude oppressante que Tristan n'est pas capable de repousser. Il a l'impression qu'il fait partie de lui, une partie de lui qui lui pèse sur le cœur, mais qu'il reste incapable d'arracher pour son propre bien. Il est là tout le temps dans sa tête, et il n'a pas franchement besoin qu'on le lui rappelle pour l'instant.

Son ami tente d'ailleurs de lui faire la morale et de lui dire qu'il délire en le renvoyant peut être un peu trop facilement à cette catégorie de gens incapables de mûrir et d'éviter de répéter les erreurs du passé. Tristan réalise que son ami se fait une fausse idée de sa relation avec Andrea. Cette révision fantaisiste de leur histoire, n'a probablement été vraie que dans les premières semaines de leur relation, à l'époque où il ne l'aimait pas justement, mais surtout à l'époque où il ne le voyait que comme ce cousin taré qu'il n'avait jamais cherché à connaître auparavant. Tristan était dans l'auto destruction, et il avait fallu qu'il entraîne quelqu'un avec lui. Rien de mieux donc qu'Andrea, ce connard superficiel qui lui vouait une obsession malsaine pour l'accompagner toucher le fond après le départ de Calliope. Mais prétendre qu'il est la même personne aujourd'hui, c'est oublier qu'il ne l'était déjà plus après avoir décidé d'assumer sa relation au grand jour, et surtout se méprendre sur ce qu'il a véritablement trouvé chez Andrea au final. « Tu te trompes Léandre. » Il lui dit simplement. Un peu triste que même son meilleur ami puisse se tromper à ce point son sujet, mais remettant surtout en cause son incapacité génétique à se livrer à qui que soit. Ce n'est pas si étonnant qu'il le voit ainsi, après tout il ne s'est jamais vraiment épanché sur la nature de son amour pour Andrea à qui que ce soit d'autre qu'Andrea lui-même, le meilleur ami qu'il ait jamais eu dans l'acceptation de cette relation d'ailleurs.

Léandre n'a que ce qu'il a sous les yeux. Deux relations relations tumultueuses qui se sont succédées comme de mauvaises habitudes. Andrea comprendrait la subtilité, taré ou pas, il le connaît mieux que personne. « Andrea est bien plus stable que ta sœur. Il ne prend pas de décision hâtives, il réfléchit, pèse le pour et le contre, et bipolaire ou non, il traite sa maladie depuis qu'il est ado et la gère suffisamment bien pour que sa personnalité ne soit pas définie par elle. » Tristan réplique un peu sèchement, rappel sûrement oublié que l'estime qu'il a pour son ex mari ne s'est pas envolée pour disparaître avec leur mariage et que le critiquer ouvertement reste délicat. « Andrea est plus stable que moi, et c'est ce qu'il m'apportait à l'époque, assez en tout cas pour qu'on le catalogue pas comme un fou surtout quand on sait qu'il s'occupe de Grace correctement malgré tout, et qu'il s'en sort mieux que beaucoup de gens qui divorcent et perdent totalement le contrôle d'eux même sans avoir besoin d'être bipolaire au préalable. » Andrea qui toutes ces années à vécu la violence de son père, la rigidité austère des Leroy-Duchesne, cette même rigidité qui ne l'a jamais autorisé à flancher pour quelques raisons que ce soit, à toujours contenir ses sentiments et vivre de façon permanente avec la douleur. Andrea n'est pas fou, Andrea a réussi à garder le contrôle toutes ces années avec une dignité que Tristan lui a toujours envié bien qu'il l'ait moqué pour ça plus jeune. « Il me rassurait d'ailleurs. » C'est tellement difficile à expliquer. Andrea lui a apporté une stabilité émotionnelle qu'il ne doit qu'à lui et qu'il recherchait pourtant contrairement à ce que Léandre peut bien penser. Une stabilité qui s’effrite maintenant qu'il est loin et plus que l'ombre de l'homme qu'il a aimé. « Je ne suis pas tombé sous le charme de sa bipolarité contrairement à ce que tu peux penser, une maladie reste ce qu'elle est. Elle pourrit la vie, elle ne la rend pas plus excitante. » Il soupire un peu, tentant péniblement d'expliquer son mariage, comme s'il devait le justifier une énième fois. «  J'aimais sa réserve, l'idée de pouvoir l'aider à être lui-même sans changer ce que j'aimais le plus chez lui. C'était gratifiant de lui donner ce qu'il n'a jamais eu, de perturber un peu son quotidien pour lui faire découvrir autre chose. A l'inverse, il me calmait, me donnait la force et l'ambition dont je manquais. On est très différents tu sais. Andrea met toujours la barre plus haut. Juste peut être un peu trop haut cette fois-ci. » Le problème est là. Andrea a beau le pousser vers le haut, il a fini par se sentir oppressé en atteignant ses propres limites. Après tout Andrea n'est pas le seul dont le quotidien a été bouleversé par leur relation, Tristan a du faire face à tout le reste lui aussi et pas que ça ait été plus facile pour lui d'ailleurs.

Quant à son commentaire sur les cousins, Tristan ne peut pas s’empêcher de grimacer, tout comme il grimace quand Andrea lui rappelle constamment qu'il est toujours de la même famille que lui, détail qu'il aimerait oublier et auquel il ne se rattache pas du tout. Tristan ne l'a pas choisi par provocation, pour emmerder leur famille ou encore pour se coller l'étiquette d'incestueux du coin, dont il aimerait d'ailleurs se dégager après tant d'années. Après presque dix ans, il aimerait pouvoir parler d'Andrea comme de son ex mari, plutôt que du cousin qu'il a épousé, tout ça rendrait leur relation beaucoup plus légitime, leurs problèmes plus normaux aux yeux des autres aussi. Il a besoin d'une légitimité que leur mariage atypique ne leur accorde toujours pas avec le temps, même si la désapprobation prend la forme de « blagues » comme celle de Léandre aujourd'hui. Cette lutte continuelle contre l'opinion des autres l'a fatigué aussi, et lui a tristement donné la sensation d'être constamment stigmatisé pour son choix. Au début on s'en fiche, et puis les difficultés qu'on met sur le compte de leur mariage anormal voire presque déviant viennent doucement mais sûrement avoir raison de tout ce qu'il y avait de beau entre eux. Il a fini par ne plus voir que ce reflet qu'on lui renvoie au détriment de ses propres sentiments. Lui aussi se sent anormal, ce qui ne l'aide pas à discuter de son couple comme d'un couple parfaitement ordinaire, alors qu'il en aurait pourtant besoin. « C'est difficile tu sais, de divorcer. » Pour beaucoup de raisons et même lorsqu'on est l'instigateur du divorce en question. On ne sait vraiment ce que c'est que lorsqu'on le vit. C'est ce qui rend sûrement tout ça difficile à appréhender pour Léandre dont les intentions sont évidemment bienveillantes, même si à des kilomètres du ressenti de Tristan. Il ne lui en veut pas, mais la dépression l'emprisonne de nouveau dans son étau. Il jette son mégot et allume une seconde cigarette. « Je vais rentrer. Merci pour l'info. J'éviterai ta sœur, du moins j'essayerai en tout cas. » Et il entreprend de fuir son ami, il n'est pas prêt pour ce genre de conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 80
▪ dispo pour un rp ? : Yep
▪ avatar : Mathias Lauridsen
▪ âge : 35 ans
▪ statut : Célibataire endurci
▪ occupation : Styliste / Créateur de fringues de luxe

MessageSujet: Re: trouble's coming ∆ tristan    Dim 23 Avr - 13:23

La réponse de Tristan surprend Léandre, et la conversation change soudainement de ton de manière radicale. Il paraît agacé, peiné aussi par les remarques de l’autrichien, et Léandre s’en veut un peu. Peut être qu’il est trop tôt pour en parler de manière ouverte mais il lui semble que Tristan se méprend un peu sur ses intentions et sur le sous-entendu de ses remarques. Léandre ne déteste pas Andrea, et il ne prétend pas qu’il est uniquement fou, ou défini par sa maladie. Il a toujours maintenu une distance raisonnable entre lui et le jeune français, parce qu’il est difficile de s’entendre avec lui cela dit, et effectivement, Léandre ne le voit pas comme un homme stable. Il a fait des bêtises, Andrea, il a fait des choses extrêmes aussi quand ils ont commencé à se fréquenter – et quoi qu’en dise Tristan, épouser son cousin n’est pas une décision anodine ou réfléchie comme relevant de la conception de Léandre. Pas plus qu’adopter la fille de sa cousine morte. Tout ça relève du domaine de l’incompréhensible, pour Léandre, de la même manière que les allées et venues peu respectueuses de Calliope. Pourtant il est tolérant, et ne s’est jamais montré agressif ou désagréable avec Andrea – le couple restera une énigme cependant, de la même manière que le changement violent d’attitude et de considération de Tristan pour Andrea. Cela dit, il voit bien qu’il a blessé son ami – et s’en veut presque immédiatement pour sa maladresse qui l’a mené à dire des choses qu’il aurait pu formuler autrement. Il le laisse répondre sans commenter, ne sachant trop que dire à part formuler des excuses à voix basse qui ne serviront à personne.

Et puis, Tristan décide finalement qu’il vaut mieux qu’il s’en aille, l’abandonnant là, à peine quelques minutes après qu’ils se soient retrouvés, alors qu’ils auraient dû passer la soirée ensemble de manière décontractée et agréable. Léandre soupire un peu et termine sa cigarette qu’il envoie valser sur le trottoir, attrapant le bras de Tristan pour le retenir, juste quelques secondes encore. « Excuse moi, Tristan, je voulais pas te blesser ni paraître offensant envers toi, Andrea ou votre couple. Je comprends que tu souffres », il ajoute d’un haussement d’épaule. « Tu as raison, je ne le connais pas et je suis sans doute très mal placé pour tenter l’analyse. Mais toi, je te connais un peu, par contre », il marmonne. « Assez pour savoir que tu l’aimes. La situation peut se résoudre. La barre est haute mais tu es fort et courageux, tu peux trouver un moyen de régler tout ça », il ajoute en haussant un peu l’épaule. « Bonne soirée, Tris. Prends soin de toi », il finit par conclure en libérant le bras de son ami dont il comprend l’envie urgente de s’échapper – et une forme de colère dirigée à son encontre aussi, sans doute. Il rentre payer les consommations et reprend le chemin de chez lui en allumant une nouvelle cigarette, un peu perdu, un peu triste.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: trouble's coming ∆ tristan    

Revenir en haut Aller en bas
 
trouble's coming ∆ tristan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama;Change is coming to america
» Duel Tristan. / Napo
» Hope is Dead : Kira Takumi & Trouble VS Mina Luvia
» Rebondissement: Mère de Tristan Banon aurait eu une relation consentie avec DSK
» L'Histoire de Trouble or Misery .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: london, 2017 :: northbound to southbound :: victoria line :: brixton-
Sauter vers: