Partagez | 
 

 andrea ∆

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar



messages : 113
dispo pour un rp ? : Ouiiii
avatar : Jonathan Groff
age : 32 ans
occupation : Avocat
relationship status : Divorcé
MessageSujet: andrea ∆    Mer 29 Mar - 23:10

Andrea Leroy-Duchesne
résumé
Andrea, 32 ans, avocat divorcé de son cousin et amour de toujours. Il est bipolaire, Andrea, pas comme quand vous pensez que votre humeur change vite ; complètement bipolaire, sous traitement, et dépressif en ce moment parce qu'il n'est plus avec l'homme de sa vie. C'était difficile, pourtant, d'admettre qu'il était non seulement homosexuel mais en plus amoureux de son cousin, et il y a cru, un moment, au fait que ça allait fonctionner, qu'ils étaient acquis et qu'ils ne plieraient jamais. Pourtant il a rejoint le club des gens comme les autres qui divorcent après l'usure de quelques années, sa faute sans doute puisqu'il a accepté d'adopter Grace sans demander son avis à Tristan. Père célibataire en difficulté, il se donne désespérément dans son travail pour pallier les manques et angoisses de sa vie privée. Il est inaccessible, Andrea, pas ce genre de types sympathiques auquel vous pourriez confier vos angoisses. Elitiste, aussi, être le meilleur, partout et tout le temps, c'est presque sa devise.


quick info
▬ âge : 32 ans
▬ nationalité : Française
▬ métier : Avocat au barreau de Paris / Barrister à Londres
▬ habite à : Kensington
▬ orientation sexuelle : Homosexuel
▬ statut : Divorcé, célibataire
▬ groupe : Travel Card
▬ avatar : Jonathan Groff
my first rp

Il a perdu de sa superbe, Andrea. Il a un peu plus de 30 ans, mais il se sent vieux. Vieux comme ses parents, fatigué. Un peu las, aussi. Dans un autre contexte, son divorce l’aurait sans doute amené à faire des choses idiotes pour échapper à la souffrance et à l’angoisse de la solitude. Mais il a Grace avec lui, et même s’il n’est pas vraiment son père, même s’il a fait des erreurs d’éducation, que c’était sans doute fou d’accepter de l’élever tout en sachant toutes les difficultés auxquelles ils seraient exposés, auxquelles elle, surtout, serait exposée, il fait de son mieux, toujours. Il ne peut pas l’abandonner, la laisser. Elle ne mérite pas la souffrance qu’elle subit encore par sa faute ; elle ne devrait penser qu’à ses études et à ses amis. Alors il fait de son mieux. Se noyer dans les dossiers tout au long de la journée lui permet de rentrer un peu moins triste le soir, chez eux. Chez lui. Ça lui fait bizarre, d’imaginer ces années qui se sont écoulées depuis son arrivée à Oxford, d’imaginer les tensions du début, les années de détresse. Le plus triste, sans doute, c’est qu’il était persuadé que passé l’ouragan, le jugement familial et tous les obstacles rencontrés, ils seraient enfin tranquilles, apaisés. Il ne pensait pas possible que leur histoire s’arrête. Même la fin ne semble pas être accordée au reste. Trop calme, trop sereine. Résignée. Il n’avait pas envie d’être résigné, lui. Il aurait préféré être en colère. C’est le désespoir qui le ronge lentement, maintenant, quand il s’enfonce tout seul entre les couvertures d’un grand lit froid, quand il pense à la tristesse de leur fille, de sa fille. Quand il pense à Tris qui a toujours été plus fort que lui. Il a l’impression que le temps qui file les sépare de plus en plus, que la rupture, que le divorce auxquels il ne croyait pas totalement sont en train de devenir une situation gravée dans le marbre, inéluctable. Peut être qu’il ne le retrouvera jamais. Peut être qu’il devra se contente de vivre sa vie comme ça, une vie à mi-chemin entre la raison et la tristesse, sans plus jamais connaître l’amour tel qu’il l’a vécu toutes ces années. Ou plutôt, et c’est là sans aucun doute le plus atroce, continuera-t-il de connaître l’amour qu’il éprouvait avant que Tristan ne cède à ses avances – ou qu’il ne cède aux siennes. Retour à la relation platonique de ses débuts, la haine de son cousin en moins sans doute. Parce qu’il ne pense pas que Tristan le haïsse.

Il ne serait pas là, sinon. L’alerte a été lancée par Grace, évidemment. Elle seule aurait eu l’idée de prévenir Tristan, et sa démarche est logique. Il est le seul qui puisse l’aider, c’est certain, mais pas comme ça. Andrea est tristement persuadé que son état de santé va de pair avec sa relation amoureuse avec son cousin et qu’il ne peut en être autrement, pas pour l’instant en tout cas ; peut être qu’un jour il guérira. Peut-être. Est-ce qu’il tient le coup ? « J’essaye de la protéger mais elle est trop intelligente », il note, un sourire léger et nostalgique sur les lèvres. Il hausse une épaule, il n’y peut de toute façon pas grand chose, il fait le mieux qu’il peut pour éviter à la jeune femme d’endurer sa souffrance à lui. Il ne peut pas faire plus. « Bien sûr que je tiens le coup. Elle est juste inquiète, c’est tout », il ment, machinalement, sans y penser ou y réfléchir. Sans essayer d’être convainquant non plus.

« Je sais qu’on n’est pas en guerre », il lâche en haussant une épaule. Il se souvient du point final, de la déchirure de l’imaginer avec un autre, de la résignation qui a suivi, indéniable. « Ca aurait peut-être été plus facile », il ajoute, plus bas, en haussant une épaule. Il attrape le dossier de la chaise calée contre la table de sa salle à manger, pour trouver un appui solide, pour rester maître de ses émotions. « C’est gentil d’être venu Tris mais je suis pas sûr que tu puisses m’aider », il murmure finalement en bougeant jusqu’au grand placard qui orne la pièce pour sortir un verre supplémentaire qu’il remplit pour son cousin et ex-mari. « Tu devrais la prendre, par contre. Juste un week end. Pas parce que c’est… » il s’arrête et prends une inspiration. « Elle m’aide beaucoup. Sans le savoir. Mais c’est trop lourd pour elle, ça l’aiderait de respirer un peu. De s’amuser. T’es meilleur que moi pour ça », il explique simplement en tirant finalement la chaise pour s’y laisser tomber, un soupir s’échappant de ses lèvres fatiguées. Son bien-être ne tient qu’à une seule chose infiniment égoïste, et la vérité, c’est que Tristan pourrait tout réparer en quelques secondes. Andrea sait que ce ne serait ni une solution raisonnable ni une solution viable. Mais c’est la vérité. Quelques secondes, quelques mètres à combler, et le désespoir pourrait quitter son cœur, peut être un instant, peut être toujours. Et c’est tellement injuste.

behind the screen
─ pseudo/prénom : Cha / Bohemian Rhapsody ─ âge : 26 ans ─ fréquence de connexion : tous les jours  ─ comment avez-vous découvert ticket to ride et qu'en pensez-vous ? Years ago ─ inventé ou pévario ? pévario de Tristan Faure─ code : écrire ici. ─ crédits : écrire ici.


Dernière édition par Andrea S. Leroy-Duchesne le Mer 5 Avr - 10:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: andrea ∆    Jeu 30 Mar - 0:15

ca devient du 46 compte par jour là, yo. c'est fun. bienvenue chez toi, encore et encore, et pour toujours
Revenir en haut Aller en bas
avatar



messages : 143
dispo pour un rp ? : toujours !
avatar : timothée chalamet
age : 24
occupation : étudiant en histoire de l'art
relationship status : célibataire
MessageSujet: Re: andrea ∆    Jeu 30 Mar - 1:15

reuuuh on se trouvera un lien entre avocats
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: andrea ∆    Jeu 30 Mar - 11:12

Revenir en haut Aller en bas
avatar



messages : 170
dispo pour un rp ? : yes, always
avatar : Hailee Steinfeld
age : vingt-quatre ans (06/06)
occupation : étudiante en droit (master degree) à l'université de Westminster
relationship status : confused af
MessageSujet: Re: andrea ∆    Jeu 30 Mar - 11:14

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: andrea ∆    

Revenir en haut Aller en bas
 
andrea ∆
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Carnet d'adresses d'Andrea Parker
» Passeport d'Andrea Parker
» /Citoyen/ Andrea Beaumont
» Liens d'Andrea Beaumont/Phantasm
» Andrea | t'es une bête féroce ou bien un saint ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2016-2017 :: FICHES SEPTEMBRE 2017-
Sauter vers: