I think you had enough to drink, love (rp libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
▪ messages : 1175
▪ dispo pour un rp ? : non
▪ avatar : guess who ?
▪ âge : quelques années les enfants !
▪ statut : forever alone.
▪ occupation : veiller sur vous.

MessageSujet: I think you had enough to drink, love (rp libre)   Sam 1 Avr - 19:23

Joueur 1 a eu la mauvaise idée de boire le ventre vide après une grosse journée de travail lors d'une apéro d'anciens élèves du lycée Holland Park. Alors que la fête comme seulement à devenir intéressante, Joueur 1 est complètement bourré.e et fait forte impression à ses petits camarades pas vus depuis longtemps ! Par chance une âme charitable (joueur 2) décide de le.la raccompagner chez lui.elle et lui cuisine gentiment quelque chose à manger pendant que joueur 1 raconte toute sa vie sous l'emprise de l'alcool. Quelle belle façon de rattraper le temps perdu !

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

♪ I think I'm gonna be sad, I think it's today, yeah. The girl that's driving me mad is going away. She's got a ticket to riiiide, she's got a ticket to riiiiiide, she's got a ticket to ride, but she don't care. ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 52
▪ dispo pour un rp ? : non (arthur / jane / ciaran)
▪ avatar : Katie Cassidy
▪ âge : 34 ans
▪ statut : Célibataire
▪ occupation : Pédopsychiatre

MessageSujet: Re: I think you had enough to drink, love (rp libre)   Dim 14 Mai - 2:01


Je n'avais même pas prévu de venir à cette soirée, et j'aurais peut-être mieux fait de ne pas le faire. Mais la journée n'avait semblé être qu'une suite de mauvaises nouvelles, allant de pire en pire, et je n'avais aucune envie de rester seule chez moi. J'avais envie de me détendre, de boire un coup. L'invitation traînait sur le meuble de l'entrée. Et un open bar, même de mauvaise qualité, était exactement ce dont j'avais besoin maintenant. Sans vraiment y réfléchir, j'enfilais donc une petite robe, que j'accompagnais d'un blazer noir et d'une paire de talons - quitte à retrouver d'anciens camarades d'école, autant faire bonne figure. Je laissai un petit mot à Jane, des fois qu'elle rentre plus tôt que prévu et décide de me rejoindre - un peu de soutien ne ferait pas de mal, attrapais mon sac et partis pour Notting Hill.

Je m'arrêtai un instant face au bâtiment si familier. Ça commençait à dater un peu, mais j'y avais passé mes journées pendant plusieurs années, et ça ne s'oublie jamais vraiment, un lycée. Je passai finalement le portail et pénétrai dans le hall, siège de cet apéro/réunion d'anciens étudiants. J'attrapai une coupette de clairette au buffet prêt de l'entrée, avant de me mêler à la foule. C'était assez surprenant - et étrange - de se retrouver avec une coupe en main dans son ancien lycée, à boire ouvertement de l'alcool, pas tout à fait la même ambiance qu'à l'époque. À peu près les mêmes personnes pourtant si j'en croyais les visages familiers qui m'entouraient.

C'est ainsi que sans m'en rendre compte, j'accumulais les erreurs: me rendre seule à une réunion d'anciens élèves - avec lesquels je ne garde pas forcément les meilleures relations -, après une longue journée (si on peut encore appeler ça 'journée' quand ça a commencé au début de la nuit précédente - avec les changements de stage il y a peu, mes astreintes s'étaient chargées d'appels d'étudiants perdus) et donc peu d'heures de sommeil, et sans prendre le temps de dîner. Pas très combo avec de l'alcool mais parfait protocole pour monter combien ma résistance à l'alcool n'est plus ce qu'elle a pu être pendant mes 'folles' et jeunes années d'études, et malheureusement se retrouver au lycée n'efface pas les années écoulées. En tant que médecin, j'aurais pourtant dû être capable de faire le calcul. Mais je n'avais pas envie de réfléchir ce soir-là, et siroter des coupes m'y aidait. Ça aidait également ma sociabilité - ou plutôt comblait mon manque naturel de sociabilité, et je me trouvais à voleter de connaissance en connaissance à sourire et faire des commentaires idiots d'une voix bien trop haut perchée.

J'étais à deux doigts de m'élancer sur la piste de danse (ou du moins sur qui apparaissait ainsi à mes yeux, mais n'était qu'un espace vide au centre de la salle pour le moment - il est important de voir le potentiel des choses) lorsque je croisai finalement un être que je ne reconnaissais pas au milieu de tous ces visages familiers - bien que j'avais du mal à mettre des prénoms sur nombre d'entre eux, nombre grandissant avec mon taux d'alcoolémie -, ce que je ne manquais pas de lui faire remarquer en m'approchant de lui. « Hey ! » je lançais un peu plus fort que souhaité avant de me poser à côté de - et presque sur - lui, sans même me demander s'il avait de la compagnie ou une conversation en cours. « Tu es sûr que tu es dans le bon lycée? Ton visage ne semble pas familier » je demandai plus doucement, heureusement, en observant plus en détails sa figure, et en levant sans m'en rendre compte la main pour en suivre les traits. Pour ce qui était de faire bonne figure, il faudrait réessayer...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
I think you had enough to drink, love (rp libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥
» Love et Story

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2017-2018 :: rps-
Sauter vers: